<< Avril 2017 >>
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Retour

07/04/2017 - L’INSEE publie 110 indicateurs pour suivre la mise en oeuvre des ODD

L’Assemblée Générale de l’ONU a adopté 17 objectifs de développement durable (ODD), déclinés en 169 cibles pour la période 2015-2030. Leur suivi s'appuie sur une première liste de 244 indicateurs. Ces objectifs et cibles constituent pour les États une feuille de route commune de la transition vers un développement durable. Une concertation sera prochainement engagée sous l'égide du Cnis pour proposer des indicateurs pertinents pour le suivi de la mise en œuvre nationale des ODD. Dans cette perspective, L’INSEE, qui coordonne les travaux statistiques sur les indicateurs des Objectifs de Développement Durable (ODD) pour la France, vient de publier une première liste de 110 indicateurs pour suivre leur mise en œuvre dans l’Hexagone. Ces indicateurs sont censés être le plus proches possible de ceux attendus au niveau international ; les 244 indicateurs internationaux, ont été recensés et collectés au sein du SSP, de la Banque de France et du ministère des Affaires étrangères et du Développement international. A télécharger



Retour

03/04/2017 - Les entreprises françaises dans le peloton de tête de la RSE

Entre octobre 2014 et octobre 2016, Ecovadis, le médiateur des entreprises, a mené la 2ème édition de l’étude comparative de la performance RSE des entreprises françaises avec celle des pays de l’OCDE et les BRICS. Sur la base de 20 000 évaluations à travers le monde, cette dernière révèle que les entreprises françaises avec un score moyen de 48,3 sur 100 se classent devant celles de l'OCDE (44,6) et des BRICS (36,8), mais aussi qu’elles ont augmenté leur score de 10% par rapport à l’étude précédente réalisée sur la période 2012-2014. Si la France se situe à la 4E place derrière le Royaume Uni, la Suède et le Danemark, ses performances varient d’une thématique de la RSE à l’autre. L’étude révèle que les entreprises hexagonales conservent leur avance en matière environnementale, avec un score de 50 sur 100 pour une moyenne de 46,2 du groupe OCDE et de 38,2 des BRICS. Cette avance est encore plus forte en ce qui concerne le volet social, toutefois l’étude constate un retard des entreprises françaises en matière d’éthique des affaires (corruption, pratiques anti-concurrentielles…).Ces performances ne concernent pas que les grands groupes puisque qu’ils représentent 51,6%, pour 47,1% de PME-TPE, avec une progression de 9% par rapport à l’étude précédente. Pour en savoir plus



Retour

24/03/2017 - 60ème anniversaire du Traité de Rome : réinventons le projet européen grâce aux ODD !

Alors que l’Union Européenne fête le 25 mars son 60ème anniversaire, le climat de défiance actuel, la montée des populismes et le Brexit démontrent l’existence d’une réelle crise politique et idéologique aussi bien envers ses objectifs que la façon dont elle a de fonctionner. L’anniversaire du Traité de Rome constitue donc l’opportunité d’amener un nouveau souffle à l’Union et de refonder son projet politique centré sur les valeurs universelles portées par des Objectifs du développement durable* dans le cadre de l’Agenda 2030. Né de l’Agenda 21 de Rio (92), le Comité 21 appelle à ce nouveau projet européen pour une société plus juste et plus durable en prônant le partenariat multi-acteurs !

Lire le communiqué



Retour

15/03/2017 - Appel à signature de la lettre ouverte pour la mise en oeuvre des ODD au c½ur du projet européen !

