Créé dans l'objectif de promouvoir en France les décisions prises lors du premier Sommet de la Terre, organisé à Rio (Brésil) en 1992, le Comité 21 est directement issu de l'Agenda international. Inscrit dans ses gênes, l'international a toujours fait l'objet d'une attention et d’une mobilisation particulières notamment lors d’Habitat II en 1996 et du 2ème Sommet de la Terre, dit Sommet mondial du Développement durable, à Johannesburg en 2002.

Dans sa vocation initiale et renouvelée à l’occasion du Sommet Rio+20 en 2012 et de la COP21 en 2015, le Comité 21 poursuit en 2017 et pour les 3 ans à venir son action européenne et mondiale pour décrypter l’état d’avancement des ODD au niveau global et favoriser leur réalisation en France, en Europe et dans le monde.



ODD et international

Nouvelle feuille de route à destination de l’ensemble des acteurs de la planète, les ODD incarnent un nouveau langage commun et donc la formidable opportunité de coopération pour faire progresser partout et pour tous le développement durable.

Le Comité 21, à travers l’ensemble de ses actions internationales, accompagne ses adhérents pour faire rayonner sur la scène internationale leurs bonnes pratiques en matière de développement durable mais fait réciproquement connaitre à ses membres les stratégies et approches innovantes étrangères. Favoriser les échanges et impulser des coopérations pour permettant la montée en compétences des acteurs non étatiques (entreprises, collectivités territoriales, établissements d’enseignement, associations, ONG), véritables maîtres d’œuvre de la réalisation des ODD : tels sont les objectifs internationaux du Comité 21.


Forum politique de Haut niveau

Le High Level Political Forum (HLPF) constitue le rendez-vous annuel mondial, organisé par l’ONU, au cours duquel l’ensemble des pays de la planète rendent compte à la fois de leur stratégie nationale pour mettre en œuvre l’Agenda 2030 et également de l’état d’avancement de la réalisation des ODD. En 2017, cette rencontre internationale aura lieu du 10 au 19 juillet au siège des Nations Unies à New York.

Si les Etats ont défini les ODD dans le processus post Rio+20, s’ils ont été les seuls acteurs à pouvoir voter pour les adopter dans le cadre de l’ONU, ils ne pourront pas les mettre en œuvre sans le concours des forces vives de leurs territoires. Aux Etats la responsabilité de définir des stratégies nationales de mise en œuvre ; aux acteurs non étatiques (entreprises, collectivités territoriales, associations, ONG, citoyens, institutions publiques, …) de les mettre en œuvre au jour le jour dans leur cœur de métier respectif.

Premier réseau multiacteurs dédié développement durable en France, le Comité 21 entend valoriser lors du HLPF sur la scène internationale les stratégies de ses membres de mise en œuvre des ODD mais également challenger les approches françaises en mettant en lumière les bonnes pratiques internationales.

ODD et Europe

En 2017, à l’occasion du 60e anniversaire du Traité de Rome, le Comité 21 renforce sa participation aux dynamiques européennes pour mener une réflexion de fond sur la gouvernance européenne des ODD, pour faciliter les partenariats multi-acteurs comme moyens de mise en œuvre accélérée, plus efficiente et inclusive des ODD en Europe.

Pour ce faire, le Comité 21 collabore au sein d’un groupe de travail informel, appelé Europe Ambition 2030, aux côtés d’autres organisations européennes (European Partners for the Environment, AsviS en Italie, Institute for European Environmental Policy,…) pour faire des ODD un levier de l’excellence et de l’attractivité européennes.  

Suite à la présentation du livre blanc de M. Junker, président de la Commission européenne, déclinant 5 scénarios pour l’avenir de l’Europe, Europe Ambition 2030 œuvre cette année à la rédaction et la promotion d’un 6ème scénario, plaçant les ODD au cœur d’un projet politique européen renouvelé pour faire face aux crises qu’elle traverse.   

Ateliers « bonnes pratiques étrangères »

Le Comité 21 propose à ses adhérents une série d’ateliers en visioconférences, pour s’inspirer de bonnes pratiques à l’étranger en matière de développement durable. En 2017, le Comité 21 organise deux visio-conférences, en partenariat avec nos homologues étrangers pour mettre en lumière une expérience internationale innovante sur les ODD.

