Atelier « Associer les parties prenantes pour définir la raison d’être de mon entreprise ? »

22/05/2019 - de 14:30 à 17:30

La loi PACTE et son article 61 ont introduit la raison d’être au cœur du débat sur l’engagement sociétal des entreprises. Cette démarche permet de donner un sens et un cap commun à l’ensemble des parties prenantes internes et externes d’une entreprise. Aussi faut-il que la raison d’être réponde à leurs attentes pour que celles-ci s’engagent et accompagnent sa mise en œuvre. Fonder cette démarche sur la concertation sera donc un facteur clé de succès. Le dialogue avec les parties prenantes peut toutefois être un exercice difficile que les organisations doivent préparer en amont.

A travers cet atelier interactif, le Comité 21 se proposera de décrypter les notions de « raison d’être » et d’ « entreprise à mission » pour vous accompagner dans votre réflexion sur ce choix que certaines entreprises ont déjà fait. En France et à l’étranger, quelles sont les pratiques et qui sont les pionniers ? En quoi la raison d’être ou la mission servent-elles à la fois l’entreprise et les parties prenantes ? Comment les parties-prenantes peuvent-elles être associées à sa réalisation ? Quels sont les écueils à éviter ? (programme détaillé à venir)

Pierre Victoria, directeur développement durable de Veolia, sera notre grand témoin.

En tant que plateforme multi-acteurs, le dialogue sociétal constitue le paradigme du Comité 21 depuis 25 ans. Animé par la conviction que la transformation ne pourra se faire sans le dialogue entre les parties prenantes et le développement de partenariats, le Comité 21 contribue depuis 15 ans à mettre en œuvre la concertation en France, notamment via l’animation de concertations et la publication de son guide méthodologique et des principes directeurs du dialogue.

Cet atelier, ponctué de temps d'échanges avec nos intervenants et entre participants, est destiné à enrichir votre réflexion et vous encourager à l’action. Nous chercherons à identifier ensemble les facteurs clés de succès de la définition d’une raison d’être avec les parties prenantes.

Le nombre de places est limité et réservé aux adhérents du Comité 21, inscrivez-vous vite !

Organisateur

Comité 21

Contact : dayan@comite21.org

Lieu de l'évènement

Epiceum, 75 rue de la Fontaine Roi, 75011 Paris

Partenaire

Veolia

Colloque - « Climat : les nécessaires changements de comportement et de modes de vie, du citoyen…au collectif ! »

28/05/2019 - de 09:15 à 17:00

L’Accord de Paris préconise de limiter le réchauffement climatique à long terme bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, si possible 1,5°C. Cependant, les engagements pris par l’ensemble des pays nous entraînent sur une trajectoire de hausse des températures supérieure à 3°C d’ici 2100. De quoi engendrer une augmentation des extrêmes climatiques et beaucoup d’autres conséquences. Pour respecter les objectifs de cet accord, il faut impérativement construire une réflexion collective associant sciences du climat et sciences sociales qui entraînera la nécessaire évolution des comportements pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et nous adapter.

Conscient de ces constats, le Forum International de la Météo et du Climat, pour sa 16e édition, organise un colloque international intitulé « Climat : les nécessaires changements de comportement et de modes de vie, du citoyen…au collectif ! », le 28 mai 2019 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Le programme, piloté par Lola Vallejo (Directrice du programme climat de l’Iddri), aux côtés de Jean Jouzel (Président de Météo et Climat), mobilisera des participants internationaux et réunira des experts du climat et des sciences sociales, des acteurs socio-économiques, des élus et responsables institutionnels et des représentants de médias.

Consulter le programme

Organisateur

Météo et Climat

Lieu de l'évènement

Salons de l'Hôtel de Ville de Paris

75004 Paris

Débat - « Le tourisme durable, un passeport pour la paix ? »

04/06/2019 - de 17:00 à 21:30

L'association Agir pour un Tourisme Responsable vous convie à une journée pour échanger autour du Tourisme Durable en Normandie, le 4 juin à Caen. Deux événements auront lieu :

 

> DEBAT : « Le tourisme durable, un passeport pour la paix ? »
De 17h à 18h15, à l’Abbaye aux Dames, Place Reine Mathilde à Caen

Organisé par l’association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) et la Région Normandie, dans le cadre du Forum Mondial Normandie pour la Paix et du 75e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie.

