<< Mars 2017 >>
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Archives

Retour

02/02/2017 - IFFO-RME : Campagne de sensibilisation des collégiens méditerranéens aux risques de pluies intenses

Les départements du pourtour méditerranéen sont exposés de mi-septembre à mi-novembre à des phénomènes pluvio-orageux entraînant d’intenses précipitations sur des bassins versants de faibles dimensions. Les conséquences sont des crues rapides et un fort ruissellement en zone urbanisée liés à l’artificialisation des sols et à leur imperméabilité accrue. Ces phénomènes liées à la température élevée en fin d’été de la Méditerranée et à l’arrivée d’air froid au Nord, sont récurrents et impactés dans leur fréquence et leur intensité par les changements climatiquesSuite aux inondations qui ont affectées l'arc méditerranéen à l'autonome 2015, l'IFFO-RME, sur sollicitation du MEDDE, mène une campagne de sensibilisation aux risques majeurs en direction des établissements scolaires de ces départements littoraux. Intitulée AIGUAT, cette campagne sur deux années scolaires vise d’une part la compréhension des phénomènes et la connaissance des enjeux et d’autre part, l’appropriation et l’expérimentation des réponses individuelles et collectives pour en minimiser les conséquences dommageables. Au regard de ses compétences et des programmes scolaires, l’IFFO-RME cible l'implication de 400 000 collégiens dans ce programme d'activités, pour un budget total de 200 000 euros. Pour en savoir plus

Retour

01/02/2017 - 21 février : Conférence de Vigeo Eiris « Droits de l’Homme et entreprises : performance, risques et opportunités »

Le respect des droits de l'homme constitue un défi complexe et une responsabilité grandissante pour les entreprises au regard des évolutions réglementaires nationales et internationales. Cet enjeu, qui suscite une attention constante de la société civile, se trouve être aussi un facteur de risques et un levier pour la durabilité des performances. Comment les entreprises, à l'échelle mondiale et au niveau français, se comportent-elles sur ce terrain? Comment rendre compte des actions en faveur des droits de l’homme ?
Cette conférence organisée par Vigeo Eiris et l’association Entreprises pour les droits de l’homme vise à témoigner des pratiques des entreprises et des attentes de leurs parties prenantes. De 16h à 18h30 à la Défense - Pour en savoir plus 

Retour

25/01/2017 - Bettina Laville, « grand témoin » aux Heures Innovantes de la Seine-Saint-Denis

D’octobre 2016 à juin 2017, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis organise un cycle de cinq conférences-débats, intitulé « Les Heures Innovantes de la Seine-Saint-Denis ». L’objectif est de  faire émerger des idées nouvelles ou révéler les initiatives existantes, avant de les porter à l’échelle nationale. Mercredi 1er février, la 3ème conférence de ce cycle portera sur la transition écologique, en présence de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Bettina Laville, Présidente du Comité 21. Comment la transition écologique peut être un outil de transformation des quartiers populaires et d’amélioration de la vie quotidienne et du cadre de vie de ses habitants ? Comment lutter contre la précarité énergétique et écologique ? Comment relever les défis de la transition écologique dans un territoire populaire comme la Seine-Saint-Denis et faire émerger des solutions innovantes ? Mobilités durables, rénovation énergétique, lutte contre la pollution, circuit court, développement de l’économie verte et des filières responsables, valorisation et protection de la biodiversité sont autant d’enjeux qui seront abordés. « La transition écologique : une nouvelle frontière du progrès pour les habitants des quartiers populaires ? », mercredi 1er janvier 2017 à 18h, 93 Rue Carnot, Bobigny. Pour s’inscrire - Programme complet des Heures Innovantes de la Seine-Saint-Denis

Retour

20/01/2017 - 31 janvier : Lancement de la plateforme "Global impact+" en faveur des ODD !

À l'occasion du lancement de sa plateforme d'actions en faveur des Objectifs de Développement Durable de l'ONU, « Global impact+ », le Global Compact France organise la soirée « Objectifs de Développement Durable : les nouveaux entrepreneurs ». Venez découvrir l'outil « Global impact+ » dédié aux PME françaises en compagnie de sept jeunes entrepreneurs engagés pour une transformation sociétale, qui partageront leurs convictions et leurs réalisations en lien avec les ODD. Mardi 31 janvier 2017 de 18h à 21h30 - La Bellevilloise, Paris. Pour en savoir plus

Retour

17/01/2017 - Mardi 7 février : Rencontre de l'AFD sur les villes collaboratives

Des nouvelles pratiques collaboratives apparaissent chaque jour dans les villes. Elles s’appuient sur le principe de la mise en commun des biens et services et non plus de leur possession individuelle. Dans les pays en développement, les pratiques collectives sont parfois anciennes, mais de nouvelles formes émergent aussi.
Elles sont porteuses d’innovations dans de nombreux champs : transports et mobilités, urbanisme et logement, fiscalité locale, accès aux services de base, démocratie participative.
Elles posent néanmoins une série de questions, qui seront débattues : les logiques de profit sont-elles compatibles avec les valeurs collaboratives ? Comment éviter l’entre-soi dans les « communautés » ? Quels sont les apports réels de ces nouvelles pratiques pour le développement ? Mardi 7 février de 13h à 15h à l'AFD, 5 rue Roland Barthes, Paris Pour s'inscrire

Retour

09/01/2017 - 11 janvier : Participez à la rencontre de l'AFD sur les circuits courts !

Mercredi 11 janvier de 17h à 19h, l'AFD organise la rencontre "Circuits courts et développement territorial : comment ça marche ?" dans son siège parisien. Les circuits courts sont encouragés en France et dans le monde, avec l’hypothèse qu’ils engendrent des bénéfices environnementaux et participent d’une économie circulaire, à la fois pour l’alimentation, l’eau, l’énergie ou la valorisation des déchets. Or, plusieurs études ont montré que certains circuits courts n’étaient pas systématiquement moins émissifs en gaz à effet de serre. 
Quels sont alors les autres apports des circuits courts pour le développement local ? 
En s’appuyant sur des exemples de stratégies territoriales mises en place par des collectivités françaises, la conférence présentera une approche plus large de la notion de « circuits courts », fondée sur l’optimisation de l’utilisation des ressources, mais aussi sur la recherche de synergies entre acteurs, la coopération locale et les innovations organisationnelles. Pour s'inscrire

Retour

19/12/2016 - Département Essonne : lancement du 2ème Concours Action pour la planète !

Fin 2015, le Conseil départemental de l'Essonne lançait son premier concours éco-citoyen « Action pour la planète ! » à destination de tous les Essonniens pour valoriser leurs initiatives en matière d’amélioration de l’environnement et de la qualité de vie, de consommation responsable et de vivre ensemble. Fort du succès rencontré, le Département réitère sa démarche. Le 21 novembre dernier,  une 2ème édition a été lancée! Le concours est ouvert à tout groupe d’au moins deux Essonniens (quel que soit leur âge, leur lien) habitant et réalisant une action éco-citoyenne (en cours ou de moins de 2 ans) en Essonne. Retrouvez toutes les informations et déposez votre candidature sur le site internet du Département www.essonne.fr (page dédiée www.actionplanete.essonne.fr).

Retour

19/12/2016 - Eco-folio, des programmes pédagogiques sur le tri et le recyclage des papiers

Pour aborder, de façon ludique et originale, l’éducation au développement durable avec les enfants, des programmes pédagogiques sont à votre disposition gratuitement !    Ecofolio, l’éco-organisme des papiers et diffusés en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale, a conçu des programmes pédagogiques qui permettent de travailler sur le cas concret du papier et ainsi sensibiliser les élèves aux éco-gestes et à leur rôle dans la boucle du recyclage. Ils s'inscrivent pleinement dans les orientations pédagogiques de généralisation de l’éducation à l’environnement et développement durable et correspondent aux programmes scolaires.  
En primaire : le programme pédagogique Léo Folio permet aux élèves d’apprendre les éco-gestes de manière interactive et ludique mais aussi de comprendre leur rôle dans la boucle de recyclage des papiers. Il peut être déployé en classe mais également pendant les temps périscolaires et extrascolaires. Ce programme est composé d’outils en lien avec le socle commun : un kit pédagogique, un espace pédagogique en ligne, des modules e-learning, une exposition itinérante (sur réservation).
Pour les collèges et lycées :
le programme pédagogique Défi papiers mobilise la communauté scolaire et les partenaires locaux autour d’un véritable projet d’établissement pluridisciplinaire et fédérateur pour aboutir à la mise en place une gestion responsable des papiers au sein de l’établissement. Il est tout à fait adapté pour faire l’objet d’un EPI et vient enrichir les parcours de l’élève.  
Pour en savoir plus

Retour

14/12/2016 - Le Groupe ADP, 1er lauréat du Trophée National de l'Entreprise Citoyenne 2016

Le 13 décembre 2016 le Groupe Aéroports de Paris a reçu le « Prix Lauréat » du Trophée National de l'Entreprise Citoyenne, concours qui récompense, depuis 2007, les entreprise pour leurs actions exemplaires au service de l'intérêt général. Le groupe RSE du Sénat a remis ce trophée au groupe ADP pour son programme RSE « Planet'AIRport ». Chaque année, près de 2 000 riverains bénéficient de ce programme qui accompagne et facilite l'accès à l'emploi des riverains des aéroports parisiens. « Planet'AIRport » favorise l'emploi en proposant des prestations d'insertion, de formation professionnelle, de mobilité et d'aide au logement, comme le dispositif « AERO Compétences » qui propose des parcours de formation certifiés ou qualifiés aux métiers aéroportuaires. Pour en savoir plus

Retour

14/12/2016 - Lancement du recueil cartographique des initiatives en économie circulaire

Le 12 décembre à Lyon, ORÉE a lancé officiellement avec ses partenaires le recueil cartographique des initiatives en économie circulaire en Région Auvergne-Rhône-Alpes à l'occasion du premier anniversaire d'Eclaira, le réseau de l'économie circulaire en Auvergne-Rhône-Alpes. Ce recueil a été réalisé avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec le CIRIDD et l'Agence Régionale du Développement et de l'Innovation (ARDI), ainsi qu'avec 16 autres partenaires*. Il présente 100 initiatives emblématiques géolocalisées au sein de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur les 7 champs que couvre l'économie circulaire : approvisionnement durable, éco-conception, écologie industrielle et territoriale, économie de la fonctionnalité, consommation responsable, réemploi/réutilisation/réparation et recyclage.
Pour en savoir plus

*Comité partenarial : ADEME, AFNOR, Auvergne Nouveau Monde, Aradel, Auvergne Your New World (Business), BPI France, Caisse des Dépôts, CCI Rhône-Alpes, Chambre des Métiers et de l'Artisanat Auvergne-Rhône-Alpes, COOP de France Rhône Alpes Auvergne, CRESS de Rhône Alpes, DREAL et DRIEE d'Auvergne-Rhône-Alpes, Macéo, Maison Innovergne, Pôle éco-conception, RAEE.

Retour

09/12/2016 - Etude CAMPUS FOOTPRINT : une première en France pour mesurer l’impact socio-économique et environnemental des campus français

Le réseau Campus Responsables publie CAMPUS FOOTPRINT, une étude sur l’impact socio-économique et environnemental de sept campus-pilotes en France (Université de Cergy-Pontoise, Université Blaise Pascal, l’ESSEC, SUPMECA, ECAM-EPMI, l’ENSCCF et l’IFMA –ces deux derniers campus ont fusionné depuis). Il s’agit de  montrer l’apport socio-économique des campus à leur territoire, tout en dévoilant l’empreinte environnementale, souvent mal connue, liée aux dépenses de ces campus. Dans un contexte de réforme territoriale, de restructuration universitaire et de regroupement des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les campus sont plus que jamais appelés à être appréciés comme des leviers de développement économique local et des acteurs ayant un impact environnemental. Les communautés d’agglomération de Cergy-Pontoise et de Clermont-Ferrand ont participé activement à ces travaux. Cette étude a été réalisée en partenariat avec la Caisse des Dépôts, la Conférence des Présidents d’Université, la Conférence des Grandes Écoles et l’Association des Villes Universitaires de France. Le Comité 21 est partenaire de Campus responsables depuis sa création. Découvrez les résultats CAMPUS FOOTPRINT. Pauline Pingusson - pauline@grainesdechangement.com 

Retour

09/12/2016 - Les girafes et de nouvelles espèces d’oiseaux sont menacées selon la Liste rouge de l’UICN

A l’occasion de la 13ème Conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique qui se tient actuellement au Mexique, l’UICN vient d’actualiser sa Liste rouge mondiale des espèces menacées. Plus de 700 espèces d’oiseaux nouvellement identifiées ont été évaluées et 11% d’entre elles sont menacées d’extinction. Cette mise à jour révèle un déclin dévastateur de la girafe, causé par la destruction des habitats, les troubles civils et la chasse illégale. La population totale de la girafe a subi un déclin de 40% ces 30 dernières années. Elle est maintenant classée dans la catégorie Vulnérable dans la Liste rouge.
Pour en savoir plus

Retour

06/12/2016 - ObsAR: Participez au 8ème Baromètre des Achats Responsables !

L’Observatoire des Achats Responsables (ObsAR) et OpinionWay ont réalisé la huitième édition de leur baromètre annuel des achats responsables. Nous vous invitons à apporter votre contribution en répondant à ce questionnaire dédié aux pratiques des acteurs publics et privés en matière d'achats responsables. Une nouveauté cette année : un « focus » particulier sur les achats auprès du secteur protégé ou adapté des travailleurs handicapés, réalisé avec le concours de la Plateforme Handeco-Pas@Pas. Ce questionnaire en ligne dure environ 15 minutes, les réponses sont anonymes, confidentielles et seront traitées de manière globales par OpinionWay, institut d’études certifié ISO 20252. La restitution détaillée des résultats sera présentée lors d’un évènement organisé par l’ObsAR le 2 février 2017 à Paris, et à nouveau commentée lors du « Forum des Achats Responsables », le 7 mars 2017. Pour répondre au questionnaire

Retour

06/12/2016 - Nouveau guide de l'ADEME : Mettez des euros dans vos Plans Climat !

L'ADEME vient de publiser un guide sur "Mettez des euros dans vos Plans Climat ! Comment choisir vos mesures d’atténuation selon leur rapport coût efficacité ?" Dans un contexte où la contraction des budgets publics et privés amène les collectivités à rechercher une plus forte rationalisation de leurs interventions, il est important que les décideurs locaux puissent déterminer quelles sont les actions les plus efficaces par rapport à l'objectif fixé. Souvent utilisée dans le domaine des projets d'infrastructure, l'analyse coût-efficacité (ACE) permet de mieux appréhender les impacts et les coûts de la multitude de mesures composant un PCAET et peut être un outil d'aide à la décision précieux pour prioriser les mesures. 76 pages
A télécharger
Un site ressource pour les PCAET

Retour

06/12/2016 - 8 volontaires d’Unis-Cité soutiennent les Conseils citoyens des Quartiers prioritaires d’Orléans

Unis Cité en partenariat avec l'Agglomération d'Orléans proposent à 8 jeunes en Service civique de s'impliquer dans 10 Conseils citoyens, situés dans 10 quartiers prioritaires d’Orléans. Les volontaires, dédiés 4 jours par semaine, ont pour rôle de créer des rapports de confiance entre les membres, d’assurer des petites animations dans les quartiers et finalement, d’imaginer le projet. Il s’agit d’accompagner les membres des Conseils Citoyens, d’être à l’écoute de leurs besoins et attentes, et d’assurer le lien entre le quartier et eux. Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, rappelle que 7 millions d’euros et 1 000 volontaires en Service civique seront dédiés en 2016 à l’établissement des Conseils citoyens, entités destinées à renforcer la participation des citoyens des quartiers prioritaires aux décisions locales. La mise en place de ces Conseils citoyens dans l’ensemble des quartiers prioritaires doit permettre de conforter les dynamiques citoyennes et d’encourager les mobilisations citoyennes, en favorisant l’expertise partagée, en garantissant la place des habitants dans toutes les instances de pilotage et en créant un espace de propositions et d’initiatives à partir de leurs besoins. Pour en savoir plus

Retour

05/12/2016 - Demain, tous les lycéens d'Ile de France trieront leurs papiers !

Dans le cadre de la nouvelle planification Déchets, la Région Île-de-France souhaite accélérer son entrée dans l'économie circulaire des papiers. À cette occasion, la Région Île-de-France annonce la signature d'un partenariat avec Ecofolio, l'éco-organisme chargé de développer le recyclage des papiers en France. L'ambition de ce nouveau projet ? Faire de la Région un territoire exemplaire en matière de gestion des papiers à travers deux actions :  
  • L'accompagnement des établissements en démarche « Lycées ECO-responsables* », et demain, de tous les lycées, dans la mise en place du tri
  • La sensibilisation des agents du Conseil régional, à une gestion responsable des papiers.
Pour en savoir plus  

Retour

02/12/2016 - WWF France : plaidoyer pour la COP13 de la Convention sur la Diversité Biologique

Du 4 au 17 décembre à Cancun, au Mexique, les gouvernements du monde entier se réuniront pour la Convention sur la Diversité Biologique (CBD) afin de mettre en œuvre le plan mondial d’actions pour le vivant. A moins de 4 ans de l’échéance du plan stratégique pour la biodiversité (2011-2020), cette treizième conférence des parties sera l’occasion de mesurer les efforts à accomplir pour parvenir aux objectifs d’Aïchi fixés en 2010. Ces efforts devront être importants puisqu’à ce jour, seuls 5% des pays sont en voie d’atteindre ces objectifs ! « L'année dernière, le monde est parvenu à deux grands accords mondiaux, l’un sur le climat, l’autre sur le développement durable. Nous devons, sur la biodiversité, obtenir des Etats et des acteurs économique un niveau de mobilisation similaire à l’Accord de Paris », déclare Pascal Canfin, directeur général du WWF France. La France, parmi les Etats les plus riches au monde en biodiversité, affiche un bilan mitigé dans la grille d’analyse des objectifs d’Aïchi. Elle a ainsi contribué à l’objectif 11 par la création de plus de 20 % de surface d’aires marines protégées, mais pourrait s’investir d’avantage en terme d’introduction d’animaux (objectif 12), notamment par l’établissement d’un plan de restauration de la population d’ours dans les Pyrénées. Retrouvez les éléments de plaidoyer du WWF pour la CBD-COP13 ici

Retour

02/12/2016 - MySMARTLife, un bel exemple de projet de recherche collaboratif au sein de la nouvelle école IMT Atlantique

Mines Nantes et Télécom Bretagne, en partenariat avec Armines*, associent leurs efforts et leur savoir-faire dans le cadre du projet européen H2020 MySMARTLife sur les villes intelligentes. Les enseignants-chercheurs du département Systèmes Energétiques et Environnement de Mines Nantes (laboratoire GEPEA) et ceux du département Logique des Usages, Sciences Sociales et de l’Information de Télécom Bretagne (laboratoire Lab-STICC) combinent leur expertise afin d’élaborer des solutions innovantes en matière de gestion intelligente des services urbains, tels que le chauffage, l’éclairage et les transports en commun. Cette collaboration inscrit la future école dans une dynamique de recherche internationale. Le projet MySMARTLife sera officiellement lancé le 14 décembre à Nantes en présence des partenaires.
Pour en savoir plus

Retour

01/12/2016 - 16 décembre : participez à la rencontre Matérialité réinventée : au service de l’innovation et de la performance

Des Enjeux et des Hommes, en partenariat avec C3 Consensus, organise un petit déjeuner le 16 décembre à Paris sur Comment réinventer la matérialité pour dépasser la figure imposée du reporting ? Comment mieux sérier les enjeux clés sur lesquels concentrer l'analyse ? Comment élargir le cercle des parties prenantes invitées au dialogue ? Comment et pourquoi produire des "matrices de matérialité" cohérentes ? Comment se servir des résultats pour orienter ses décisions business ? Comment inventer une nouvelle façon d'interagir avec chaque acteur de son écosystème et faire évoluer la culture interne ?
Venez participer au débat et découvrir : les partis pris méthodologiques sur la composition et la taille de l'échantillon; les outils digitaux qui garantissent l’objectivité du recueil et proposent l’écoute des signaux faibles, et des retours d’expérience et témoignages sur l’exploitation des résultats.
Pour en savoir plus

Retour

01/12/2016 - Vivacités lance une formation Immeubles éco-responsables

Les 2 et 3 mars à Ivry, Vivacités propose une formation "Immeubles éco-reponsables". Il s'agit de conduire des actions durables
et participatives au sein de l'immeuble.
Les objectifs :
-Impulser des actions collectives et participatives
sur les thématiques du développement durable au sein d'une résidence.
-S'approprier les outils et les démarches d'Education à l'environnement et au développement durable (EEDD)
dans le cadre de projets menés au sein de la résidence, notamment en pied d'immeuble : économies d'énergie, gestion de l'eau, propreté, prévention des déchets, biodiversité et espace vert.
-Savoir mobiliser et accompagner les résidents
pour leur permettre d'agir sur leur cadre de vie.
Ces deux journées s'adressentaux chargés de mission développement social urbain (DSU), agent des missions locales, associations locales, comités de quartier, amicales de locataires, chargés de développement local, chargés de mission développement durable, Agenda 21 et PCEAT, animateurs EEDD, éco-animateurs, coordinateur pédagogique etc.
Pour en savoir plus

Retour

29/11/2016 - Le GERES réduit la pauvreté énergétique à Kaboul

Malgré un fort potentiel en énergie solaire, l'Afghanistan reste très dépendant des combustibles solides. L'approvisionnement en biomasse et la pollution de l'air sont des préoccupations importantes pour les habitants de Kaboul. Avec le projet "Green Homes", le GERES va poursuivre sa collaboration avec la mairie de Kaboul pour la lutte contre la pauvreté énergétique. Ce nouveau programme d'habitat bioclimatique, soutenu par l'Union Européenne, sera implanté dans 15 districts de Kaboul. Il favorisera des solutions sobres en énergie en impliquant différents acteurs, en particulier les artisans, et en favorisant l'accès aux financements pour la "consommation verte". Le 5 novembre, une conférence de presse a été organisée par la municipalité pour la signature des accords de partenariat entre GERES, Ville de Kaboul et UN-Habitat. Plus de 20 médias étaient présents, ainsi que de nombreux acteurs du secteur.
http://www.switch-asia.eu/projects/kabul-green-homes/
Pour en savoir plus

Retour

23/11/2016 - OREE : comment évaluer la performance de vos démarches d'écologie industrielle et territoriale ?

Le 14 décembre, ORÉE présentera la première plateforme internet nationale Elipse pour l'évaluation des démarches d'écologie industrielle et territoriale. Le Référentiel ELIPSE est, pour tout type de territoire et tout niveau de maturité, un cadre commun à tous les porteurs de projet pour s'auto-évaluer et un outil pour le suivi des projets pour les acteurs qui les soutiennent. Au programme:
-Ouverture par Thomas Goudron, chef adjoint du services Entreprises et Ecotechnologies de l'ADEME
-
Présentation des ambitions de l'outil, de la méthode de co-construction et des réflexions pour l'intégration de la durabilité forte par les différents partenaires du projet -Témoignages des territoires qui ont expérimenté le Référentiel pendant sa construction :
Rhône-Médian
CCI de Montauban Tarn-et-Garonne
Idée Alsace
CTTÉI (Québec)
Intercommunale IDEA (Belgique)
SEM d'Epinal-Golbey
-Démonstration en direct de l'utilisation de la plateforme internet
ORÉE coordonne depuis 2 ans avec le soutien de l'
ADEME et du CGDD, la création du Référentiel ELIPSE (EvaLuatIon des PerformanceS des démarches d'Ecologie industrielle et territoriale), en partenariat avec l'Université de Lyon, l'Université de Technologie de Troyes et l'Université Grenoble Alpes, ainsi que Auxilia, EcoRes et Inddigo.
Inscription

Retour

21/11/2016 - 10 campus récompensés par la 3ème édition des Trophées des campus responsables

Campus responsables, une initiative de Graine de Changement, vient d'identifier ses Torphées. 7 établissements d'enseignement supérieur aux actions remarquables en matière de développement durable et de RSE ont été distingués, et 3 autres ont obtenus des prix d’encouragement et coup de cœur du jury. Découvrez toutes les informations sur les Trophées des campus responsables et les lauréats en téléchargeant le dossier de presse
Pour en savoir plus sur les Trophées

Retour

17/11/2016 - Les étudiants de l'EME à la rencontre de François Hollande sur le pavillon Comité 21 / Club France DD !

Dans un communiqué de presse, l'Ecole des Métiers de l'Environnement relate la rencontre de ses étudiants avec le Président de la République mardi dernier sur le pavillon du Comité 21 / Club France Développement durable. Océane Villette, Présidente de l'Association COP TROTTER, a porté la voix des étudiants de l'EME pour échanger avec François Hollande, la ministre Emmanuelle Cosse, la présidente du Comité 21 Bettina Laville, le directeur du Club France Développement durable Gilles Berhault et différentes personnalités présentes sur le pavillon du Comité 21 / Club France Développement durable. Les étudiants ont ainsi pu discuter de leur formation à l'EME et de leur association, COP TROTTER, dont le but est de transmettre les actions menées dans les grands événements internationaux du changement climatique (Cop, Medcop, COY, etc) au grand public.
Pour en savoir plus

Retour

02/11/2016 - L'Ifrée ouvre les pré-inscriptions pour la formation qualifiante « Pilote de dispositifs participatifs »

Pour répondre aux enjeux du développement durable, les dispositifs participatifs se généralisent. Cette évolution crée un besoin de professionnels en capacité de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer ces démarches. C’est pourquoi l’Ifrée, en partenariat avec l’Aten ouvrent pour la troisième année, les pré-inscriptions de la formation qualifiante « Pilote de dispositifs participatifs ». Cette formation est destinée à toute personne qui, au sein d’une entreprise, d’une collectivité ou d’une association, est chargée de l’animation de dispositifs de concertation et de consultation. Les salariés et les demandeurs d’emploi souhaitant évoluer professionnellement, se reconvertir ou bien consolider leurs compétences dans ce domaine pourront ainsi suivre 350 h de formation et 140 h de mission d’ingénierie entre septembre 2017 et juillet 2018. Pour en savoir plus

Retour

25/10/2016 - Nouvelle publication de l’Ifrée : « Collectivités et Participation, décider autrement »

La brochure de 28 pages offre des éclairages sur les effets de la participation dans les collectivités, constatés au cours des 20 années d’expérience de l’Institut de formation et de recherche en éducation à l’environnement. L’Institut constate que les collectivités sont de plus en plus préoccupées par la demande grandissante de la société civile d’être associée aux choix qui la concerne, ainsi que les textes de loi qui régissent cette participation. L’Ifrée s’appuie donc sur les multiples démarches qu’il a accompagnées, dans divers domaines, auprès de collectivités de nature et de taille variées, pour illustrer ce qui se passe dans des mécanismes de participation conduits selon les règles. Les élus et techniciens des collectivités souhaitant mettre en place des dispositifs participatifs trouveront ainsi des exemples concrets de démarches réussies et des réponses à leurs préoccupations concernant la participation des citoyens et des acteurs du territoire. Pour lire la brochure

Retour

20/10/2016 - Ekodev présente les résultats de son baromètre RSE 2016 !

