du 25/05/2020
n°200
spécial Initiatives face à la crise
FOCUS
Un moment de bascule par Bettina Laville, présidente du Comité 21

Après les étranges semaines de confinement, survient une période d'espoirs et d'angoisses. Espoirs de retrouver une vie « normale », faite de liens physiques retrouvés avec les autres, angoisses faites de trois perspectives contradictoires : l'angoisse économique, l'angoisse d'une deuxième vague à l'automne, l'angoisse de devoir inventer un monde nouveau...

Le Comité 21 a eu la singularité d'avoir publié le rapport intermédiaire « La Grande Transformation : freins, leviers et moteurs » le 30 janvier dernier, qui tentait de dresser les contours de ce monde d'après. Sauf qu'il s'agissait de surmonter les différentes crises sociétale, climatique, environnementale et que, comme tout le monde, nous n'avions pas identifié l'imminence de la pandémie. La crise sanitaire s'est invitée, et nous vivons donc la première tragédie GLOBALE du 21ème siècle, où s'entrechoquent tous les excès de la croissance et tous les méfaits de notre inaction. Même si personne ne l'avait vue venir aussi tôt ou aussi fort, c'est une crise de plus, qui constitue un révélateur de plus pour changer de modèle.

Dans ces premières semaines de déconfinement, au moment où tout peut basculer dans le renouveau ou le retrait, on perçoit une certaine lassitude et défiance des tribunes consacrées au « Monde d'Après ». Nous ne faisons pas partie de ces sceptiques, car cette multiplicité d'expressions fait écho à l'immense demande d'être au lieu d'avoir, qui existait avant la pandémie. Mieux être et Avoir plus pour ceux qui ont moins.

Des signes positifs existent ; nous en avons identifié cinq pour la Grande Transformation :

1. Justement l'explosion de débats sur le « Monde d'Après. Nous pensons que, conjuguées avec l'aspiration de la jeunesse à combattre le réchauffement climatique, elles sont porteuses de transformations.

2. La décision de la plupart des dirigeants de prioriser la santé et la vie des citoyens à l'économie, « quoiqu'il en coûte ». Le « Ségur de la santé » sera un test social décisif.

3. Le troisième consiste dans les retrouvailles avec l'« essentiel ». Cette réconciliation avec l'essentiel ne sera possible que si ceux qui ont assuré les fonctions essentielles sont associés à cette reconversion sociétale, et y trouvent leur place.

4. Le quatrième, qui découle des trois premiers, est la volonté de changer de modèle économique. Transformer l'actuelle décroissance (mortifère) en prospérité sobre et entrainer les investisseurs dans cette création nouvelle. La clé du monde d'après se trouve dans la révolution mentale des investisseurs autant que dans la pression démocratique des citoyens.

5. Le cinquième signe est l'installation définitive dans le fonctionnement de la société de l'économie numérique. Le numérique a permis la continuité de l'activité, la permanence (certes inégale) des services éducatifs, le lien entre les êtres, le débat politique et sociétal, et surtout le suivi de l'épidémie, à travers les plateformes de données de santé. Le télétravail s'est imposé, et restera, dans un premier temps, pour accompagner les suites du déconfinement, ensuite, sûrement, par choix des entreprises, des salariés issus d'une découverte d'une efficacité différente ou des économies de transports. Reste à faire le bilan écologique et ergonomique du recours au numérique, et là le champ est immense.

C'est dans ce contexte et au lendemain du confinement que le comité de prospective du Comité 21, présidé par l'économiste Philippe Dessertine, a rendu l'édition définitive de ce rapport sur la Grande Transformation (cf. rubrique Le Comité 21 en action). Ce travail collectif a été en effet réexaminé à la lumière de cette crise. La Covid19 n'a pas remis en cause les principales conclusions, qu'elles soient sanitaires, sociétales, ou climatiques. Nous n'avons donc pas modifié nos dix propositions concrètes avancées dès le mois de janvier, principalement dans les domaines de la science, de la finance, de la citoyenneté écologique et des territoires. Cependant, nous en avons rajouté deux, issues des réflexions sur la crise sanitaire : créer une Autorité indépendante de veille des risques globaux qui, s'appuyant sur les agences spécialisées, aurait un rôle de veille générale, d'anticipation, d'information des citoyens, et surtout de suivi des mesures de prévention, et oeuvrer au niveau international pour un Conseil de sécurité planétaire apte à prévenir les risques qui menacent l'humanité, qui mettrait en cohérence les orientations des conventions sociales, sanitaires et environnementales avec les agences économiques. Le désordre multilatéral actuel finit par rendre les dangers géopolitiques très prégnants, et ce qui peut sembler une utopie, en ces temps de désirs de retour aux seules souverainetés nationales, est au contraire un combat de réalisme.

La difficulté réside dans la conjugaison de ces mesures de transformation avec la tourmente économique qui nous attend, et la transformation que nous appelons de nos voeux doit se faire dans les pires moments, soit le temps certain du chômage et de la précarité... Le pilier social de la durabilité va être sollicité, et un immense programme de formation, de reconversion doit voir le jour, comme par exemple dans la rénovation des bâtiments, les transports propres, les énergies décarbonées, les investissements destinés à favoriser le travail à distance. La territorialisation des solutions doit être le maître mot de ce passage escarpé.

La Grande Transformation que nous appelions de nos voeux se présente donc maintenant sous un jour différent, à la fois plus accessible et plus hasardeuse. Aujourd'hui, nous n'avons pas d'autre choix pour penser un futur différent, il faut renouer avec le vivant, réduire les inégalités, stopper dans le siècle le réchauffement climatique et donc investir dans la transition énergétique et écologique, gouverner ensemble autrement. Tous ces enjeux à résoudre en même temps et à penser de manière interreliés qui ont si remarquablement été synthétisés dans l'Agenda 2030.

Ce numéro d'Infos 21 met en évidence les nombreuses initiatives de nos adhérents qui vont dans ce sens. Nos membres ont été très nombreux à s'adapter à cette situation nouvelle, déclinant leurs activités pour le bien commun.

Bettina Laville - bettina.laville@comite21.org

Le Comité 21 en action
LE MONDE D'APRÈS
La Grande Transformation face à la crise : 12 propositions pour le Monde d'Après

Au lendemain du 11 mai, début d'un long déconfinement, le Comité 21 publie l'édition définitive de son rapport sur la « Grande Transformation : freins, moteurs et leviers », préparé par le Comité de prospective du Comité 21, présidé par l'économiste Philippe Dessertine, directeur de l'Institut de Haute Finance, membre du Haut Conseil des finances publiques. Ce rapport, présenté dans sa version intermédiaire le 30 janvier au Grand Palais à l'occasion du Change Now summit, proposait 10 pistes concrètes principalement dans les domaines de la science, de la finance, de la citoyenneté écologique et des territoires. Le Comité 21 en a ajouté deux, issues de ses réflexions sur la crise sanitaire. Ces propositions s'adressent aux entreprises, collectivités, associations, enseignement supérieur, citoyens, etc. dans le cadre de la mission que s'est donnée depuis 25 ans le Comité 21, anticipateur de l'ODD 17. Il démontre que les leviers sont nombreux et à la portée de tous. Ce rapport veut ainsi refléter à la fois la voix de ceux qui considèrent que l'humanité est menacée par des risques d'effondrements divers, mais que les défis pour surmonter ce moment critique sont à portée de la capacité humaine de Transformation. Dans les mois à venir, le Comité 21 fera vivre ces 12 propositions avec des partenaires pour chacune. 228 pages. En savoir plus.

Synthèse du Groupe de discussion du Comité 21 « Le monde d'après, oui, mais comment ? »

Dans les premiers jours de confinement, le Comité 21 a lancé un groupe de discussion sur Facebook « Quelles chroniques de renouveau ?» afin de proposer à chacun d'échanger sur ses idées de transformation et de « renouveau ». Fin avril, Bettina Laville écrivait un édito qui s'appuyait sur la synthèse des échanges de ce groupe de discussion dans la perspective de la publication de notre rapport sur la Grande Transformation. [Extrait : « De nombreuses propositions remettent les ODD au coeur du sujet, en proposant des liens avec la crise du covid-19 (infographie Parangone). Ce sont également des initiatives qui sont relayées : des modules ouverts sur le télétravail et son organisation (COG'X), le plan de relance initié par Matthieu Orphelin et d'autres députés, puis une consultation citoyenne, des outils collaboratifs ...Vos mots seront ceux de cette année 2020 : résilience, adaptation, biodiversité, citoyenneté mais aussi inégalités, solidarité... nous sommes heureux que ce soient les mots clés des programmes du Comité 21 »]. A lire

5 juin : Lancement de la campagne « Relance verte, comprendre et agir tous ensemble»