Pour en savoir plus

S'INSCRIRE

 

> AFTERWORK du tourisme durable
De 19h à 21h30, au Village des Sports Décathlon Les Carandes à Caen Mondeville

Organisé par l’association des Acteurs du Tourisme Durable (ATD), Agir pour un Tourisme Responsable et l’agence Planet’Rêve, en marge de la Journée mondiale pour un tourisme responsable et de la Semaine européenne du développement durable.

S'INSCRIRE

 

Cette journée fait suite à une première série d’événements sur le thème du tourisme durable en Normandie, organisés :

- le 27 juin 2018 à Deauville avec le Groupe Barrière
- le 29 novembre 2018 à Rouen avec l’Agence des entreprises sociales et solidaires en Normandie et l’Agence Régionale de l’Environnement de Normandie
- le 4 avril 2019 à Evreux avec le Comité Régional du Tourisme de Normandie et le Comptoir des Loisirs d’Evreux

 

Le 4 juin à Caen, vous pourrez à nouveau :
- découvrir plusieurs initiatives exemplaires et innovantes en matière de développement durable du tourisme 
- prendre le temps d’échanger avec des professionnels du tourisme durable issus de divers horizons : entreprises, collectivités territoriales, start-ups, organismes de formation, associations de professionnels…

 

Organisateur

Agir pour un Tourisme Responsable

Contact : j.buot@tourisme-responsable.org

Lieu de l'évènement

Caen

- Abbaye aux Dames, Place Reine Mathilde
- Village des Sports Décathlon Les Carandes

Atelier « L’ Agenda 2030, levier de performance pour mon organisation : comment utiliser les ODD pour définir sa stratégie ? »

05/06/2019 - de 14:30 à 17:30

Depuis 2016, le Comité 21 accompagne ses adhérents dans l’appropriation et l’application des Objectifs du Développement Durable de l’Agenda 2030. Pour y parvenir, des publications (Rapport sur l’appropriation des ODD 2018), des débats et des ateliers sont proposés pour co-construire des outils adaptés aux différents métiers (achats, reporting etc.).

Cette fois-ci, le Comité 21 a souhaité interroger le processus de construction même de la stratégie de développement durable des organisations, voire de leur stratégie globale. En effet, alors que celles-ci sont confrontées à une accélération des risques économiques, sociaux, environnementaux, sociétaux*, la nécessité de construire une stratégie adaptée à ces enjeux s’impose.

Comment les organisations peuvent-elles prendre en compte dans leur stratégie l’impact des mutations sociétales sur leur modèle et les politiques qu’elles déploient ? Les Objectifs du Développement Durable peuvent-ils permettre de répondre à cet enjeu ? Quelles organisations se sont lancées et pourquoi ont-elles fait ce choix ?

A travers cet atelier interactif, le Comité 21 proposera les 17 Objectifs du Développement Durable comme cadre de redéfinition d’une stratégie d’organisation en phase avec les enjeux de la prochaine décennie. Différentes structures publiques et privées (entreprises, collectivités locales, etc.) qui utilisent, à différents degrés, les Objectifs du Développement Durable comme socle de leur stratégie, viendront partager leur expérience (programme détaillé à venir).

Noémie Bauer, directrice du développement durable de Pernod Ricard, sera un de nos témoins. Le groupe a présenté officiellement début avril 2019 sa nouvelle stratégie RSE à 2030, fondée sur les ODD.

Cet atelier, ponctué de temps d'échanges avec nos intervenants et entre participants, est destiné à enrichir votre réflexion et vous encourager à l’action.

Le nombre de places est limité et réservé aux adhérents du Comité 21, inscrivez-vous vite !

Organisateur

Comite 21

Contact : dayan@comite21.org

Lieu de l'évènement

ROUGE VIF territoires

135 avenue de Wagram - 75017 Paris 

Partenaire

Veolia

Conférence - Socialiser les déchets : Du rebut à la ressource

06/06/2019 - de 16:00 à 19:00

La quantité mondiale de déchets explose : elle devrait augmenter de 69% entre 2010 et 2025, avec une progression particulièrement rapide dans les pays du Sud. Cette évolution suscite la recherche de solutions innovantes pour le traitement des détritus, voire pour éviter leur production en amont.