L’agence Ekodev, en partenariat avec Des Enjeux et des Hommes et l’institut de sondage ViaVoice, présente les résultats de la 2ème édition du baromètre « L’entreprise responsable, ce sont les salariés qui en parlent le mieux ! ». Cette étude menée en août 2016 sur un échantillon de 1003 personnes représentatif des salariés d'entreprises de 250 salariés et plus, s’intéresse aux perceptions des salariés sur la RSE. Comment la RSE est-elle appréhendée par les salariés ? Quelles actions pour mieux les impliquer ? Quel rôle le management a-t-il à jouer ? Comment les directions RSE sont-elles perçues ? Les résultats du baromètre 2015 ayant rassemblé plus d’une centaine de personnes l’année dernière, ont permis de donner aux Directions RSE et DRH des arguments pour convaincre, si nécessaire, les décideurs de l’intérêt d’engager des programmes de mobilisation interne sur la RSE. Les résultats de l'enquête 2016 seront présentés au 3 rue du Louvre (75001 Paris) de 9h00 à 10h30, le 8 novembre prochain. Pour s'inscrire 

Retour

19/10/2016 - Métamorphose Outremers expose « Bâtir en bois » à Habitat III

Métamorphose Outremers, adhérent et partenaire du Comité 21, est présente à la 3ème conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable du 17 au 20 octobre à Quito (Equateur). Pour mieux faire connaître l’action des départements et territoires outre-mer dans le cadre des grands rendez-vous internationaux, l’association organise l’exposition « Bâtir en bois » à l’Alliance française pendant toute la durée d’Habitat III. Cette exposition s’intéresse à la construction de logement en bois, du carbet indien au logement social, en passant par l’habitat d’urgence durable. Trois volets seront présentés aux visiteurs : un voyage culturel lié à la tradition du construire en bois, un voyage permettant de passer de l’éco construction à la construction industrielle, et un voyage interrogeant une nouvelle vision : la construction de bois en hauteur. A l’aide d’installations et de 8 postes de visionnage, « Bâtir en bois » aborde des questions en lien avec l’exploitation durable de la filière bois, la construction bioclimatique, l’alliance de savoirs ancestraux et techniques de pointe en matière de construction pour les villes de demain. Pour en savoir plus

Retour

17/10/2016 - Le Réseau Eco-Ecole s'agrandit !

2 200 écoles, collèges et lycées participent cette année à la démarche Eco-Ecole, initiée par Teragir (anciennement FEEE).  575 nouveaux établissements se sont inscrits en faveur des projets d’éducation au développement durable (EDD) !
Pour en savoir plus sur le programme éco-ecole
Regarder la vidéo

Retour

14/10/2016 - L'Ademe lance la 9ème édition Défi Familles à Energie Positive

L’ADEME et l’association PRIORITERRE lancent la 9ème édition du défi Familles à Energie Positive. Pendant six mois, les familles volontaires vont pouvoir mettre en pratique les solutions proposées par leurs conseillers pour réduire leur facture énergétique. Les équipes seront de plus accompagnées par les conseillers des Points Rénovation Info Service. L’objectif est de réduire d’au moins 8% leur consommation d’énergie et de démontrer que tous ensemble, on peut atteindre des objectifs ambitieux de réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre ! Depuis sa création en 2008, le défi « Familles à énergie positive » a mobilisé plus de 30 000 familles dans toute la France et sur l'édition 2015-2016, les participants ont réalisé en moyenne 11,3 % d'économies.
Plus d’informations sur le défi Familles à Energie Positive
Pour lire le dossier de presse

Retour

07/10/2016 - Concourez à la 2e édition des Trophées de la participation et de la concertation de Décider Ensemble

Décider ensemble et la Gazette des communes s'associent une nouvelle fois pour organiser les Trophées de la participation et de la concertation afin de "promouvoir une culture de la décision partagée" et mettre en lumière la diversité des démarches de concertation et de participation. Ces trophées visent entre autres à : Valoriser les actions initiatives des collectivités, des entreprises et de la société civile en matière de participation et de concertation ; Promouvoir de nouveaux modes de participations aux processus de prises de décision ; Créer une émulation, en particulier dans les collectivités, en faisant connaître et reconnaître, en interne, le travail et les compétences développés par les agents et les élus impliqués dans des démarches participatives. Trois grandes catégories d'acteurs ont la possibilité de déposer un dossier : les collectivités et administrations d’Etat ; les ONG et collectifs citoyens ; les entreprises publiques et privées, start-up. Quatre types de catégories sont primées : Démarche de participation ; Démarche de concertation ; Outil innovant au service de la participation et de la concertation ; Diffusion d’une culture de la participation et de la concertation. Pour en savoir plus

Retour

06/10/2016 - J-4 pour postuler aux Trophées de l’économie circulaire !

L’Institut de l’économie circulaire lance un appel à candidature jusqu’au lundi 10 octobre 2016, 17h, pour la troisième édition de son concours national « Les Trophées de l’économie circulaire ». Afin d’encourager les initiatives novatrices en matière d'économie circulaire mises en œuvre depuis au moins un an, l’Institut décernera un trophée à 6 acteurs du changement : un Trophée Collectivité, pour la collectivité qui aura créé les meilleures conditions pour que l’économie circulaire puisse se développer et prospérer sur son territoire, un Trophée Entreprise en transition pour l’entreprise qui aura intégré l’économie circulaire dans son business model, un Trophée Entreprise circulaire pour l’entreprise innovante dont le business model est entièrement circulaire, un Trophée Enseignement pour l’institution d’enseignement supérieur ayant intégré l’économie circulaire dans son enseignement, un Trophée Association pour l’association à but non lucratif œuvrant pour la promotion de l’économie circulaire et la mise en œuvre d’actions concrètes, et enfin, un Trophée Nouvelle Technologie pour l’utilisation d’outils numériques ou de nouvelles technologies destinés à la mise en œuvre de l’économie circulaire. La cérémonie officielle de remise des Trophées se tiendra le 29 novembre 2016 à Lyon, lors de Pollutec 2016. Pour en savoir plus

Retour

30/09/2016 - L'École Centrale de Lyon et Eco-Emballages : former étudiants, salariés d’entreprises ou de collectivités aux enjeux de l’éco-conception et du recyclage

De plus en plus d’entreprises s’engagent à réduire l’impact de leurs produits ou de leurs emballages dans une démarche RSE. Pour être réussie, une telle démarche doit être maîtrisée. L’École Centrale de Lyon, dans le cadre de la Chaire recyclage fondée avec Eco-Emballages, a développé des enseignements dédiés et, forts de cette expérience, les deux partenaires mettent leur expérience à disposition du plus grand nombre en lançant le MOOC « Concevoir un emballage responsable ». Ce MOOC, supporté par les partenaires institutionnels de la Chaire comme l’Université de Lyon, ainsi que par Catherine Bréchignac, Secrétaire perpétuelle de l’Académie des Sciences, a été créé par des enseignants, et des experts, et fait témoigner des professionnels de l’industrie. Il permettra à tous ceux qui s’intéressent au sujet de mieux connaitre, identifier et mettre en œuvre l’ensemble des solutions possibles pour réduire les impacts environnementaux, tout au long du cycle de vie du produit, depuis le processus de développement en amont, jusqu’à l’heure du recyclage en aval. L’emballage constitue un cas d’étude particulièrement pertinent : très présent dans l’esprit du consommateur, les premières actions possibles comme l’allègement sont souvent aisées à mettre en œuvre tout en respectant son rôle de protection du produit. Il constitue aussi le moyen de se familiariser avec une démarche avant de repenser la composition ou la conception du produit lui-même. Un MOOC est un cours en ligne ouvert à tous totalement gratuite. C’est avant tout une méthode nouvelle d’enseignement et de diffusion des savoirs, disponible H24. Le parcours du MOOC conçu par la chaire Recyclage dure 6 semaines + 1 semaine d’introduction. Il comporte 21 chapitres, comprenant chacun des vidéos, des quizz et des ressources complémentaires. Il est proposé sur la plateforme FUN qui regroupe un grand nombre de MOOC réalisés par l’enseignement supérieur Français.   Il propose aussi de prendre en main des outils tels que Bee ou Tree, outils en ligne gratuits, mis à disposition des industriels qui souhaitent réaliser une Analyse de Cycle de Vie par Eco-Emballages. En détaillant les enjeux d’une communication et d’un marketing responsable, il aborde également les enjeux de la valorisation de la démarche auprès du consommateur, complément d’une démarche technique sur la conception de l’emballage.   Pas besoin d’être un spécialiste pour s’initier : ce MOOC ne nécessite aucun prérequis et s’adresse à tous les profils. Étudiants, bien sûr, mais aussi salariés, entrepreneurs, ingénieurs, chefs de produits, responsables R&D ou responsables du développement durable. Il est susceptible d’intéresser les entreprises, comme les collectivités locales.  
Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.fun-mooc.fr

Retour

28/09/2016 - Les Trophées du développement durable de la Haute-Corse ouverts aux scolaires !

Le Département de la Haute-Corse organise, en partenariat notamment avec l’Education Nationale et le Parc Naturel Régional de Corse, la sixième édition des « Trophées du Développement Durable de la Haute-Corse. » Ce concours, inscrit dans le cadre de la démarche Agenda 21 du Département, est ouvert aux scolaires. En réalisant une production en rapport avec le développement durable, les enfants sont sensibilisés à des actions pouvant être menées à l’intérieur de leur établissement, et plus largement dans leur quotidien. Chaque niveau de classe s'intéresse à un thème précis : « œuvre land’art » pour les maternelles, « métier vert » pour les primaires et « charte du collégien éco responsable » dans les collèges. Pour mener à bien ces projets, des outils sont mis à disposition des participants, comme des visites guidées de parcs, réserves et autres sites protégés. Originalité, créativité et démarche pédagogique sont les qualités attendues. Les classes lauréates se verront remettre un prix au printemps 2017. Pour participer, inscrivez-vous avant le 10 octobre. Pour en savoir plus

Retour

21/09/2016 - L'ICEB organise le OFF du développement durable

L’Institut pour la Conception Écoresponsable du Bâti est une association rassemblant plus de 70 professionnels de terrain du bâti et de l’aménagement durables. Elle élabore des solutions innovantes en réponse à la nécessaire adaptation des standards de bâtiment aux enjeux climatiques, énergétiques et sociétaux de demain. Depuis 20 ans, l’ICEB fait évoluer les pratiques des acteurs par le partage de son expertise, de ses recherches et de ses expérimentations. www.asso-iceb.org L’institut travaille actuellement à la préparation de l’évènement bisannuel, le Off du DD (4e édition), qui distingue les initiatives écoresponsables les plus novatrices, en architecture, urbanisme et paysage. Son objet : donner de la lisibilité aux projets "pionniers" qui préfigurent les modes de faire, les solutions architecturales et techniques de demain. Partenaires : CO2D, VAD, EnvirobatBDM, enviroBAT RÉUNION, ECOBATP LR, Pouce Pousse, Ekopolis. Soumission des projets candidats sur www.leoffdd.fr

Retour

15/09/2016 - Découvrez la nouvelle version du site pour les jeunes : M Ta Terre !

Le site internet M Ta Terre fait peau neuve pour la rentrée 2016. Découvrez de nouveaux graphismes, de nouvelles rubriques et des informations à destination des collégiens et lycéens pour décrypter les sujets liés au développement durable. Autre nouveauté : vous pouvez désormais commenter les informations et poser toutes vos questions. Développé par l’ADEME, M Ta Terre a pour objectif d’inciter les jeunes à passer à l’action et est également utilisé par les enseignants pour préparer leurs cours ou comme support pédagogique en classe.

Retour

15/09/2016 - Participez à J'agis pour mon patrimoine naturel les 17 et 18 septembre

Et si le patrimoine culturel et naturel ne faisaient qu’un le temps d’un week-end ? A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, rendez-vous incontournable de la rentrée, la Fondation Nicolas Hulot lance les 1ères journées «J’agis pour mon patrimoine naturel».
-Vous êtes bénévole et souhaitez partager votre passion pour la nature ?
Découvrez les détails de notre opération sur cette page !

-Vous êtes une association, une collectivité ou un gestionnaire d'espaces naturels ?
Découvrez comment organiser des activités pour cet événement sur cette page.
Pour en savoir plus

Retour

14/09/2016 - L'association Unis-Cité propose 3000 missions de Service Civique. Dernière ligne droite pour candidater !

Association pionnière et spécialisée dans le Service Civique, Unis-Cité recherche actuellement plus de 3000 volontaires, dans une cinquantaine de villes en France.  L'association propose des missions de terrain, de 6 à 9 mois, dans des domaines variés : lutter contre l’exclusion en rendant visite à des personnes âgées isolées ou des jeunes en situation de handicap ; sensibiliser les habitants des quartiers au développement durable ; organiser des ciné-débats dans les collèges et les lycées ; participer à l’intégration des réfugiés ; etc. La particularité d’Unis-Cité est de proposer des missions en équipe de jeunes de tous horizons, pour un apprentissage concret de la diversité. Pendant 6 à 9 mois, les volontaires apprennent à se connaître, prennent conscience de leur complémentarité et s’enrichissent de leurs différences. 
Pour candidater : il suffit de s’inscrire sur l’une des séances d’information organisées partout en France tout au long du mois de septembre : www.uniscite.fr
 Conditions : Accessible à tous les jeunes de 16 à 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Aucun diplôme n’est exigé. Si vous êtes motivés, vous avez toutes vos chances. Indemnité : 573€/mois.
Pour en savoir plus

Retour

12/09/2016 - Villes en développement : En route vers Habitat III Témoignages d’acteurs

Dans la perspective de la prochaine conférence Habitat III qui se tiendra à Quito en Octobre 2016, le numéro 103 est consacré aux positions des acteurs du développement urbain. Comme le rappellent dans l’édito, Maryse Gautier et Henry de Cazotte, l’enjeu de ces négociations se situe autour de la définition d’un Nouvel Agenda Urbain, tourné vers la mise en œuvre. En ouverture du bulletin, Ferdinand Boutet et Eric Huybrechts nous livrent une synthèse d’une série de contributions des membres d’AdP de la rubrique « En route pour Quito » parue dans la revue Urbanisme.
Lire la revue

Retour

09/09/2016 - AFD : Consultation pour faire du numérique un accélérateur de développement

La plateforme web de consultation sur la nouvelle stratégie numérique de l’AFD a été lancée au Forum Convergences lundi après-midi. Dès à présent, et jusqu’au 30 septembre, vous pouvez consulter, voter, commenter et compléter les propositions de l’AFD sur consultation-numerique.afd.fr. Le numérique peut être un formidable accélérateur pour la réalisation de l’Agenda 2030 de développement durable. L’Agence Française de Développement a un rôle majeur à jouer pour accompagner ses partenaires dans une transition numérique porteuse de développement, et permettre à tous de bénéficier de cette nouvelle prospérité partagée. La nouvelle stratégie numérique de l’Agence se décline en quatre axes, et près de 40 propositions :
  • la promotion de l’accès des populations au numérique ;
  • l’intégration de solutions numériques pour accélérer l’atteinte des Objectifs de Développement Durable;
  • la transformation numérique de l’Agence pour améliorer sa transparence, son efficacité et son impact ;
  • le soutien de l’innovation numérique dans les pays en développement.
Participez à cette consultation consultation-numerique.afd.fr pour voter, argumenter, proposer. Chaque contribution permettra d’enrichir l’analyse de l’Agence sur les enjeux du développement et du numérique et de contribuer à élaborer ses futures actions. Une synthèse des contributions à l’issue de la consultation sera réalisée et présentée, notamment lors d’une journée de restitution le 7 octobre à l’AFD.

Retour

07/09/2016 - La Poste : lancement de sa consultation sur son projet de compensation carbone

Dans le cadre de sa politique globale de lutte contre le changement climatique, la Branche Services Courrier Colis de La Poste, pour décider de son nouveau projet de compensation carbone, a souhaité soumettre les projets retenus par un jury constitué à la fois par du personnel du groupe La Poste et par le grand public. Une présélection des projets sera tout d'abord effectuée par un jury professionnel constituée de postiers et présidée par Pascal Canfin, Directeur général du WWF-France. Puis, afin de déterminer le projet gagnant retenu qui rejoindra notre portefeuille de projets de compensation carbone, La Poste fera appel au grand public du 22 au 28 septembre. Les votes seront ouverts  sur la page Facebook de La Poste
La lutte contre le changement climatique est l’une des préoccupations majeures de la politique de Responsabilité Sociale et Environnementale de La Poste. La démarche volontaire de neutralité carbone consiste à :
• Prévenir ses émissions de CO2 en éco-concevant ses offres,
• Mesurer : La Poste mesure l’ensemble des émissions de CO2 liées à ses activités, en mettant en œuvre les dispositifs de pilotage de sa performance carbone adéquats et efficaces, 
• Réduire : elle déploie des actions de réduction de son impact carbone liées au transport, aux bâtiments et à la conception de ses offres (papiers et numériques),
• Compenser : depuis mars 2012, La Poste compense les émissions de CO2 liées aux activités Courrier, Colis, Numérique et Express via l’achat de crédits carbone sur le marché carbone volontaire. Grâce à cette démarche, La Poste est le premier opérateur postal majeur à assurer la neutralité carbone intégrale de ses offres, sans surcoût pour ses clients (en savoir plus sur la démarche de neutralité carbone de La Poste).  

Retour

07/09/2016 - #electricityforgood : un Webdocumentaire interactif lancé par Electriciens sans frontières

Branchés toute la journée à notre ordinateur et téléphone portable et habitués à se déplacer le soir dans des rues éclairées, il est difficile d’imaginer la situation des 1,1 milliard de personnes dans le monde sans aucun accès à l’électricité. Dans ce contexte, l’ONG Electriciens sans frontières propose un jeu intéractif à tous : il s’agit de plonger dans le quotidien de Zacharie et de son village pour découvrir, en quelques clics, comment une ampoule et une prise électrique peuvent révolutionner le quotidien de toute une communauté. Cela consiste à visiter le village et rencontrer ses habitants. Au fil du parcours, il faut installer des kits solaires et agir soi-même pour l’accès à l’électricité dans les pays les plus vulnérables. Ainsi chaque joueur va découvrir de façon originale les bénéfices de l'accès à l'électricité pour un village isolé. Pour que la fiction rejoigne la réalité, l’action du joueur permet de réunir jusqu'à 1 euro que devra être attribuer ensuite à un projet de solidarité internationale à Madagascar ou en Haïti conduit par Electriciens sans frontières. A vous de jouer ! Pour en savoir plus

Retour

01/09/2016 - L'ADEME lance les Trophées de l'Adaptation au changement climatique et Territoires 2016

Ce concours a pour but de récompenser et de valoriser les territoires qui mènent des actions concrètes en faveur de l’adaptation au changement climatique. Il est ouvert aux collectivités territoriales, territoires de projet, groupements d’acteurs socio-économiques portés par des collectivités territoriales ou encore acteurs socio-économiques en association avec une collectivité territoriale. Le lauréat gagnera: une participation à la remise des prix dans le cadre des Assises Européennes de la Transition énergétique à Bordeaux en janvier 2017 ; une valorisation internationale (actions presse, clip vidéo, publications….) ; une invitation à la conférence européenne sur l’adaptation au changement climatique (EEC) à Glasgow les 6-8 juin 2017. Dépôt des candidatures : avant le 30 septembre 2016.
Pour en savoir plus

Retour

31/08/2016 - Verteego publie un livre blanc sur l'Innovation responsable face au facteur humain

Verteego et l’Institut de Médecine Environnementale ont analysé pour vous un sujet qui préoccupe de plus en plus les entreprises, et vous proposent, en téléchargement gratuit, un livre blanc consacré aux innovations responsables comme vecteurs de transformation positive des comportements et donc d’activation des bénéfices RSE. En une dizaine de pages, l'ouvrage étudie, exemples à la clé, comment le facteur humain peut freiner ou accélèrer le changement. Dans un contexte où les organisations ont de plus en plus conscience de leur responsabilité sociétale, ce livre blanc fournit des clés pour favoriser des comportements plus efficaces économiquement, socialement acceptables et vertueux écologiquement.
Pour en savoir plus

Retour

22/08/2016 - Le Global Compact France aide les entreprises à répondre aux ODD

Les entreprises joueront un rôle crucial dans le succès des ODD. Le Global Compact, qui propose 10 principes dans les domaines des Droits humains, du travail, de la protection de l’environnement et de la lutte contre la corruption, constitue un cadre naturel à l’application des ODD pour le secteur privé. Constituant l’interface privilégiée entre l’ONU et les entreprises, le Global Compact a notamment développé, avec d’autres partenaires des Nations Unies, diverses plateformes pour mettre en œuvre ces principes : Caring for Climate (ODD 13 Changement Climatique), Women Empowerment Principles (ODD 5 Réduire les inégalités entre les sexes). Avec le WBCSD et le GRI, le Global Compact a également conçu le “SDG Compass”, un portail pratique à destination des entreprises pour la réalisation des ODD. Vient d’être mise en ligne la version française du « guide des ODD à destination des entreprises ».
Pour en savoir plus

Retour

19/07/2016 - SUEZ lance Valoservices, une plateforme en ligne de gestion des déchets

SUEZ lance valoservices.suez.fr, la 1ère plateforme en ligne de gestion des déchets pour les entreprises, artisans, et particuliers. Le groupe poursuit sa stratégie de développement grâce à des solutions smart et connectées dans ses activités de recyclage et de valorisation des déchets en déployant des services intelligents en France, à l’international. Réservables 24h/24 et 7J/7 et directement payables sur la plateforme, ces services permettent une gestion simple et rapide des déchets, avec un accès direct à des services techniques nécessitant l’intervention d’experts qualifiés. Qu’il s’agissent de la gestion des gravats lors des chantiers et travaux, des déchets verts, d’encombrants, d’opérations de vidange ponctuelles ou régulières de fosses septiques, ou encore de nettoyage de cuves à fioul domestique, tous ces services sont désormais  accessibles en ligne depuis tablettes, smartphones et PC.  Pour en savoir plus 

Retour

11/07/2016 - Découvrez les ateliers « Nature et Vous » de la ville de Besançon

La ville de Besançon a engagé depuis 2016 une politique d'accompagnement des initiatives sur les espaces publics. Pour la mettre en oeuvre, la Direction des Espaces verts de Besançon propose des ateliers de découverte, dans un programme intitulé « Nature et Vous. » Ce dernier propose des ateliers, portés par des jardiniers de la ville, des associations et des partenaires. Parmi les activités organisées, les participants ont le choix de réaliser et repartir avec leur feuille de papier recyclé, découvrir le jardin partagé de Montrapon, profiter d’une balade en calèche en forêt de Chailluz, construire des abris à hérissons avec l’association « Semons en famille » et mieux comprendre la gestion écologique de la coulée verte de la combe Saragosse. Cette dernière a notamment été valorisée par le label national EcoJardin, qui récompense les bonnes pratiques de gestion dans les espaces verts publics, avec les jardiniers. Pour en savoir plus

Retour

01/07/2016 - Ekodev vous invite au petit-déjeuner thématique : l'innovation au service de la mobilité durable

Ekodev vous convie le mardi 12 juillet prochain à son petit-déjeuner thématique consacré à l'innovation au service de la mobilité durable et du management de la mobilité. Hop-Cube, CEC Conseil, ZenPark, Green Alternative, Ubeeqo et la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise interviendront pour vous présenter les nouvelles tendances en matière de mobilité durable, leurs solutions et leurs retours d'expérience. La rencontre se déroulera dans les locaux d'ekodev, à partir de 8h00. Attention, les places sont limitées, renseignements et inscription auprès de Thomas CHauveau. Pour en savoir plus

Retour

29/06/2016 - Plan climat air énergie territoire et sensibilisation : Vivacités Ile-de-France encourage la synergie

Le réseau d’éducation à l’environnement Vivacités Île-de-France et l’ARENE Ile-de-France s’associent pour concevoir un inventaire de plus de 150 outils et démarches pédagogiques d’éducation à l’environnement et au développement durable, adaptés au plan climat air énergie territorial. Cette base de données fait suite à l’étude menée en 2015 « Quelles synergies entre les plans climat et l’EEDD ? », qui avait identifié cette dernière comme un levier pour les collectivités engagées ou souhaitant s’engager dans un plan climat. Les structures d’EDD permettent d’appuyer les collectivités locales en matière de sensibilisation, car expliquer le sens et l’essence de la démarche est un véritable exercice. C’est pourquoi les professionnels de la pédagogie sur les thématiques environnementales utilisent et développent des outils sur l’énergie et le climat. L’objectif est d’apporter des réponses aux collectivités et aux organisations, en lien avec des actions d’éducation à l’environnement, dans un plan climat ou toute autre démarche de développement durable. Pour en savoir plus

Retour

27/06/2016 - Vigeo Eiris publie une étude sur la responsabilité des entreprises dans leurs chaînes d’approvisionnement

Dans cette étude comparative, Vigeo Eiris s’intéresse au degré d’intégration et de reporting des enjeux humains, sociaux, et environnementaux par les grandes entreprises dans leurs chaines internationales d’approvisionnement et de sous-traitance. Vigeo constate que la chaine d’approvisionnement et de sous-traitance constitue un sujet peu développé par ces entreprises dans leur reporting, et peu soulevé par les parties prenantes identifiées. Cette recherche, fruit de la méthode exclusive de notation des performances et des risques en responsabilité sociale que Vigeo Eiris a développée depuis 2002 , montre que les marges de progrès restent très importantes. L’étude souligne en effet que les controverses et le nombre de mises en cause judiciaires ont fortement augmenté, en particulier sur les cas de violations des droits de l’homme et des règlementations environnementales. Mais l’agence publie également la liste des entreprises aux engagements les plus avancés, ainsi que les bonnes pratiques observées. Pour en savoir plus