Cette campagne initiée par un collectif d'organisations (C3D, CIRIDD, Construction 21, Coopallia, Entrepreneurs d'avenir, Flame, Jeune Chambre économique française, Ligere, Ligue pour la protection des oiseaux, Mouvement des entrepreneurs de la Nouvelle Economie, Novabuild, ORÉE, Pôle écoconception, Société d'encouragement pour l'Industrie nationale et le Comité 21) a pour objectif de mobiliser le monde de l''entrepreneuriat, des solutions et des connaissances pour la relance verte. Le 5 juin, journée mondiale de l'environnement, une session de webinaires sera organisée autour des enjeux de la biodiversité, de l'économie circulaire, de l'écoconception, des bâtiments bas-carbone... Le programme s'articule par modules d'une heure : une séance plénière ouvre la journée, positionne les objectifs de de la campagne et l'organisation de la journée. Des séances spécialisées se déroulent le matin en parallèle et l'après-midi en plénière. Une séance finale permettra de faire la synthèse et de tracer les pistes d'actions de la campagne pour 2020. Bettina Laville interviendra sur la Grande Transformation lors du webinaire d'ouverture à 9h00. Virginie Hugues, chargée de mission RSE/Climat au Comité 21, contribuera au webinaire "Plans Climat et economie verte" à 11h00, coordonné par la Fédération Flame, sur l'adapation aux changements climatiques. Participez ! contact@relanceverte.com

reCOVery, une initiative collaborative à destination des entreprises et acteurs financiers engagés

Plusieurs entreprises, acteurs financiers et associations d'entreprises s'unissent pour lancer reCOVery, une initiative collaborative, initiée par Mirova et Fabernovel, visant à faire redémarrer l'économie selon un modèle plus durable, plus juste et plus résilient. Dans cet objectif, une plateforme web a été ouverte jusqu'au 8 mai afin de nourrir, animer le débat et consolider les propositions des acteurs économiques. Le Comité 21 a participé à cette initiative en apportant les idées et les retours d'expériences de ses adhérents, notamment du collège Entreprises. Avec le soutien de B Lab France et les entreprises B Corp en France, la Communauté des Entreprises à mission, le Collège des Directeurs du Développement Durable et Finance for Tomorrow, cette démarche s'inscrit par ailleurs dans l'esprit de l'initiative collaborative « Coalition 10% pour tout changer », portée par le Haut-Commissariat à l'Economie sociale et solidaire (cf. rubrique « 3 questions à... Christophe Itier). Elle bénéficie également du soutien de BFM Business et d'Usbek & Rica. Si la plateforme web est désormais close, vous pourrez bientôt retrouver la synthèse des réflexions qui se structure d'ores et déjà autour de 7 axes forts : généraliser le télétravail et les réunions à distance ; encourager l'engagement des collaborateurs ; opérer des achats et des investissements plus responsables ; mettre en place des modes de gouvernance plus inclusifs ; adopter des logiques d'écosystème ; revoir les principes de comptabilité ; déployer de nouveaux modèles économiques, afin d'accompagner la transformation des modes de consommation et de production. Lors de la dernière réunion, une volonté de poursuivre ces réflexions a été exprimée par tous les membres et des webinars, sur un rythme mensuel vont être organisés, chacun couvrant l'un des 7 thèmes. Hélène Champollion-Morel Helene - helene.champollion-morel@mirova.com ; Fleur Douet - fleur.douet@fabernovel.com

Replay : Talk Non Official du 4 mai « Qui est responsable du COVID 19 ? » avec Bettina Laville

Pendant le confinement, les Talk Non Official sont un cycle de 4 débats en live sur les réseaux sociaux qui portent tous sur le thème « Qui est responsable du Covid-19 ? ». Il s'agit de mieux de comprendre ensemble l'origine de ce virus et ce que cette pandémie nous dit de nos sociétés. Est-elle une crise sanitaire, une crise écologique ou une crise de civilisation ? Les Talks Non Official sont des débats ouverts entre citoyens experts et non experts. Le 4 mai dernier, Luc Wise, président de The Good Company ; Romain Duda, anthropologue spécialisé sur les maladies émergentes à l'Institut Pasteur et membre d'Extinction Rebellion France ; Gilles Boeuf, biologiste, professeur du Collège de France, et Bettina Laville, présidente du Comité 21, sont intervenus lors du 3ème débat. A voir

Replay : Les rendez-vous de la transition « Le jour d’après : par où commencer ? »

Dans cette période de crise, Jennifer De Temmerman, députée du Nord, et Alain Dubois, président des acteurs régionaux du développement durable et adhérent citoyen du Comité 21, ont lancé un cycle de visioconférences « Les Rendez-vous de la Transition ». Le 19 mai, Bettina Laville, présidente du Comité 21, conseiller d'Etat honoraire, et Brice Lalonde, ancien Ministre de l'environnement, ancien ambassadeur des négociations internationales climat, président de l'association Équilibre des Énergies, ont échangé sur le thème « Le jour d'après : par où commencer ? ». Ils ont partagé leur réflexion sur l'écologie, le respect des équilibres de la vie, la protection de la nature. Bettina Laville a rappelé la publication le 12 mai du rapport du Comité 21 « La Grande Transformation : freins, leviers et moteurs » en insistant sur le fait que nous sommes à un moment de bascule. Elle est convaincue qu'il est possible de construire du bien commun, en s'appuyant entre autre sur les Objectifs du développement durable. A voir

Replay : 1er Webex du Cycle Osons le Débat « le progrès, la radicalité ?

Le 23 mai dernier, le think tank, présidé par Philippe Zaouti, a organisé son premier webex du cycle « Osons le Débat » sur le thème de la « radicalité ». La crise actuelle exige-t-elle de réagir différemment, de dépasser une « transition » progressive par des ruptures plus fortes ? Au contraire, la radicalité n'est-elle pas un danger pour le fonctionnement démocratique ? 6 intervenants ont tenté de répondre à ces questions : Gilles Berhault, délégué général de la Fondation des Transition ; Claire Egnell, membre de l'équipe du Manifeste Étudiant pour un Réveil Écologique ; Emmanuel Kemel, chercheur chez HEC, spécialiste des nudges ; Bettina Laville, présidente du Comité 21 ; Ladislas Smia, co-fondateur d'Osons le Progrès, spécialiste de l'économie du développement durable ; Éric Tardy, producteur et développeur d'évènements dont le World Impact Summit. Bettina Laville a rappelé que cette question de la radicalité va dépendre de la transformation ou de l'effondrement de nos sociétés (cf. rapport de la Grande Transformation du Comité 21). A voir

ECONOMIE & SOCIÉTÉ
Actualités de la plateforme RSE

En tant que membre de la plateforme RSE, instance de concertation placée auprès du Premier ministre, le Comité 21 participe à plusieurs travaux. Lors de ce premier semestre, le Comité 21 contribue à deux groupes de travail : le groupe de travail Label RSE, lancé en mars dernier, prévoit des auditions entre mars et mai 2020. Il s'agira d'établir un diagnostic et de faire des propositions concernant les labels sectoriels adaptés aux TPE, PME et ETI. Ces recommandations seront adressées aux pouvoirs publics, aux fédérations professionnelles, aux donneurs d'ordre et aux parties prenantes intéressées. Le 2ème groupe concerne la « RSE et le numérique » Comment le numérique peut-il contribuer à préparer le monde d'après, plus soutenable, plus sobre et plus durable ? Bettina Laville, en tant que vice-présidente de la Plateforme, coordonne ce groupe de travail qui rendra un rapport cet été. Les travaux du groupe de travail sur « l'empreinte biodiversité des entreprises ? » a participé, vient de rendre son avis sur la prise en compte de l'empreinte biodiversité des entreprises dans leur reporting extra-financier, avec des bonnes pratiques qui pourraient être généralisées, et des recommandations pour mobiliser les entreprises face à l'enjeu de préservation de la biodiversité. Pour finir, la Plateforme RSE vient de publier un texte face à la crise intitulé « Responsabilité sociétale des entreprises : de la parole aux actes ». L'organisation a ainsi souhaité réfléchir au cap à donner, en rappelant les fondamentaux, avec une parole commune. Sarah Schönfeld - schonfeld@comite21.org

CLIMAT & ÉNERGIE
Découvrez les Actes du Colloque «S’adapter pour survivre »

Conscient de la nécessité d'accélérer la mise en oeuvre de l'adaptation aux changements climatiques, le Comité ouvre une nouvelle phase 2020 & 2021 de son programme d'accompagnement sur l'adaptation aux changements climatiques, lancée officiellement le 26 février, lors du colloque « S'adapter pour (sur)vivre », à l'Assemblée Nationale. A cette occasion, le Comité 21 a donné la parole, à travers une approche pluridisciplinaire, à près de 20 intervenants. Des représentants d'entreprises et de collectivités, mais aussi à des sociologues, psychologues, explorateurs, ont contribué à cette demi-journée dédiée à l'adaptation pour identifier les freins et les leviers à sa mise en oeuvre, afin d'accélérer sa prise en compte au niveau national mais aussi sa déclinaison dans les territoires. A cette occasion, le Comité 21 a publié une note de positionnement et de recommandations sur les défis et les réponses apportées par la France, les collectivités et les entreprises. 12 solutions sont mises en avant pour accélérer la mise en oeuvre de l'adaptation. A lire. Virginie Hugues - hugues@comite21.org

Le Comité 21, partenaire du projet Life ARTISAN sur les solutions d’adaptation fondées sur la nature (SAFN)