La transformation des rebuts en ressources opère une forme de socialisation des déchets. La dimension sociale est par ailleurs liée au travail dans ce secteur : la collecte et la récupération informelle fournissent de nombreux emplois, dans des conditions souvent précaires. Un nombre croissant d’acteurs revendique une reconnaissance du rôle des informels, soulevant la question de l’articulation entre acteurs privés et service public.
 
Diverses expériences de valorisation en Egypte, Colombie, Togo, Inde et France seront présentées, issues des travaux de recherche menés en amont de la parution des ouvrages AFD « Du rebut à la ressource » (2018) et « Détourner le déchet » (2019).

 

INTERVENANTS

- Mot d’accueil par Thomas Melonio, directeur de la Direction Innovation, Recherche et Savoirs de l’AFD

- Introduction par Sylvy Jaglin, professeure à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et Lise Debout, maître de conférences à l’Université de Paris Nanterre

- Animation du débat par Irène Salenson, chargée de recherche AFD, avec :

  • Pierre Desvaux, chercheur associé au laboratoire PACTE, Université de Grenoble
  • Jocelyne Delarue, directrice de l’association Gevalor
  • Guillaume Graff, chef d’équipe projet développement urbain, AFD
  • Mathieu Durand, maître de conférences à l’Université du Mans, Responsable du Master Déchets – économie circulaire
  • Paula Rengifo, directrice de la coopérative de recyclage G8, Bogotá
  • Rémi de Bercegol, chargé de recherches CNRS
  • Jérémie Cavé, Urbanalyse, professeur associé à Sciences Po Toulouse

Organisateur

Agence Française de Développement

Contact : salensoni@afd.fr

Lieu de l'évènement

Agence Française de Développement
Salle Jacques Alliot
5, rue Roland Barthes
75012 Paris

Formation - Le B.A-BA du dialogue avec les parties prenantes

12/06/2019

Le dialogue avec les parties prenantes est devenu un axe essentiel dans le déploiement d’une politique de développement durable. C’est un exercice qui suscite souvent beaucoup d’attentes et d’interrogations. C’est pourquoi il doit être dûment préparé en amont pour que les équipes dirigeantes et opérationnelles qui s’y engagent, ainsi que leurs parties prenantes, soient à même de remplir les objectifs à l’origine de la démarche. Cette formation vous propose de vous approprier les enjeux, la méthodologie et les outils d’un dialogue réussi avec les parties prenantes.

Pourquoi organiser un dialogue avec les parties prenantes ? Quand et comment lancer la démarche ? Quels écueils éviter ? Quels outils utiliser ? Toutes ces questions seront abordées pendant la formation afin que votre organisation puisse tirer les bénéfices du dialogue avec ses parties prenantes.

Organisateur

Comité 21

Contact : dayan@comite21.org

Lieu de l'évènement

Paris

13 juin DEBAT : Les gouvernances dans la loi d'orientation des mobilités, vers un partage des responsabilités ?

13/06/2019

Le projet de loi d’orientation des mobilités, adoptée par une large majorité au Sénat le 2 avril 2019 et maintenant examinée par l’Assemblée nationale, devrait marquer un tournant dans les politiques de transports. Donner l’accès à tous les citoyens français au transport public, préserver l’environnement en favorisant les mobilités durables (douces et actives), et améliorer la santé publique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, grâce notamment aux « Zones à Faibles Emissions »… tels sont les objectifs phares du projet de la LOM. Cette loi devrait également permettre plus de dialogue entre les parties prenantes (autorités organisatrices de la mobilité, usagers, entreprises collectivités…), et donc potentiellement conduire à un partage des responsabilités pour une transformation de nos modes de déplacement.

Mais qu’en est-il vraiment ? A travers l’organisation de ce débat, le Comité 21 souhaite réunir différents acteurs liés à la mobilité pour voir si les promesses de cette loi seront tenues. Se dirige-t-on vers un réel partage des responsabilités ? Sera-t-elle le socle d’une transformation plus durable des modes de transport ?