Retour

27/06/2016 - TENNAXIA - Étude RSE 2016 "Pratiques de reporting et rapport extra-financiers"

Le questionnaire pour la 4ème édition de l’étude de Tennaxia « Pratiques de reporting et rapport extra-financiers » est en ligne ! Son contenu s’est enrichi au vu des réponses précédentes et des tendances actuelles de la RSE. Nous serions heureux de vous compter parmi les participants ! Afin de vous permettre de comparer vos pratiques et d’envisager des axes de progrès, nous vous inviterons à une réunion de restitution qui se déroulera courant Septembre prochain. L’enquête se fait en ligne et dure une vingtaine de minutes. Vos réponses se sauvegardent automatiquement, ce qui vous donne la possibilité de répondre à ce questionnaire en plusieurs fois. Celui-ci se clôture le 8 Juillet. Pour participer, cliquez ici. Pour toute question ou information complémentaire concernant cette étude : abegel@tennaxia.com

Retour

24/06/2016 - L’Ile-de-France s’engage pour améliorer la qualité de l’air de la Région

Le plan régional pour la qualité de l’air 2016-2021 a été adopté le 17 juin dernier par le Conseil Régional d’Ile-de-France. La collectivité a décidé dès cette année d'augmenter de 150% les crédits d'investissements dédiés à la lutte contre la pollution, pour déployer de nouveaux moyens d'actions, notamment en matière de transports. La mise en place d’une écotaxe sur les poids lourds en transit dans la région est en cours de décision. Par ailleurs, plusieurs éléments sont en cours de réflexion : nouveau plan vélo, parkings aux abords des principales gares et Pass Navigo à points, pour encourager l’utilisation de transports en commun et récompenser cet acte éco responsable. Une expérimentation de dépollution de l’air du métro, ainsi que la dé-diésélisation des véhicules de transports urbains sont prévus. Le plan prévoit que les voitures diesel ou essence immatriculées avant 1997 ne puissent plus circuler en semaine à Paris, à compter du 1er juillet. Une deuxième étape en 2017 vise à interdire la circulation aux véhicules uniquement diesel d’avant janvier 2001. L’objectif est de diviser par plus de deux la pollution dans la capitale d’ici 2020 et d’atteindre les valeurs définies par l’OMS. Pour en savoir plus

Retour

22/06/2016 - EDF s’engage en faveur de la recherche autour de l'efficacité énergétique des villes

EDF, le CNRS et l'Université de La Rochelle s'unissent pour la recherche autour de l'efficacité énergétique des villes. Leur création, Le 4ev lab, (le Laboratoire pour l'Efficacité Energétique et Environnementale de l'Enveloppe et des Villes), créé en janvier 2016, réunit les compétences du Département ENERgie dans les BATiments et les territoires (ENERBAT) de la R&D d'EDF et du laboratoire LaSIE de l'Université de La Rochelle et du CNRS. Il conduira des recherches afin d'améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments et la qualité de vie des habitants des espaces urbains. Quatre axes de travail adaptés à cette collaboration tripartite ont donc été identifiés et quatre thématiques structureront son activité : le vecteur air et la qualité de l'air intérieur, la maîtrise de l'humidité, la modélisation énergétique en environnement urbain et les grands équipements de test de façades en climat naturel.
Pour en savoir plus avec le lien du dossier

Retour

13/06/2016 - Participez à l’élaboration de la Charte de participation du public du Ministère de l’Environnement

Le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer propose, jusqu’au 26 juin, une consultation en ligne sur la Charte de la participation du public. Porteurs de projets, citoyens, associations, consultants sont invités à faire connaître leurs avis et propositions concernant la mise en œuvre des décisions et des projets ayant un impact sur l’environnement et le cadre de vie. L’objectif est d’en faire un guide de bonne pratique pour les maîtres d’ouvrages et les porteurs de projet désireux d’initier une démarche de démocratie participative. Les auteurs des cinq propositions les plus soutenues lors de cette consultation en ligne seront conviés au lancement officiel de la Charte en juillet. Deux instances ont été mises en place pour l’élaborer : un comité d’experts, composé d’universitaires spécialistes des questions de participation et un comité de pilotage rassemblant maîtres d’ouvrages publics et privés, associations, chercheurs, réseaux de praticiens, collectivités locales, ainsi que la Commission Nationale du Débat Public. Trois ateliers participatifs à Paris, Lyon et Bordeaux, ont déjà permis de recueillir les premières propositions du texte de la Charte. Pour en savoir plus

Retour

09/06/2016 - Adhérents du Comité 21, participez à deux webconférences d’IDEAL Connaissances

Le réseau IDEAL Connaissances organise prochainement deux webconférences d'environnement et développement durable, auxquelles les adhérents du Comité 21 peuvent participer gratuitement. La première, le 20 juin, portera sur la « Rénovation énergétique des copropriétés : le retour d’expérience d’Annecy. » En effet, pour anticiper les difficultés rencontrées par les copropriétés, la ville déploie dans le cadre de son PCET, le PIG, programme d’intérêt général. Il vise à accompagner techniquement et financièrement la conduite de travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés construites ente 1945 et 1980. Enfin, le 23 juin la webconférence « Certificat de projet, Autorisation unique : quels enjeux pour les opérateurs ? » permettra de mieux comprendre les enjeux économiques, réglementaires et juridiques de ces nouvelles procédures en matière d’environnement. Deux experts présenteront les objectifs et contenu du certificat de projet, ainsi que les modalités de l'autorisation unique. Pour en savoir plus et s’inscrire le 20 juin et le 23 juin.

Retour

07/06/2016 - L’Exposition itinérante 2016 « Les villes en mouvement - vers une ville attractive » met à l’honneur Courbevoie

La 3e édition de l’exposition « Les villes en mouvement » valorise cette année les projets innovants de 12 villes, dont Courbevoie. Le « débat échanges » organisé pour l’occasion se tiendra le 9 juin, de 19h à 20h30, autour du thème « Courbevoie, une ville naturellement urbaine. » La rencontre permettra aux professionnels participant de mieux appréhender les synergies des grands projets et leur impact sur l’attractivité de la ville : considérer la nature comme élément structurant de la transformation urbaine, comprendre comment certains projets peuvent dynamiser l’ensemble de l’agglomération... Il est possible de s’inscrire à l’événement jusqu’au 8 juin, en suivant ce lien.

Retour

06/06/2016 - Lancement des Trophées des campus responsables 2016

A l'initiative de Graine de changement, Campus Responsables lance en 2016 la troisième édition des Trophées des campus responsables, l'édition francophone des Green Gown Awards, en partenariat avec Bouygues construction et Generali. Cet événement international existe depuis plus de 10 ans au Royaume-Uni, et 5 ans en Australie et en Nouvelle-Zélande. Cette année, Andreas Schleicher, Directeur adjoint de l’Education et des Compétences à l’OCDE, est le parrain de l’édition 2016 des Trophées des campus responsables ! Objectif : promouvoir et valoriser les actions DD/RSE des campus francophone. Les Trophées des campus responsables sont accessibles à tous les campus francophones : universités et grandes écoles, établissements et instituts spécialisés, aussi bien français, que belges, suisses, luxembourgeois et québécois ! Ils pourront concourir dans l'une ou plusieurs des catégories. Les candidatures sont ouvertes du du 6 juin au 15 septembre 2016 ! Un jury composé d'experts externes et de personnalités de l'univers du développement durable et de l'éducation analysera les dossiers en octobre 2016. Participez

Retour

06/06/2016 - Lancement de la nouvelle version de la Plateforme de l'Initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité

Gérée par ORÉE en sa qualité de point focal de l'Initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité du Global Partnership for Business and Biodiversity (initié par le Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique sous l'égide des Nations Unies), cette plateforme française a pour rôle de mettre en relation les différentes parties prenantes oeuvrant sur les thématiques de « Business and Biodiversity » ainsi que d'y présenter les meilleures pratiques en la matière. Ce site a ainsi pour objet de :        Relayer auprès des Nations Unies à travers la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) : les pratiques et initiatives de gestion de la biodiversité développées par les acteurs économiques et institutions français ; les side events des acteurs français dans le cadre du forum du Partenariat Mondial pour les Entreprises et la Biodiversité qui aura lieu lors de la prochaine Conférence des Parties de la CDB (COP13) à Cancun ; présenter les différents acteurs ; permettre un partage de pratiques et de connaissances ;  exposer vos études de cas ; fournir des ressources (outils, travaux, etc.) ;finformer de l'actualité de la CDB et du Global Partnership for Business and Biodiversity ; diffuser vos actualités. Dans sa nouvelle version, cette plateforme met également à disposition des références bibliographiques associées à un moteur de recherche spécifique par mots-clés. Pour en savoir plus

Retour

03/06/2016 - Participez à la formation «Climat et coopération décentralisée : comprendre les enjeux, construire une culture commune»

Dans le cadre de leur partenariat, Cités Unies et l’ARENE Ile de France (Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies d’Île-de-France) proposent une formation sur le thème « Climat et coopération décentralisée ». Cette formation conçue d’une manière collaborative s’adresse aux élus et chargés de mission de coopération des collectivités territoriales. Elle vise à apporter les connaissances nécessaires pour bâtir une culture climat commune et structurer ainsi une démarche incitative sur le territoire en coopération. Cette formation sera organisée en deux sessions : la 1ère session se déroulera les 14 & 15 juin 2016 pour poser les bases communes d’une culture énergie climat. Lors de ces journées seront plus particulièrement traités les points suivants : les enjeux, la terminologie, le vocabulaire « climat », les territoires partenaires au regard de ces enjeux. Et en fil rouge, le rôle et le positionnement des chargés de mission à l’international sur ces questions au sein de sa collectivité et avec les territoires partenaires. Programme et inscription

Retour

01/06/2016 - ENGIE et Saint-Etienne Métropole signent la convention «passeport rénovation énergétique»

ENGIE et Saint-Etienne Métropole ont signé, à l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités locales, la première convention « passeport rénovation énergétique » de France, confirmant leur engagement en faveur des économies d’énergie pour les particuliers. Cela fait suite à la convention signée entre l’Etat français et ENGIE, pour expérimenter le dispositif sur 10 Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte. La démarche volontariste de Saint-Etienne Métropole vise à encourager et accompagner les particuliers propriétaires dans leurs projets de maîtrise de l’énergie, notamment face à l'ampleur des budgets en jeu. ENGIE, promoteur de l’expérience, s’est engagé à financer 1 000 passeports sur l’ensemble des TEPCV du programme, qui entreront dans le cadre des certificats d’économies d’énergie1 (CEE). Gratuits pour les ménages, les passeports seront réalisés par des entreprises certifiées ou qualifiées « RGE offre globale de rénovation », « RGE Ecoartisans » ou encore « RGE Pros de la Performance énergétique ». L’opération participera sur les territoires à une dynamique positive de qualification des professionnels du bâtiment, ainsi qu’au développement d’un gisement d’activité économique offert par la transition énergétique. Pour en savoir plus

Retour

30/05/2016 - Développement durable et responsabilité sociétale : 10 établissements labellisés

Le premier comité de labellisation du « Label DD&RS » (Développement durable et Responsabilité sociétale) s'est réuni en mai 2016. Aux côtés des représentants des établissements d’enseignement supérieur, du Ministère de l’Environnement, du Ministère de l’Enseignement supérieur et du REseau Français des Etudiants pour le développement Durable, la CPU a pris part aux délibérations. C’est un label destiné à valoriser l’engagement des établissements en matière de développement durable et de responsabilité sociétale sur la base d’un référentiel commun portant sur cinq axes : gouvernance, formation, gestion environnementale, politique sociale et ancrage territorial. Inscrit dans la lignée de l’article 55 du Grenelle 1 de l’Environnement, le label entend valoriser nationalement et internationalement au meilleur bénéfice/coût les démarches de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et de monter en compétences au sein d’un collectif d’établissements engagés. 10 établissements labellisés ont ainsi obtenu le label DD&RS pour une durée de quatre ans avec un suivi intermédiaire à deux ans : Audencia Business School, l’Ecole des mines de Douai, l’Ecole des mines de Nantes, l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris, l’Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg, l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique de Bordeaux, l’Institut Polytechnique Lasalle Beauvais, Polytech Montpellier, l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, l’ Université de Poitiers. Pour en savoir plus

Retour

27/05/2016 - Gaspillage alimentaire : l’Ademe confirme la co-responsabilité de tous les acteurs

Dans le cadre de sa mission de lutte contre le gaspillage alimentaire, l'ADEME a conduit une étude portant sur « l'état des lieux des pertes et gaspillages et de leur gestion par étapes de la chaîne alimentaire ». Cette étude propose une définition des pertes et gaspillages permettant d'identifier les potentiels et les sources de progrès pour l'efficacité alimentaire de demain. Elle mesure le total des pertes et gaspillages générés sur 26 filières alimentaires représentant plus de 80 % des produits consommés en France et à chaque étape de la chaîne alimentaire. Cette mesure globale, de laquelle ressort la part de chaque acteur, révèle non seulement que la « responsabilité » est partagée mais qu'il existe une interdépendance entre les acteurs. A partir de l'examen des pratiques et comportements de chaque acteur, de l'effet «engrenage» des uns par rapport aux autres, elle identifie des leviers de progrès et met l'accent sur des initiatives de terrain individuelles ou collectives pouvant inspirer chacun. En savoir plus

Retour

27/05/2016 - Participez aux 15ème rencontres de Décider ensemble !

Cette rencontre « Conflits environnementaux : quelles réponses possibles ? » se situera dans la perspective du référendum de Notre-Dame-des-Landes. Elle questionnera le durcissement potentiel des conflits environnementaux et étudiera plusieurs pistes de solutions possibles telles que le recours à l’expertise et à l’outil référendaire. Ce colloque s’articulera en 4 temps : un keynote sur la compréhension du phénomène ZAD, un dialogue autour du thème « le référendum, ultime recours en cas de conflits ? ». La rencontre se poursuivra autour de deux tables rondes : « Vers un durcissement des conflits environnementaux ? » et « l’expertise, un moyen d’apaiser les conflits ? ».  Le colloque se tiendra le 6 juin de 9 heures à 13 heures en salle Lamartine à l’Assemblée nationale (101, rue de l’Université 75007 Paris). Inscription

Retour

26/05/2016 - La PFCE dévoile les résultats d'une étude sur la filière cacao

A l'occasion de la conférence annuelle de la Quinzaine du Commerce Équitable, la PlateForme pour le Commerce Équitable et ses membres ont publié les résultats d'une étude commanditée au BASIC (Bureau d'Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne) sur le chiffrage des coûts cachés de la filière cacao en Côte d'Ivoire et au Pérou. Les résultats sont sans appel : la facture des impacts sociaux et environnementaux pèse très lourd sur les pays producteurs et le modèle économique de la filière cacao se révèle non-soutenable dans les deux pays. La démarche du commerce équitable est à ce jour, le levier le plus efficace pour réduire les coûts cachés avec une réduction des coûts sociétaux pouvant aller jusqu'à 80% même si elle ne suffit pas, à elle seule, à contrebalancer les lourds déséquilibres structurels de la filière. À la lumière de cette étude, les acteurs du commerce équitable ont identifié plusieurs leviers d'action et des recommandations pour contribuer à rendre la filière cacao plus durable aujourd'hui et demain. En savoir plus

Retour

26/05/2016 - L’AMF partenaire de la 5e édition du Baromètre AFNOR sur la qualité d’accueil des collectivités

L’Association des Maires de France et des présidents d’intercommunalité est cette année partenaire du Baromètre du groupe AFNOR, destiné à mesurer la qualité de l’accueil et de la relation aux usagers par les collectivités de plus de 2000 habitants. En 2015, plus de 200 collectivités y ont participé et davantage sont attendues cette année. Pour réaliser le Baromètre, les citoyens testent les services des collectivités volontaires. Information, gestion des réclamations, orientation et traitement de la demande sont mesurés sur la base de critères d'audit issus de référentiels de bonnes pratiques. Ces constats, analysés par l’AFNOR et l’AMF, permettront de formuler un état des lieux concret de la qualité de gestion des relations aux citoyens des collectivités, ces dernières pouvant ainsi définir des axes de progrès. Les trophées seront remis pour distinguer les collectivités participantes souhaitant valoriser l'engagement de leur personnel vis-à-vis de leurs pairs et de leurs parties prenantes. La remise des prix se déroulera du 30 novembre au 1er décembre à Lyon, au cours des "5è Rencontres Nationales Accueil et Relation aux Usagers", organisées par le réseau Idéal Connaissances. Les inscriptions, gratuites, sont ouvertes jusqu’au 31 mai 2016. Pour en savoir plus

Retour

25/05/2016 - Le développement durable au coeur du premier budget de la Bourgogne-Franche-Comté

La conférence territoriale de l’action publique, nouvelle instance de coordination entre les collectivités locales, s’est réunie le 28 avril en Bourgogne-Franche-Comté. Dans un contexte de réforme territoriale, la Région a ainsi pu redéfinir son champ d’actions et voter le premier budget, pour contribuer au redressement des finances publiques, à la maitrise des dépenses de fonctionnement et à la relance de l’investissement, en particulier dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics. L’objectif de la Région est d’engager une relation approfondie et constructive avec les territoires. Le budget se veut à la fois volontariste et responsable, pour soutenir ses trois priorités : l’emploi, le développement durable et le vivre ensemble. L’année 2016 offrira davantage de places de formations pour les demandeurs d’emploi et plus de moyens pour préserver l’emploi dans le domaine de l’agriculture. Région démonstratrice en matière d’innovation technologique, la Bourgogne-Franche-Comté s’est engagée pour la transition énergétique et écologique qui s’opère sur les territoires, en développant les énergies renouvelables et en créant un service public de l’efficacité énergétique. Dans le cadre de son Agenda 21, la Région a également lancé un appel à projets destiné à soutenir les organisateurs de manifestations éco-responsables, pour faire progresser les actions durables, notamment en termes de consommation et de déchets. La sensibilisation du grand public et le dialogue sont en ce sens nécessaires. Cinquième région la plus employeuse de l’Economie Sociale et Solidaire en France, la Bourgogne-Franche-Comté continue de promouvoir la jeunesse, la culture, le sport, la vie associative, la cohésion territoriale et la citoyenneté, notamment à travers des ateliers. La concertation est de mise : 40 cafés-débats ont rassemblé plus de 800 habitants et des élus régionaux. Un premier atelier participatif consacré à l’Economie Sociale et Solidaire a été organisé le 25 avril à Besançon, l’occasion d’échanger autour de l’innovation et du changement d’échelle, pour valoriser l’existant, analyser les besoins, créer des passerelles, développer les partenariats publics/privés. Une journée citoyenne est aussi prévue le 18 juin à Beaune, Besançon, Dijon et Dole. Avec la récente réforme territoriale, les compétences économique, culture, sport, tourisme, des déchets et des transports ont été discutées. Sur ce dernier point, le TERGV devrait permettre dès septembre prochain de mettre la grande vitesse au service de tous, pour encourager le recours aux transports collectifs. L’ambition est également de « mettre en place une fabrique à projets sur les fonds européens, pour mettre de l’ingénierie à disposition des porteurs de projet » comme l’indique Patrick Ayache, vice-président en charge des fonds européens. Depuis 2014, près de 50 projets ont été financés par le biais de l’Europe et accompagnés par les services de la région, comme l’aménagement à Dole d’un pôle d’échange multimodal en gare, ou encore l’aménagement d’une gare routière dédiée aux cars interurbains. La région remettra le 7 juin prochain des chèques d’avances remboursables à une douzaine de créateurs et repreneurs d’entreprises, pour soutenir les besoins liés au démarrage d’activité, à la croissance et à l’investissement des TPE. Ce dispositif se traduit également par un accompagnement des entreprises, en lien avec les organismes habilités à monter les projets. Pour en savoir plus

Retour

19/05/2016 - VVF Villages remporte le trophée de la meilleure démarche RSE

La 16ème édition du Trophée RSE de la profession comptable a récompensé l'effort responsable a récompensé l'effort responsable VVF Villages en lui décernant le prix de la "meilleure démarche RSE". Co-organisée par le Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables et la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, cette cérémonie met à l'honneur les entreprises qui publient leurs informations environnementales, sociales et sociétal de façon pertinente, transparente et fiable. Cette année, l'accent a été mis sur les démarches de développement durable déployées par entreprises françaises. Le leader du tourisme associatif en France est fier de cette récompense car la responsabilité sociale, économique et environnementale est dans l'ADN de l'association depuis sa création. « Ce trophée est un signal d’encouragement fort pour les équipes qui vont commencer à déployer les projets à partir d’avril 2016, travers des groupes de travail constitués  volontairement d’une diversité de salariés. Le trophée symbolise donc le top départ la mise en place notre diversité de salariés".
Pour en savoir plus


Retour

13/05/2016 - Participez à la Fête de la Nature du 18 au 22 mai !

La Fête de la Nature, initiée par le Comité Français de l’Union Internationale de Conservation de la Nature, se tiendra du 18 au 22 mai, journée internationale de la biodiversité. Considérée comme l’événement nature de référence en France, elle comporte des milliers de manifestations, également au Portugal, en Suisse et aux Pays-Bas. Organisées par les associations de conservation et d’éducation à la nature, les collectivités locales, les établissements scolaires, les entreprises et les particuliers, ces manifestations visent à faire redécouvrir la nature au grand public. La Ligue de Protection des Oiseaux, par exemple, propose une visite des sentiers de La Massonne, la plus grande Réserve Naturelle Régionale de Poitou-Charentes. Située sur un ancien golfe maritime façonné depuis l’antiquité pour l’exploitation des marais salants, elle accueille une grande diversité de plantes de zones humides rares et sert de refuge à de nombreuses espèces patrimoniales. Pour en savoir plus sur la Fête de la Nature et l’événement de la LPO.

Retour

11/05/2016 - Découvrez la Foire aux Idées durables de l’Hérault, le 22 mai !

Le Département de l’Hérault lance la Foire aux idées durables. Elle se tiendra le dimanche 22 mai de 11h à 18h au Domaine Départemental de Restinclières, à Prades-le-Lez. Une trentaine de stands sont prévus, avec un espace enfants, des food trucks présentant des produits locaux, une fanfare et un spectacle d’improvisation. L’événement encourage des modes de vie différents : mieux se nourrir, en cuisinant des produits de saison, locaux et biologiques, mais aussi prendre soin de sa santé et de son bien-être, découvrir la naturopathie, cultiver son jardin, recycler ses déchets, préparer la transition énergétique. L'objectif est de tisser des liens entre participants et de créer une économie de partage. Pour en savoir

Retour

09/05/2016 - Participez à la fête du vélo le 21 mai à Sceaux !

Sceaux organise le samedi 21 mai la fête du vélo, au jardin de la Ménagerie. Le Club de Cyclotourisme de la Ville de Sceaux prévoit pour l’occasion une visite de la ville et des sites environnants, avec un itinéraire animé par les élus. Les participants pourront essayer différents types de vélos à assistance électrique (VAE) et tenter d'en remporter un, à utiliser gratuitement pendant une semaine, en jouant à la loterie Éco-défi. Diverses organisations proposeront également des animations : bourse au vélo, slaloms « à chacun son vélo », ateliers d’entretien, de vente ou encore d'explications sur la mesure de la qualité de l’air, les cartographies participatives... Des expositions permettront de découvrir des récits de voyage et des itinéraires à vélo à travers le monde. Pour en savoir plus

Retour

04/05/2016 - Concours « 1, 2, 3, Campus » : soyez créatifs

Dans le cadre de son colloque annuel « Campus en mouvement » qui aura lieu les 25, 26 et 27 mai à l’université d’Orléans, la CPU- Conférence des Présidents d'Université, lance, en partenariat avec l’Etudiant, le concours « 1, 2,3, Campus ». Ouvert à tous, le concours entend valoriser les Universités et leur campus. Un seul mot d’ordre : être créatif ! Les campus d’aujourd’hui sont des lieux de vie et recèlent de trésors architecturaux. Ils accueillent les étudiants du monde entier et mêlent les cultures et les ambitions. Avec 74 universités, le parc universitaire représente 18 millions de mètres carrés. Mais quelle est la vision du campus universitaire pour ceux qui le côtoient quotidiennement ? La CPU pose la question en lançant, avec l’Etudiant, à partir du 20 avril,  son concours « 1, 2, 3, Campus ». Pour en savoir plus. Clôture 25 mai

Retour

04/05/2016 - ORÉE lance l'Engagement pour la Croissance Verte « FRIVEP - Filière de Réemploi / Recyclage Industrielle des Vêtements Professionnels

A l'occasion du colloque sur l'économie circulaire organisé le 27 avril 2016 par le Conseil National de l'Industrie, Emmanuel MACRON, Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, Laurence MONNOYER-SMITH, Commissaire générale au développement durable, représentant Madame Ségolène ROYAL, ORÉE, les donneurs d'ordre - la SNCF, La Poste, la Ville de Paris - et des industriels de la filière Textile - Moncorgé, Filatures du Parc, bilum, Sympatex - ont lancé l'Engagement pour la Croissance Verte (ECV) FRIVEP, concernant le réemploi et le recyclage des vêtements professionnels. Ce lancement s'inscrit dans les tous premiers ECV ou « green deals ». Lire le communiqué

Retour

03/05/2016 - RSE : Elior Group s’engage pour la biodiversité

Á l’occasion de la semaine européenne du développement durable qui aura lieu du 30 mai au 5 juin, Elior Group et Elior France se mobilisent pour sensibiliser leurs quatre millions de convives aux enjeux de la biodiversité. Différentes actions et mesures sont mises en avant : s’approvisionner pour cuisiner responsable (en privilégiant des  circuits courts et locaux, les produits labellisés et issus de l’agriculture biologique tout en excluant certains produits provenant de filières non durables) ; instaurer de bonnes pratiques au quotidien (inciter à une meilleure gestion des ressources pour une cuisine moins énergivore, élaborer des plats savoureux, plébiscités, en ajustant les quantités, pour éviter le gaspillage alimentaire ; optimiser la gestion des déchets en bout de chaîne (en valorisant les déchets - biodéchets, compostage, méthanisation – et en redistribuant les invendus. Pour en savoir plus

Retour

02/05/2016 - La nouvelle édition des Trophées Agenda 21 lancée en Gironde !