Il est urgent de mettre en oeuvre des stratégies d'adaptation pour faire face aux changements à venir. La politique française d'adaptation aux changements climatiques reconnaît « la valeur de la biodiversité et des services écosystémiques pour l'adaptation et recherche, partout où cela est possible, des synergies en privilégiant les solutions d'adaptation fondées sur la nature (SAFN) ». Le projet LIFE intégré ARTISAN (Accroître la Résilience des Territoires au changement climatique par l'Incitation aux Solutions d'adaptation Fondées sur la Nature) s'inscrit dans ce contexte et contribue à la mise en oeuvre du 2eme plan national d'adaptation aux changements climatiques (PNACC2), de l'Accord de Paris, et de la stratégie de l'Union européenne. Les SAFN entraînent trois types d'action : la préservation d'écosystèmes fonctionnels et en bon état écologique ; l'amélioration de la gestion d'écosystèmes pour une utilisation durable par les activités humaines ; la restauration d'écosystèmes dégradés ou la création d'écosystèmes. Ce projet a pour objectif d'améliorer les cadres institutionnels, financiers, normatifs et lever les freins à la généralisation des SAFN. Il dispose d'une durée de 8 ans (jusqu'en 2027) et est doté d'un budget de 16,7 M€, dont près de 10 M de l'UE. Il est coordonné par l'Office Français de la Biodiversité et accompagné de 28 bénéficiaires, dont le Comité 21, qui se chargera du volet « Formation des décideurs » prochainement. Dès à présent, le Comité 21 sensibilise d'ores et déjà aux SAFN à travers ses activités : avec la co-organisation du débat à Produrable sur « La biodiversité, nouvelle alliée de l'adaptation au changement climatique », le 8 septembre ; la corédaction avec la CPME d'un document/livrable de sensibilisation à la biodiversité à destination des dirigeants de TPE-PME, et pour finir, les ateliers du programme Adaptation aux changements climatiques en 2020 & 2021 aborderont les SAFN. En savoir plus - Virginie Hugues hugues@comite21.org

Actualités des adhérents
ENTREPRISES
Le Crédit Mutuel et le CIC lancent leur prime de relance mutualiste pour soutenir leurs assurés

Le Crédit Mutuel, et sa filiale CIC agissent pour soutenir les artisans, commerçants, professionnels et PME. Ainsi, leurs assurances créent la « prime de relance mutualiste » afin de soutenir les acteurs qui subissent une forte perte de revenus liée au Covid-19.

ENGIE prend des mesures de protection de ses salariés et de solidarité

Pour faire face à la pandémie, ENGIE met en place trois initiatives mondiales. Tout d'abord, l'ensemble de ses salariés bénéficie dès à présent d'un niveau de protection minimal, quel que soit leur lieu d'exercice sur le globe. Ce processus a été accélérer afin de pouvoir protéger ses collaborateurs :

La Poste maintient le lien social

Face à la crise du Covid 19, plus de 100 000 facteurs, livreurs, guichetiers... sont mobilisés sur tout le territoire au service de la population, dans des conditions de sécurité maitrisées. La Poste s'engage pour lutter contre l'isolement des personnes fragiles en proposant gratuitement son service de lien social « veiller sur mes parents», et en soutenant une économie numérique de proximité.

Les professionnels du Groupe LNA Santé mobilisés

Face à la propagation du Coronavirus, l'ensemble des équipes LNA Santé restent mobilisées au quotidien pour assurer la sécurité et le confort des résidents et patients ainsi que le bien-être des professionnels qui oeuvrent pour endiguer l'épidémie.

Marguerite : le service d’autopartage met gratuitement ses voitures à disposition des soignants

Pour pallier l'arrêt de la circulation des transports publics le soir et offrir une solution de déplacement domicile/travail plus souple aux personnels soignants, Mobility Tech Green, leader européen de solutions connectées pour l'autopartage professionnel, a mobilisé ses clients et partenaires pour fournir une solution de mobilité facilitée aux personnels soignants de toute la France.

Pernod-Ricard fait don de grandes quantités d’alcool pur pour faire face à la pénurie de solution hydroalcoolique

Afin de répondre aux besoins fortement augmentés en solution hydroalcoolique, la société Ricard SAS a fait don de 70 000 litres d'alcool pur au Laboratoire Cooper. Le Laboratoire est en effet un des leaders français des produits de santé du quotidien, et premier fournisseur de gel hydroalcoolique en pharmacie.

La RATP met en place une nouvelle offre de transports réservées aux personnels hospitaliers

La RATP et Ile-de-France Mobilités ont mis en place une offre de transport réservée aux personnels hospitaliers, des EHPAD et de cliniques privées. Ainsi, en lien étroit avec l'AP-HP, ont été créées 22 nouvelles lignes de bus temporaires, afin de faciliter les liaisons entre grands pôles de transports et grands pôles hospitaliers.

SANOFI adapte sa chaîne de production et dédie 100 millions d’euros à la lutte contre la pandémie

Sanofi consacre une enveloppe de 100 millions d'euros à la gestion de la crise sanitaire. 50 millions sont engagés à la mise à disposition de médicaments pour les patients atteints par le Covid-19. Les 50 autres millions sont destinés à soutenir le milieu hospitalier, les EHPAD, en partenariat avec la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France ainsi que l'investissement dans l'intelligence artificielle et les données santé.

SAUR se mobilise pour assurer la continuité du service de l’eau en réorganisant ses activités

Saur annonce sa réorganisation pour faire face à la pandémie ; l'entreprise s'est recentrée sur ses missions prioritaires : production, distribution et qualité de l'eau. Ainsi, les dispositions nécessaires ont été mises en application en lien avec son Plan de Continuité d'Activité, afin de continuer d'assurer la production d'eau potable ainsi que le traitement des eaux usées.

Schneider Electric crée le Tomorrow Rising Fund afin de participer à la lutte contre la pandémie

Schneider Electric, dont les services sont indispensables dans de nombreux secteurs sous tension (hôpitaux, réseaux informatiques, chaine du froid alimentaire, transport...), assure la continuité de services des infrastructures critiques. De plus, le groupe a étendu à l'ensemble de ses collaborateurs dans le monde un dispositif de couverture sociale renforcée durant la crise (santé, garde d'enfants, quarantaine).

Veolia déploie son plan d’accompagnement au déconfinement

Alors que le confinement national touche à sa fin, Veolia prévoit le retour sur site, progressif, de ses collaborateurs. Tout en favorisant le renforcement des liens sociaux, ce plan met au centre de ses préoccupation la sécurité des 50 000 collaborateurs concernés en France.

Total offre 50 millions d’euros de carburant au personnel hospitalier et les EHPAD

Le Groupe Total lance une initiative en faveur du personnel soignant. Cette initiative concerne les EHPAD et hôpitaux publics ou privés, disposant de services de réanimation et de soins intensifs, mobilisés en première ligne contre le Covid-19.

COLLECTIVITES TERRITORIALES
Région Nouvelle Aquitaine : un fonds d’urgence exceptionnel au profit des entreprises et des associations

Pour tenter d'endiguer les effets négatifs de la crise sanitaire, la région Nouvelle Aquitaine a mis en place une série de mesures économiques au profit des entreprises et des associations. Ces mesures exceptionnelles ont vocation à appuyer les organisations régionales particulièrement impactées face aux obligations de confinement et au fort ralentissement, voire à l'arrêt total d'activité durant la crise.

Région Normandie : mise en place d’une usine partagée de production d’équipements de protection sanitaire

Face à la crise liée à l'épidémie de COVID-19, les acteurs publics locaux normands se mobilisent et collaborent au sein de projets innovants. Ainsi, la région Normandie et le Dôme (Centre de Sciences Caen-Normandie), en lien avec les préfectures normandes et l'Agence régionale de Santé, coordonnent un projet de production à grande échelle de matériels de protection sanitaires (masques, visières).

Région Pays de la Loire : création d’un « Fonds territorial Résilience » pour les petites entreprises ligériennes

La Région Pays de la Loire, en partenariat avec la Banque des Territoires, a créé le dispositif « Fonds territorial Résilience » dans le but de sauver les petites entreprises en difficultés face à la crise sanitaire qui n'étaient pas éligibles au Fonds de solidarité national. Y sont associés, par leurs contributions dès son lancement, les 5 départements, les plus grandes villes (Nantes, Angers, Le Mans, Laval et La Roche-sur-Yon), de nombreuses communautés de communes et d'EPCI du Pays de la Loire.

La ville de Nantes coordonne les initiatives de solidarité et d’entraide

Face à l'émergence de nombreuses initiatives de solidarités et d'entraide pendant cette épidémie (aide alimentaire, soutien psychologique, service de garde d'enfant ou aide à la scolarité...), la ville de Nantes se propose, depuis le 20 mars, de les coordonner. Pour cela, elle a mis en place une cellule d'entraide composée de dix agents de la Ville qui collectent et coordonnent l'offre et la demande pour répondre avec pertinence aux besoins des habitants les plus vulnérables.

AFD : lancement de l’initiative «COVID 19 santé en commun » pour soutenir les pays d’Afrique

L'Agence française de développement (AFD) lance l'initiative « Covid-19 - Santé en commun » de 1,2 milliard d'euros d'ici à l'été 2020 en réponse à la crise sanitaire mondiale engendrée par la pandémie liée au virus Covid-19. Cette initiative française va permettre d'apporter une réponse ciblée et partenariale à la crise sans précédent que traversent les pays en développement.