Avec les interventions de :

Bruno Gazeau, président, Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports
 

Patrick Oliva, co-fondateur, Paris Process on Mobility and Climate

Anne Lassman-Trappier, référente sur la Loi d'Orientation des Mobilités, France Nature Environnement

Animé par Bettina Laville, présidente, Comité 21

 
 
 

Organisateur

Comité 21

Contact : Virginie Hugues - hugues@comite21.org

Lieu de l'évènement

Chez Bpifrance, 6-8 Bd Haussmann - 75009 Paris
Métro : Richelieu-Drouot

Partenaire

Bpifrance

Assemblée générale du Comité 21

20/06/2019

-> Liens vers le Bulletin de Candidature au CA & AG

-> Liens vers le Bulletin de réponse Pouvoir AG

 

Chers adhérents,

La transformation est à l’œuvre. Elle l’est dans la gouvernance du Comité 21 avec la création d’un groupe associatif réunissant plusieurs établissements. Elle l’est dans la simplification des barèmes de cotisation, vous donnant la possibilité d’adhérer « à la carte », en fonction de vos besoins. Elle l’est dans la création d’un nouveau collège réunissant des citoyens qui souhaitent agir en faveur d’une plus grande justice sociale et environnementale, et ainsi promouvoir un développement économique responsable.

Fort de cette transformation, une agence de communication a été missionnée. Elle va nous aider à repositionner le réseau, et à le rendre plus visible et plus impactant sur la scène locale, nationale et internationale.

Cette transformation est également au cœur de nos activités, que nous aurons l’occasion de vous présenter le 20 juin lors de notre Assemblée générale. Ce sera l’occasion pour Philippe Dessertine de vous présenter les grandes lignes du rapport du Comité de prospective du Comité 21 sur la Transformation.

 

PROGRAMME

8h30 : Accueil

9h - 11h : On lève le voile sur les travaux du Comité de prospective

Table ronde « (Se) Transformer ou s’éteindre » en présence de Philippe Dessertine, économiste et président du comité de prospective du Comité 21 et avec la participation d'autres intervenants. 

Echanges sur les grandes lignes du rapport sur la Transformation.

11h - 12h30 : Le Comité 21 « Nouvelle Formule »
Présentation des pistes proposées par Epicéum et échanges avec les adhérents autour des idées pour repositionner le réseau et refondre la stratégie de communication.

12h30 - 13h30 : Déjeuner

13h30 - 16h30 : Assemblée Générale

  • Bilan de l'activité et présentation des comptes 2018
  • Présentation du programme d’activité et des comptes 2019
  • Adoption d’un nouveau règlement intérieur
  • Election & renouvellement intégral du Conseil d'administration

 

Suite à l’adoption de nouveaux statuts à l’Assemblée générale extraordinaire en novembre dernier, l’intégralité de Conseil d’Administration doit être réélu, soit 20 postes au total : 4 représentants pour chacun des 5 collèges (entreprises, collectivités, associations, établissements d’enseignement supérieur et citoyens), dont un adhérent de l’établissement national, un adhérent de l’établissement Grand Ouest et deux adhérents « groupe ».

 

Je vous invite à vous porter candidat pour prendre en main l’avenir du Comité 21.


16h30 - 17h30 : CA réservé aux administrateurs nouvellement élus

Réunion du nouveau Conseil d’Administration pour élection du bureau et du Président

Nous comptons beaucoup sur votre participation à cette AG de "transformation" pour faire vivre et transformer le Comité 21.

 

Organisateur

Comité 21

Contact : Claire Sehier - sehier@comite21.org 

Lieu de l'évènement

A définir

Formation - Diplomatie de l'environnement et du climat : les fondamentaux

03/07/2019

Avant la conférence de Rio de 1992, la diplomatie environnementale n’existait pas, sauf à travers des accords bilatéraux ou multilatéraux spécifiques visant surtout la maîtrise de pollutions. A partir des trois conventions signées à Rio (climat, biodiversité, désertification), trois branches diplomatiques nouvelles sont nées, d’une part de l’ONU, d’autre part des multiples conférences et accords intermédiaires organisés dans les différentes régions du monde, destinées à nourrir les avancées onusiennes. Les délégations de chaque pays se sont étoffées au point de disposer d’ambassadeurs spécifiques qui représentent leur pays dans toutes les négociations. Mais bien au-delà de la représentation des Etats, la diplomatie environnementale impacte les décisions des grands acteurs de la société civile.
 