Dans un contexte de crises et de mutations profondes dans le monde et face aux tentations de repli sur soi qui pèsent sur le projet européen, il n'y a d'autre alternative que le développement d'une vision ambitieuse pour l'avenir de l'Union Européenne. L'Union européenne a joué un rôle éclairant et décisif dans toutes les étapes des progrès de la conscience environnementale et du développement durable. Sans ses politiques et ses réglementations, nous ne serions pas le continent le plus « propre du monde ». Sans sa politique de solidarité extérieure, beaucoup de pays pauvres n'auraient pu entamer un processus de plus d'équité et de durabilité. Le développement international et les réalisations des Objectifs de Développement Durable constituent une formidable opportunité pour l'UE de donner un nouveau souffle à ses ambitions et de reconstruire son projet politique sur la base de l'Agenda 2030.
Début 2017, un groupe informel nommé « Ambition Europe 2030 » s'est constitué pour plaider cette cause. Composé de plusieurs réseaux européens engagés dans le développement durable, ce groupe de travail, dont fait partie le Comité 21, a rédigé une lettre ouverte à l'attention des chefs d'Etats et de gouvernement afin de les convaincre de la nécessité de placer l'Agenda 2030 au cœur d'un projet européen renouvelé, et de construire une stratégie de mise en œuvre des ODD avec les acteurs non étatiques.
A l'occasion du 60ème anniversaire du Traité de Rome, texte fondateur de la construction européenne, Ambition Europe 2030 a décidé d'organiser une conférence le 23 mars prochain à Rome pour présenter cette lettre et entamer le dialogue avec les institutions européennes et les Etats membres à ce sujet. Intitulée «Make Europe the world leader of sustainable development: a unique opportunity to build a stronger European Union», cette conférence verra la participation de hautes personnalités (voir le programme prévisionnel).
Afin de porter ces idées au plus haut niveau politique, nous encourageons les décideurs de notre réseau à signer cette lettre et à participer à la conférence s'ils le souhaitent. Nous faisons tout notre possible pour médiatiser cette lettre et espérons qu'elle fera l'objet d'une tribune de façon à renforcer son impact. Les signatures des adhérents pourront y être rendues visibles si souhaité.



Retour

09/12/2016 - Le Comité 21 adhère à la charte de participation du public !

Annoncée lors de la conférence environnementale en avril dernier, la charte de la participation du public a fait l’objet d’une année de travail, mené par le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, en concertation avec les acteurs de la participation, les maîtres d’ouvrage publics et privés, les associations, la commission nationale du débat public, les chercheurs et réseaux de praticiens. Elle a ensuite fait l’objet d’une consultation en ligne. La charte de la participation du public est mise à disposition de tous les maîtres d’ouvrage volontaires pour déployer des dispositifs de concertation sincères sur l’ensemble des décisions ayant un impact sur le cadre de vie. Elle renforce et modernise le dialogue environnemental et complète le dispositif législatif existant depuis la parution des deux ordonnances du 21 avril et du 3 août derniers sur ce sujet. Convaincu que les parties prenantes sont au coeur de la réussite des démarches environnementales et de développement durable, le Comité 21 s'engage donc à soutenir la charte et à la promouvoir ! Pour en savoir plus



Retour

04/07/2016 - Nouvelle publication : le Comité 21, acteur de nouveaux modèles

A l'occasion de son 21ème anniversaire, le Comité 21 a souhaité revenir sur le chemin parcouru depuis 21 ans à travers les travaux précurseurs  développés, et dévoiler sa contribution à l'atteinte des ODD pour les années à venir. « ENSEMBLE, QUELLE VISION POUR NOTRE SOCIÉTÉ ? » est le titre de cette publication, car elle vise un double objectif :
> Montrer que « Ensemble » constitue bien le paradigme de la mise en oeuvre du développement durable à travers le « partenariat multi-acteurs », indispensable dans un monde d’interdépendances ;
> « Quelle vision pour notre société ? », car les acteurs du développement durable et la plupart des responsables
socio-économiques sont conscients que les limites des politiques actuelles exigent la recherche commune
d’une vision renouvelée de notre avenir.

A lire



Consulter les archives

Comment mettre en place une démarche RSE dans son organisation, un guide à destination des TPE/PME
Parution de l'étude consacrée aux initiatives territoriales des acteurs publics en faveur de la RSE
Entreprises, dialoguons avec nos parties prenantes ! Une nouvelle publication du Comité 21