Banque des Territoires se mobilise en soutien de l’Economie Sociale et Solidaire

Depuis le début de la crise sanitaire, la Banques des Territoires a mis en place différentes mesures de soutien aux acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire. En s'alliant avec des organismes partenaires issus de différents horizons, elle entend venir en aide aux entreprises et aux associations de la filière.

L’AMF contribue à la préparation du déconfinement des territoires

L'Association des Maires de France et des Présidents d'Intercommunalité (AMF) a publié un rapport, mi-avril, afin de prendre part à la préparation du déconfinement. Ce rapport propose 9 grands axes de politiques publiques locales jugés prioritaires pour réussir le déconfinement et ce à différentes échelles.

ASSOCIATIONS
COVID 19 : AFNOR se pose en facilitateur

La plateforme solidaire, initiée par le Groupe AFNOR, propose le lien entre une offre solidaire et des demandes de masques barrières, c'est-à-dire entre confectionneurs bénévoles, demandeurs et celles et ceux qui souhaitent offrir de la matière première.

France Handicap : l’heure de la RéCréAction a sonné !

De quoi a-t-on besoin pour faire de la zumba, du yoga, de la photo ou du piano ? Tout simplement d'une page Facebook, animée par APF France handicap ! Elle rassemble et diffuse tous les jours des activités sportives et de loisirs à suivre en restant au chaud chez soi.

Covid-19 : le Geres s’adapte

Après avoir pris des mesures pour la sécurité sanitaire de tous, le Geres assure au mieux la continuité de sa mission sociale, même si ses actions sont ralenties ou réorganisées : le Geres s'adapte.

Green Cross : 10 recommandations pour des territoires plus résilients face au COVID 19

La pandémie CoVid-19 qui frappe le monde entier aujourd'hui, nous bouleverse et nous interpelle. Face à cette crise, Green Cross préconise un plan d'action sur les 2 à 10 ans à venir, qui répond à une urgence du quotidien, et doit donc se transcrire par des faits, et un changement de cap précis. L'association propose 10 recommandations.

Le mouvement Fairtrade/Max Havelaar soutient les producteurs agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie

Les producteurs agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie font partie des populations les plus vulnérables, d'autant plus que ces pays sont dotés de systèmes de sante insuffisants au regard de l'ampleur que l'épidémie peut prendre. Ils sont aussi les premières victimes de la crise économique et des difficultés dans les chaînes d'approvisionnement.

PikPik Environnement : un journal du confinement pour valoriser ses initiatives positives !

PikPik Environnement, association d'éducation populaire qui sensibilise tous les publics à l'éco-citoyenneté et à l'environnement urbain en Île-de-France, accompagne le changement de comportement de chaque individu, et surtout les publics les plus précaires car ce sont les plus impactés par des problématiques environnementales.

OASIS Environnement : Appel aux entreprises de Loire Atlantique - faites un don de matériels informatiques pour aider l'école à la maison !

Pendant cette difficile période de confinement, la fracture numérique s'accentue et notamment de nombreux enfants n'ont aucun outil informatique pour poursuivre l'école à la maison.

500 jeunes d’Unis-Cité maintiennent le lien avec des personnes en situation de handicap et leurs aidants

La période de confinement est plus compliquée encore pour les personnes en situation de handicap, ainsi que pour les aidants familiaux, car elle accentue leur isolement et, souvent, leur anxiété. Face à cette situation inédite, Unis-Cité mobilise près de 500 de ses jeunes engagés en Service Civique.

La Croix Rouge, WWF France, Groupe SOS, Unis Cités : Consultation #MondeAprès, comment inventer tous ensemble le monde d'après ?

Lancée le 10 avril par La Croix-Rouge française, le WWF France, Make.org et le Groupe SOS, en partenariat avec Unis-Cité et le Mouvement UP, la consultation citoyenne « Comment inventer tous ensemble le monde d'après ? », connaît un succès avec le plus grand nombre de propositions pour un lancement de consultation sur Make.org.

ETABLISSEMENTS ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET RECHERCHE
Le RéUniFEDD se mobilise via le projet FECODD pour faire face à la crise du Covid-19

Le COVID-19, au-delà des problèmes de santé et épidémiologiques, pose des questions qui nous interrogent sur le « monde d'après ». Dans le cadre du projet FECODD et du RéUniFEDD, plusieurs grilles de lectures seront proposées : celle de l'analyse des discours scientifiques, politiques et médiatiques qui croisent l'éducation aux médias, aux risques majeurs, à la santé et au développement durable, via le prisme des ODD et les méthodes d'analyse et outils en lien avec les méta-compétences DD.

REFEDD : 300 actions recensées pour la Semaine Étudiante du Développement Durable dématérialisée

La Semaine Étudiante du Développement Durable, organisée par le REFEDD a pour objectifs de valoriser les activités et l'engagement des associations étudiantes, mobiliser les étudiant.e.s dans tous les territoires et sensibiliser le monde étudiant aux enjeux et solutions du développement durable.

L’Université de Nantes et ARMOR: un partenariat territorial pour soutenir le personnel de santé

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, l'Université de Nantes, au travers de sa filiale de valorisation Capacités SAS, et ARMOR ont conçu, en étroite collaboration avec le CHU de Nantes et des ingénieurs biomédicaux, des visières de protection.

Le Comité 21 partenaire
 
Participez aux Deauville Green Awards 2020, une édition 100% connectée !

Le rendez-vous de l'audiovisuel responsable se déroulera bien les 17 et 18 juin. Face aux défis actuels et afin de préserver cet évènement essentiel à la profession, les Deauville Green Awards 2020 ont décidé d'organiser cette 9e édition en ligne 100% connectée autour de l'ADN du festival : valoriser la création audiovisuelle pour initier une mobilisation d'ampleur... Afin de s'adapter à la situation actuelle et permettre aux créateurs, producteurs, agences et commanditaires de valoriser leurs films en compétition, l'appel à films est prolongé jusqu'au 15 mai ! Les adhérents du Comité 21 qui souhaitent présenter leur film, bénéficient d'une réduction de tarifs (demande de code à delhaye@comite21.org). Grâce au partenaire Opsomai, un système d'échange en ligne entre le jury et les participants remplacera les projections en salle à Deauville pour maintenir les retours d'expériences entre professionnels. La sélection officielle sera donc annoncée début juin et le palmarès 2020, comme convenu, le 18 juin. L'équipe du festival travaille actuellement à faire vivre l'évènement de manière connectée aux festivaliers. Le Comité 21 est partenaire de cette 9ème édition. En savoir plus

Candidatez à la 8è édition des Trophées Défis RSE 2020

Cette année, la 8 e édition est placée sous le signe de la responsabilité vis-à-vis de ses parties prenantes, de l'inclusion et de l'innovation afin d'adresser l'ensemble de ses enjeux. Le jury d'experts portera une attention particulière à chaque candidature reçue dans l'une des catégories suivantes : Trophée Défis RSE pour l'Environnement ; Trophée Défis RSE pour la Santé ; Trophée Défis RSE pour les Ressources Humaines ; Trophée Défis RSE pour l'Inclusion sociétale ; Trophée Défis RSE pour les TPE/PME ; Trophée Défis RSE pour l'Économie Sociale et Solidaire ; Trophée Défis RSE pour les ETI ; Trophée Défis RSE pour les Start-ups. Cet appel à candidature s'adresse aux : entreprises privées ou publiques (grand groupe, ETI, PME, TPE), entreprises familiales, aux coopératives, entreprises de l'économie sociale ou solidaire (ESS), collectivités, établissements publics, investisseurs institutionnels, sociétés de gestion financière, fondations, associations ou ONG. Pour candidater, renvoyez votre dossier avant la date limite du 2 juin 2020. Le Comité 21 est partenaire de ces Trophées et notre administratrice et secrétaire générale, Sandrine Maïsano, est membre du jury. Candidature aux Trophées Défis RSE France 2020

Le Comité 21 partenaire de Produrable reporté les 7 & 8 septembre 2020

Face à la crise sanitaire, le salon Produrable a été reporté les 7 et 8 septembre 2020. Toujours sur le même format et toujours au Palais des Congrès. Le programme et le contenu resteront fondamentalement identiques (sous réserve des disponibilités des speakers initialement prévus). Le tout sous un thème qui prend plus de sens que jamais « Sobriété, Solidarité, Prospérité... pour un New Deal Européen ! ». Dans le cadre du partenariat entre le Comité 21 et Produrable, l'association et CEEBIOS organisent toujours son Grand Débat le 8 septembre à 10h3 sur « La biodiversité, nouvelle alliée de l'adaptation au changement climatique ». L'adaptation aux changements climatiques est un enjeu majeur pour l'ensemble des acteurs publics et privés mais insuffisamment intégré dans leurs stratégies et leurs projets. Les solutions fondées sur la nature (SfN) sont inspirées par et s'appuient sur la nature. Elles utilisent, ou imitent, des processus naturels pour répondre aux défis des changements climatiques. En savoir plus - Inscription (invitations gratuites pour les 50 premiers participants adhérents du Comité 21). Christine Delhaye - delhaye@comite21.org

Le Comité 21 interviendra au Forum International Météo et Climat

Le Comité 21 participera à l'édition 2020 du Forum International Météo et Climat. Celui-ci aura lieu du 15 au 18 octobre 2020 pour les journées grand public, ainsi que le 30 septembre 2020 pour le colloque international pour les professionnels, aux Salons de la Mairie de Paris. Bettina Laville, présidente du Comité 21, interviendra le 30 septembre en tant que Grand témoin au colloque « Adaptation aux enjeux climatiques : anticiper les vulnérabilités pour favoriser les prises décisions et préparer l'avenir ». Des scientifiques, des représentants d'entreprises et de territoires seront présents lors de cet évènement afin de présenter les apports de la science pour faire face aux nouvelles problématiques de lutte contre les changements climatiques, érosion de la biodiversité, protection des territoires etc. Ce colloque sera l'occasion de débattre ce que doit être l'apport de la science à ces problématiques nouvelles, de mesurer l'effort d'anticipation qu'elles impliquent, et de les illustrer par des exemples précis. En savoir plus

3 questions à ...
Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale, Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire

Quels sont les impacts de la crise sur le secteur de l'économie sociale et solidaire ?