Ce mouvement environnemental a fait naître une gouvernance mondiale qui, dans ce monde de plus en plus fragmenté, reste vivace parce que les enjeux liés à la planète dépassent les tentatives actuelles de repli. Que vous soyez managers ou décideurs d’entreprises, élus ou responsables administratifs de collectivités, directeurs ou chargés de mission d’ONG, cette formation vous donnera l’indispensable bagage pour comprendre les enjeux de ce siècle et les envisager pour votre organisation au-delà des discours généraux.

La formation est dispensée par Bettina Laville, conseillère d'Etat, co-fondatrice et présidente du Comité 21.

Organisateur

Comité 21

Contact : schonfeld@comite21.org

Lieu de l'évènement

Paris

Rencontres UVED «Former aux enjeux environnementaux, une nécessité ! » Établissements, enseignants, étudiants, UVED : agissons ensemble pour y parvenir !

04/07/2019

Cette journée qui se veut avant tout participative et collaborative, sera divisée en deux temps :

  • Le matin - Enseigner les enjeux environnementaux dans le supérieur : de la réaffirmation des besoins à la mise en ½uvre d’une stratégie dans les établissements
    • Intervention introductive de Dominique Méda, philosophe, professeur de sociologie à l'Université Paris-Dauphine, directrice de l'Institut de recherches interdisciplinaires en sciences sociales (IRISSO, UMR CNRS) et titulaire de la chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" CEM/FMSH
    • État des lieux et dynamiques actuelles autour de la formation de tous les étudiants de l'université et des grandes écoles aux enjeux environnementaux et de développement durable :

      • Intervention de Clémence Vorreux (The Shift Project) : « Mobiliser l’enseignement supérieur pour le climat : état des lieux »

      • Intervention de Lalie Ory (Manifeste étudiant pour un réveil écologique) : « Intégrer les questions environnementales dans l'ensemble des cursus »
    • Table-ronde : Absence des enjeux environnementaux dans les formations généralistes des études supérieures: pourquoi ? Remise en contexte. Intégration de ces enjeux dans les cursus : enseignement transversal, socle de base commun ou spécifique dès l’entrée dans l’enseignement supérieur ? L’interdisciplinarité : clé ou frein de l’enseignement aux enjeux environnementaux ?
  • L'après-midi - Ateliers World Cafés autour de 2 thématiques :
    • Quelles propositions pour faire bouger les lignes et encourager les établissements, qui ont la tâche de construire les maquettes d'enseignement, à intégrer la formation aux enjeux environnementaux dans tous les enseignements ?
    • Quel accompagnement pour mieux répondre aux besoins et aux attentes des enseignants pour leurs enseignements ? Place du numérique ? Rôle d'UVED ? Mise en commun, partage et mutualisation de ressources pédagogiques numériques ? Accompagnement à leur réappropriation ? Plateforme d’échanges et de mise en relation, etc. ?

Nous vous invitons à répondre au questionnaire préparatoire qui permettra de préparer au mieux les ateliers et de pouvoir prendre en compte les retours de celles et ceux qui ne pourront pas y participer.

Organisateur

UVED

Lieu de l'évènement

Salle Mirabelle, Maison des Associations de Solidarité (MAS), 10 rue des Terres au Curé, Paris 13ème


Formation - Adaptation aux changements climatiques : pourquoi, comment ?

02/10/2019

Les changements climatiques sont le reflet d’une évolution sociale, économique et environnementale de notre planète sans précédent. Face à l’accélération du phénomène, les territoires n’ont pas d’autres choix que de s’adapter en se réorganisant.

L’adaptation aux changements climatiques (ACC) permet de réfléchir sur la manière d’entamer une transformation pour :

• Préparer les territoires (aménagements, formes urbaines) aux impacts climatiques ;
• Faire évoluer les pratiques (activités, modes de production) vers une société sobre en carbone ;
• Modifier la gouvernance et les comportements pour gérer durablement les ressources.