Le Département de la Gironde organise la 9e édition de ses Trophées Agenda 21, l’occasion de continuer à valoriser les actions en faveur du développement durable et le partage d’expériences. Ce concours est ouvert aux projets et pratiques exemplaires menés par des acteurs girondins, qu’il s’agisse de citoyens, collectifs, associations, établissements scolaires et universitaires, entreprises, collectivités ou établissements publics. Ils doivent répondre aux enjeux de bien-être, d’alimentation saine et responsable, de mobilité durable ou d’autonomie énergétique. Les actions récompensées seront valorisées dans une fiche, géoréférencée sur la carte interactive « initiatives de développement durable en Gironde » et au sein du Guide des solutions et des acteurs du développement durable. Le dossier de candidature est à envoyer au plus tard le 15 juillet 2016. Pour en savoir plus

Retour

29/04/2016 - Le Grand Nancy devient Métropole !

La Communauté Urbaine de Nancy deviendra au 1er juillet 2016 une Métropole, rejoignant les quatorze autres françaises : Lyon, Bordeaux, Brest, Grenoble, Lille, Montpellier, Nantes, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Nice Côte d’Azur, Aix-Marseille et le Grand-Paris. Pour obtenir ce nouveau statut par décret, les services et équipements à vocation métropolitaine et une longue tradition d’intercommunalité ont été mis en avant. Pour André Rossinot, Président du Grand Nancy, cela devrait permettre de renforcer la politique économique existante et de structurer le territoire, en créant un équilibre avec Strasbourg, première Métropole de la Région. Le but est aussi de simplifier l’action des services publics du Grand Nancy : logement, transports, culture, équipements sportifs, tourisme, eau, déchets. Certaines compétences appartenant au Département, comme l’aide sociale et l’habitat, pourraient lui être transférées. Une nouvelle stratégie de développement économique en partenariat avec l’Université de Lorraine sera également mise en œuvre. Pour en savoir plus

Retour

27/04/2016 - WWF lance We Love Cities : je vote pour la ville la plus ambitieuse !

Du 26 avril au 22 juin, dans le cadre de sa campagne We Love Cities, le WWF appelle les citoyens du monde entier à voter pour la ville qui, selon eux, est la plus exemplaire en matière de lutte contre le changement climatique. Pendant huit semaines, sur les réseaux sociaux, ils auront ainsi l’opportunité de soutenir les actions menées par les 46 villes en compétition en matière d’économie d’énergie, de gestion des déchets, d’alimentation, de transport et de bâtiment durable. Les villes du monde représentent près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre et accueillent la moitié de l’humanité. Elles doivent donc avancer concrètement sur le terrain pour proposer un avenir plus durable à leurs habitants. L’objectif de la campagne We Love Cities consiste à encourager ces acteurs locaux à mettre en place des actions ambitieuses en valorisant les initiatives existantes et en mettant les citoyens au cœur de cette démarche. Pendant les huit prochaines semaines, tout citoyen vivant en ville ou à la campagne pourra ainsi voter pour sa ville coup de cœur sur welovecities.org, poster photos et vidéos pour l’illustrer sur Instagram , Facebook et Twitter #WeLoveCities mais également encourager sa ville en lui soumettant de nouvelles idées à mettre en place. Pour en savoir plus

Retour

26/04/2016 - 100 nouveaux écoquartiers prévus par la Région Ile-de-France d'ici 2021 !

Le Conseil Régional d'Ile-de-France prévoit d’ici 2021 la création de 100 nouveaux écoquartiers. Ils s’inspireront de ceux déjà existants, comme à Ivry-sur-Seine, Levallois-Perret ou encore Mantes-la-Jolie, labellisés en décembre dernier par la Ministre du Logement. Les lieux d'implantation correspondent actuellement à des zones denses. Pour aller plus loin, la Région souhaite en développer là où la densité est plus faible mais où la qualité environnementale est toute aussi importante. Le dispositif de financement, prévu en juin, permettra de soutenir ces écoquartiers innovants. Pour en savoir plus

Retour

22/04/2016 - Montreuil réaffirme son engagement dans son rapport annuel de développement durable

Montreuil a publié son rapport annuel de développement durable, l’occasion de partager et de faire connaître ses actions en la matière. Engagée dans le dialogue citoyen et local, la ville poursuit ses efforts en faveur d’une transition écologique et sociale. Le rapport présente les nouvelles étapes franchies, notamment pour garantir à tous une ville plus accessible, solidaire et attractive. Grâce à une opération de renouvellement urbain, le quartier Bel-Air-Grands-Pêchers a ainsi été labellisé écoquartier. Pour préserver l’environnement, des clauses spécifiques dans le marché public de la restauration scolaire ou encore des alternatives à la voiture individuelle pour les déplacements professionnels ont été développées. Dans une perspective d’amélioration continue, la ville de Montreuil cherche à réinventer les façons de faire, pour un territoire encore plus durable et dynamique. Pour consulter le Rapport

Retour

21/04/2016 - Découvrez Ayen, village durable et dynamique !

La commune d’Ayen place depuis des années le développement durable au cœur de ses actions, en associant ses habitants à cette mise en œuvre. Education au développement durable à travers des ateliers dans les écoles, tri sélectif, bâtiments basse consommation, résidence intergénérationnelle rénovée, cantines scolaires qui favorisent les produits locaux... France 2 a récemment mis à l'honneur ces initiatives foisonnantes, qui mettent en avant des modes de vie plus durables et responsables. Le dispositif de covoiturage du village, Ecosyst’m, a été primé « Coup de cœur du Jury » des Trophées Eco Actions, en février dernier. Considéré comme service à la personne, il est associé à une monnaie locale, le Y’ACA, qui permet de régler ses achats auprès des 9 commerçants partenaires de la commune. En 10 ans, ce sont 150 actions en faveur du développement durable qui ont ainsi été déployées à Ayen, inspirant de plus en plus de collectivités. Pour voir le reportage de France 2.

Retour

19/04/2016 - Participez jusqu’au 31 mai à l’appel à projet « Initiative GreenTech » de l’ADEME !

L’ADEME et le Programme d’Investissements d’Avenir du Gouvernement lancent «l'Initiative GreenTech », pour soutenir 50 entreprises porteuses de technologies, services et solutions numériques industrielles ambitieuses et durables. L’appel à projets est ouvert aux petites entreprises de moins de 36 moins ou en création, qui innovent dans les huit secteurs de la GreenTech : économies d’énergie, énergies renouvelables, bâtiment, transport, risques, économie circulaire, santé et environnement, biodiversité. Les actions présentées permettront un développement industriel et économique des entreprises qui les portent, tout en réduisant leur empreinte environnementale. L’offre de financement public est gérée par l’ADEME. Les lauréats qui en bénéficieront seront désignés après audition par une commission pluridisciplinaire, composée des Ministères de l’Environnement, de l’Industrie et du Numérique et de l’Education nationale, l’ADEME et la CGI. Pour participer, déposez votre dossier avant le 31 mai 2016. Pour en savoir plus

Retour

15/04/2016 - La Communauté de communes d’Erdre et Gevres s’engage pour l’efficacité énergétique

Dans son rapport annuel de développement durable 2015, la Communauté de communes d’Erdre et Gesvres dévoile le suivi de ses politiques publiques en cours, notamment l’Agenda 21 et le Plan Climat Energie Territorial. Le document valorise aussi les actions emblématiques réalisées en 2015, comme le nouveau Programme d’Intérêt Général « multi-thèmes » en faveur du parc de logements privés. Il vise à améliorer la performance énergétique, réduire les dépenses des ménages, lutter contre la précarité énergétique des plus modestes et rendre les logements adaptés aux personnes âgées ou handicapées. Les travaux engagés, soutenus par la population, ont créé une véritable dynamique économique locale en faveur des entreprises du bâtiment. La collectivité souhaite également mettre en œuvre un service public de la performance énergétique de l’habitat, s’appuyant sur une Plateforme Territoriale de Rénovation Energétique. Elle a signé une convention avec la Région, pour que des bureaux d’étude spécialisés réalisent une étude de préfiguration. Dans une perspective d’amélioration continue, la communauté de communes d’Erdre et Gesvres cherche donc à montrer l’exemple, en intégrant le développement durable dans son mode de gestion, de fonctionnement et dans l’ensemble de ses activités : concertation et relation avec les parties prenantes, mise en place de clauses sociales dans les marchés publics, évaluation et reporting, prévention des déchets, politique d’achats… Pour en savoir plus 

Retour

14/04/2016 - Le Club des villes et territoires cyclables favorise les mobilités actives

Le Club des villes et territoires cyclables lance la Plateforme du vélo et des mobilités actives, en partenariat avec le Club des parlementaires pour le vélo. Elle réunira l’État et les acteurs économiques, usagers, collectivités et développeurs qui souhaitent mettre en évidence les bénéfices de la mobilité durable : innovation, gisement économique et modernisation de l'action publique. Soutenue par le Ministère de l’Environnement, la Plateforme prend en compte les orientations définies par le Plan d’action français pour l’ouverture des données. Pour en savoir plus

Retour

12/04/2016 - Une nouvelle formule pour Environnement Magazine !

N°1 de la presse environnement, le magazine se réinvente grâce à une nouvelle formule, dévoilée ce mois-ci. Elle reflète le bouillonnement d’un secteur au carrefour de la transition écologique en marche, de la révolution numérique et des bouleversements du marché de l’énergie. Principale innovation de la nouvelle version « papier » d’Environnement Magazine : la partie « En perspective », consacrée aux sujets émergents, aux nouveaux modèles d’organisations et aux nouvelles alliances entre start-ups, éco-entreprises, grands groupes et collectivités territoriales. Environnement Magazine ouvre également grand ses pages aux nouveaux enjeux de la révolution numérique à l’ère de l’open data : smart grids, smart building, smart mobility, smart cities…Sans oublier l’empreinte physique et énergétique croissante du numérique. En savoir plus

Retour

08/04/2016 - La Caisse des Dépôts et l’Association des Maires de France veulent redynamiser les centres-villes

A l’occasion du 25e anniversaire de Mairie-conseils, la Caisse des Dépôts et l’Association des Maires de France s’associent pour soutenir les communes et intercommunalités. Ce partenariat de trois ans permettra d’unir les forces des deux institutions pour renforcer l’accompagnement des élus en cette période de transition territoriale. Afin de revitaliser les centres-villes fragilisés, les directions régionales de la Caisse des Dépôts proposerons une convention à destination des villes moyennes concernées. L’objectif est de travailler sur l’habitat, la mobilité mais aussi sur les enjeux de fonciers, de commerces et d’activités. Cette collaboration soutiendra également la création de communes nouvelles. Pour en savoir plus

Retour

07/04/2016 - La santé : un nouveau thème pour Eco-Ecole

Eco-Ecole accompagne en France un réseau de plus de 1900 établissements scolaires dans la mise en oeuvre du développement durable. En cette Journée Mondiale de la Santé, le programme Eco-Ecole lance son nouveau thème de travail pour les établissements scolaires : la santé. Grâce à ce nouveau thème les établissements scolaires pourront aborder de nouveaux enjeux comme la qualité de l'air, l'alimentation, le cadre de vie, le bien-être et le climat scolaire. Sur www.eco-ecole.org, les associations et les collectivités territoriales peuvent rejoindre le réseau, tous les établissements scolaires peuvent s’inscrire au programme jusqu’au 30 septembre 2016.


Retour

06/04/2016 - Concours « Action pour la Planète : votez pour la meilleure action éco-essonnienne !

Le Conseil Départemental de l’Essonne organise le concours « Action pour la Planète » pour valoriser les initiatives citoyennes en faveur de l’environnement, du cadre de vie, de la consommation responsable et du vivre ensemble. Douze candidatures ont été sélectionnées par le jury, c’est donc au tour des internautes de les départager. Plusieurs thèmes sont mis en avant : sensibilisation au changement climatique, à la production locale et biologique, la gestion de l’eau et de l’énergie, la préservation de la biodiversité, le bénévolat. L’objectif est aussi d’attirer l’attention du grand public par la promotion des circuits courts, du commerce équitable, des ressourceries… Pour en savoir plus sur les projets et voter

Retour

04/04/2016 - L’UICN France soutient la mise en oeuvre de la stratégie régionale pour la biodiversité bourguignonne

Dans le cadre d’un partenariat avec Alterre Bourgogne, l’agence régionale pour l’environnement et le développement soutenable en Bourgogne, l’UICN France a accompagné les acteurs bourguignons dans l’élaboration de leur stratégie régionale pour la biodiversité qui entre en phase de mise en œuvre dans un contexte régional renouvelé. La Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) met l’accent sur la nécessité d’agir ensemble et à tous les niveaux territoriaux pour répondre aux enjeux de la biodiversité qui continue de se dégrader. Elle vise à être mise en œuvre non seulement par l’Etat mais aussi par les collectivités territoriales et les différents acteurs de la société civile. Conscients de leurs responsabilités, l’Etat et le Conseil régional de Bourgogne ont souhaité s’inscrire dans ce processus dès 2012 en élaborant une stratégie régionale pour la biodiversité (SRB). Une gouvernance collégiale et pérenne associant l’ensemble des acteurs régionaux est un des points fondamentaux de l’élaboration et de la mise en œuvre d’une SRB. L’objectif est en effet de doter la région d’un cadre de référence commun, construit par et pour tous les acteurs du territoire afin qu’ils s’approprient les enjeux de la biodiversité et agissent de concert pour améliorer la connaissance, la restauration et la conservation du capital écologique régional. L’élaboration de la SRB bourguignonne a ainsi fait l’objet d’une large concertation de 2 ans qui a rassemblé plus de 1500 participants au cours d’une quarantaine de réunions d’échanges et de co-construction. En savoir plus

Retour

01/04/2016 - Lancement de l’Observatoire de l’indemnité kilométrique vélo

L'Observatoire de l'indemnité kilométrique vélo (IKV) est une initiative portée par le Club des villes et territoires cyclables et l’ADEME. L'indemnité kilométrique vélo (IKV) a été créée par la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte publiée le 17août 2015 sur proposition du Club des parlementaires pour le vélo et du Club des villes et territoires cyclables. Elle vise à inciter les salariés à se rendre au travail à vélo. L’observatoire de l’Indemnité Kilométrique Vélo a pour but de faire connaître le dispositif et d’aider les entreprises à le mettre en place, de valoriser celles qui s’y engagent et d’établir un suivi de sa mise en œuvre. Vous pouvez retrouver sur le site internet du Club des villes et territoires cyclables un argumentaire présentant les avantages de la pratique du vélo pour l’entreprise (productivité, bien-être au travail et esprit d’équipe, …) une foire aux questions et une adresse mail de contact sur laquelle les entreprises peuvent poser directement leurs questions ainsi qu’une liste des organisations ayant mis en place l’IKV. En savoir plus

Retour

01/04/2016 - Trophées 2016 de la Mobilité en Ile-de-France : candidatez et partagez l’événement !

Les Trophées 2016 de la mobilité en Ile-de-France, organisés par le Conseil Régional d’Ile-de-France et le STIF, récompenseront des initiatives exemplaires, proposées dans le cadre du Plan de Déplacements Urbains d’Île-de-France (PDU). De nombreuses actions ont déjà été mises en œuvre avec succès sur la région. Mais il faut aller plus loin pour faire évoluer les pratiques, afin de promouvoir une mobilité plus durable d'ici 2020. Ces trophées mettent en valeur des bonnes pratiques, afin de susciter l’intérêt d’autres acteurs et de déployer de nouvelles solutions de mobilité sur le territoire francilien. Un jury, composé d’élus, d’experts franciliens et de représentants du monde économique et associatif, récompensera cinq lauréats lors des Assises de la Mobilité, à l’automne 2016. Entreprises, associations et autres partenaires engagés sur la thématique de la mobilité sont invités, avant le 13 mai, à proposer des initiatives conformes au Plan de Déplacements Urbains. Pour en savoir plus.

Retour

30/03/2016 - 5ème forum public : l'ingénieur, acteur de la société en transition

Forum public "L'ingénieur, acteur de la société en transition"

Mercredi 20 avril 2016, de 9h30 à 16h30

Télécom Bretagne (campus de Brest) Ouvert à toutes et à tous - Entrée libre et gratuite Venez découvrir "20 actions à impact environnemental et/ou social positif" menées par les élèves-ingénieurs de 1re année !   Ce Forum correspond pour les élèves-ingénieurs de 1re année à la restitution publique d'un travail qu'il ont mené en équipes de 5 à 8 étudiants entre février et avril 2016.

> Retrouvez toutes les informations sur le forum

Les étudiants présentent à cette occasion une 20aine d'actions concrètes ayant un impact environnemental et/ou social positif pour les usagers du campus et/ou l’environnement proche de l’Ecole (étudiants, personnels, visiteurs externes, habitants proches du campus...). Les actions conduites par les étudiants sont un prétexte à un travail réflexif a priori et a posteriori. Elles doivent permettre aux étudiants de s’interroger sur :
  • les nombreuses interactions – qu’elles soient ou non souhaitées – d’une action avec son environnement (vision systémique) ;
  • les conséquences sociétales, en particulier environnementales et sociales – qu’ils peuvent qualifier de positives ou de négatives – d’une action (vision systémique et prospective) ;
  • leur positionnement individuel.
Elles les interrogent sur la responsabilité sociétale de l’ingénieur, ce que d’autres appelleront responsabilité sociale et environnementale ou encore responsabilité citoyenne.

Retour

29/03/2016 - Le WWF publie un Baromètre Bois centré sur les collectivités publiques

WWF interpelle les collectivités publiques sur leur responsabilité dans la lutte contre le commerce du bois illégal en France en publiant une étude qui révèle que les acheteurs publics français, comme les collectivités territoriales, ont des performances très insuffisantes en termes d’application du Règlement Bois de l’Union européenne. Représentant près de 25% de la demande de bois en France, l’achat public est un levier non négligeable en matière de lutte contre le commerce de bois illégal, mais il repose également sur lui un rôle d’exemplarité pour le secteur privé.  Le WWF a ainsi choisi  de centrer l’attention de son Baromètre Bois, outil d’évaluation des politiques achats des acteurs clés du marché, sur les pratiques du secteur public en 2015. Les résultats de l’évaluation soulignent que le sujet est encore loin d’être maîtrisé par les acteurs publics. Le sujet de l’approvisionnement en bois est encore mal connu et ses multiples dimensions restent mal comprises par bon nombre d’acheteurs publics. Pour en savoir plus

Retour

29/03/2016 - Amiens Métropole renforce sa politique déchets avec Ecofolio

Amiens Métropole met en place le tri des papiers en partenariat avec Ecofolio, l’éco-organisme des papiers. La première borne de collecte a été inaugurée le 19 mars à Vers-sur-Selle, par Alain Gest, Président d’Amiens Métropole en présence d’Edouard Dussart, le maire, et de Patrick Desseaux, Vice-président chargé du Développement durable. Dans le cadre du nouveau Plan Déchets Amiens Métropole, 320 bornes seront ainsi installées dans les 33 communes de l’agglomération. Il s’agit d’un modèle d’apport volontaire pour le tri des papiers et cartons, viable financièrement et créateur de valeur. Pour Alain Gest, « le partenariat d’Amiens Métropole avec Ecofolio constitue une réelle opportunité. La mise en œuvre du tri des papiers sur un schéma d’apport volontaire de proximité est aujourd’hui une nécessité. Nous avons fait ce choix sur des critères tout autant écologiques qu’économiques. C’est une solution rentable pour la collectivité et efficace pour favoriser l’économie circulaire sur notre territoire. » Ecofolio apporte son soutien à la sensibilisation des habitants d’Amiens. Selon Géraldine Poivert, Directrice générale d’Ecofolio « la mise en place d’un système de tri performant est indissociable d’actions de proximité, au plus près des habitants, pour les informer et faciliter ce nouveau geste de tri. » Deux premières opérations tests démarreront  dès le mois d'avril. Pour en savoir plus

Retour

24/03/2016 - Le Conseil Départemental des Vosges adopte le projet « Vosges Ambitions 2021 » pour répondre aux nouveaux défis de territoire

Le Conseil Départemental des Vosges, composé des élus de la nouvelle assemblée et de son Président, François Vannson, ont adopté à l’unanimité la feuille de route « Vosges Ambitions 2021. » Ce projet, élaboré grâce à la concertation des acteurs du territoire, devra permettre de répondre, aux nombreux défis à relever dans les six années à venir : quelle place du département après la réforme territoriale, sachant qu’il ne représentera que 7% de la population de la nouvelle région ? Comment défendre son identité et rester proche des Vosgiens ? Un diagnostic précis du département a permis l’élaboration des axes de travail sur lesquels intervenir, notamment trois priorités : l’attractivité du territoire, la qualité de vie des Vosgiens et le respect des équilibres territoriaux. Cette feuille de route ambitionne d’attirer de nouveaux habitants et de nouvelles activités, mais aussi de maintenir le tissu économique et social existant. En effet, les Vosges présentent de nombreux atouts. Considéré parmi les quatre départements les plus industriels de France, ce secteur représente 21,6% des emplois du territoire, avec une part importante dans le textile et l’agroalimentaire, secteur d’excellence. Le département possède également une image « nature » forte. La forêt vosgienne constitue une richesse à la fois patrimoniale et économique, pour la filière bois, les activités de loisir et le tourisme. Le Conseil Départemental compte bien devenir l’ambassadeur naturel des Vosges au regard de la Grande Région. Malgré ces qualités, les jeunes continuent d’aller vers les périphéries régionales. Pour pallier à cet exode, « Vosges Ambitions 2021 » vise à déployer une offre de formation d’enseignement supérieur sur le territoire et l’accès des jeunes au premier emploi, à travers un accompagnement à la reprise d’entreprise. Le territoire doit également faire face au vieillissement de la population. En 2040, 28 % des vosgiens auront plus de 65 ans contre 19 % aujourd’hui. Le Conseil Départemental privilégiera le maintien à domicile des personnes âgées et handicapées, choisi par 8 habitants sur 10. Des alternatives à l’hébergement des personnes âgées en établissement seront également proposées. Plus généralement, « Vosges Ambitions 2021 » cherche à impulser une dynamique globale sur le territoire, qui bénéficierait aux habitants. Cette initiative permettra de redéfinir la relation aux collectivités, et particulièrement aux intercommunalités, dans un contexte où les contraintes budgétaires nécessitent d’adopter une logique de performance des politiques. Concrètement, cela se traduira par la mise en synergie des politiques locales et départementales. Une contractualisation sera engagée avec les acteurs du territoire pour répondre aux ambitions d’aménagement. C’est indéniablement à l’aune du développement durable et de la transition énergétique que ces nouveaux projets départementaux verront le jour et que la vision vosgienne se diffusera sur le territoire : accompagnement adapté des acteurs locaux, mise en place d’une plateforme départementale pour fédérer et coordonner les acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable, déploiement de l’économie circulaire et mise en place de Trophées du développement durable pour valoriser les initiatives locales. Enfin les élus départementaux veilleront à mesurer la performance et les résultats du plan d’actions, à travers une évaluation annuelle : suivi détaillé des politiques grâce à un tableau de bord, bilan à mi-mandat pour d’éventuelles révisions, implication des partenaires et usagers. Pour en savoir plus 

Retour

23/03/2016 - Le démonstrateur Treed it de Vinci, pour la ville durable

Le MIPIM, Marché international des professionnels de l’immobilier, à Cannes, a été l’occasion pour Vinci Construction France de présenter les dernières innovations technologiques et comportementales de son démonstrateur, Treed it. Ce projet met en œuvre les dernières technologies de construction numérique et d’écoconception, qui seront appliquées sur les constructions durables de demain : matériaux durables, innovations constructives comme le BIM, énergie positive. Vinci Construction France a fait le choix de mettre en valeur les innovations énergétiques et numériques issues de son savoir-faire, pour créer un environnement urbain de qualité s’appuyant sur la filière bois. Arbonis, filiale de Vinci Construction France spécialisée dans la conception-construction bois, construira une tour en structure bois de 10 étages, la plus haute de France. Finalisé en 2018, l’ensemble multifonctionnel de 21 500 m² comportera 4 000 m² de bureaux, 9 000 m² de résidences étudiantes sociales, 4 500 m² de résidences étudiantes et 4 000 m² de commerces et restaurants. Implanté au sein du cluster Descartes de Marne-la-Vallée, il s’étendra progressivement à l’ensemble du quartier. Le démonstrateur de la ville durable comprendra également un îlot BEPOS, premier à bénéficier de l’expertise d’Efficacity, l’Institut de recherche pour la transition énergétique, dont Vinci Construction France est partenaire. Pour en savoir plus

Retour

21/03/2016 - Le 30 mars, La Poste lance son 1er Trophée des Elanceurs

La Poste a décidé de s'engager pour une économie territoriale plus solidaire, écologique et responsable. Par sa présence au cœur des territoires, le groupe a choisi de s’appuyer sur ses services de proximité, pour faire connaitre et encourager les initiatives locales. Cet engagement a donné naissance aux Elanceurs du Groupe La Poste, un site d’information et de partage d’expérience à destination de particuliers, entreprises et associations engagés dans des solutions et services innovants. Le groupe s’est également associé aux acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire pour renforcer les synergies positives et créatrices d'emplois locaux. Les Elanceurs du Groupe La Poste lancent donc le 30 mars à 18h30 le 1er Trophée pour faire découvrir et promouvoir des projets entrepreneuriaux alliant business et intérêt général. Pour en savoir plus

Retour

18/03/2016 - Le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande présente sa Charte forestière du territoire

La Charte forestière adoptée le 17 juin dernier par le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine normande prend vie. Cette Charte encourage la certification forestière ainsi que le travail sur la qualité des sols et la mise en valeur des bois du Parc. Privilégiant les filières courtes, elle valorise l’économie locale, à travers des contrats d’approvisionnement entre propriétaires forestiers publics ou privés et des entreprises locales. Selon Jean-Pierre Girod, Président du Parc, « la plus-value sur le produit se fait à l’étranger. Les contrats d’approvisionnement garantissent un débouché aux propriétaires, l’entreprise de transformation a un volume et une qualité garantis dans le temps. » Au-delà de l’aspect économique, la Charte forestière est aussi un outil d’accompagnement et d’apprentissage pour les propriétaires privés du Parc, pour mieux appréhender la biodiversité de leurs parcelles. Ils bénéficient également de conseils pour concilier exploitation du bois et respect de l’environnement. « Le travail du parc, c’est que la forêt prenne racine auprès des gens, que ce soit un espace vécu et pas seulement un espace visible. On protège bien quand on connaît mieux », conclut Jean-Pierre Girod. Pour en savoir plus.