La crise sanitaire que nous traversons expose au grand jour les fragilités de notre système économique et nous commande d'accélérer la construction d'une société plus inclusive et durable. Les acteurs de l'économie sociale et solidaire oeuvrent depuis longtemps en ce sens - ils sont notamment pionniers en matière de production d'énergie renouvelable, d'alimentation durable et d'économie circulaire - et occuperont nécessairement une place essentielle dans la transition écologique demain. Aujourd'hui, les entrepreneurs sociaux sont particulièrement touchés par les conséquences sanitaires, sociales et économiques de la crise du Covid-19 parce qu'ils sont en première ligne face aux défis de notre société.

Pour accompagner tous ces acteurs engagés, nous organisons notamment depuis le début de la crise une cellule de liaison hebdomadaire qui rassemble tous les grands réseaux de l'ESS. Il s'agit d'assurer une veille permanente de leurs situations et de leurs besoins et de travailler à la bonne adéquation des dispositifs de soutien mis en place par le Gouvernement aux spécificités de l'ESS. En effet, si nous souhaitons que l'économie sociale et solidaire soit en mesure d'accélérer les transitions écologiques et sociales dont nous avons besoin, il est impératif qu'aucune entreprise ne reste sans solution.

Quelles réponses apporter aux enjeux liés à la transition écologique et solidaire ?

La crise sanitaire a rappelé au plus grand nombre que seules les réponses collectives nous permettent de surmonter les grands défis. Si nous voulons être à la hauteur des enjeux sociaux et environnementaux, l'esprit de coalition et la collaboration entre les pouvoirs publics, les entreprises, les associations et les citoyens doivent être renforcés.

Nous travaillons à l'élaboration d'un plan de sortie de crise en faveur des entreprises de l'ESS. Je parle de « plan de sortie » car il ne peut s'agir uniquement d'un « plan de relance ». Cette stratégie doit en effet permettre que les innovations sociales et environnementales, les nouveaux modes de production et de consommation, les nouvelles mobilités et les transitions alimentaires - qui sont notamment portés par l'ESS et ses entreprises - deviennent les moteurs économiques de notre pays.

Ce plan de transformation des innovations pionnières en solutions nationales devra être accompagné par le renforcement des écosystèmes territoriaux de l'innovation et le développement de la finance solidaire et à impact. C'est à cette seule condition de coalition de tous les acteurs engagés que nous pourrons relever les défis d'aujourd'hui et de demain.

Vous avez lancé la coalition « 10% pour tout changer » avec plus d'une centaine d'organisations, dont le Comité 21, pour des coalitions innovantes dans le Monde d'Après, pouvez-vous nous présenter le dispositif et ses propositions ?

Ce que révèle cette crise sanitaire, sur la fragilité, les inégalités et la non-durabilité de notre modèle est en tout point similaire à d'autres crises qui nous menacent : le climat, les migrations... Ce que démontre aussi cette crise, est notre capacité - pouvoirs publics, entreprises, société civile - à infléchir nos normes, à adapter notre action et à créer de nouvelles coopérations afin de préserver le bien commun.

Cette ambition est au coeur de la Coalition « 10% pour tout changer » lancée le 28 mai 2019 au sortir du vote de la loi Pacte. Entreprises, organisations engagées pour une révolution écologique et sociale, issues de tous les horizons, de tous les territoires, plus de 600 membres composent aujourd'hui la coalition.

Le plan d'action, regroupant l'ensemble des propositions de la Coalition, sera présenté très prochainement, et recouvrira deux grands axes : la mobilisation des entreprises quel que soit leur niveau d'engagement, et un ensemble de mesures structurantes à prendre pour faire évoluer fondamentalement l'environnement des entreprises.

Pour aller plus loin
L'ONU face à la crise sanitaire

L'ONU a mis en place une plateforme rassemblant les sources fiables d'information. Outre le site Web de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui conseille les pays et les individus sur les mesures à prendre pour protéger la santé et empêcher la propagation de cette flambée, les sites des fonds, agences et programmes des Nations Unies fournissent de l'aide et de l'expertise dans leur domaine d'activités. Par ailleurs, le Pacte mondial de l'ONU a publié une déclaration dans laquelle plus de 150 multinationales exhortent les dirigeants du monde à oeuvrer en faveur d'une relance zéro nette après la pandémie de COVID-19. En savoir plus

Comité Européen des Régions : lancement d’une plateforme d’échange sur le COVID

Le Comité Européen des Régions a mis en place une plateforme d'échange sur la thématique de l'adaptation et de la lutte contre le COVID-19. Ouverte à l'ensemble des pouvoirs publics européens (et en particulier aux collectivités locales et régionales), cette plateforme entend faciliter la communication sur les manières d'endiguer la propagation de la maladie, de coordonner les efforts et d'atténuer autant que possible les incidences de la crise sur les économies locales. Le lancement de cette plateforme entend suivre un plan d'action précis visant à faire du Comité des Régions un intermédiaire et un point de référence entre l'Union Européenne et ses pouvoirs locaux et régionaux. En savoir plus. covid19@cor.europa.eu

ADCF : quelle reprise, quelle relance dans les territoires à la sortie du confinement ?

En avril, l'Assemblée des Communautés de France (ADCF) a publié un rapport d'analyses et de proposition afin de prendre part à la préparation du déconfinement. Ce rapport met l'accent sur 4 grands axes de politiques publiques jugés prioritaires pour réussir le déconfinement à différentes échelles. Parmi ces grands axes, on peut retrouver l'anticipation des impacts économiques et territoriaux de la crise pandémique, la préparation de la sortie de crise, ou encore la stimulation de l'investissement local, de la commande publique et la préparation de plans de relocalisation. Ces grands axes sont, eux-mêmes, déclinés en différentes mesures afin de guider la mise en oeuvre des politiques publiques pendant et à l'issue du confinement. A lire. adcf@adcf.asso.fr

CEREMA : développer l’usage du vélo au quotidien

En vue du déconfinement, le CEREMA (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) a publié un guide pratique pour les acteurs des mobilités dans les territoires. Alors que le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES) vient d'annoncer le lancement d'un plan Vélo, le CEREMA se mobilise pour accompagner les acteurs oeuvrant pour la mobilité et pour les aider à mettre en place des aménagements cyclables. Ce guide est destiné aux collectivités qui souhaitent tester des solutions d'aménagement provisoires simples (création ou transformation de voies de circulation pour les vélos). L'objectif commun est de « favoriser la pratique du vélo et l'ensemble des bénéfices liés à ce mode de déplacement ». En savoir plus. geraldine.squenel@cerema.fr

COVID19 : des initiatives pour construire le «Monde d’Après »

Dans cette période de crise, un nombre conséquent de plateformes, blogs, tribunes, appels, manifestes, a vu le jour, ce qui reflète l'espoir de construire et espérer un monde meilleur, d'abord au niveau de la santé de chacun, mais aussi, collectivement, pour réorienter un modèle socio-économique qui a atteint ses limites. Quelques exemples :
Tribune « Pour un plan de transformation citoyen : la démocratie pour préparer le monde d'après » du collectif Démocratie Ouverte - 16 avril
Tribune « Au coeur de la crise, construisons l'avenir » : 150 personnalités proches de la gauche ou de l'écologie appellent dans une longue tribune à une « convention du monde commun » visant à fonder une alternative politique - 14 mai, Nouvel Observateur
The Shift Project lance son chantier d'urgence dans le contexte de la crise du COVID-19, et la campagne de financement participatif qui vise à le financer
Appel « Nous sommes demain » pour un rebond de l'économie française par la transformation sociale et écologique. 100 principes du manifeste « Le temps est venu » de Nicolas Hulot et sa fondation. Ce projet vise à définir collectivement dès l'automne un nouveau modèle économique et démocratique, rejeter le libre-échange pour lui préférer le juste échange et passer « un cap de civilisation» . Le tout en suivant trois principes : prévisibilité, irréversibilité et progressivité. 6 mai
Consultation citoyenne « Comment inventer tous ensemble le monde d'après » (cf. rubrique « le Comité 21 en action »). Etc.