Malgré les lois, les discours et les projets, traduire l’ACC en actions reste un défi. La formation souhaite apporter des clés pour mieux interpréter l’ACC, être en capacité d’imaginer des pistes de solutions innovantes et pouvoir les intégrer dans un plan climat ou un projet à l’échelle d’un territoire.



OBJECTIFS ET COMPETENCES VISES :

- Acquérir une meilleure compréhension de l’adaptation aux changements climatiques à travers son historique (politique, sémantique), ses multiples définitions et les stratégies opérationnelles déjà existantes
- Être en mesure de communiquer sur le sujet auprès de publics variés (y compris dans sa propre organisation)
- Arriver à traduire l’ACC en actions de terrain et savoir les intégrer dans une organisation (collectivité, entreprise, association) ou un projet (éducatif, territorial, plan climat)
- Faire évoluer sa connaissance des enjeux climatiques via le recours à une pensée complexe et une vision systémique
- Remobiliser ses aptitudes créatrices (imaginaire, art, bienveillance) et prendre conscience des limites de la logique rationnelle et analytique dans la recherche de pistes innovantes.


PROGRAMME DE LA FORMATION :
 
1. Qu’entend-on par « adaptation aux changements climatiques ? (ACC) »

Les changements climatiques : autopsie d’une situation exceptionnelle (origines, évolution, impacts)
- Émergence du concept d’adaptation (historique sémantique, politique et scientifique)
- La mise en pratique de l’ACC : exemples d’actions locales (échelle nationale et internationale)
- Quelques raisons des barrières liées aux difficulté de traduire l’ACC en actions de terrain (liens avec l’atténuation, la résilience, la transition énergétique)

2. L’utilisation de la prospective territoriale comme vecteur d’opérationnalisation de l’ACC
- Initiation à la prospective qualitative comme outil d’élaboration de stratégies d’ACC à l’échelle d’un territoire (les apports complémentaires et distinctions avec les résultats de modèles climatiques)
- Travail en sous-groupes autour d’un projet territorial à travers la pensée créative (dessin, conte), les interactions et la mobilisation de l’intelligence collective

3. Retours sur la notion d’adaptation et sur l’utilisation de la prospective qualitative
Discussion et échanges en groupe sur les nouvelles perspectives acquises sur la notion d’adaptation et de réorganisation des systèmes et des pratiques à différentes échelles
- Réflexivité autour des apports personnels et professionnels de la remobilisation de la pensée créative

 

Formateur : Guillaume Simonet, Expert adaptation PhD

Titulaire d’un PhD en Sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal (Canada) et d’un Doctorat de Sociologie de l’Université de Paris Nanterre, Guillaume partage son expertise en tant que consultant, intervenant et chercheur indépendant en adaptation aux changements climatiques au sein d’Abstraction Services qu’il a fondé en 2016.

Ses parcours universitaire (biologie, géographie, sociologie) et professionnel variés entre le Canada et la France lui ont permis d’acquérir un profil interdisciplinaire. Dès 2002, il débute dans le domaine des changements climatiques en tant que chargé de mission au Ministère des transports du Québec puis à Ouranos (Canada) avant d’entamer à partir de 2007 une carrière de chercheur spécifiquement axée sur les questions d’adaptation.

Durant 10 ans, ses travaux ont porté sur les contours théoriques de la notion d’adaptation, sur son intégration dans les politiques climatiques locales et sur les barrières et leviers favorisant sa mise en pratique au sein de plusieurs projets de recherche (Projet Milton-Parc, ANR Adapt’Eau, ABSTRACT-colurba).

Parallèlement, Guillaume est conférencier sur les questions d’adaptation et intervient dans plusieurs formations universitaires et professionnelles. En 2017, il lance le Réseau d’Expertise sur les Changements climatiques en Occitanie dont il est aujourd’hui coordonnateur.