Retour

16/03/2016 - Vivacités Ile de France :un Café outil sur le chemin de la Citoyenneté

Vivacités Ile-de-France et e-graine ont conçu pour l’Espace Gérard Philipe d’Ivry-sur-Seine un kit pédagogique sur la citoyenneté. Finalisé en septembre dernier, cet outil est depuis régulièrement animé auprès des enfants de la Ville d'Ivry. Découpé en 2 séquences, il place l’enfant au cœur de son environnement quotidien : Ivry. Basé sur la vie de Fatouma et Hugo, les enfants sont amenés à réfléchir sur une situation problématique (discrimination, vandalisme, diffamation...) et envisager en groupe des solutions pour la résoudre. La seconde séquence propose une immersion dans la ville avec jeux et quiz afin d’appréhender le rôle de citoyen en ville (visite de la mairie, du service des archives, rencontre d’élu, découverte des fonctions de la ville...). Informations pratiques Date : Vendredi 25 mars, de 14h à 17h à Ivry. Pour plus de détails et pour vous inscrire

>> Consulter le document

Retour

16/03/2016 - Les Trophées de la participation et de la concertation 2016 récompensent la Gironde !

Ce lundi 14 mars a eu lieu, à l'Hôtel de Ville de Paris, la remise des Trophées de la concertation, organisée par la Gazette des Communes et Décider ensemble. Cet événement récompense les initiatives et actions de collectivités, d’entreprises et de la société civile en matière de participation et de concertation, dans l’optique de sensibiliser les acteurs du territoire. Corinne Martinez, Conseillère départementale et Présidente de la Commission Agenda 21, a reçu le Trophée dans la catégorie « outil innovant. » Il vient récompenser le déploiement de la méthode de concertation SPIRAL (Societal Progress Indicators for the Responsability of All). Ce processus participatif a été développé durant plusieurs années dans le cadre du renouvellement de l’Agenda 21 de la Gironde, mobilisant plus de 700 jeunes, bénéficiaires du RSA, entrepreneurs et agents des communes. Les habitants ont été invités à définir ce qui fait leur bien-être, avec une mise en œuvre concrète d’actions sur le terrain, des axes de progrès et de transformation sur le territoire. La démarche connaît un développement rapide : en deux ans, plus de 400 personnes du Département ont été formées à la méthode SPIRAL. Pour en savoir plus.

Retour

11/03/2016 - Le 24 mars, ne ratez pas la conférence-débat sur la « Ville de demain » à l’Hôtel de ville du Havre !

La ville du Havre organise une conférence-débat Agenda 21, le 24 mars à 18h, au Théâtre de l'Hôtel de Ville. Cette soirée est organisée chaque année, pour sensibiliser le plus grand nombre à une thématique de développement durable. Elisabeth Pélegrin-Genel, architecte et urbaniste, évoquera cette année le « mieux vivre ensemble » le partage de l’espace, la concertation et la participation des habitants. Puis, Pierre Lefèvre, journaliste spécialisé en développement durable, animera une table ronde autour de la « ville de demain. » D’autres acteurs du territoire du Havre sont conviés pour partager leur analyse autour de cette thématique de l’année 2016. L’événement sera clôturé par la projection du film « Demain » qui présentera un ensemble d’initiatives fructueuses en matière d’agriculture, d’énergie, d’économie mais aussi de démocratie et d’éducation. Pour en savoir plus

Retour

10/03/2016 - Saint-Etienne Métropole organise les Premiers « Rendez-vous techniques du Plan Climat »

Engagée dans une politique de transition énergétique volontariste,  Saint-Etienne Métropole organise les Premiers « Rendez-vous techniques du Plan Climat » le 17 mars 2016 au siège de l’intercommunalité. La maitrise et la réduction des consommations énergétiques du territoire est en effet un enjeu fort du Plan Climat Energie Territorial (PCET) adopté en 2011, et de la démarche Territoire à Energie Positive (TEPOS) de la métropole stéphanoise. Ces premiers rendez-vous ont pour but d’échanger autour des actions mises en œuvre par les communes et les partenaires du Plan Climat. Les rencontres permettront aux élus et techniciens intéressés de venir débattre de leurs bonnes pratiques et retours d’expérience. La première rencontre porte sur : - la valorisation des certificats d’économie d’énergie, - la mise à disposition des signataires du Plan Climat d’une campagne de sensibilisation aux économies d’énergies des usagers des bâtiments. Une seconde rencontre aura lieu en juin et sera dédiée à la performance énergétique des piscines et complexes aquatiques. Pour en savoir plus.

Retour

09/03/2016 - Ouverture du réseau CICLE à de nouveaux adhérents

Face à la multiplicité des acteurs, le Réseau Cicle (Coopération Internationale CLimat Energie) propose un espace de dialogue, de conseil et de partage de connaissances aux organisations engagées dans une démarche de coopération internationale autour des thématiques énergie et climat. Le Cicle, successeur du RIAED, a été lancé le 17 décembre 2015 par Cités Unies France, Electriciens sans frontières, la FIEEC, la Fondation Energies pour le Monde et le GERES, avec le soutien de l’ADEME, de l’ARENE Ile de France et du Gret. Le 5 avril 2016, Cicle ouvre ses portes à de nouveaux adhérents : collectivités, ONG, entreprises privées, mais aussi coopératives, associations, fondations, centres de recherche et organisations professionnelles sont invitées à rejoindre le Réseau en en vue de participer à une rencontre à l’occasion de l'Assemblée Générale. Contact : reseau.cicle@gmail.com
Pour en savoir plus

>> Consulter le document

Retour

04/03/2016 - 150 familles mobilisées pour le défi «Médiaterre» organisé par Unis-cité

« Le défi Médiaterre » proposé par Unis-Cité est un concours permettant à des familles en précarité de réaliser des économies à long terme sur leurs factures énergétiques. Les participants sont accompagnés de volontaires d’Unis-Cité dans le cadre de leur mission de service civique « Médiaterre ». L’objectif est double : faire un geste pour la planète mais également faire des économies sur les factures. L’édition 2016 a mobilisé 150 familles dans plus de 40 quartiers populaires de France. Les 3 antennes gagnantes pour cette édition sont Bordeaux, Cœur de Flandre et Mulhouse. Ces 3 gagnants ont notamment économisé entre 4kwH et 358 KwH et entre 86 litres et 414 litres d’eau grâce à ce projet. Pour en savoir plus

Retour

04/03/2016 - La Communauté urbaine de Dunkerque inaugure son pôle de ressources et d’expertise pour une ville durable

Le 23 février dernier, dans les murs d’un ancien entrepôt portuaire (la Halle aux sucres), la Communauté urbaine de Dunkerque a inauguré son Learning center dédié à la ville durable. Il constitue un pôle de ressources, d’expertise et d’apprentissage sur le thème de l’écologie des villes et des territoires. Dépassant les modèles classiques de centres de ressources documentaires, cet espace met à disposition des étudiants, de la communauté scientifique, des entreprises et des citoyens, plusieurs infrastructures, services ou compétences qui optimisent l’accès à l’information. Organisé autour d’espaces de muséographie, d’un centre de ressources et d’une programmation scientifique et culturelle, il est un espace d’échanges et de réflexions entre tous ceux qui pensent et font nos villes de demain. La Halle aux sucres expérimente ainsi une nouvelle façon de concevoir l’action publique en regroupant également en ses locaux l’Agence d'urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque (AGUR), l’Institut national spécialisé d'études territoriales (INSET, institut du CNFPT), les Archives d’agglomération, ainsi que les services de la Communauté Urbaine de Dunkerque en charge de l’aménagement, de l’habitat et du cadre de vie. L’objectif est aussi d’ouvrir ses portes au plus grand nombre, à travers des expositions, afin que chacun puissent être sensibilisé et intéressé. Pour le Président de la CUD, Patrice Vergriete , « Le but de cette Halle aux sucres est de rayonner et d’avoir une expertise sur les enjeux de la ville durable. On ne voulait pas d’un lieu sans âme mais d’un lieu qui s’adresse à toutes les populations, avec des expositions, du passage, etc. C’est en cela une première en France car il n’y avait pas de lieu consacré aux problèmes de fabrication de la ville. C’est un thème en émergence mais qui doit toucher le public, être innovant et opérationnel ». Notons également que le Learning center de la Halle aux Sucres est un équipement qui s’inscrit dans le réseau régional des Learning centers du Nord-Pas de Calais. Pour en savoir plus.

Retour

03/03/2016 - Le guide Afnor, outil pour les entreprises qui souhaitent connaitre leur consommation d’énergie

Les entreprises engagées dans une démarche de performance énergétique peuvent désormais connaitre leurs consommation et usages grâce au guide élaboré par l’Afnor, pour qui ce document serait « en passe de devenir une norme volontaire européenne. » Destiné aux équipes techniques, aux responsables énergie et aux décideurs devant justifier des priorités et coûts auprès de leur direction, il vise tout autant les grandes entreprises que les PME situés en sites tertiaires ou industriels. Le guide permet de comprendre comment mettre au point un plan de mesure énergétique : les instruments de mesure, la façon de procéder pour obtenir des relevés fiables après préparation, mise en œuvre, exploitation, maintenance et amélioration du plan de mesurage. « Ces résultats sont utiles pour répondre aux exigences réglementaires ou légales relatives à la performance énergétique, » notamment pour les entreprises obligées de réaliser un audit énergétique d’ici fin juin 2016. « Il sera aussi apprécié par celles qui mettent en place un système de management de l’énergie selon la norme volontaire internationale ISO50001. » Pour en savoir plus sur le guide FD X30-147 de l’Afnor.

Retour

03/03/2016 - ADAGE Environnement et le GERES soutiennent l’amélioration des conditions de vie en Birmanie

Depuis début 2016, Adage soutient un nouveau projet en Birmanie, dans le cadre de sa compensation carbone, en lien avec le Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités. Il vise à améliorer les conditions de vie et la lutte contre la déforestation par la diffusion de cuiseurs améliorés. Les fumées de cuisson à foyer ouvert ou sur des appareils traditionnels inefficaces tuent 3 millions de personnes chaque année. En Birmanie, 90% des 60 millions d’habitants utilise une biomasse souvent illégale, de type bois et charbon, pour cuisiner. Ensuite sa dégradation est devenue un problème majeur, entrainant un taux de déforestation de 2% par an, selon les chiffres de 2007 de la FAO. Les consommateurs disposent de peu d’informations sur la qualité, la performance et la sécurité des appareils de cuissons. La réalisation de ce projet permettrait de contribuer au développement socioéconomique du pays et d’améliorer les conditions de vie des populations, avec un changement d’échelle dans la production, la distribution et la promotion. L’objectif est d’établir, en lien avec les institutions, une politique environnementale favorable en termes d’impacts sur le climat et la stratégie énergétique. Pour en savoir plus sur le projet. Sites de ADAGE Environnemenent et du GERES

Retour

01/03/2016 - « Plus d'arbres, plus de vie » : opération jardinage en Bretagne !

L’opération « Plus d’arbres, plus de vie » est une contribution à la Journée Internationale des Forêts, qui existe depuis 2011. Aujourd’hui considérée comme la plus grande opération de plantations pédagogiques de France, elle s’attache à favoriser l’éducation au développement durable et à rassembler les acteurs du territoire. Elle a d’ailleurs reçu le label COP21, qui symbolise le soutien institutionnel de l’Etat à l’opération. L’Office Français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe a ainsi offert 70 arbres à Brest Métropole, plantés par près d’une centaine d’élèves d’écoles de la commune. Cet atelier, mené en collaboration avec les équipes de Brest Métropole dans le bois de Kéroual, a permis de sensibiliser les enfants à l’importance de préserver la biodiversité. Cette action est probablement la première de nombreuses autres sur le territoire du bois de Keroual, puisque ce dernier devrait évoluer en parc arboré. Les enfants pourront revenir ensuite pour voir leur arbre grandir. D’autres actions fleurissent en France comme au Lycée et Unité de Formation en Apprentissage de Saint-Yves, dans le Morbihan ou encore la commune de Murles, dans l’Hérault, qui ont déjà prévu de participer en mars à l’opération « Plus d’arbres, plus de vie. » Pour en savoir plus sur l'opération

Retour

01/03/2016 - Ne ratez pas la 3ème session de la Journée Internationale des Forêts, le 21 mars 2016 !

Comme chaque année depuis 2011, les forêts sont à l’honneur ce 21 mars ! L’Organisation des Nations Unies, en partenariat avec l'Office National des Forêts notamment, a souhaité placer cette journée sous le signe de la protection et de la valorisation des forêts, véritable symbole de développement durable de par ses fonctions sociale, écologique et économique majeures. Du 19 au 27 mars, des centaines de manifestations et des évènements seront organisés partout en France. Les acteurs du territoire en lien avec la forêt et les arbres seront mis à l’honneur. L’objectif est de valoriser le considérable mais souvent méconnu patrimoine forestier de France, aujourd’hui troisième pays le plus boisé de l’Union Européenne. Les inscriptions sont ouvertes pour prendre part aux évènements ou pour organiser des manifestations, comme des visites de pépinière ou encore des randonnées. Pour en savoir plus sur la Journée Internationale des Forêts et sur l'inscription

Retour

29/02/2016 - Vivacités : Balade urbaine ludique et familiale le 9 avril 2016

Vivacités Île-de-France vous propose de découvrir comment agir contre le changement climatique ! Pendant 1h30, le Rallye du Climat vous dévoilera les bouillonnements associatifs qui s'agitent dans le quartier des Quatre-Chemins ....sans effet de serre ! Équipés d'un mode d'emploi plein d'indices et de mystères, vous rencontrerez les personnes qui proposent des solutions pour les légumes, pour le vélo, pour avoir des œufs frais, pour des tomates "du jardin" et qui vous aideront à remplir votre défi. Pour plus de détails et pour vous inscrire

Retour

25/02/2016 - Le Havre publie son nouveau Rapport annuel de Développement durable

Engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de développement durable, Le Havre publie son nouveau rapport annuel qui s’articule autour des cinq axes de son troisième Agenda 21, lui-même suivant les cinq finalités du développement durable. Parmi les faits marquants de cette année, on peut notamment citer : - une réduction de l’émission des gaz à effet de serre sur les activités et le patrimoine de la collectivité de 675 tonnes équivalent CO² ; - la reconnaissance du Plan Biodiversité par le MEDDE contribuant à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité ; -  l’ouverture du Pôle Molière, véritable lieu de vie dédié à l’enfance et aux familles. La ville s’investit également dans le domaine du bien-être au travail en mettant en place des actions de prévention destinées aux agents afin d’améliorer leurs conditions de travail. Elle développe aussi une politique ambitieuse en faveur du handicap à travers la signature d’une convention avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP). La Ville du Havre leur a ainsi proposé de nombreux dispositifs pour leur permettre de continuer à exercer leur activité professionnelle dans des conditions de travail optimales : financement d’aides techniques, aménagements de postes de travail, possibilité de bénéficier de l’aide d’une auxiliaire de vie. Pour en savoir plus.

Retour

25/02/2016 - Parution de la revue Secteur Privé développement sur le Social Business

PROPARCO, Institution Financière de Développement conjointement détenue par l’Agence Française de Développement (AFD) et par des actionnaires publics et privés du Nord et du Sud, vient de publier un nouveau numéro de la revue « Secteur Privé et Développement », une publication destinée à analyser et à comprendre les mécanismes par lesquels le secteur privé peut contribuer au développement des pays du Sud. Ce numéro 23 traite du "Social business : entreprendre et investir autrement" avec un Edito de Benédicte Faivre-Tavignot, Professeure affiliée à HEC Paris, co-fondatrice de la chaire « Social business /Entreprise et pauvreté ». Entre la logique du don et celle de la maximisation du profit émerge depuis quelques années une voie intermédiaire : celle du social business. L’idée repose sur un double constat. D’une part, les pouvoirs publics et la société civile peinent – notamment dans les pays pauvres – à résoudre certaines problématiques, comme l’insécurité alimentaire, le manque d’accès à la santé, à l’eau, à l’énergie ou à un logement digne. De l’autre, la logique de maximisation du profit montre ses limites en accentuant par exemple la pression sur les ressources, en contribuant au réchauffement climatique ou à l’accroissement des inégalités.
A télécharger

Retour

25/02/2016 - Ville durable et solidaire : Saint-Etienne Métropole lauréate !

Saint-Étienne Métropole fait partie des 20 lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt national "Ville durable et solidaire". Lancé conjointement en 2015 par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), cet appel vise à opérer des renouvellements urbains innovants du point de vue environnemental, et bénéficieront du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Le plan d’actions proposé par Saint-Etienne Métropole dans l’appel à projets "Ville durable et solidaire" consiste à : - intervenir sur la rénovation de l’habitat pour le rendre plus performant sur le plan énergétique, et ainsi réduire les factures d’énergie des habitants,  -développer l’emploi et l’activité économique locale à travers la formation professionnelle. L’attribution de ce label va permettre à Saint-Etienne Métropole d’engager des actions concrètes et innovantes dans le quartier prioritaire Tarentaize-Beaubrun-Couriot à Saint-Etienne. Une plateforme numérique est d’ailleurs prévue afin de capitaliser un ensemble de données enregistrées, et pour accompagner le projet de rénovation urbaine : analyse des consommations énergétiques, d’eau, des déplacements et des déchets. Une récompense qui s’inscrit dans le prolongement de l’engagement de l’agglomération Stéphanoise pour la transition énergétique, dans le cadre de son Plan Climat Energie territorial (PCET). Pour en savoir plus.

Retour

25/02/2016 - Enseignants, élèves, parents, élus... Mobilisez-vous pour participer à Eco-Ecole 2016-2017

Le programme Eco-Ecoles, coordonné par la Fondation pour l'éducation à l'environnement en Europe, vient de lancer son appel à inscription 2016-2017. Les écoles, collèges et lycées qui le souhaitent peuvent rejoindre dès à présent le réseau des 1 900 établissements scolaires déjà inscrits en France (48 000 à travers le monde) en remplissant le formulaire disponible sur le site Internet www.eco-ecole.org avant le 31 septembre 2016, pour débuter un projet Eco-Ecole dès la rentrée scolaire prochaine.

Retour

24/02/2016 - Participez au Colloque national des acteurs impliqués dans le dialogue territorial !

La Fondation de France organise les 10 et 11 mars à Lyon, en partenariat avec le programme Comédie.org, une rencontre nationale des acteurs impliqués dans le dialogue territorial. Associations, élus et agents territoriaux, acteurs économiques, institutions publiques, consultants et citoyens viendront partager leurs expériences lors d’ateliers thématiques. Des chercheurs feront état de leurs réflexions en matière de concertation et d'environnement, amenant à interroger les pratiques. Un marché des initiatives proposera également des stands et des débats entre participants, pour témoigner d’initiatives de terrain. L’objectif est de mutualiser les savoirs, en partageant les bonnes pratiques. Parmi les thèmes qui seront abordés, on compte la gestion partagée de l'environnement, les efforts des acteurs locaux pour s'engager dans le dialogue et encourager la participation citoyenne, les impacts de leurs démarches sur l’environnement, les enjeux de terrain. Programme et inscription

Retour

23/02/2016 - Les étudiants de l’Ecole Audencia participent au projet « Zéro Déchet, 100% ressources sur le territoire de Bellevue à Nantes »

Du 7 janvier au 31 mars 2016, 120 étudiants de l’Ecole Supérieure de Commerce de Nantes Audencia, accompagnés par l’association Open Odyssey, dans le cadre du dispositif Transition Positive, participent au projet « Zéro déchet, 100% ressources sur le territoire de Bellevue à Nantes. » La réflexion a débuté par un atelier placé sous le signe de l’intelligence collective, avec de nombreux acteurs du territoire concernés par la gestion des déchets, avec un objectif commun : l’innovation.  Plusieurs groupes transdisciplinaires (environ 8 étudiants de différents mastères) vont proposer des actions et solutions pour transformer le regard sur le déchet, pour qu’il devienne une opportunité de développement, déclinable en actions cohérentes et créatrices de valeurs. La rencontre avec des acteurs divers permettra aux étudiants de construire un projet, qui sera expérimenté sur le territoire de Bellevue Saint-Herblain, et présenté le 31 mars en séance ouverte de restitution, en présence des médias et des nombreuses parties prenantes (Environnements Solidaire, Solution Recyclage, Veolia, Nantes Métropole…). « Vu leur investissement lors de ce lancement et le dynamisme affiché, nul doute que les étudiants sauront être à la hauteur des grandes attentes portées par ces acteurs extérieurs » souligne Samuel Tiercelin, Directeur de l’association Open Odyssey. Pour en savoir plus

Retour

23/02/2016 - La commune de Saint-Jean-de-Monts s’investit dans le tourisme responsable !

« Offrir aux montois un cadre de vie agréable et sain en respectant l'écologie » voilà l’objectif souligné par Bruno Leroy, adjoint au Maire chargé de l'environnement de Saint-Jean-de-Monts. La commune est une des cinq de France à avoir remporté en 2014 la Fleur d’Or, pour sa politique environnementale et l’excellence de ses aménagements, en partie labellisés « Clef verte. » Les touristes bénéficient d’un hébergement et d’un cadre respectueux de l’environnement, avec des produits locaux assurés par le label « Cuisine montoise. » Côté sport, il existe des pistes cyclables sécurisées et des tarifs dégressifs sur les balades nature de l’office de tourisme. Mais au-delà de l’offre, l’objectif de la démarche est de sensibiliser et d’impliquer les voyageurs du territoire, dans une démarche d’amélioration continue, en termes de gestion de l’eau, des déchets, de l’énergie et des achats responsables. Saint-Jean-de-Monts mène ainsi des actions de sensibilisation auprès des professionnels, touristes, locaux et scolaires. Des actions sont déjà engagées : plusieurs hébergements et prestataires cherchent à favoriser les transports non motorisés, le tri sélectif ; tandis qu’un collectif de partenaires privés et publics, inscrits dans la démarche labélisée EMMA, se mobilise autour des questions environnementales de la ville, certifiée ISO 14 001 depuis 2003. Pour en savoir plus.

Retour

23/02/2016 - Le nouveau quartier général de la santé connectée à Nice récompensé

Le 27 Delvalle, nouvel outil de la Métropole Nice Côte d’Azur et de la Ville de Nice pour développer la santé connectée et investir la filière de la Silver économie (économie au service des personnes âgées) a reçu le label « Living PACA Labs ». Attribué par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Agence Régionale pour l’Innovation et l’Internationalisation des Entreprises (ARII), ce label vise à favoriser le développement de lieux innovants où se développent les nouvelles filières économiques, créatrices de croissance et d’emplois. Il soutient également l’émergence d’un réseau régional afin de rassembler les acteurs et de mutualiser des moyens. L’attribution de ce label vient récompenser et promouvoir l’utilisation des nouvelles technologies au service de l’accompagnement de la perte d’autonomie et du bien vieillir. Le 27 Delvalle abrite notamment des salles de formations des professionnels de santé équipées des dernières technologies, un appartement de simulation et de démonstration équipé d’une régie vidéo, une pépinière de start-up dédiée à la santé connectée (objectif : 20 à 30 start-up créées d’ici à 2020),  le siège du Centre d’Innovation et d’Usages en Santé (CIU-Santé) et le siège de FRANCE SILVER ÉCO qui pilote à l’échelle nationale et européenne depuis Nice ses activités de développement de cette filière innovante. Pour en savoir plus.

Retour

19/02/2016 - Ecofolio invité à participer aux travaux du Forum Economique Mondial

Le forum économique mondial de Davos 2016 a donné l'opportunité à Ecofolio de partager son expertise en éco-conception via le lancement d'un guide international sur l'économie-circulaire des papiers. « Design & management for circularity - The case of paper » : tel est le titre du livre blanc lancé lors de la dernière réunion annuelle du Forum Économique Mondial de Davos (20-23 janvier 2016) qui réunit dirigeants d’entreprises, responsables politiques, intellectuels et journalistes du monde entier autour des questions environnementales. Principal contributeur de ce guide pratique, Ecofolio y est consulté pour son expertise sur l’éco-conception, construite en lien avec l’ensemble des acteurs de la filière papier.
Télécharger le guide
Pour en savoir plus

Retour

18/02/2016 - Le WWF et le MSC associés pour la pêche durable en Méditerranée

Le WWF et le MSC (Marine Stewardship Council) lancent aujourd’hui le projet Medfish. Cette initiative commune a pour objectif d’analyser en profondeur des pêcheries méditerranéennes françaises et espagnoles en utilisant le Référentiel Pêcheries du MSC pour évaluer  leur durabilité. Ce projet s’inscrit dans les engagements de WWF et MSC pour la pêche durable en Méditerranée et a pour ambition d’inspirer des initiatives similaires dans d’autres pays. Destiné dans un premier temps à cartographier 100 pêcheries représentatives de la Méditerranée  en France et en Espagne, le projet entend rassembler les données existantes à leur sujet pour en évaluer leur durabilité. Pour en savoir plus
www.project-medfish.com

Retour

17/02/2016 - Ayen récompensée par l’association des éco-maires pour son action de covoiturage Ecosyst’m

La commune d’Ayen est une nouvelle fois récompensée par une distinction nationale lors de la  cérémonie de l’association des Eco-Maires organisée à l’hôtel de Lassay de l’Assemblée Nationale. Cette association valorise les actions exemplaires et les programmes des territoires en faveur de la transition écologique et du développement durable.  Le 3 février, ces 25èmes  trophées Eco Actions ont permis de primer Ayen en lui attribuant le Prix Coup de coeur du jury pour Ecosyst’m, son dispositif de covoiturage de proximité adossé à une monnaie locale. L’objectif d’ Ecosyst’m est de proposer une mobilité de proximité dont la gestion est assurée par l’association le collectif « le durable a son village » en partenariat avec la Commune d’Ayen. Il vise à développer l’entraide solidaire pour désenclaver les territoires peu ou pas desservis par des transports collectifs. L’adhésion des covoitureurs et des covoiturés à Ecosyst’m donne accès au service de covoiturage qui s’applique sur des trajets inférieurs à 25 km. Ils sont identifiés et inscrits dans la base de données gérée par la Maison des services aux Publics.  De plus, il vise à développer l’économie locale puisque le dispositif est adossé à une monnaie locale : le Y’ACA, qui est utilisé pour régler ses achats auprès des 9 commerçants de la collectivité partenaire. Pour en savoir plus ou voir le film présentant le dispositif.

