Débat - Les entreprises disposent-elles des instruments suffisants pour répondre aux injonctions sociétales ?

20/03/2019 - de 09:00 à 10:30

En janvier 2019, les chercheurs du Panel International sur le Progrès Social (PIPS) publiaient la version française de leur « Manifeste pour le progrès social ». Celui-ci nous alertait sur les « dangers imminents qui menacent les fondations des sociétés et de nos écosystèmes » et la nécessité de « réencastrer » l’économie de marché « dans des institutions sociales qui agissent pour la justice sociale et la durabilité. ». Ce danger s’explique par l’impact du changement climatique sur la biosphère et par la mue des attentes sociétales en pressions puis en injonctions si les organisations échouent à y apporter des réponses.


Deux raisons principales poussent donc à s’interroger sur l’ambition et l’opérationnalité des instruments à disposition des entreprises pour répondre aux attentes sociétales de plus en plus prégnantes. La première est l’accélération et l’intensité croissante des injonctions sociétales déclenchées par le fait écologique (rapport alarmiste du GIEC et les marches/pétitions/procès climatiques), le fait social (mouvement des « gilets jaunes », le manifeste des étudiants pour un réveil écologique) mais aussi économique et géopolitique avec la remise en cause du multilatéralisme, une possible nouvelle crise mondiale… qui suscitent déjà et susciteront de plus en plus d’attentes sociétales. La deuxième raison est qu’il apparaît clair, compte tenu de l’urgence climatique et de la fracture sociale, qu’il faut agir vite et que l’inertie qui peut caractériser la politique et la diplomatie poussera les citoyens à se tourner de plus en plus vers les entreprises. Ainsi, nous n’en sommes qu’aux prémices de la relation entre entreprises et enjeux sociétaux. Le Comité 21 publiera, en amont de ce débat, une note qui analysera cette relation et le « renouveau » de la RSE qu’elle induit à l’aune du dialogue et des Objectifs du Développement Durable.

Pour analyser la position des entreprises concernant leur relation d’interdépendance avec la société et les instruments dont elles disposent aujourd’hui pour répondre aux attentes et injonctions sociétales, Bettina Laville, présidente du Comité 21, animera ce débat auquel sont conviés Roland Lescure, député des Français d'Amérique du Nord, président de la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée Nationale, rapporteur de la loi PACTE, Sophie Chambon-Diallo, directrice du développement durable du Groupe SNCF, et Pierre Victoria, directeur du développement durable de Veolia.

Pour en savoir plus

 

Lieu de l'évènement

Bpifrance, 6-8 Bd. Haussmann, 75009 Paris (métro Richelieu-Drouot)

Partenaire

Comité 21

28/03/2019 - de 09:00 à 10:30
Débat - PPE, loi Energie : les orientations énergétiques françaises sont elles à la hauteur de l'Accord de Paris sur le climat ?
Comité 21
Du 10/04/2019 au 20/04/2019
Le Comité 21 partenaire de l'édition 2019 du festival international de films d'environnement
FReDD
12/04/2019
Forum annuel du Comité 21 sur la citoyenneté écologique européenne
Le Comité 21
18/04/2019 - à 18:00
Conférence - Les Objectifs du Développement Durable : Un enjeu pour nos territoires et ses acteurs économiques
Comité 21Rotary Club de Eu
20/06/2019
Assemblée générale du Comité 21
Comité 21