• Simonet, G (2018). « L’adaptation, un vecteur de transformation des territoires », dans Interco, mensuel édité par l’AdCF, n°232, septembre 2018.
• Projet de recherche ABSTRACT-colurba (2014-2015)

 

S'inscrire à la formation

 

FICHE FORMATION ET BULLETIN D'INSCRIPTION

 

Organisateur

Comité 21

Contact : schonfeld@comite21.org

Lieu de l'évènement

Paris

Formation - Comprendre les politiques et les programmes européens relatifs au développement durable

Du 20/11/2019 au 21/11/2019

Les politiques européennes de l’environnement, de l’action climatique, de l’énergie et plus globalement du développement durable déterminent largement les actions menées sur le territoire national. La politique de développement durable européenne est envisagée de façon intégrée et conduit à ce que les exigences environnementales et climatiques soient présentes dans l’ensemble des politiques européennes (PAC, politique de cohésion, de recherche et innovation, politique de la ville, etc.).

L’Union européenne a développé pour la période 2014-2020 un ensemble de programmes et d’instruments financiers qui contribuent à la mise en œuvre de ses politiques. Des moyens financiers importants sont ainsi mis à la disposition des porteurs de projets publics et privés pour développer leurs actions. Mais ces budgets ne sont pas toujours bien mobilisés au niveau national ou régional.

Le cadre financier pour la période 2021-2027 sera défini plus précisément au cours de l’année 2019 et il est important de le connaître, le comprendre et s’y préparer.

Mieux comprendre les politiques et les différents instruments de leur mise en œuvre (leur logique et les conditions de leur mise en œuvre) est un préalable nécessaire pour avoir davantage accès et mieux utiliser les budgets européens.

Préparer son organisation, savoir anticiper les exigences européennes, comprendre le fonctionnement des différents programmes et adapter ses projets à ces exigences et fonctionnements sont des facteurs de réussite et d’une mobilisation intelligente de ces budgets.

 

OBJECTIFS ET COMPETENCES VISES :

Connaître les fondamentaux des politiques européennes de l’environnement, du climat et du développement durable
- Comprendre les instruments de la mise en œuvre de ces politiques et les programmes de financement
- Etre en capacité de choisir le programme le mieux adapté à ses projets
- Disposer d’un cadre pour la définition d’une « stratégie européenne » pour votre organisation ou pour vos projets
- Appliquer ces éléments à vos projet et à votre organisation

 

PROGRAMME DE LA FORMATION :

1. Tour d’horizon des politiques européennes de l’environnement, du climat et du développement durable
- Fonctionnement des institutions européennes
- Les grandes politiques européennes de l’environnement, du climat et du développement durable : ressources naturelles (eau, sols, air), économie circulaire, nature et biodiversité, climat et énergie, politique de la ville, etc.
- Les modalités d’intervention : directives et règlements, agences européennes, procédures et outils (eco-label européen, EMAS, Natura 2000, etc.), les programmes de financement, etc.
- L’intégration de l’environnement dans les autres politiques européennes : PAC, politique de cohésion, politique de la ville

2. Les programmes et instruments financiers européens de la période 2014-2020
- Vue d’ensemble et logiques de fonctionnement
- Les Fonds structurels et INTERREG
- Les programmes spécifiques : Horizon 2020, LIFE, actions innovantes urbaines, etc.
- Quels programmes pour quels projets
- Les perspectives pour la période 2021-2027

3. Comment préparer son organisation et ses projets
- Quels projets pour quels programmes
- Eléments d’une stratégie européenne « organisation » et « projets »
- Quelques clés pour répondre efficacement à un appel à propositions européen.

Des travaux pratiques seront mis en place à partir des projets des participants ou de projets fictifs. L’ensemble de la formation se déroulera sur 2 journées soit une demi-journée pour la partie 1, 2 demi-journées pour les parties 2 et 3 et une demi-journée pour la partie pratique.