Retour

17/02/2016 - Bleu Blanc Coeur crée un compteur social pour chaque filière agricole

Bleu‐Blanc‐Coeur est un modèle agricole organisé en filières qui garantit une juste rétribution aux éleveurs engagés dans un mode de production favorable à la santé publique et à l’environnement. En réponse à la crise que traverse le monde de l’élevage, Bleu-­‐Blanc-­‐Coeur souhaite prouver l’intérêt économique de son modèle agricole pour les producteurs. A l'occaion du Salon International de l'Agriculture, l'association présentera un "compteur social" qu'elle va créer chacune de ses filières (éleveurs, coopératives, distributeurs, restaurations collectives privées et publiques, industriels de marque nationale). Ce compteur exposera de façon transparente la répartition du prix payé d'un aliment Bleu Blanc Coeur à tous les maillons de la filière, jusqu'au consommateur.
Pour en savoir plus
Lire le communiqué

Retour

15/02/2016 - La Seine-Saint-Denis s’engage pour la transition énergétique des quartiers populaires

Deux mois après avoir accueilli la COP 21, le Département prolonge l’esprit mobilisateur en faveur du climat puisque 20 maires, présidents d’agglomérations et le Président du département de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, signent ensemble six engagements pour la transition écologique des quartiers populaires. Ces engagements concernent la rénovation énergétique, les mobilités alternatives, le développement de l’économie verte ou l’exemplarité du Conseil départemental. Département le plus jeune de France, la Seine-Saint-Denis est également un des départements où vulnérabilité sociale et environnementale se cumulent le plus : ses habitants souffrent au quotidien des différentes pollutions et de la crise écologique. Les lignes de fractures environnementales recouvrent donc souvent les inégalités territoriales, économiques et sociales. De nombreux enjeux se posent in fine pour les habitants du Département : accès à l’emploi et la formation, offre de mobilités douces et accessibles, accès aux soins, etc. Pour en savoir plus.

Retour

10/02/2016 - Cinquième édition de l’opération Arbre de l’année, c'est parti !

Présentez votre arbre à la cinquième édition de l’opération Arbre de l’année ! Racontez son histoire et donnez-lui de la visibilité en l'inscrivant dès maintenant !
Postez 3 photos de votre arbre et décri­vez en quelques lignes son histoire, ses caractéristiques esthétiques et natura­listes et le lien qui vous unit à lui sur www.arbredelannee.com. Ce concours est ouvert à tous, individus ou groupes (familles, communes, entre­prises...) de France métropolitaine et des régions d’outre-mer. Le jury se réunira une première fois en avril pour selectionner les 18 arbres retenus qui représenteront leur région. Dès début mai, les citoyens pourront voter en ligne pour élire l'Arbre de l'année, prix du Public et courant septembre, le jury se réunira à nouveau pour choisir l'Arbre de l'Année.

Retour

10/02/2016 - Bourg-la-Reine lance le « Trophée des initiatives durables » pour encourager les actions de développement durable au quotidien

Afin de poursuivre son engagement en faveur du développement durable à travers notamment son Agenda 21, la ville de Bourg-la-Reine lance le « Trophées des initiatives durables. » Ce concours est l’occasion de sensibiliser et de réunir les habitants autour des enjeux du changement climatique, en valorisant leurs initiatives originales, en rapport avec les questions d’habitat, d’énergie, de biodiversité, d’alimentation, des déchets et des transports. Cette démarche fait écho à certains objectifs de l’Agenda 21, notamment la valorisation des initiatives éco-responsables des habitants et des agents de la ville, mais également le développement des réseaux de voisinage et d’évènements fédérateurs, pour faire vivre le territoire local. La diversité des thèmes environnementaux amène les citoyens à se préoccuper aussi bien de leurs choix de déplacement, du compostage, du tri et de la valorisation des déchets, que de l’installation de panneaux solaires ou de la récupération des eaux de pluie, etc. Il est encore possible, et ce jusqu’au 12 mars 2016, de s’inscrire sur le site de la ville de Bourg-la-Reine pour y participer. Pour en savoir plus

Retour

09/02/2016 - Vote du premier budget participatif à Montreuil

Du 13 novembre 2015 au 18 janvier 2016, les Montreuillois ont été appelés à voter pour choisir parmi les 129 projets déposés par les habitants dans le cadre du premier Budget participatif. Ce sont ainsi 35 projets qui ont été élus pour changer la ville et améliorer le quotidien dans tous les quartiers de Montreuil. Cette consultation citoyenne se veut concrète puisque ces 35 projets seront mis en œuvre d’ici deux ans, représentant 3 millions d’euros d’investissement. Les projets retenus par les habitants concernent l’embellissement de l’espace public, les mobilités douces, la création d’espaces de jeux et/ou de rencontre de proximité, le sport ou encore la culture. La participation des citoyens ne s’arrête au vote des projets retenus. Le Comité de suivi composé des membres de la Coordination des conseils de quartiers et du Conseil de la vie associative, est d’ores et déjà associé au suivi des travaux de mise en œuvre. Pour Patrice Bessac, maire de Montreuil, « Si cette première édition du Budget participatif de Montreuil a été un véritable succès et a remporté l’adhésion des Montreuillois-es, elle a aussi permis aux services de la ville, avec des méthodes de travail collaboratives et innovantes, la mise en place de cette co-construction de politiques publiques ». La participation citoyenne est en effet l’un des piliers de l’axe « Vivre ensemble » de l’Agenda 21 de la ville, à travers le volet « Favoriser et réinventer la participation à la vie dans la cité ». Pour en savoir plus.

Retour

08/02/2016 - Participez à la visite de l'Usine de production d'eau à Méry-sur-Oise (95)

Dans le cadre de son programme d'animation de réseau, Vivacités Ile-de-France propose la visite, le mercredi 30 mars 2016, de l'usine de production d'eau de Méry-sur-Oise. Cette visite s'inscrit dans la continuité de notre réflexion sur les liens étroits qui unissent l'eau et la ville. L'usine du Syndicat des Eaux d'Île-de-France (SEDIF) assure la production d’eau potable pour 39 communes de la banlieue nord de Paris, soit 800000 habitants. Objectifs : comprendre le fonctionnement d'une usine de production, les différents acteurs qui collaborent et interagissent (collectivités, acteurs de l'eau, population), et l'impact d'un tel équipement sur le territoire de Méry-sur-Oise en matière d'emplois et d'économie.
Inscription

>> Consulter le document

Retour

04/02/2016 - Vivacités Idf propose une Balade urbaine à Grigny La Grande Borne

Votre maison est-elle bien isolée ? Qu'est-ce qu'un jardin partagé ? Que puis-je proposer pour lutter moi aussi contre les changements climatiques ? Vivacités Île-de-France propose de vous emmener le 19 mars, de 10h30 à 13h30, autour de la Grande Borne et de découvrir les actions que nous, habitants, pouvons faire pour ne pas aggraver le changement climatique. Lien social, vivre ensemble, consommation énergétique, mieux se déplacer sont des sujets sur lesquels nous pouvons tous agir ! Durant cette balade, Raphaële Héliot, consultante en éco-architecture, guidera nos regards sur ce territoire aux multiples facettes et donnera la parole à des spécialistes du climat mais aussi aux habitants de quartier qui ont choisi le mieux-vivre ensemble pour contribuer aux changements. Informations et inscriptions

>> Consulter le document

Retour

02/02/2016 - Pau-Pyrénées Agglomération pense les emplois de demain de son territoire

En janvier 2016, la Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées initie un travail relatif à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences Territoriale (GPECT) sur le bassin de vie de Pau. C’est une démarche d’étude du marché du travail d’un territoire afin d’engager une réflexion prospective sur les évolutions des emplois et donc des compétences recherchées dans les années à venir. Cette réflexion s’inscrit dans le prolongement du Grand Projet qu’est l’Agenda 21 de l’intercommunalité, en tentant de rapprocher économie et emploi dans une démarche de développement durable. C’est l’objet de l’axe 3 issu des groupes de travail de l’Agenda 21 élaboré en 2009-2010, dans lequel le thème de l’emploi et de la formation professionnelle a été discuté. Dans cette optique, la Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées a organisé une journée dédiée à la GPECT, le jeudi 28 janvier 2016 dernier. Cette journée s’est terminée par l’intervention de Yannick L'HORTY, professeur d'économie à l'Université Paris - Est, directeur de la Fédération de Recherche du CNRS «  Travail, Emploi et Politiques Publiques  » et spécialiste du marché du travail et de l'évaluation des politiques publiques dans le domaine de l'insertion et de l'emploi. La GPECT débouche généralement sur trois types d’actions : -la mise en place d’une nouvelle organisation partenariale entre acteurs de l’emploi et de la formation, - l’adaptation des programmes publics de formation continue, - la mise en place d’une action locale d’orientation et d’information des jeunes. Pour en savoir plus.

Retour

29/01/2016 - Le label Clef Verte intensifie sa présence en France !

669 établissements ont été labellisée en France par le label international Clef Verte coordonné par la Fondation européenne pour l'éducation à l'environnement-FEEE. Ce label encourage des pratiques écologiques plus respectueuses dans le secteur du tourisme. Tous les gérants d’établissements touristiques sont concernés : campings, hôtels, gîtes, chambres d’hôtes, résidences de tourisme, auberges de jeunesse... Parmi les 2370 établissements labellisés dans le réseau international Green Key (52 pays), la France est pour la deuxième année consécutive le premier pays, devant les Pays-Bas, la Grèce et la Belgique. 89 nouveaux établissements labellisés viennent tout juste de rejoindre le réseau pour à leur tour respecter l’environnement en suivant les critères du label : sensibilisation des publics, gestion des déchets, gestion de l’énergie, gestion de l’eau, achats responsables. Pour en savoir plus

Retour

28/01/2016 - La Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes se dote d’un comité scientifique régional sur le changement climatique

Après avoir été la première Région à se lancer dans une déclinaison régionale du rapport mondial du GIEC sur l'évolution du climat, la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (ALPC) a créé AcclimaTerra le 22 janvier. La Région Aquitaine avait déjà mobilisé un réseau de scientifiques en 2013, qui avait publié le rapport « Prévoir pour agir : Les impacts du changement climatique en Aquitaine ». AcclimaTerra est la reconduction et l’amplification de ce comité scientifique présidé par le climatologue du GIEC Hervé Le Treut. Il est désormais composé de 21 chercheurs qui travaillent de manière pluridisciplinaire. Ces chercheurs sont dotés de compétences complémentaires permettant de couvrir l’ensemble des domaines liés au changement climatique tels que la biodiversité, l’agriculture, l’urbanisme et l’aménagement du territoire, ou la santé. Par ailleurs, les axes de travail prioritaires fixés par la nouvelle Région au comité scientifique sont : -Réaliser un état des lieux des connaissances scientifiques sur l’impact du changement climatique sur le territoire ALPC ; -Réaliser une veille scientifique ; -Définir des indicateurs pour suivre le changement climatique ; -Diffuser et communiquer sur l’impact du changement climatique auprès des acteurs du territoire. En complément, la région ALPC envisage de créer une Agence régionale de l'Energie, sans doute d'ici la fin de l'année, permettant d'avoir un regard transversal sur les questions énergétiques au regard de l'ensemble des compétences régionales concernées. Pour en savoir plus.

Retour

25/01/2016 - ESCP Europe et Ecolo Ethik lancent un MOOC sur l’impact de l’écologie dans une économie innovante

Par le biais de ce MOOC (Massive Open Online Course), ESCP Europe et Ecolo Ethik souhaitent livrer les clés pour répondre aux grandes questions que posent les problématiques écologiques, notamment en matière de développement économique. Il sera en ligne à partir du 1er février 2016 sur la plateforme de formation en ligne Coursera. Le MOOC vise à rendre intelligibles les enjeux sociétaux, politiques et de santé publique liés au développement durable, au travers d’une solution numérique accessible à tous. Il aborde la définition de l’écologie et les notions essentielles à maîtriser pour comprendre comment concilier écologie et économie et ainsi développer une société harmonieuse. Olivier Delbard, reconnu pour son expertise sur les questions liées au développement durable, et Chantal Jouanno, très impliquée sur les problématiques écologiques, ont décidé d’aborder ces thématiques majeures accompagnés de spécialistes tels que Jean Jouzel ou Brice Lalonde. Ce MOOC est financé par la Fondation ESCP Europe. Inscription

Retour

25/01/2016 - Participez à la formation Vivacité IdF La Ville en Valise

La Ville en Valise, créée par l’association Robins des Villes, est un outil transversal d’éducation à la ville et l’environnement urbain destiné à un public enfant. Au Pôle Ressource de Vivacités IdF, se trouvent nombre d’ouvrages et d’outils que vous pouvez emprunter pour vos animations et projets pédagogiques. Cette journée sera l'occasion de :
-Découvrir l’outil (son contenu, ses possibilités, etc.) + S'approprier l'outil et échanger sur les utilisations pédagogiques qu’il est possible d’en faire, à travers de l’expérimentation et/ou à partir de nos expériences respectives ;
-Réfléchir aux articulations et liens qu’il existe entre cet outil et d’autres.
Frais de participation : gratuit pour les adhérents de Vivacités IdF, 15€ pour les non-adhérents.
Inscription avant le 27 janvier

Retour

21/01/2016 - L’enjeu climatique au coeur des politiques départementales des Bouches-du-Rhône

Riche d’un patrimoine écologique (50% du territoire est classé en zone Natura 2000) et conscient de sa vulnérabilité face au changement climatique, le Département des Bouches-du-Rhône a opéré de profondes mutations pour l’adaptabilité de ses territoires. Le réchauffement climatique est déjà très palpable en Provence, deux exemples sont significatifs : « en 50 ans, les vendanges dans la vallée du Rhône ont été avancées de trois semaines, et en Camargue, depuis un siècle, le niveau de la mer s’est élevé de plus de 20 cm » confie Joël Guiot, climatologue au Cerege et vice-président du Grec Paca. Pour répondre à ces bouleversements, les Bouches-du-Rhône engagent plusieurs actions dans le cadre de l’Agenda 21 et du Plan Climat Energie Territorial : 1 400 km d’aménagements cyclables, développement des énergies renouvelables, un marché de producteurs locaux initié par le Département, des bâches publicitaires recyclées en accessoires design, intégration de clauses environnementales et sociales dans les marchés publics, etc. Face à cet enjeu climatique, le Conseil départemental mène la rénovation énergétique de plus de 500 bâtiments départementaux. L’objectif est de maîtriser les dépenses d’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des musées, collèges, Maisons départementales de la Solidarité ou des bâtiments administratifs. Un programme spécifique pour la gestion énergétique des collèges publics du département a d’ailleurs été appliqué : abonnements d’électricité passés au crible, chauffe-eau solaires, photovoltaïque, isolation extérieure, et chaufferie-bois. Grâce à 5 centrales de production d’électricité solaire (1670 m² de panneaux photovoltaïque en toiture) réparties sur 5 collèges, la collectivité est elle-même productrice d’électricité verte, qu’elle vend en totalité (282 MWh/an, soit 1% de la consommation d’électricité totale des collèges), pour un revenu de près de 50 000 € attendu en 2016. Cette production permet d’éviter l’émission de 28 tonnes d’équivalent CO2 par an. Pour en savoir plus.

Retour

15/01/2016 - La gestion agricole durable à l’honneur du Concours des Prairies Fleuries

Les territoires qui souhaitent mettre en valeur le savoir-faire des éleveurs dans la gestion durable de leurs parcelles de prairies de fauche ou de pâtures (non semées), et promouvoir ainsi la notion d'équilibre agri-écologique des prairies naturelles permanentes disposent d'un outil: le concours général agricole des prairies fleuries. A l’initiative des Parcs Nationaux de France et des Parcs Naturels Régionaux de France en 2010, le concours des Prairies Fleuries est venu s’ajouter en 2014 aux concours du vin, des animaux, des produits, et des jeunes pros. Le concours repose sur plusieurs valeurs: dialogue entre acteurs des territoires et communication sur l’importance des prairies de fauche et pâtures non semées riches en espèces ; mise en œuvre partagée et appropriation conjointe de la notion d’équilibre agri-écologique des prairies fleuries par les acteurs des territoires ; sensibilisation des acteurs du monde rural à la préservation de la biodiversité ; communication sur le lien entre biodiversité et qualité des produits ; promotion de la notion de résultat agri-écologique dans les politiques agricoles. Chaque année, différentes structures organisent le concours : chambres d’agriculture, collectivités territoriales, syndicats mixtes (dont une vingtaine de parcs naturels régionaux), syndicats d’AOP, pays, conservatoires d’espaces naturels, parcs nationaux, CPIE, Adasea, associations de protection de la nature, etc. Pour en savoir plus.

Retour

14/01/2016 - Miramas récompensé par la Marianne d’Or 2015 du Développement durable

La ville de Miramas a été récompensée par l’attribution du Marianne d’Or du développement durable le 9 janvier 2016. Depuis 1984, le concours national de la Marianne d’Or récompense et relaie les bonnes pratiques de la démocratie de proximité et du développement local. Le concours a notamment primé Miramas pour ses actions liées à la biodiversité et la protection des espaces naturels et agricoles, deux opérations nationales de rénovation urbaine labellisées ANRU et un projet de Village de marques particulièrement étudié pour limiter son impact écologique. La ville des Bouches-du-Rhône a également été distinguée comme ville « zéro pesticide », anticipant l’obligation légale prévue pour 2020, et s’était déjà vu attribué le titre de capitale régionale de la biodiversité. Pour en savoir plus.

Retour

13/01/2016 - Bischheim et ses habitants font le bilan de leur Agenda 21

Le plan d’action 2012-2015 terminé, Bischheim a entrepris l‘évaluation et le bilan de son Agenda 21. Adopté en juillet 2012, le premier Agenda 21 de cette ville du Bas-Rhin avait été reconnu Agenda 21 local par le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie en décembre 2013. Une large place aux habitants a été donnée dans l’élaboration de ce projet de territoire de développement durable. Une Charte de la concertation a d’ailleurs été rédigée en 2010 dans l’optique d’identifier finement les attentes et les besoins des différents acteurs du territoire, d’encourager le débat public et citoyen, et surtout faire émerger des actions et des projets proposés par les citoyens eux-mêmes. Une soirée publique le 13 octobre 2015 a permis de partager ce bilan avec tous les bischheimois et partenaires intéressés, réunissant près de 130 personnes. Le bilan détaillé sera mis en ligne prochainement sur le site internet de la ville, ainsi que les résultats de l'enquête citoyens. Pour en savoir plus.

Retour

07/01/2016 - Ayen s’engage encore davantage pour la biodiversité

Située en Corrèze, la commune d’Ayen porte des dynamiques territoriales durables et ambitieuses : mise en place d’un Agenda 21 local, rencontre sur le thème de l’économie verte en milieu rural en 2015, mise en place d’une plateforme de covoiturage et d’une monnaie locale, etc. Déjà inscrits dans des initiatives durables pour son territoire et ses habitants, Ayen et le collectif « Le Durable a son Village » ont mis en place la Charte d’engagement Rés’Eau Villes et Villages Branchés. Ce réseau regroupe les collectivités engagées dans des démarches de développement durable et propose un espace de rencontres, d’échanges et de partage d’expériences autour des thèmes de l’Arbre et de l’Eau. Les villes et les villages sont ainsi invités à recenser et mettre en œuvre sur leur territoire  une majorité d’actions optionnelles  parmi 12 items: inventaire du patrimoine  « arboré » ; les métiers du bois ; l’éducation et la formation ; les loisirs ; le symbolisme et la citoyenneté ; la culture ; l’arboriculture et la pisciculture ; le recyclage ; la biodiversité ; la construction ; la fête ; la solidarité. Une plateforme internet dédiée au partage d’informations et de bonnes pratiques permet de relier les collectivités et d’illustrer l’ensemble des initiatives.  Pour en savoir plus.

Retour

07/01/2016 - Formation Vivacités : encourager la pratique du vélo vers les établissements scolaires

Le vélo est très efficace sur les courtes distances. C’est un mode de transport silencieux qui n’émet ni polluant, ni gaz à effet de serre. Alors comment encourager cette pratique vers les établissements scolaires ? Vivacités propose une formation qui vise à faire connaître ces initiatives liées à la pratique du vélo, à explorer les ressources traitant de cette question et à réfléchir aux modalités pédagogiques pour mettre en place des actions "vélo" sur un territoire donné. Cette journée sera l'occasion de rencontrer des professionnels et militants du vélo et d'échanger sur les enjeux d'une éducation aux déplacements.
Date et lieu de la formation : 27 janvier 2016 / 9h-17h LA MAISON DU VÉLO 37 boulevard Bourdon - 75004 Paris Formation gratuite - nombre de places limité
Pour plus d'informations et pour vous inscrire

>> Consulter le document

Retour

06/01/2016 - Le département de la Mayenne s'engage à réduire ses déchets

Désigné lauréat de l'appel à projet "Territoire zéro déchet, zéro gaspillage" au printemps dernier, le Conseil départemental de la Mayenne est l'un des rares départements retennus par le MEDDE parmi les candidats qui avaient soumis leur candidature en 2014. Levier de mobilisation des territoires, l’appel à projets a pour objectif d’accompagner les collectivités volontaires dans une démarche exemplaire et participative de réduction des déchets, de recyclage et plus généralement d'économie circulaire. A ce titre, le Président du département a signé le 25 novembre dernier un partenariat avec l'ADEME Pays de la Loire afin de mettre en oeuvre les actions ambitieuses de réduction des déchets, de lutte contre le gaspillage alimentaire ou encore de recyclage et de réemploi. L'un des objectifs : réduire de 100kg le poids des déchets dans les poubelles de ses bâtiments. Grâce à l'aide financière allouée par le ministère, le département pourra par ailleurs soutenir les acteurs de son territoire qui facilitent la réparation ou le réemploi des objets. Il poursuivra également les bonnes pratiques déjà menées dans les restaurants scolaires, afin de réduire le gaspillage. Pour en savoir plus.

Retour

23/12/2015 - Le département des Hauts-de-Seine publie son rapport annuel de développement durable

Le rapport annuel de développement durable du département des Hauts-de-Seine 2014 est désormais consultable en ligne. Il est structuré autour de trois grandes parties, qui rendent compte à la fois des actions menées en interne, des politiques publiques et des actions menées sur le territoire et enfin des pratiques professionnelles au profit d'une meilleure gouvernance et d'une plus grande transversalité. Le document est par ailleurs rythmé par des indicateurs et une représentation graphique des données afin de le rendre plus communicant. La première partie consacrée aux actions mises en oeuvre dans les activités et le patrimoine de la collectivité est particulièrement illustrée par ces indicateurs de suivi, et rend compte d'une nette amélioration de la consommation d'énergie depuis 2010 ainsi qu'une réduction importante des consommables par l'institution. Surtout, le département s'est appliqué le plus possible à expliquer ces données chiffrées, qu'elles témoignent d'une amélioration ou non. Sur le territoire, les Hauts-de-Seine mènent de nombreuses actions avec les collèges : Trophées IDEES Junior, dispositif "éco-collège", "classes créatives", tables de tri dans les cantines... Le département s'engage également pour développer l'accessibilité et accompagner les personnes en situation de handicap : visite sensiorielle au musée,  aménagements sur les lignes d'autobus, favoriser la pratique du sport pour le jeune public handicapé...Pour en savoir plus.

Retour

22/12/2015 - COP 21 : 50 volontaires d’Unis-Cité mobilisés à Solutions COP21

Mobilisés au Grand Palais à l’occasion du salon "Solutions COP 21", près de 50 volontaires d’Unis-Cité ont mené des actions, avec le soutien de la Fondation Veolia, Greenflex, L’Oréal ou encore ERDF. Dans l’espace Jeunesse, ils ont accueilli familles et enfants pour leur faire découvrir les animations proposées par les associations et entreprises présentes. Durant 4 jours, ils ont également pu reproduire, au cœur du Grand Palais, plusieurs des animations qu’ils réalisent habituellement dans les quartiers populaires : bar à eaux, supermarché école, tri basket … autant d’ateliers ludiques faits pour sensibiliser enfants et adultes aux enjeux de la transition énergétique. Le dimanche 6 décembre, des volontaires de Grenoble et de Nîmes, venus spécialement à Paris, ont présenté les actions en faveur de l’environnement qu’ils mènent sur le terrain. Certains ont présenté le programme Les Mediaterre dans l'Agora Comité 21 et d'autes ont proposé un Atelier pédagogique autour d’un supermarché factice sur l'espace Comité 21/Club France. Le 9 décembre, lors de sa visite au Grand Palais, le Président de la République a salué l’engagement des volontaires présents et leur dynamisme au service du climat et de la transition énergétique. Pour en savoir plus

Retour

19/12/2015 - Le Département des Vosges récompensé par le prix Territoria

Le Conseil  départemental des Vosges s’est vu décerné par l'Observatoire national de l'innovation publique le prix Territoria d’argent dans la catégorie «  lien social », pour son action transversale exemplaire intitulée «  l’incroyable conjugaison du verbe coudre ». Initiée par le Conseil départemental, « L’incroyable conjugaison du verbe coudre » est une opération menée autour de la couture, dont la vocation première consiste à mener une mission sociale, culturelle, économique et  de développement durable tout en soutenant la création de Brigitte Bourdon, artiste plasticienne  qui  est en résidence dans les Vosges pour 2 ans et qui assure la direction artistique de cette action transversale. Plus de 45 structures du département (maisons de retraite, centre sociaux, institutions pour personnes en situation de handicap, ateliers et chantiers d’insertion, ateliers de couture) ont répondu à l’appel du Conseil départemental pour se fédérer autour de ce projet et participer à la  création d’une œuvre collective d’envergure qui sera présentée au public au printemps prochain. Au-delà  de son intérêt artistique, cette opération a le grand mérite de créer du lien social en offrant aux personnes, notamment âgées ou handicapées, une opportunité de sortir de chez elles, de rencontrer d’autres personnes de toutes générations, et ainsi de  rompre leur isolement. Pour en savoir plus.