Retrouvez les initiatives collectives soutenues par le Comité 21

1 - L'Appel commun à la reconstruction porté par 75 associations, dont le Comité 21, appellent à signer ce texte qui demande aux responsables politiques de revoir nos priorités dans la reconstruction qui s'annonce - décideurs publics ont entre leurs mains le choix crucial des mesures de sauvetage et de relance de l'économie. Sur un texte ouvert à la signature des citoyens, nos organisations appellent avec force à : Garantir la pérennité des activités essentielles assurées par nos services publics ; Développer massivement les activités et métiers nécessaires à une reconstruction écologique et sociale ; Imposer le ralentissement des activités qui nous mènent à des désastres écologiques et sociaux.
2 - La tribune « 7 propositions concrètes pour répondre au défi de l'exclusion énergétique et sanitaire » initiée par la Fondation des Transitions au nom du collectif STOP Exclusion énergétique rassemblant plus de 60 organisations, dont le Comité 21. Alors que le confinement est, pour la plupart d'entre nous, synonyme de protection, il n'est pour beaucoup qu'une source de mal-être, d'insécurité et de dégradation de la santé. La pandémie du COVID-19 creuse les inégalités face à la santé et exacerbe les multiples vulnérabilités de ceux qui sont en situation de précarité globale. 6 mai publié par Acteurs publics
3- La tribune « Pas de « monde d'après » sans l'union de nos forces'. La pandémie de Covid-19 interroge de manière impérieuse nos modèles économiques, sociaux et environnementaux. Ce n'est qu'ensemble, à travers des coalitions innovantes entre toutes les parties prenantes, que nous pourrons envisager un avenir partagé et renouveler les solidarités. Voici la tribune des membres de la Coalition 10 %impulsée par Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale (cf. Rubrique « 3 questions à... »). Lire la tribune dans les Echos - 23 avril

La vie de l'association
Bienvenue aux nouveaux adhérents du Comité 21 !

Lors du Conseil d'Administration du Comité 21 du 2 avril 2020, le CA a accepté de nouvelles adhésions. Aussi, nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux adhérents :
Entreprises : Akceli accompagne les changements de modèles économiques des entreprises ; Brit Hôtel Développement, un réseau qui rassemble des hôteliers indépendants ; Macoretz conçoit et réalise des maisons ainsi que des logements collectifs pour les bailleurs et les Collectivités ; Madison Communication agence indépendante de communication engagée depuis de nombreuses années dans le développement durable ; Toovalu accompagne les entreprises dans le pilotage et la mise en action de leur stratégie RSE et climat ; Phronesis est une agence sociale et solidaire de développement durable en Guyane ; Sulo est le leader européen des solutions de pré-collecte des déchets ; Transitions Développement Durable est une agence de conseil en stratégie du développement durable.
Collectivités territoriales : ADT Inet (Association des dirigeants territoriaux et anciens de l'INET) ; Communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart.
Associations et fondations : ADPHILE créée par les acteurs de la philatélie française a pour objectif est de promouvoir le loisir philatélique ;La Fresque du Climat fait connaître et diffuse l'outil « La Fresque du Climat », pour la compréhension des phénomènes du changement climatique ; L'Ecole de l'Impossible est un réseau d'entrepreneurs qui imagine les modèles économiques de demain.
Enseignement supérieur et recherche : CY Université de Cergy Pontoise
Citoyens : Amel Arfaoui, Lise Breteau, Jean-Pierre Castric.

25 juin : des Assemblées générales du Comité 21 100% connectées !

Le Comité 21 invite ses adhérents à ses Assemblées générales (extraordinaire et ordinaire) qui se dérouleront le jeudi 25 juin 2020 de 9h30 à 12h00, en visio-conférence. L'AGE traitera d'une modification des statuts et sera suivie par l'AG avec cet ordre du jour : approbation du compte-rendu de l'Assemblée Générale Ordinaire du 20 juin 2019 ; bilan de l'activité et présentation des comptes 2019 ; présentation du programme d'activité et du budget 2020 ; confirmation du Règlement intérieur et des barèmes des cotisations ; échanges sur les conséquences de la crise sanitaire sur l'activité du Comité 21. L'ensemble des documents sera disponible sur l'espace adhérent en amont. Tout collaborateur de l'organisme adhérent peut le représenter. Inscriptions. Anne Page - page@comite21.org

Agenda du Comité 21

2/06 : Conseil d'administration du Comité 21
2 ou/et 3 juin en présentiel (Paris) et en visio : Formation « Adaptation aux changements climatiques » niveaux 1&2
4/06 à 14h30 visioconférence : Atelier #1 « Adaptation aux changements climatiques : L'eau, à la croisée des enjeux d'adaptation »
5/06 visioconférence : intervention sur la Grande Transformation en ouverture lors de la Campagne « Relance verte » constituée de webinaires et initiée par un collectif d'organisations dont le Comité 21
11/06 à 14h30 en visioconférence : Atelier#1 du programme Sobriété et nouveaux modèles
11/06 à 14h30 visioconférence : Etude de cas « La résilience alimentaire à l'échelle des territoires » - Comité 21 Grand Ouest
16/06 en visioconférence : Formation « Les ODD au service de la transformation des territoires »
25/06 à 9h30 visio-conférence : Assemblées générales extraordinaires et ordinaires du Comité 21 réservées aux adhérents - inscription
7/07 à 14h30 visioconférence : Atelier #1 Budget Vert « Comment construire son budget vert ? »
8/09 à 10h30 au Palais des Congrès : Grand débat « La biodiversité, nouvelle alliée de l'adaptation au changement climatique » co-organisé avec le Ceebios à Produrable
10-11/09 à Nantes : Formation « Concevoir et animer une démarche d'écologie industrielle & territoriale» - Comité 21 Grand Ouest
15/09 à Saint-Nazaire : Atelier « Ensemble, réinventons la mobilité » dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité et du Pays de la Loire Energie Tour - Comité 21 Grand Ouest
17-18/09 à Nantes : Formation « Concevoir et animer une démarche territoriale de développement durable » - Comité 21 Grand Ouest
22 et 23/09 à Paris : Formation « B.A-BA du dialogue avec les parties prenantes »
30/09 à 14h00 Paris : Atelier #2 Programme Adaptation aux changements climatiques « Actifs et acteurs immobiliers face aux évolutions du climat »

Rendez-vous du Comité 21
4 juin - 14h30-16h30 visioconférence : Atelier Programme Adaptation aux changements climatiques « L’eau, à la croisée des enjeux d’adaptation »

Avec ce premier rendez-vous axé sur la thématique de l'eau, le Comité 21 lance la 2ème session du parcours d'accompagnement « adaptation aux changements climatiques ». Faisant suite au programme introductif 2018-2019, l'association souhaite apporter aux adhérents du Comité 21 une compréhension plus fine des enjeux sectoriels liés à l'adaptation aux changements climatiques et les clés pour agir à travers des focus inter et intra-sectoriels. Les impacts de l'évolution climatique actuelle sur l'eau s'ajoutent à des pressions anthropiques déjà importantes, contribuant à une gestion tendue d'une ressource aux usages souvent opposés. Support essentiel de la biodiversité, du bien-être des populations, de la production alimentaire et de certains secteurs économiques, l'eau demeure une ressource à la croisée de multiples enjeux. Une attention particulière dans les options de réorganisations face aux changements climatiques lui est donc conférée. Quelles sont les dernières tendances en la matière ? Quels sont les exemples marquants d'une gestion des ressources en eau réussie à l'échelle des territoires et des activités ? Ouvert à tous et gratuit pour les adhérents. En savoir plus. Inscriptions. Virginie Hugues - hugues@comite21.org / Hortense Battisti - battisti@comite21.org

11 juin – 10h30-12h00 visioconférence : Etude de cas « La résilience alimentaire à l’échelle des territoires » - Comité 21 Grand Ouest

Confrontées aux limites physiques, géologiques et biologiques de notre planète, les sociétés complexes que nous avons bâties se révèlent vulnérables. Tandis que s'épuisent les ressources indispensables à notre activité économique, les conséquences tragiques de la sixième extinction de masse et du changement climatique sont désormais tangibles. Les conditions historiques ayant permis au système alimentaire industrialisé de prospérer sont tout sauf garanties pour les années à venir. Aujourd'hui, diverses pressions s'exercent sur notre système alimentaire, résultant aussi bien des bouleversements écologiques et climatiques globaux, que de transformations récentes propres à notre organisation économique et sociale. Ces pressions peuvent entraîner des dégradations de fond ou des situations de crise, comme celle que nous vivons actuellement. Dans les deux cas, les vulnérabilités du système alimentaire actuel sont révélées et doivent être comprises pour permettre une résilience alimentaire. Cette visioconférence, organisée par le Comité 21 Grand Ouest, propose une compréhension générale du système alimentaire et invite à prendre connaissance des vulnérabilités et pressions qu'il doit supporter. Un ensemble de leviers et d'actions pour faciliter la résilience alimentaire sur votre territoire sera présenté avec un cas concret, le témoignage de l'association Les Greniers d'Abondance, spécialisée dans la résilience des systèmes alimentaires. Ouvert à tous et gratuit pour les adhérents Grand Ouest. inscription. Marie Labousset - labousset@comite21.org

11 juin – 14h30-16h30 visioconférence : Atelier sur la sobriété « Nouveaux modèles économiques : quelles possibilités pour les entreprises et les territoires ? »