Formateur : Jean Pierre DUTRUGE, Délégué général Enviropea

Ingénieur agronome de formation et avec une expérience de terrain dans le développement local, il est depuis plus de vingt ans totalement professionnellement investi dans les politiques, programmes et projets européens pour l’environnement, le climat et le développement durable : d’abord comme chargé de mission projets européens dans une Communauté de commune, puis comme coordinateur de l’équipe externe de la Commission européenne pour les projets LIFE Environnement en France (au sein des bureaux « Agence Paysages » puis ADAGE Environnement). Depuis 2002, il a fondé et dirige l’association Enviropea qui accompagne les porteurs de projets de toutes natures (collectivités territoriales, entreprises, associations, etc.) dans leurs démarches de mobilisation et de gestion des financements européens. Enviropea est devenue, en quelques années, l’organisation de référence au niveau national pour l’assistance aux porteurs de projets du programme européen LIFE (l’instrument financier pour l’environnement) – depuis 2013 le ministère de l’écologie en a fait son équipe externe d’assistance – mais aussi de tous les programmes qui peuvent soutenir des projets dans ses domaines d’intervention.

 

 S'inscrire à la formation

 

FICHE FORMATION ET BULLETIN D'INSCRIPTION

Organisateur

Comité 21

Contact : schonfeld@comite21.org

Lieu de l'évènement

Paris

Formation - La RSE pour les petites et moyennes entreprises : par où commencer ?

Du 12/12/2019 au 13/12/2019

La responsabilité sociétale (RSE) n’est pas réservée aux grandes entreprises. Les TPE, PME et ETI ont tout à gagner à inscrire leur action dans cette dynamique porteuse, synonyme de compétitivité, d’innovation et de performance économique. Les entreprises sont nombreuses à mener déjà des actions relevant de la RSE, parfois sans le savoir. Cependant, un certain nombre de connaissances, de références et de méthodologie sont indispensables pour faire de sa démarche RSE une opportunité, éviter les pièges et maintenir la dynamique dans la durée.

Comment aborder cette démarche ? Quelles actions programmer ? Quels écueils éviter ? Quels outils utiliser ?

Que vous soyez dirigeant ou salarié en charge de la RSE, actuel ou en devenir, cette formation se base sur une méthodologie simple et claire en huit étapes clés. Elle propose des outils concrets et accessibles, des exemples régionaux, une pédagogie participative ainsi qu’un support de formation.

OBJECTIFS ET COMPETENCES VISES :

Découvrir les concepts et enjeux de la RSE
- Savoir repérer les opportunités de création de valeur pour son entreprise ou son organisation
- Comprendre les étapes méthodologiques menant à une démarche de RSE structurée et adaptée à son organisation
- Être en capacité d'animer une démarche auprès des équipes avec succès
- Comprendre les dynamiques territoriales auxquelles participer, s’inspirer des bonnes pratiques et se mettre dans une logique de dialogue avec les parties-prenantes


PROGRAMME DE LA FORMATION :

1. Enjeux et tour d’horizon – Présentation et échanges

- RSE : enjeux et opportunités (innovation, nouveaux modèles économiques …)
- Actualités réglementaires et cadres de références (ISO 26 000, Global Compact, référentiels régionaux)
- Dynamiques internationales, nationales et locales

2.  Méthodes et outils – Ateliers créatifs

- Appropriation des étapes méthodologiques simples, lisibles et illustrées par des exemples d’entreprises régionales
- Présentation d’outils pratiques pour animer simplement et efficacement une démarche de responsabilité sociétale dans son entreprise

3. Démarches territoriales et ouverture aux parties prenantes – Cas pratiques

- Présentation de l’approche territoriale des démarches de développement durable
 
 
 

Formatrice : Sarah Dayan, Responsable Engagement Sociétal des Entreprises et Organisations au Comité 21

Diplômée d’un Master en Management d’Audencia Nantes en 2013, Sarah a travaillé pendant 5 ans en tant que consultante en stratégie et opérations chez Accenture puis chez Artefact, une startup spécialisée en conseil en Marketing et Big Data. Puis en août 2017, elle rejoint la WeBelong Foundation en tant que Program Manager du WeBelong Forum de Pékin qui met en lumière les modes de consommation durables et les innovations responsables. Elle intègre ensuite le Comité 21 en septembre 2018 en tant que Responsable Engagement Sociétal des Entreprises et Organisations.

 

 S'inscrire à la formation

 

FICHE FORMATION ET BULLETIN D'INSCRIPTION

Organisateur

Comité 21

Contact : dayan@comite21.org

Lieu de l'évènement

Paris