Retour

18/12/2015 - Le Conseil départemental de Haute-Garonne choisit les énergies renouvelables pour alimenter ses bâtiments

Comme le permet la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l'Électricité) qui a ouvert le marché de l'électricité à la concurrence, le Conseil départemental de la Haute-Garonne mettra en place à compter du 1er janvier 2016 de nouveaux contrats d'alimentation électrique pour l'ensemble de ses bâtiments (hors collèges), permettant une diminution des coûts de fonctionnement pour la collectivité et un investissement dans le développement de l'électricité provenant d'énergies renouvelables (solaire, hydraulique ou éolienne). Grâce à la mise en concurrence, le prix du kilowatt / heure (kWh) fourni à la collectivité départementale va être réduit de 15%. Au global, la facture énergétique du Département baissera de 200 000 € en 2016, soit une économie de 9,5 % par rapport au coût global actuel (baisse incluant celle du prix de l'énergie et le coût de la fiscalité ). « Au-delà de la diminution de notre facture énergétique qui participe d'une meilleure gestion des deniers publics, nous avons choisi de nous engager, à notre échelle, pour orienter la production d'électricité de la France. Quand le Conseil départemental consommera un kWh d'électricité, notre fournisseur s'engage à produire un kWh supplémentaire issu d'énergies renouvelables. C'est une action concrète en faveur de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et un soutien au développement de la filière économique verte. Je veux faire du Département une institution exemplaire », a souligné Georges Méric, président du Conseil départemental. Pour en savoir plus.

Retour

16/12/2015 - Formation Immeubles éco-responsables par Vivacités

La formation "Immeubles éco-responsables" propose des démarches et des outils pédagogiques pour conduire des animations participatives sur le développement durable au sein de la résidence.
> Dates : 11 & 12 février 2016, de 9h à 17h
> Lieux : à Ivry-sur-Seine et Paris 13e
> Sur inscription : avant le 1er février 2016 > Coût : 2 jours, 600 TTC euros / salarié (formation continue) 2 jours, 80 euros TTC / non salarié (demandeur d'emploi, étudiant, etc.)
> nombre de places limité
Pour plus d'informations sur la formation

>> Consulter le document

Retour

16/12/2015 - Matinée Ecofolio, Les adhérents au coeur de l'économie circulaire des papiers

Les metteurs sur le marché et donneurs d’ordres sont au cœur du dispositif de la Responsabilité Elargie du Producteur des papiers graphiques. Ecofolio organise une matinée d'échanges sur : > les perspectives de l’économie circulaire des papiers, > les enjeux de l'éco-conception des produits imprimés, > et bien sûr, l'actualité de la REP Papiers : déclaration 2016, évolution du périmètre etc. Articulée autour de tables rondes, cette matinée a pour objectif de favoriser les partages d’expérience et d’illustrer via des témoignages, les bénéfices des soutiens versés à la filière. 8h30 à 9h30 : accueil café  9h30 à 12h30 : prise de parole Ecofolio et tables rondes 12h30 à 14h : cocktail déjeunatoire. Les inscripitions à cet évènement sont réservées aux entreprises adhérentes au Comité 21. Pour s'inscrire, c'est ici !

Retour

14/12/2015 - 10-11 mars 2016 : Formation Vivacités Education à l'environnement urbain et Participations citoyenne

La formation "Education à l'environnement urbain et Participations citoyennes" de Vivacités propose de :
> Découvrir et vous approprier les méthodes et approches pédagogiques en Education à l'environnement urbain (EEU) pour accompagner des dispositifs participatifs
> Explorer les croisements et les synergies possibles entre les processus pédagogiques et participatifs.
Elle s'adresse aux agents des collectivités territoriales, aux salariés du secteur associatif et/ou du monde des entreprises ; aux chargé de projet DD, Agenda21, Plan Climat ; aux chargés de projet urbain, politique de la ville, agent de développement local, etc. ; aux coordinateurs de projet pédagogique, animateur territorial, chargé de mission EEDD ; aux médiateurs culturels, etc.
Pour plus de détails sur la formation et sur les modalités pratiques :  http://www.vivacites-idf.org/spip.php?article1911
Programme

>> Consulter le document

Retour

02/12/2015 - COP21 : Les Parcs, acteurs de la transition énergétique et climatique

La Fédération des Parcs naturels régionaux de France présente les multiples innovations et actions des Parcs avec la diffusion de la plaquette « 51 initiatives pour le climat - Les Parcs s’engagent ». Ces 51 initiatives, une pour chacun des Parcs, marquent l’implication des PNR dans des politiques d’innovation territoriale et de développement durable. Les initiatives s’articulent autour des 8 grands thèmes liés au climat : l’énergie, l’agriculture, l’urbanisme et le paysage, l’architecture, la biodiversité et la forêt, l’éducation et la culture, le développement économique et la coopération. Engagé fin 2013 dans un objectif d’autonomie énergétique à l’horizon 2030, le réseau des Parcs mobilise ses techniciens, ses élus et l’ensemble des partenaires pour assurer une prise en compte de la question énergétique dans l’ensemble des actions soutenues par les Parcs. Porteurs de Plans Climat Energie Territoriaux, engagés dans des démarches régionales TEPOS, lauréats de l’appel à projet Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte (c’est-à-dire 80% du réseau) et accompagnant au quotidien les projets énergétiques et architecturaux des territoires, les Parcs entendent jouer un rôle d’animation, de coordination, de sensibilisation et d’innovation pour répondre aux enjeux climatiques sur des territoires remarquables. Une dizaine d'interventions des Parcs sont prévues à différents temps forts de la COP21 qui se tient du 30 novembre au 11 décembre à Paris. Pour en savoir plus sur la participation des PNR à la COP21. Pour en savoir plus sur les 51 initiatives.

Retour

27/11/2015 - L'Île-de-France au rendez-vous de la COP 21

Si l'Île-de-France reçoit la COP 21 et les événements qui s'y rattachent, elle y contribue aussi fortement en tant que représentante d'une partie de la société civile francilienne. Elle sera en effet présente au Bourget, et proposera sur son stand de plus de 110m2 de nombreuses activités à destination du grand public afin de valoriser les initiatives des acteurs du territoire pour lutter contre le réchauffement climatique. Entre le 30 novembre et le 11 décembre, la Région déploiera un riche programme de débats et animations autour des grandes thématiques comme l’agriculture et l’alimentation, l’économie sociale et solidaire, l’aménagement durable, l’éducation et la formation, etc… Pour consulter le programme.

Retour

26/11/2015 - COP21 : la Seine-Saint-Denis accueille le monde

Dans quelques jours, la Seine-Saint-Denis accueillera la 21ième Conférence des Parties, la COP21. Pour Stéphane Troussel, « ce sera un rendez vous de négociations internationales absolument déterminant pour notre planète et je souhaite qu’il le soit, également, pour notre département ». Le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis rappelle que son Département a une expertise dans l’accueil d’événements nationaux et internationaux. L’enjeu est aussi de mobiliser la société civile, les associations, et les citoyens de Seine-Saint-Denis pour le climat. Le Département sera présent sur les trois sites : au Centre de conférence (où se joueront les négociations) et aux espaces Générations climat basés au Bourget, mais également au Grand Palais où seront présentées les solutions climat de la société civile. Organiser ces négociations climatiques en Seine-Saint-Denis, c’est aussi l’occasion de promouvoir un développement durable qui soit inclusif. Un événement en marge des négociations aura d’ailleurs pour sujet « Les périphéries urbaines populaires, actrices et bénéficiaires majeures de la transition énergétique » (Side event du 8 décembre au Bourget, Pavillon France). Le département a souhaité également apporter un soutien à des projets locaux exemplaires et innovants qui mobilisent la population durant la COP21. Une trentaine de projets de tous types (sociaux, économiques, urbains, artistiques et culturels) ont été soutenus pour un budget global de 110 000 euros. Pour en savoir plus.

Retour

24/11/2015 - La Communauté d'Agglomération du Niortais se mobilise pour le climat

Particulièrement active sur les enjeux climatiques notamment grâce à son PCET, la Communauté d'agglomération du Niortais (CAN) profite de la COP21 pour mobiliser son territoire. Le 28 novembre prochain, la CAN mènera en effet une opération symbolique forte pour marquer son engagement contre le réchauffement climatique : les 45 maires de son territoire se réuniront Saint-Hilaire-la-Palud pour planter chacun un arbre symbolisant leur commune. "Engagée depuis longtemps dans la voie du Développement durable, la CAN renforce actuellement sa politique en la matière, rappelle Dany Brémaud, vice-présidente de la CAN en charge du Développement durable. Nous venons de mettre en place une plateforme de rénovation énergétique pour les ménages à revenus moyens et de signer la convention Territoire à énergie positive pour la croissance verte avec l’Etat.". Associé, le Parc Naturel Régional a participé au choix du site : un espace entre le centre du village et le marais, à proximité de l’école et de la future bibliothèque. Il est propice à devenir un lieu ombragé pour le loisir ou la promenade des habitants. La plantation des 45 arbres permet, en outre, de pré-verdir ce terrain, inscrit au PLU comme zone à urbaniser. L’accompagnement technique de l’implantation des arbres sera réalisé par l’Association pour l’insertion par la protection et l’entretien du marais Poitevin (AIPEMP). Pour en savoir plus.

Retour

23/11/2015 - Le Lot-et-Garonne récompensé « Territoire Bio Engagé »

Le Lot-et-Garonne est le 1er département bio de l’Aquitaine, et prochainement de la future grande Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Les efforts fournis par le Conseil départemental afin de soutenir le développement de la filière bio associés à ceux des producteurs lot-et-garonnais ont permis de dépasser les objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement en 2009 en terme de surfaces agricoles utiles engagées en bio. Depuis 2008, la surface agricole en bio est ainsi passée de 8558 à 18 159 hectares et permet au département de dépasser le seuil des 6% de surface agricole cultivée en bio. Le Département est ainsi la 14e collectivité territoriale lot-et-garonnaise à recevoir le label, puisque 13 communes ont déjà reçu ce prix. Cette réussite tient notamment au soutien important du département à l’agriculture bio, notamment pour les nouveaux installés et les organismes chargés de la promotion et de la formation dans le domaine. Ainsi, depuis 2009, 82 installations en bio ont reçu le soutien du Département pour un montant d’aides globales de 492 000 €. Pour en savoir plus.

Retour

23/11/2015 - J-2 : Participez à la Soirée Pré-Cop21 avec Projection-débat Copenhague, un espoir déçu

L'AJEC21 organise une soirée projection le mercredi 25 novembre à 19h00, Salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan – 75002 REVIVRE OU VIVRE le sommet de 2009, avec le documentaire : « COPENHAGUE, UN ESPOIR DEÇU » (2009), Ecrit par Dominique Martin Ferrari, réalisé par Aurélie Piel. Cette projection est suivi d'un débat : « DE COPENHAGUE A PARIS : la nouvelle donne de la négociation » (2015) Animé par Valery Laramée de Tannenberg, président de l'AJE et co-président de l’AJEC21. Gilles Berhault, président du Comité 21, y interviendra. Venez nombreux !
Inscription : dmf@gaia-network.com / ajeasso@free.fr

Retour

18/11/2015 - Territoires intelligents : la Métropole Nice Côte d’Azur désire être exemplaire

A travers une batterie d’actions et de politiques, la métropole de Nice a pour ambition de devenir une agglomération référence en matière de développement durable. L’Opération d’Intérêt National Eco-Vallée Plaine du Var vise à développer des territoires interconnectés, intelligents et durables. Les deux grands quartiers Nice Méridia et Grand Arénas auront ainsi pour vocation de constituer des laboratoires de recherche appliquée au développement durable : un pôle académique et de recherche ainsi qu’un pôle tertiaire de dimension internationale cohabiteront pour faire émerger les nouveaux fleurons français dans le high-tech, le numérique et la croissance durable. Opération prioritaire de l’Éco-Vallée, la technopole urbaine Nice Méridia  offrira un espace de développement pour la R&D et la formation dans les secteurs de la croissance verte, de l’environnement et de la santé. Le projet Grand Arénas, quant à lui, a pour objectif l’aménagement d’un grand centre d’affaires international qui repose sur les deux principes moteurs de l’Éco-Vallée : la mixité urbaine et l’éco-exemplarité. Pour en savoir plus.

Retour

16/11/2015 - Engie lance son débat interne « Climat & Energie »

Gérard Mestrallet, Président-Directeur Général d’ENGIE, et Isabelle Kocher, Directeur Général Délégué en charge des Opérations, ont accueilli le mardi 10 novembre Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie au siège social du Groupe à La Défense, pour lancer ensemble le débat interne ENGIE «Climat & Energie». Les salariés d’ENGIE seront consultés sur les points clefs de la COP21 à 20 jours du début de l’événement à Paris, leur permettant ainsi de se former une opinion éclairée et de donner leur avis sur ce sujet essentiel pour l’avenir de la planète. Ce débat s’inspire d’une méthodologie originale élaborée à l’occasion du «World Wide Views on Climate & Energy», un débat citoyen qui a mobilisé plusieurs milliers de personnes sur les cinq continents en juin 2015.
Pour en savoir plus

Retour

04/11/2015 - Bondy fait visiter sa chaufferie biomasse !

Dans le cadre des visites climat organisées par l’Ademe sur le territoire francilien, Bondy vous propose de visiter le 2 décembre 2015 la chaufferie Biomasse. Inaugurée en mars 2015 et intégrée au réseau de chaleur de la ville, la chaufferie constitue une des solutions que Bondy porte pour promouvoir les énergies alternatives et durables. Une initiative de plus pour illustrer le rôle important de l’engagement des territoires et des villes pour le climat. Le bois de combustion, provenant d’un rayon de 100 km maximum, permet ainsi d’approvisionner 3 000 logements, un hôpital, des équipements publics dont des groupes scolaires, un collège, mais aussi l’Institut de Recherche pour le Développement. Les fumées sont filtrées et les cendres revalorisées en épandage ou en matériel de construction. Chaque année, près de 4 000  tonnes de rejet en CO2 sont évitées. Pour en savoir plus.

Retour

04/11/2015 - Saint-Etienne Métropole dévoile le plan Etat-Région

Dans un mois le 4 décembre prochain, le nouveau contrat Plan Etat Région (CPER) de Saint-Etienne Métropole démarrera. Prévue pour la période 2015-2020, cette nouvelle génération de contrats vise à organiser la convergence des investissements, jusqu’alors dispersés, en faveur des projets structurants dans les territoires. Le conseil communautaire de la Métropole du 8 octobre 2015 a permis d’identifier les investissements principaux à venir : transports, enseignement supérieur, transition énergétique et un volet territorial. Le volet transport sera massivement consacré au développement ferroviaire avec un investissement de 50 millions €. Les crédits accordés à l’enseignement supérieur seront eux notamment destinés à aménager le campus Tréfilerie et à créer un Centre des savoirs et de l’innovation sur le campus Manufacture. La Métropole bénéficiera aussi de fonds pour accompagner la transition écologique de ses territoires, particulièrement via le programme Territoire à énergie positive (Tepos). L’Ademe financera le programme à hauteur de 7 millions € et la Métropole Stéphanoise recevra des fonds européens FEDER pour financer en partie la rénovation thermique du parc social. Le volet territorial constitue le dernier volet du contrat, où la Région prévoit près de 16 millions € pour les territoires de Saint-Etienne Métropole. Plusieurs projets structurants sont donc pressentis : financer la passerelle du Musée de la Mine, le parc de la Doa, rénover le stade le Corbusier, ou aménager les gares de la Terrasse et de Carnot. Des projets concernant l’agriculture et l’économie sociale et solidaire sont également à l’étude, et le Programme stratégique et opérationnel (POS) de l’Epase est d’ores et déjà compris dans ce volet territorial. Pour en savoir plus.

Retour

04/11/2015 - La commune de Saint-Avé exemplaire pour la gestion de ses espaces verts

La mairie de Saint-Avé était engagée depuis 2004 dans la réduction de l'usage des pesticides pour l'entretien de ses espaces verts. En 2011, cet engagement a été formalisé dans l'Agenda 21 à travers l'action 30 "Vers un territoire zéro pesticide non agricole". Grâce à la sensibilisation des du public mais également des équipes techniques municipales, la commune a pu progressivement diminuer l'usage des pesticides pour l'entretien de ses espaces verts afin de parvenir en 2014 à un abandon complet des produits phytosanitaires. La démarche est d'autant plus exemplaire qu'elle a su anticiper l'évolution de la réglementation et les contraintes de mise en oeuvre qui peuvent parfois l'accompagner. La loi Labbé du 6 février 2014 vient en effet interdire l'usage de ces produits à compter du 1er janvier 2020. En pratique, les services techniques gèrent désormais les espaces de manière différenciée, désherbent manuellement et ont recours au paillage. De nouvelles méthodes durables qui préservent le cadre de vie et les écosystèmes mais également la santé des agents. Pour en savoir plus.

Retour

03/11/2015 - Séché Environnement reçoit une double labellisation d’Ecocert

A l’occasion de la conférence-débat du 20 octobre 2015 sur le thème « A quoi sert de préserver le climat s’il n’y a plus de vivant ? », les entreprises Séché Environnement et Ecocert ont confronté leurs expériences à l’expertise scientifique afin d’agir de façon concrète, à leur échelle, dans la lutte contre le réchauffement climatique.  Les deux entreprises partagent une même implication dans la défense de la biodiversité. D’une part, Séché Environnement agit dans le cadre de la transition énergétique et écologique en valorisant les déchets, sous formes de matières secondaires ou d’énergies. D’autre part, Ecocert reconnait la conformité et la performance des organisations dans leur prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux, tant locaux que globaux. Ainsi, Séché Environnement est devenue la première entreprise mondiale dans le secteur des services à l’environnement à recevoir de la part d’Ecocert la double labellisation « Engagement Climat » et « Engagement Biodiversité ».  Pour en savoir plus

Retour

02/11/2015 - Nouvelle édition des Familles à énergie positive en Limousin

En collaboration avec la Communauté d'Agglomération Limoges Métropole, l'espace info énergie de Limousin Nature Environnement organise pour la quatrième année consécutive le défi "Famille à Energie Positive". Les familles participantes devront réduire d'au moins 8% leur consommation d'énergie à partir de petits gestes du quotidien qui les engagent à davantage de sobriété. Des économies à la clé, notamment sur leur facture énergétique, puisque ce sont en moyenne 200€ qui sont économisés par les participants ! Pour cela, il suffit de créer une équipe avec ses amis, ses voisins de quartier, ou encore ses collègues pour mener des actions de réduction de la consommation. Les trois meilleures équipes seront valorisées par Limoges Métropole et l'espace info énergie. Un évènement final se déroule par ailleurs au printemps pour permettre à toutes les familles de partir de se retrouver et de partager un moment convivial qui récompense leurs efforts. Pour s'incrire à cette nouvelle édition.

Retour

28/10/2015 - Signons l'Appel pour la Solidarité climatique du GERES !

La mobilisation française dans la perspective de la COP21 est inédite. De nombreuses solutions sont mises en avant, partagées, diffusées. Or le climat est l'affaire de tous et la dernière session de négociations à Bonn nous a rappelé que sur l'échiquier des négociations, les pays du Sud jouent un rôle de pièce maitresse : les pays Émergés bien sûr mais aussi et surtout les pays les moins avancés, plus vulnérables face aux changements climatiques. La COP21 est une occasion trop rare de faire preuve de solidarité et de fraternité entre les peuples de la planète. C'est tout le message de la Solidarité climatique que porte l'ONG GERES, membre du Club France Développement durable, acteur de terrain depuis bientôt 40 ans auprès des populations des pays en développement et rompus aux négociations depuis la COP de Bali en 2007. L'équation est simple : RÉDUIRE + SOUTENIR. L’Appel sera remis à Nicolas Hulot et Annick Girardin le 5 décembre à 18h au Grand palais, depuis l’espace Comité 21 / Club FranceDD. Le Club France Développement durable et le Comité 21, mais aussi PlaceToB, I4CE et bien d'autres soutiennent officiellement cet Appel. Chacun peut faire entendre sa voix pour la Solidarité climatique. Signez et partagez ICI

Retour

28/10/2015 - Lancement du «Décarbonathon», un hackathon pour réduire les émissions de CO2 et limiter le réchauffement climatique

Le Décarbonathon est une compétition créée à l’initiative des Young Global Leaders du Forum Économique Mondial.Il vise à développer des innovations permettant de réduire les émissions de CO2 des villes afin de lutter contre le réchauffement climatique. Plusieurs organisations ont été associées à cet évènement dont ENGIE, le Centre for Carbon Measurement du National Physical Laboratory, Climate-KIC et l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Les participants sont invités à proposer, par équipe, des solutions dans plusieurs domaines : mobilité durable, bâtiments économes en énergie, production et consommation durable d’énergie. Ces solutions devront être applicables à l’échelle d’une ville par les municipalités ou les citoyens dans un délai court de 2 à 5 ans. Les inscriptions s’effectuent jusqu’au 22 novembre 2015 sur le site www.decarbonathon.org. Les équipes sélectionnées, accompagnées d’un coach-expert, auront trois semaines pour affiner leur projet avant le hackathon final qui aura lieu les 14 et 15 janvier 2016 à Paris. Les lauréats bénéficieront d’une médiatisation de leur projet et d’un contact direct avec des investisseurs potentiels. Ils seront aussi éligibles à un programme d’accélération de start-up de 2 à 6 mois avec le soutien des partenaires de l’évènement, pour permettre une mise sur le marché rapide de ces nouvelles technologies.
Pour en savoir plus 

Retour

28/10/2015 - Vincent Prolongeau devient le nouveau Directeur Général d’Eco-Emballages

Le Conseil d’Administration de la Societé Eco-Emballages, présidé par Philippe-Loïc Jacob, a entériné la nomination de Vincent Prolongeau au poste de Directeur Général d’Eco-Emballages à compter du 1er décembre 2015. Vincent Prolongeau aura pour mission de permettre à Eco-Emballages de franchir une nouvelle étape de son développement en orientant la société vers un service encore plus performant auprès de ses clients et des collectivités locales. Sa connaissance du secteur des biens de consommation et son expertise dans la compréhension du consommateur seront des atouts importants pour Eco-Emballages dans un contexte d’arrivée de la concurrence et de préparation de l’agrément 2017/2022. Les principales priorités de Vincent Prolongeau seront d’accélérer la relance de la collecte et du tri des emballages tout en maîtrisant les coûts, et de renforcer l’offre de services d’Eco-Emballages auprès des entreprises de grande consommation et de distribution, notamment en matière d’éco-conception, de recyclage et de sensibilisation au geste de tri. Cette évolution se fera dans le respect des 3 valeurs qui fondent le modèle français de Responsabilité Elargie du Producteur et qui animent Eco-Emballages : défense de l’intérêt général, mutualisation et équité. Pour en savoir plus 

Retour

28/10/2015 - Découvrez le manifeste de FSC®France : préserver la valeur des forêts pour atténuer le changement climatique

En 2015, malgré des prises de conscience de plus en plus importantes en faveur de l’environnement, FSC constate que la forêt n’est pas un sujet suffisamment abordé. En effet, ses enjeux sociaux, environnementaux et économiques demeurent trop peu discutés : non seulement au sein de la filière, dont les nombreux représentants sont encore souvent mal coordonnés ; mais aussi au niveau des décideurs. En tant que pionnier de la préservation des forêts dans le monde, FSC souhaite interpeller ces différents publics en lançant un Manifeste. Sa vocation ? D’une part, fédérer les acteurs qui apportent une solution dans la préservation des forêts et d’autre part, faire de la certification un réflexe, non seulement auprès des acteurs publics, mais aussi des acteurs privés et des consommateurs. In fine, l’association FSC France souhaite par le biais de ce Manifeste un accord global et des engagements fer-mes des gouvernements, avec des actions performantes de la part des parties prenantes. Une centaine de signataires (dont des personnalités tels que Nicolas Hulot, Tristan Lecomte, Yann Arthus Bertrand, Christian de Perthuis, des entreprises certifiées FSC, des propriétaires/gestionnaires forestiers, des ONG environnementales, des association de consommateurs, des syndicats, des fédérations etc…) soutiennent déjà cette démarche. Découvrir le Manifeste ici 

Retour

28/10/2015 - L’Ifrée et l’Aten ouvrent les inscriptions de la 2e session de la formation qualifiante : Pilote de dispositifs participatifs

Cette formation s’adresse à tous les professionnels souhaitant acquérir les compétences nécessaires à la préparation et à l’animation de dispositifs participatifs (concertation, consultation) dans le cadre de démarches traitant de questions environnementales (protection et gestion des ressources et des espaces naturels) et de développement durable. Ces dispositifs visent à promouvoir le dialogue, le débat, la co-construction de propositions, la délibération avec l’ensemble des  publics concernés : acteurs professionnels, institutionnels et citoyens. Pour toute question raoul.girand@ifree.asso.fr.

Retour

28/10/2015 - Le label développement durable pour l'enseignement supérieur est lancé !