Le Comité 21, en 2020 et 2021, dédie à la sobriété un parcours d'accompagnement. Dans ce contexte, sera animé le 11 juin un atelier de réflexion sur les nouveaux modèles économiques que les organisations publiques et privées peuvent mettre en oeuvre, afin d'orienter nos sociétés vers un développement durable et respectueux des ressources naturelles et faire face aux crises de court et long terme. Bien que souvent perçue comme un recul, nous verrons comment la sobriété, basée sur un effort collectif, peut finalement être synonyme d'opportunités pour les organisations, publiques et privées, et leurs activités. Le premier atelier, qui a vocation à introduire le vaste sujet que représente la sobriété donnera des pistes de réponse aux réflexions suivantes : Quels sont ces nouveaux modèles ? Quels sont les barrières et les leviers à leur mise en oeuvre ? Comment les entreprises et les territoires peuvent-ils s'engager sur la voie de la sobriété ? Avec l'intervention de : Florian Cézard, co-directeur de l'agence d'accompagnement à la transition de territoires et des entreprises (Agatte), co-auteur du « panorama de la notion de sobriété » pour l'ADEM, et Patrick Behm, coordinateur « Transition énergétique citoyenne » du Labo de l'ESS. Ouvert à tous et gratuit pour les adhérents. En savoir plus. Inscriptions. Virginie Hugues - hugues@comite21.org / Hortense Battisti - battisti@comite21.org

7 juillet - 14h30-17h30 visioconférence : Atelier Budget Vert « Comment construire son budget vert ? »

Dans une optique d'accompagnement des organisations, et en particulier des collectivités, cet atelier sera l'occasion d'aborder les objectifs et les modalités de réalisation d'un budget vert. A l'heure du Green New Deal, et à l'heure où les indicateurs extra-financiers font l'objet de plus en plus d'attention, quel est l'intérêt de mettre son budget au vert ? Alors même que cet exercice est considéré comme complexe, quelles sont les difficultés à identifier et selon quelles méthodes procéder pour le réaliser ? Institutions spécialisées (think tanks, instituts de recherche) et collectivités interviendront afin de fournir des outils et des méthodes permettant de passer à l'action. Cet atelier permettra d'analyser ce qu'est un budget vert et quels sont les intérêts d'y avoir recours. Les freins au passage à un budget vert seront décortiqués tout en proposant des méthodes de travail concourant à son élaboration ainsi que sa logique et ses modalités de réalisation, grâce notamment à des interventions et retours d'expérience. En savoir plus. Inscrivez-vous ! Ouvert à tous et gratuit pour les adhérents. Elsa Charon - charon@comite21.org

8 septembre à 10h30 à Produrable: un grand débat « La biodiversité, nouvelle alliée de l’adaptation au changement climatique » co-organisé avec le Ceebios

L'adaptation au changement climatique est un enjeu majeur pour l'ensemble des acteurs publics et privés mais insuffisamment intégré dans leurs stratégies et leurs projets. Les solutions fondées sur la nature (SfN) sont inspirées par et s'appuient sur la nature. Elles utilisent, ou imitent, des processus naturels pour répondre aux défis du changement climatique. Elles représentent un potentiel de solutions pour mieux adapter nos infrastructures, nos territoires et nos organisations humaines aux impacts de ce changement climatique. Dans le cadre du salon Produrable, les 7 & 8 septembre au Palais des Congrès, ce débat rassemble des porteurs de projets et des initiatives visant à réduire la vulnérabilité des systèmes naturels et humains en s'appuyant sur la biodiversité (solutions d'adaptation fondées sur la nature, biomimétisme). Animé par Bettina Laville, présidente du Comité 21, et Kalina Raskin, directrice générale, Ceebios avec : Céline Philips, chef de projet Adaptation au changement climatique, ADEME ; Marc Barra, écologue et chargé de mission économie et biodiversité, Agence régionale de la Biodiversité d'Ile-de-France ; Tarik Chekchack, directeur du pôle biomimétisme, ancien directeur scientifique de l'équipe Cousteau, Institut des Futurs souhaitables ; VEOLIA (intervenant en cours de confirmation) ; Tolga Coskun, directeur pôle Biodiversité, ARP ASTRANCE ; Olivier Lemoine, chef de service Biodiversité. Le Comité 21 est partenaire du salon Produrable et offre des entrées gratuites pour les 50 premiers participants adhérents du Comité 21. En savoir plus. Virginie Hugues - hugues@comite21.org

15 septembre 8h30-16h30 : Atelier « Ensemble, réinventons la mobilité » - Comité 21 Grand Ouest

Depuis près de 50 ans, l'ouest de la France doit faire face à une augmentation considérable de la circulation routière. Embouteillages, congestion urbaine, stress, accidents, pollution de l'air, émissions de gaz à effet de serre... L'une des révolutions emblématiques du 20ème siècle, la voiture, est aujourd'hui remise en cause par de nombreux acteurs en région. Il ne s'agit pas de la supprimer à tout prix, mais de proposer des alternatives, tant sur l'offre (« bouquet de mobilité ») que sur la motorisation des véhicules. Comment repenser l'aménagement du territoire à l'aune de la mobilité durable ? Quelles sont les alternatives crédibles et efficaces à la voiture individuelle ? Comment optimiser sa flotte de véhicule ? Quelles solutions pour le transport de marchandises ? Comment accompagner le développement des motorisations « propres » ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées lors de cet atelier organisé dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité et du Pays de la Loire Energie Tour par le Comité 21 Grand Ouest, à Saint Nazaire. Le programme de la journée s'articulera autour des problématiques suivantes : le chrono-aménagement, l'autopartage, le transport de marchandise et la logistique du dernier kilomètre, la question de la mobilité pour les territoires peu denses et l'hydrogène vert. Evénement gratuit et ouvert à tous, dans la limite des places disponibles (par ordre chronologique d'inscription). Inscription. William Leung - leung@comite21.org

30 septembre - 14h00-17h30 : Atelier #2 Programme Adaptation aux changements climatiques « Actifs et acteurs immobiliers face aux évolutions du climat »

Dans le cadre du parcours d'accompagnement « adaptation aux changements climatiques », ce deuxième atelier mettra en avant le secteur de l'immobilier et plus globalement du bâti et des infrastructures, afin de comprendre les enjeux de ce secteur et connaitre les réorganisations à l'oeuvre. Les impacts climatiques croissants sur les édifices résidentiels et de bureaux s'ajoutent aux besoins de leurs réhabilitations nécessaires du fait de leur vieillissement ainsi qu'à une demande soutenue en nouvelles infrastructures. En associant architectes, bailleurs et gestionnaires, les secteurs immobilier et de la construction s'organisent pour protéger leurs actifs face aux risques potentiels de dégradation, de perte de valeur et de dommages physiques suite à des évènements climatiques extrêmes qui augmentent d'ampleur, tout en continuant d'offrir de nouveaux édifices capables de répondre à̀ ces enjeux climatiques et énergétiques. Quelles sont les formes de réorganisations de la filière immobilière et vers quelles perspectives s'oriente-t-elle ? Ouvert à tous et gratuit pour les adhérents. Inscriptions. Virginie Hugues - hugues@comite21.org / Hortense Battisti - battisti@comite21.org

Formations du Comité 21
2 ou/et 3 juin en présentiel (Paris) et en visioconférence : Formation « Adaptation aux changements climatiques » niveaux 1&2

Le Comité 21 propose en 2020 deux formations sur l'adaptation aux changements climatiques (niveau 1 & niveau 2). La notion d'adaptation aux changements climatiques est de plus en plus mobilisée pour organiser notre réaction face aux évolutions du climat. Plus que jamais, l'adaptation est au coeur de l'actualité avec la crise sanitaire que nous traversons. Les changements climatiques sont le reflet d'une évolution sociale, économique et environnementale de notre planète sans précédent. Face à l'accélération du phénomène, les territoires et les entreprises n'ont pas d'autres choix que de s'adapter en se réorganisant. Ainsi, il existe des outils, cadres de référence, guides méthodologiques existent pour mettre en oeuvre concrètement une démarche d'adaptation aux changements climatiques dans les organisations. Ces deux niveaux de formation permettent de mieux comprendre le concept d'adaptation aux changements climatiques, de communiquer sur ce sujet et de cerner les contours des projets d'adaptation (niveau 1), mais aussi d'acquérir des réflexes pour la mise en oeuvre de projets d'adaptation, et de traduire la connaissance théorique en actions de terrain (niveau 2). En savoir plus. Inscriptions : Virginie Hugues - hugues@comite21.org / Hortense Battisti - battisti@comite21.org

16 juin en visioconférence : Formation « Les ODD au service de la transformation des territoires »

En 2020, le Comité 21 poursuit son offre de formations dédiée aux ODD, toujours dans l'objectif de faciliter l'appropriation et le déploiement de l'Agenda 2030 au sein des organisations et des territoires. Au coeur des discours et des problématiques actuelles, les ODD sont des outils qui permettent de guider l'action des territoires que ce soit au niveau des entreprises, des associations et des collectivités : 17 objectifs visant au bien-être de tous d'un point de vue économique, environnemental et sociétal. Il s'agit d'un langage certes universel, mais qu'il convient de s'approprier et d'adapter aux spécificités de sa structure, afin qu'il devienne un moyen de renforcer sa stratégie d'entreprise, d'élever l'ambition de ses politiques ou le potentiel d'impact de son association. Comment évaluer sa contribution aux ODD par son action quotidienne dans les territoires ? Comment s'approprier les ODD pour construire sa politique locale de manière ambitieuse ? Comment renforcer ses politiques publiques grâce à un cadre méthodologique d'évaluation solide et cohérent basé sur les ODD ? En savoir plus. Inscriptions. Elsa Charon - charon@comite21.org / Odilon Thiery - thiery@comite21.org