Dates et thèmes à venir, mais n’hésitez pas d’ores et déjà à manifester votre intérêt pour participer à ces ateliers auprès de Sarah Schönfeld, schonfeld@comite21.org

Voyage d'études

Quel meilleur moyen d’apprendre de bonnes pratiques étrangères que d’aller à la rencontre des porteurs de projets sur le terrain ? Dans le cadre de sa nouvelle feuille de route, le Comité 21 propose à ses adhérents un voyage d'étude annuel permettant de s’inspirer des approches innovantes à l’international, d'aller à la rencontre de décideurs et d'échanger entre membres sur un thème particulier.

En 2017, ce voyage d’études emmènera les adhérents du Comité 21 en Italie du Nord (Turin, Milan, Bologne) pour aborder en 3 jours les enjeux de l’adaptation au changement climatique.

Les objectifs sont multiples :

  • Rencontrer les responsables politiques et techniques de ces deux villes qui se sont dotées d'un plan d'adaptation au changement climatique dans le cadre de programmes européens,
  • Obtenir un retour d'expériences de plan d'adaptation d'une zone industrielle et de rencontrer des entreprises leaders dans ce domaine,
  • Dialoguer avec les universités pionnières en matière de recherche sur la thématique de l'adaptation,
  • Prendre part à la réunion du G7 à Bologne le 9 juin, réunion des Ministres de l'Environnement dont la France fait partie.


Comités 21 dans le monde

Fort de son expérience réussie de mise en réseau des différents acteurs de la société française autour des enjeux de développement durable depuis plus de 20 ans, le Comité 21 inspire à travers le monde. Certaines personnes ou organisations nous contactent pour que nous les accompagnons dans la création d’un réseau mutli-acteurs dédié à la mise en œuvre des ODD. Une fois ces réseaux créés, le Comité 21 collabore étroitement avec ces réseaux alter-égos.

Comité 21 Québec

Créé en 2012, le Comité 21 Québec rassemble les forces vives et partage les meilleures pratiques avec le Nord et le Sud du Québec et le réseau de la francophonie. À travers ses initiatives, le Comité 21 Québec vise à développer la RSO et les compétences en matière de développement durable des générations actuelles et à venir.
Lorraine Simard est la co-fondatrice et la secrétaire générale actuelle.

Une collaboration étroite est initiée entre le Comité 21 France et le Comité 21 Québec, notamment dans le cadre de Climate Chance (sommet international des acteurs non étatiques pour le climat) et pour promouvoir l’approche francophone du développement durable.

Comité 21 Burkina Faso

Association apolitique et indépendante, le Comité 21 Burkina sert de cadre de dialogue constructif et de partages de bonnes pratiques entre les différents acteurs. Créé le 4 juillet 2015, en présence de ses membres pionniers, au Ministère de l’Environnement et des Ressources Halieutiques, il est une plateforme multi-acteurs réunissant les différentes organisations privées et publiques pour aborder de manière collective, partagée et transversale, les problématiques du développement durable et son déploiement à l’échelle des organisations et des territoires.
Placide Nonguierma en est le président fondateur.

Les autres à venir

A l’image de la dynamique québécoise et burkinabé, le Comité 21 entend poursuivre sa mission d’accompagnement de création de réseaux multi-acteurs dédiés au développement durable, lorsque le désir s’en fait sentir localement. Des premiers échanges sont d’ores et déjà initiés, notamment dans des pays francophones comme le Bénin, le Sénégal et le Maroc. L’objectif est de tisser un réseau d’interlocuteurs et partager nos efforts respectifs pour mettre en œuvre l’Agenda 2030 avec des partenaires convaincus de l’importance des ODD, notamment l’ODD17.



Club France Développement durable

Créé en 2011 à l’initiative du Comité 21, le Club France est une plateforme multi-acteurs de réseaux et d’organisations qui a pour vocation de structurer la présence des acteurs français lors des événements internationaux liés au développement durable. Il permet d’offrir un espace de valorisation des positions et des solutions des porteurs de projets, tout en favorisant les rencontres et les partenariats.

Aujourd’hui, il rassemble plus de 100 membres, qui se retrouvent autour d’une charte commune. En 2017, le Club France Développement durable propose de travailler sur le Sommet Climate Chance pour permettre aux acteurs français d’avoir un espace d’expression collectif.

Adhérer au Club France Développement durable