10 et 11 septembre 2020 à Nantes : Formation « Concevoir et animer une démarche d'écologie industrielle & territoriale » - Comité 21 Grand Ouest

L'écologie industrielle et territoriale (EIT) repose sur une approche concrète et pragmatique d'échanges de ressources (énergie, matières, co-produits, services...) entre acteurs à une échelle géographique définie (zone industrielle, bassin d'activités, communautés de communes, territoires plus vastes...). Les bénéfices sont à la fois économiques, sociaux et environnementaux. L'EIT, synonyme de compétitivité pour les entreprises et d'attractivité territoriale, est une formidable opportunité pour modifier les modèles économiques et inciter au développement d'échanges inter-entreprises mais pas uniquement. Les collectivités ont un rôle clé à jouer pour définir, conduire et accompagner les dynamiques d'échanges d'acteurs. Comment concevoir une démarche d'écologie industrielle et territoriale, avec les acteurs économiques de son territoire ? Quels en sont les intérêts et bénéfices ? Comment mobiliser les entreprises (et les autres acteurs du territoire) autour d'un tel projet ? Comment animer et pérenniser la démarche ? Quels sont les outils à disposition des acteurs locaux ? Cette formation met l'accent sur les retours d'expériences, les bonnes questions à se poser et les outils pratiques. Elle se basera sur les enseignements des projets d'écologie industrielle & territoriale pérennes et en cours d'élaboration. Fiche formation, inscriptions. Marie Labousset - labousset@comite21.org

17 et 18 septembre 2020 à Nantes : Formation « Concevoir et animer une démarche territoriale de développement durable» - Comité 21 Grand Ouest

La transition écologique, sociale et économique des territoires est à la fois une nécessité et une formidable opportunité pour répondre aux besoins de la population (cadre de vie de qualité, accès aux services, lien social, développement économique et nouveaux emplois, protection et valorisation des ressources des territoires...). Les collectivités ont un rôle clé à jouer pour définir, conduire et accompagner les dynamiques qui répondent aux enjeux de leurs territoires. Comment concevoir une démarche globale, transversale, prospective qui répondent aux enjeux du développement durable ? Comment se répartissent les responsabilités dans les changements à entreprendre ? Quels sont les outils à disposition des acteurs locaux ? Cette formation met l'accent sur les retours d'expériences, les bonnes questions à se poser et les outils pratiques. Fiche formation, inscriptions. Marie Labousset - labousset@comite21.org

22 et 23 septembre : Formation « B.A-BA du dialogue avec les parties prenantes »

Le dialogue avec les parties prenantes est devenu un axe essentiel dans le déploiement d'une politique de développement durable. C'est pourquoi il doit être dument préparé en amont pour que les équipes dirigeantes et opérationnelles qui s'y engagent, ainsi que leurs parties prenantes, soient à même de remplir les objectifs à l'origine de la démarche. Que vous soyez une entreprise, une collectivité́ ou une association, le dialogue avec les parties prenantes est l'affaire de tous. Cette formation vous propose de vous approprier les enjeux, la méthodologie et les outils d'un dialogue réussi avec les parties prenantes. Pourquoi organiser un dialogue avec les parties prenantes ? Quand et comment lancer la démarche ? Quels écueils éviter ? Quels outils utiliser ? Toutes ces questions seront abordées pendant la formation afin que votre organisation puisse tirer les bénéfices du dialogue avec ses parties prenantes. Découvrez le programme complet de la formation. Virginie Hugues - hugues@comite21.org / Hortense Battisti - battisti@comite21.org

Le Comité 21 dans la presse
RSEDATANEWS* : La Grande Transformation « Dans notre société, aucun acteur ne pourra y arriver seul », une interview de Bettina Laville

Le comité de prospective du Comité 21, emmené par l'économiste Philippe Dessertine, a rendu son rapport final cette semaine. Un travail collectif initié il y a deux ans, et dont la crise du Coronavirus n'a pas remis en cause les principales conclusions. Entretien avec la présidente du Comité 21, Bettina Laville. A découvrir

*Les adhérents du Comité 21 bénéficient de 15% de remise permanente sur toutes les formules d'abonnement à RSEDATANEWS. Sa rédaction indépendante traite l'actualité RSE/ESG, Développement Durable, Gouvernance et Finance responsable tout en proposant des bases de données et des outils d'analyse et de benchmark : un moteur de recherche multicritères qui permet de retrouver facilement une information dans les archives, ainsi que les opérations de fléchage de la finance verte et labellisations ; un analyseur de rapports extra financiers basé sur une bibliothèque de plus de 1800 rapports RSE, et développement durable, rapports intégrés et documents de référence. En savoir plus. Valérie Houdyer - valerie.houdyer@rsedatanews.net

A lire
« Comment rester écolo sans finir dépressif » Laure Noualhat

D'où vient ce nouveau mal du siècle dont tout le monde parle : éco-anxiété, nolastalgie, dépression verte ? De l'effondrement qui semble nous guetter ? De ces informations sur l'état de notre planète ? Comment vivre gaiement quand on nous parle sans relâche de la fin d'un monde ? Contre le mal du XXIème siècle, ce livre-remède permet de rester écolo, positif et joyeux. Journal de bord pour les éco-dépressifs, il traverse notre époque en pleine mutation, part à la rencontre de personnes qui étudient ou envisagent le réchauffement climatique sans pour autant sombrer dans la dépression, arpente les territoires à la recherche des bonnes pratiques écologiques et propose un guide pour une action écologique dans la bonne humeur. Editions Tana. En savoir plus. Disponible le 28 mai. 256 pages. 18,50 euros

« Le livre du Climat » d’Esther Gonstalla

Enjeu majeur du XXIe siècle, le changement climatique est un phénomène complexe dont les effets multiformes ne sont pas toujours faciles à comprendre. Sécheresse et vagues de chaleur, mais aussi périodes de froid, inondations et fortes pluies : la crise climatique est devenue un problème mondial que personne ne peut plus ignorer. En 50 graphiques, Esther Gonstalla, auteure, et en collaboration avec de nombreux scientifiques, a transformé ces données en infographies efficaces et claires à destination non seulement de ceux qui veulent comprendre mais aussi agir. Quelles sont les causes et les effets du réchauffement climatique ? Quelle est la force d'influence de l'Homme ? Que peut-on faire pour lutter contre le changement climatique ? Quelles sont les conséquences sur les mouvements de population ? Pour répondre à ces questions et beaucoup d'autres, Esther Gonstalla a compilé, analysé et synthétisé d'innombrables études et données scientifiques. Editions Plume de Carotte. En savoir plus. Disponible le 4 juin. 24 euros

Eco-dates

7/05 au 10/07 : Génération Egalité Voices, un festival d'engagement citoyen - en savoir plus
28/05 en ligne : Webinaire « Les exemples inspirants de co-construction territoriale » - Le Rameau - en savoir plus
28/05-25/06 en ligne: Transition Forum sur l'action climatique - en savoir plus
2/06 à 16h00 : webinaire « Qu'est-ce qu'une politique budgétaire conforme à l'Agenda 2030 ? - IDDRI - en savoir plus
4/06 à 11h00 en ligne : résultat de la Grande Cause Environnement make.org - en savoir plus
5/06
session de webinaires : Journée de lancement de la campagne « Relance verte, comprendre et agir tous ensemble » - en savoir plus
9/06 : The World Largest lesson - Unicef et Unesco - en savoir plus
15-16/06 : 20ème anniversaire du Sommet des dirigeants - Global Compact international - en savoir plus
16/06 à 16h00 : webinaire « Comment le financement international des ODD doit-il s'adapter à la fois aux structures des pays et aux risques qu'ils subissent ? IDDRI - en savoir plus
18, 19, 25 et 26/06 : cycle de débats prospectifs "Faire ensemble 2030"- La Fonda - en savoir plus
18/06 en ligne : Deauville Green Awards 2020 en savoir plus
4/09 à Giverny : Forum de Giverny - en savoir plus
4-5/09 à Paris : Forum Convergences - en savoir plus
7-8/09 à Paris : Produrable - en savoir plus
7-8/09 à Paris : 4èmes Assises de l'Economie circulaire - ADEME - en savoir plus
6-7/10 à Troyes : 5ème rencontres francophones de l'Ecologie industrielle et territoriale - Club d'Écologie Industrielle de l'Aube - en savoir plus
7-11/10 : La Fête de la Nature - en savoir plus
13-15/10 à Lille : World Forum de Lille - Réseau Alliances - en savoir plus
15-18/10 à Paris : Forum International Météo et Climat - en savoir plus
24-26/11 à Paris : Salon et congrès des maires - Association des Maires de France - en savoir plus
24/11 à Paris : 3ème Colloque de l'Agriculture Circulaire - en savoir plus
7-15/01/2021 à Marseille : Congrès mondial de la Nature - UICN - en savoir plus