En réflexion depuis 2010, le label DD&RS (développement durable et responsabilité sociétale) a enfin été lancé lors de la journée des référents développement durable de l'enseignement supérieur, le 14 octobre 2015. Le dispositif de labellisation « Label DD&RS » est le fruit du travail collectif d’une dizaine d’universités et de grandes écoles, de la Conférence des Grandes Ecoles, de la Conférence des Présidents d’Université, du Ministère en charge du développement durable, du Ministère en charge de l’enseignement supérieur et du REseau Français des Etudiants pour le développement Durable. Il s’inscrit dans la lignée de l’art 55 du Grenelle 1 de l’environnement, en réponse à la feuille de route de la Conférence environnementale 2013 et au nombre des initiatives internationales rassemblées sur la plate-forme www.sustainabilityperformance.org. La labellisation s'appuie sur le référentiel Plan vert organisé selon cinq axes (stratégie et gouvernance ; formation ; recherche ; politique sociale et ancrage territorial ; environnement). Le label DD&RS permet de : valoriser nationalement et internationalement au meilleur rapport bénéfices/coûts les démarches  de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, et monter en compétences au sein d’un collectif d’établissements engagés. Ce sera l'association Cirses (Collectif pour l'intégration de la responsabilité sociétale et du développement durable dans l'enseignement supérieur), créée en 2013, qui se chargera du rôle d'opérateur pour gérer le label et les audits des écoles et universités. Chaque audit sera mené par une équipe de trois personnes : deux membres d'autres établissements et un étudiant, qui aura suivi une formation par le Refedd (Réseau français des étudiants pour le développement durable). Celui-ci sera effectué sur la base de documents et d'un entretien, avant de passer devant un comité de labellisation, où siègent les auditeurs, mais aussi le ministère de l'Enseignement supérieur, la CPU, la CGE, Cirses... Pour que ce réseau fonctionne, un système de monnaie virtuelle a été créé. Chaque établissement dépense 10 crédits-temps pour sa candidature. Un membre mandaté par son établissement qui participe à l'audit d'un autre sera, lui,  crédité de deux crédits-temps. Le premier débit de 10 crédits-temps sera à rembourser durant les quatre premières années, durée de l'accréditation du label. La mission de l'auditeur mobilisera deux à quatre jours de travail, sans obligation d'être sur place. Sept établissements (Audencia Nantes, l'EIVP, l'École des mines de Nantes, La Salle Beauvais, les Mines de Douai, l'université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense et l'université de Poitiers) ont déjà testé le dispositif du label, mais ils devront tout de même refaire un audit pour l'obtenir. Pour en savoir plus

Retour

22/10/2015 - L’Essonne présente ses solutions pour le climat

A la veille de la conférence Paris Climat 2015, le Réseau Climat Essonnien (RCE), co-piloté par l’ADEME Ile-de-France, l’ARENE Ile-de-France, le Conseil départemental de l’Essonne, la DDT 91, la DRIEE et la CCI Essonne, met en lumière les initiatives locales illustrant la contribution du territoire à quatre défis majeurs de la transition énergie-climat. Le programme "CIRCUIT ESSONNE CLIMAT 2015" est composé de 4 visites, organisées du 12 au 26 novembre 2015 sur le territoire autour de 4 défis énergie/climat. Ces visites ont vocation à présenter aux acteurs franciliens et aux professionnels (élus locaux, chargés de missions, partenaires de l’Agenda 21) des sites emblématiques en matière de construction et rénovation, d'innovation économique, de développement durable et ruralité, et enfin d'économie circulaire. Quatre demi-journées sont donc proposées, pour illustrer quatre solutions : une opération de rénovation énergétique de logements (ainsi qu’un éco quartier) ; un projet d’efficacité énergétique mené par des acteurs économiques essonniens ; la Maison du Parc naturel régional du Gâtinais français valorisant les solutions mises en place en Sud Essonne ; l'éco site de Vert le Grand (SEMARDEL) pour illustrer les enjeux d'économie circulaire. Pour en savoir plus.

Retour

22/10/2015 - Trois adhérents du Comité 21 sur le podium du Palmarès de l’écologie

Récompensés pour leurs performances écologiques, trois adhérents du Comité 21 trônent sur le podium du Palmarès 2015 de l’écologie. La neuvième édition de ce classement réalisé par le journal La Vie,  en partenariat avec France Bleu et France 3 Régions, a récompensé les Départements de la Gironde, lauréat 2015, ainsi que l’Hérault et les Côtes-d’Armor, respectivement second et troisième. Le classement est constitué de huit critères : Agenda 21, Transition énergétique, Agriculture biologique,  Protection de la biodiversité, Consommation durable, Gestion des déchets, Qualité de l’eau, Qualité de l’air. Déjà vainqueur en 2012, la Gironde est de nouveau première de ce classement et confirme ses bons résultats en termes de consommation durable (réseau d’Amap en expansion), de transition énergétique et de qualité de l’eau. Un Département qui maîtrise par ailleurs plutôt bien l’urbanisation grandissante sur ses territoires. Le Département de l’Hérault contribue à développer une société décarbonée, et les initiatives privées (fournisseur coopératif d’électricité, « circuit court » énergétique  en développement) comme publiques ont été récompensées puisque l’Hérault est le meilleur département pour le critère « Transition énergétique ». Lauréat pour le critère « Gestion des déchets », les Côtes-d’Armor est le Département qui a le mieux valorisé les déchets organiques en 2015, notamment des particuliers, ce qui a réduit le volume d’ordures collectées. Source : journal La Vie. Pour en savoir plus.

Retour

22/10/2015 - Le climat à l’honneur de la réunion du Club Idées Hauts-de-Seine du 3 novembre 2015

Un mois avant la COP21, les acteurs du développement durable des Hauts-de-Seine se réunissent le mardi 3 novembre 2015 pour échanger sur le climat. Le Président du Conseil départemental et son Vice-président en charge de l’environnement et du patrimoine scolaire vous invitent à participer à la réunion « Ilots de fraicheur urbains et solutions d’adaptation au changement climatique ». Les sujets discutés seront : les enjeux environnementaux, le rafraichissement des villes, le diagnostic parisien et la nécessité pour les communes de s’adapter aux variations climatiques. Pour en savoir plus.

Retour

22/10/2015 - Le Finistère élabore son nouveau projet départemental avec le concours des finistériens

Le département publie dans son magazine d’information du mois d’octobre le bilan des grands chantiers menés de 2010 à 2014 dans le cadre du Projet stratégique de développement durable. Rappelant son engagement de plus de 15 ans en faveur du développement durable, et la mise en place dès 2006 d’un Agenda 21 devenu depuis le projet de territoire, le Finistère évoque l’intérêt de cette dynamique pour faire évoluer les politiques départementales, qu’il s’agisse de la protection de l’environnement, de la petite enfance, de l’insertion, du cadre de vie ou encore des contrats de territoires. L’occasion également  de présenter quelques indicateurs de résultats des actions mises en œuvre depuis 2010 : le soutien à travers des aides directes à 1540 emplois du territoire, l’aide à la rénovation énergétique de 3245 logements, la création de 10 nouvelles aires de covoiturage augmentant de plus 40% le nombre de covoitureurs, l’acquisition d’espaces naturels de plus de 600 hectares, etc… La nouvelle présidente du département, Nathalie Sarrabezolles souhaite élaborer un nouveau projet départemental qui sera adopté en juin 2016, en concertation avec la population et les acteurs finistériens. Pour ce faire, deux réunions publiques seront organisées en décembre prochain et les habitants pourront également transmettre leur contribution par courrier. L’objectif : définir les priorités d’actions pour améliorer le quotidien mais aussi pour le Finistère de demain. Pour en savoir plus.

Retour

22/10/2015 - Veolia renforce son partenariat avec ELISE pour la collecte et le traitement des déchets

L’offre ELISE-Veolia anticipe et répond aux futurs enjeux de traitement des déchets des entreprises. Ce partenariat renforcé s’inscrit dans la logique du projet de décret « relatif à la promotion de l’économie circulaire et à la prévention et à la gestion des déchets ». Une nouvelle législation qui prévoit de rendre obligatoire la collecte séparée et le recyclage de 5 flux de déchets (papiers, métaux, plastiques, verre, bois) pour toutes les entreprises produisant plus de 1 100 litres de déchets par semaine. Alors que le partenariat commercial initial entre ELISE et Veolia visait notamment la création de 500 emplois pour des personnes en situation de handicap ou en difficulté d’insertion à l’horizon 2017, l’avenant au contrat de partenariat permettra d’en créer 300 supplémentaires d’ici à 2020. Alexis Pelluault, Président du groupe ELISE voit dans ce nouvel accord la reconnaissance du savoir-faire unique de son entreprise : « Avec Veolia nous partageons des convictions fortes qui se reflètent par l’extension de ce partenariat commercial gagnant / gagnant et par des chiffres concrets : 275 emplois créés chez ELISE, dont la plupart en CDI, 17 000 tonnes de papier valorisées par an et plus de 8 200 entreprises qui nous font confiance. » L’activité de collecte et de recyclage des déchets de bureau ELISE-Veolia s’étendra elle aussi progressivement à tout le pays. Le nombre d’implantations passera de 30 à 50 et couvrira toutes les régions de France.  
Pour en savoir plus 

Retour

22/10/2015 - Le Groupe La Poste approvisionne ses sites majeurs par de l’électricité 100% d’origine renouvelable

Depuis début  octobre, Le Groupe La Poste achète, pour approvisionner ses 1 300 sites majeurs (soit les deux-tiers de la consommation électrique des bâtiments postaux), de l’électricité 100% d’origine renouvelable. Outre une réduction de son empreinte carbone, cette nouvelle mesure permet au Groupe de réaliser une économie de 3 millions d’euros par an sur sa facture énergétique. Par ailleurs, ce dispositif permet à La Poste d’alimenter sa flotte de véhicules électriques en électricité d’origine renouvelable. Sont surtout concernés par cette démarche des sites industriels courrier, des agences colis et des importants sites tertiaires, dont la consommation énergétique représente 66% de la consommation globale des bâtiments postaux. Cette démarche s’inscrit pleinement dans le cadre du plan stratégique du Groupe La Poste « La Poste 2020 : Conquérir l’avenir », avec notamment l’ambition de s’approvisionner en électricité 100% d’origine renouvelable sur l’intégralité de son parc géré par Poste Immo. Cette opération est une nouvelle illustration de la possibilité d’allier la performance économique et de diminuer son empreinte écologique. Cette décision contribue aux engagements RSE du Groupe, d’exemplarité et de développement économique responsable des territoires, et favorise par cet achat le développement de l’énergie d’origine renouvelable en France.
Pour en savoir plus 

Retour

21/10/2015 - la Ville de Sceaux s'engage pour l'économie circulaire

La ville de Sceaux, a signé le pacte et le livre blanc lors des Etats généraux de l’économie circulaire du Grand Paris, tout comme 17 autres collectivités dont  la région Île-de-France et le département de Seine-Saint-Denis. Le livre blanc regroupe 65 engagements destinés à préserver les ressources naturelles et lutter contre le gaspillage pour agir en faveur du climat. Depuis mars 2015, la Ville de Paris et une vingtaine de collectivités métropolitaines, dont Sceaux, ont ainsi travaillé avec les parties prenantes du territoire sur les objectifs de mise en œuvre d’une économie circulaire et les moyens pour y parvenir. Ce travail a abouti à la réalisation d’un livre blanc de 65 propositions articulées autour de 7 axes. Rappelons que la loi de transition énergétique adoptée le 22 juillet 2015 porte l’objectif de lutter contre les gaspillages et de promouvoir l’économie circulaire. Au niveau européen, l’initiative « vers une économie circulaire" sera complétée par une stratégie européenne de l’économie circulaire compétitive et sobre en carbone. L'engagement de la ville pour le développement durable vient par ailleurs d'être reconnu par le label "Terre durable" délivré par ARCET Cotation. Ce label extra financier est délivré aux collectivités suite à une évaluation de la performance des politiques publiques en matière de développement durable. La ville a obtenu la note A++, la confortant sur les efforts déjà entrepris mais également sur sa capacité à aller encore plus loin dans l'intégration du développement durable dans ses politiques publiques. Consulter le livre blanc des Etats Généraux de l'économie criculaire

Retour

20/10/2015 - Le Conseil régional de Franche-Comté récompense l’innovation sociale

En lien avec sa Stratégie Régionale de l’Innovation, le programme Rally’nov permet à la région de soutenir l’innovation sociale au sein des entreprises et des associations de tous les secteurs de l’économie. Initié en 2012 par la Région, Franche-Comté Amélioration des Conditions de Travail (FACT) et l’Etat, le concours bénéficie également du soutien de la Chambre régionale de l’ESS et le Réseau Innovation Franche-Comté. Un partenariat gage de reconnaissance pour les acteurs économiques récompensés. Et ils sont cinq cette année à avoir été sélectionnés et à bénéficier ainsi d’une aide financière. La coopérative fromagère de Plasne a par exemple été récompensée pour les services qu’elle développe pour faire face au retrait des services publics dans les territoires ruraux : un magasin, un point d’accueil touristique qui a attiré près de 2500 touristes cette année… Ces nouvelles pratiques replacent l’humain au centre des priorités économiques en cherchant à transformer et améliorer la qualité de vie des personnes, qu’il s’agisse des salariés de l’entreprise ou de la population locale. Pour assurer le déploiement de cette dynamique, un site internet dédié à l’innovation sociale sur le territoire franc-comtois est en ligne. Pour en savoir plus.

Retour

15/10/2015 - Sortie du Livre blanc “L’innovation dans les Parcs naturels régionaux”

Les Parcs acteurs clés de l’innovation ! C’est le sujet du Livre blanc que la Fédération des Parcs naturels régionaux vient de publier en cette Semaine de l’innovation publique. Intitulé « L’innovation dans les Parcs naturels régionaux », ce Livre blanc rappelle que l’innovation fait partie de leur mission et de leur culture. Reconnus comme des laboratoires du développement durable dans les territoires français, les PNR sont à l’origine de nombreuses expérimentations devenues des politiques publiques : Plans climat énergie territoriaux, mesures agri-environnementales, Atlas de la Biodiversité communale, etc. L’ambition de ce document : valoriser les pratiques concrètes en faveur de l’innovation déjà mises en œuvre dans les Parcs et fixer des perspectives de travail collectif par les 51 PNR. Le livre a été élaboré à partir d’enquêtes auprès des établissements et de l’équipe de la Fédération, accompagnées par des entretiens avec plusieurs Présidents de Parcs, et des membres du Conseil d’orientation, de Recherche et de Prospective (CORP). Il s’organise en deux parties : la première illustre la participation clef des Parcs à l’innovation territoriale, la seconde insiste sur le caractère durable de ces innovations comme support de la coopération entre territoires. Il se termine par les perspectives, en affirmant l’importance de la flexibilité des PNR dans le processus d’innovation, en reprenant la synthèse de clôture du Congrès des Parcs par un membre du CORP : « Continuer à anticiper, à innover et ne pas hésiter à se saisir de nouveaux sujets: solidarité alimentaire, épargne solidaire,… En cette période de réformes territoriales, … les Parcs … sont toujours reconnus comme des indispensables laboratoires et vecteurs d’innovations dans le développement et l’égalité des territoires». Un livre blanc pour rappeler que dans les Parcs : « Une autre vie s’invente ici » ! Pour en savoir plus.

Retour

09/10/2015 - ENGIE se renforce dans le solaire en France à travers Smart Grid solaire à Alata, en Corse

Yann Rolland, Président-Directeur Général de Cofely Ineo, Groupe ENGIE, et Michael Coudyser, Directeur Général de Corsica Sole, inaugurent ce vendredi, en présence de Paul Giaccobi, Président du Conseil Exécutif de Corse, le Smart Grid Solaire d’Alata, une centrale photovoltaïque couplée à une solution de stockage et de gestion intelligente de l’énergie. Sa production couvrira la consommation en électricité de plus de 1 000 foyers en Corse. Situé à 20 kilomètres au nord d’Ajaccio, en Corse du Sud, ce Smart Grid Solaire conçu et déployé par Cofely Ineo et exploité par Corsica Sole, associe une centrale photovoltaïque au sol d’une puissance de 4,4 MWc et équipée de 13 455 modules photovoltaïques à une solution innovante de stockage et de gestion intelligente de l’énergie. Le surplus de production des heures très ensoleillées est stocké pour être ensuite restitué sur le réseau aux heures où l’ensoleillement est moindre. Creux et pics se trouvent ainsi écrêtés, tandis que la production est stabilisée et affranchie à la fois des aléas météorologiques et des pics de demande. Le Smart Grid Solaire d’Alata permet ainsi d’anticiper et de stabiliser la production d’énergie solaire. Avec cette nouvelle centrale, ENGIE innove dans le domaine du stockage de l’énergie, élément clef dans l’objectif de décarbonisation des usages énergétiques et décentralisation des modes de production. Pour en savoir plus

Retour

07/10/2015 - Les Etats généraux de Provence, l’occasion de sensibiliser le territoire aux enjeux climatiques

A deux mois de la COP 21, les Bouches du Rhône profitent de la dynamique des Etats généraux de Provence pour alerter les acteurs à la nécessité de « comprendre les changements pour préserver le territoire ». Afin de dresser les grandes orientations stratégiques de son territoire, le Département propose quatre mois de concertation, de débats et de réflexion pour mettre en place des actions et un projet de territoire en association avec les élus et la population. L’intelligence collective est le maître mot de cette démarche consultative ! Le portail internet dédié permet par ailleurs à tous les acteurs d’émettre des propositions et des avis sur les différentes thématiques clés du territoire : attractivité économique et rayonnement, expérience sociale, équilibre et préservation du territoire, jeunesse. Conscient de sa situation vulnérable face aux changements climatiques, notamment par sa façade littorale, le département profite donc de cette grande mobilisation pour sensibiliser et promouvoir les actions de développement durable. Dès 2011, l’administration avait réalisée une étude territoriale sur l’impact des changements climatiques pour nourrir le volet adaptation du PCET en s’appuyant sur un cabinet d’études pour évaluer les incertitudes et déterminer les enjeux prioritaires d’adaptation. Afin de préserver le cadre de vie, le Département a donc inscrit la question du changement climatique au cœur des Etats généraux de Provence. L’occasion de proposer un atelier pour faire travailler les élus, les experts et les acteurs de l’environnement. Présidé par Lucien Limousin, Vice-président du département, et faisant intervenir de grands témoins du territoire, cet atelier a permis de rappeler qu’il faut défendre le développement durable de manière positive parce qu’il s’agit d’une opportunité pour le territoire, mais surtout que la qualité de vie constitue un incroyable facteur d’attractivité qu’il faut préserver des risques induits par le changement climatique. Pour les experts scientifiques présents, le réchauffement climatique pourrait en effet avoir des conséquences économiques importantes sur le territoire buccorhodanien, sur l’agriculture mais également sur les activités portuaires et pour lesquelles il faut certainement s’appuyer sur l’innovation et la recherche. Le fort potentiel des énergies renouvelables qui commencent à se déployer sur le territoire, à l’instar de l’énergie thermique marine, permettrait également de répondre aux enjeux énergétiques départementaux et de limiter la forte dépendance énergétique. Pour en savoir plus.

Retour

06/10/2015 - Le train du climat est mis à quai à Paris Gare de Lyon !

Initié par SNCF, membre de Solutions COP21, et «les Messagers du climat», un collectif de scientifiques composé notamment de membres du GIEC, le Train du Climat accueillera le public qui souhaite s’informer sur les changements climatiques de manière ludique. En amont de la COP21, du 06 au 25 octobre 2015, le train fera étape dans 19 villes de France et proposera des animations dans trois voitures : la première est consacrée aux éléments fondamentaux du climat, la seconde explique ce qu'est un scénario climatique et enfin la dernière présente les moyens de réduction des gaz à effet de serre. Les chercheurs à bord du train porteront donc le débat sur les effets des changements climatiques, et les recherches en cours sur les moyens de l’atténuer et de s’y adapter. C’est l’occasion pour chacun d’y voir plus clair, de compléter ses connaissances, de mieux comprendre comment agir. Labellisé par le Comité interministériel de la COP21, le Train du Climat permettra également au grand public de découvrir les solutions concrètes mises en place par les entreprises et les institutions partenaires vers une économie sobre en carbone. Accessible à partir de 10h et jusqu'en fin d'après-midi dans chaque ville étape, il parcourira plus de 7000km pour informer  et sensibiliser le grand public aux enjeux climatiques ! Pour en savoir plus.

Retour

05/10/2015 - La FEEE publie Le climat change, et nous ?

La Fondation européenne pour l'éducation à l'environnement - FEEE vient de publier une brochure "Le climat change, et nous ? ". Ce cocument explique en quelques pages la façon dont nous modifions le climat et propose des solutions pour agir. Elle s'adresse à tout citoyen, jeune ou adulte, qui s'interroge sur le climat et se demande ce qu'il peut faire à son échelle à l'école, à la maison, dans son travail ou dans sa ville. Son contenu a été validé par le Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie ainsi que l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). La brochure a été conçue pour aider les établissements à intégrer les enjeux du climat dans leurs projets Eco-Ecole. A télécharger

Retour

02/10/2015 - Grand Paris et développement durable au programme des 14ème Rencontres de Décider ensemble

Le think tank Décider ensemble organise le 22 octobre 2015 à Paris une Conférence « Grand Paris et développement durable : vers une métropole exemplaire ? ». Cette 14ème édition des Rencontres de Décider ensemble est dédiée à la création de la métropole du Grand Paris le 1er janvier 2016. Ce sera l’occasion d’informer et d’échanger sur les compétences attribuées à la nouvelle collectivité au regard des enjeux liés au développement durable. Le fait métropolitain organise en effet nos villes de manière à dynamiser la croissance et l’innovation dans le respect d’un aménagement durable des territoires. Les intervenants tenteront de répondre aux interrogations naissantes : Quels sont les grands défis pour faire du Grand Paris une métropole durable ? Quelles sont les contributions des acteurs du Grand Paris ? Pour en savoir plus.

Retour

01/10/2015 - PEFC France lance le processus de révision de ses standards de gestion forestière durable

PEFC annonce la révision de ses standards de gestion forestière durables, lesquels seront en vigueur pour la période 2017-2021. Le processus de révision implique l’ensemble des parties prenantes intéressées dans la gestion forestière durable, de façon à apporter la garantie que les trois fonctions de la forêt (économique, sociale et environnementale) seront prises en compte de manière équilibrée dans les futures règles de gestion forestière durable PEFC applicables en France. Le Forum chargé de la révision des standards français sera composé de la Chambre des propriétaires et gestionnaires forestiers, de la chambre des entreprises de la transformation du bois, des travailleurs forestiers et des entreprises du négoce, ainsi que de la chambre des environnementalistes, des scientifiques et des utilisateurs de la forêt. Cette représentation se veut équilibrée, dont les décisions seraient transparentes et équilibrées. Pour consulter la procédure de révision, cliquez ici.

Retour

30/09/2015 - Eco-emballages augmente son aide aux collectivités

Face à la stagnation à 67% du recyclage des emballages ménagers, Eco-Emballages a décidé de débloquer 90 millions d’euros d’aides versées aux collectivités pour faire progresser le recyclage de ces emballages. Eco-Emballages a sélectionné comme bénéficiaires de cette aide 110 collectivités impliquées dans la collecte sélective et 160 candidates au tri de tous les emballages en plastique. L’objectif pour Eco-Emballages est de viser les collectivités à faible performance, les centres-villes et l’habitat vertical. D’après l’organisme, ce coup de pouce financier devrait connaître ses premiers effets en 2018 avec une croissance de 6kg/hab/an, soit une collecte d’emballages supplémentaire de 132 000 tonnes par an. Ainsi, l’extension des consignes de tri des plastiques devrait toucher 11,6 millions d’habitants supplémentaires aux 3,7 millions participant déjà à l’opération. En ce qui concerne la partie collecte de l’aide, 239 projets répartis entre le verre et les emballages légers devraient couvrir 20 millions d’habitants.   Pour en savoir plus

Retour

30/09/2015 - Des adhérents du Comité 21 lauréats de l’appel à projets « Villes respirables en 5 ans »

La qualité de l’air, « enjeu sanitaire majeur » comme l’a rappelé Ségolène Royal, a été l’objet de la mobilisation de nombreux territoires comme l’illustre l’appel à projet « Villes respirables en 5 ans ». Lancé en juin dernier par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, l’appel à projets vise la mise en œuvre de mesures ambitieuses et exemplaires pour la reconquête de la qualité de l’air dans un délai de 5 ans. Il s’adresse prioritairement aux villes couvertes par un plan de protection de l’atmosphère. C’est ainsi que la Ministre a dévoilé les 25 lauréats ce 25 septembre, journée nationale de la qualité de l’air. Ils couvrent 735 communes et près de 15 millions d’habitants soit 24 % de la population française. Parmi les collectivités récompensées par leurs initiatives en la matière, on notera la présence de collectivités adhérentes du Comité 21 telles que les métropoles de Saint-Etienne et Bordeaux, la Communauté urbaine de Dunkerque, ainsi que Le Havre et Clermont. Elles bénéficieront d’un appui financier et méthodologique de la part des services de l’Etat et de l’ADEME. Deux autres catégories de lauréats sont aussi récompensées : des collectivités « en devenir » disposeront de délais supplémentaires pour préciser leur projet reconnus comme prometteurs, ainsi que des collectivités auxquelles sont proposées un contrat local de transition énergétique. Cet appel à projet fait écho à l’annonce ce mercredi 30 septembre de plusieurs mesures de la Ministre de l’écologie, Ségolène Royal, pour lutter contre la pollution. La circulation alternée pourra être mise en place sur demande des élus locaux, dès que le seuil d'alerte d’oxyde d'azote ou les particules fines sera dépassé. Les maires ne seront donc plus obligés d'attendre la décision de la préfecture, comme c'est le cas actuellement. Une autre mesure est annoncée, celle de la mise en place de zones à circulation restreinte dans les grandes villes, où seules les voitures propres pourraient être autorisées à circuler. Elle sera expérimentée à Grenoble et à Strasbourg dans les jours à venir. Pour en savoir plus.

Retour

28/09/2015 - Monoprix et Ecofolio sensibilisent au tri pour la rentrée

Monoprix a placé la rentrée sous le signe du tri en collaborant avec Ecofolio. Cette collaboration consiste à sensibiliser les clients de Monoprix au tri et au recyclage des papiers, pierre angulaire du développement de l’économie circulaire dans le secteur du papier. Pour cela, une campagne nationale a été lancée dans 135 magasins Monoprix en France avec pour slogan  « Même les mauvaises notes sont bonnes à recycler ! ». Le message principal de cette campagne est d’expliquer que tous les papiers se recyclent. Ainsi, des stands de sensibilisation, des distributions de carnets de notes en papier recyclé et des badges « A vos papiers, prêts, triez ! » pour les employés ont contribué à cette campagne de sensibilisation. Il s’agit d’une première pour Ecofolio qui souhaite valoriser l’engagement éco-responsable de ses adhérents et leur implication dans la mobilisation citoyenne sur le geste de tri. L’objectif est d’atteindre à l’horizon 2025-2030 les scores des voisins européens comme l’Allemagne qui recycle 75% de ses papiers. La France en 2014 recyclait 52% de ses papiers. En savoir plus 

Retour

28/09/2015 - Formation sur les plans de déplacements d'établissements scolaires

Le réseau "Partenaires pour l'éco-mobilité de l'école à l'université", co-animé par la Région Île-de-France, l'ADEME Île-de-France et l'ARENE Île-de-France, organise le 4 novembre prochain à Pantin, de 9h à 17h, une formation au Plan de déplacements Établissement Scolaire (PDES). Qu'est-ce qu'un PDES ? Le PDES est un outil de connaissance et de stratégie locale qui vise à mettre en place des modes de déplacement plus sûrs, plus écologiques et plus solidaires sur les distances domicile-établissement éducatif (de l'école à l'université). Les objectifs de la formation sont : de s'approprier la méthodologie d'un PDES ; de connaître les différents outils d'aide à la mise en œuvre d'un PDES (diagnostic "accessibilité" et "mobilité", outils d'évaluation, d'aide à la décision, etc.) ; et de rencontrer des acteurs et découvrir des exemples de PDES menés par les membres du réseau (Plan de déplacement école, collège, université, etc.). Pour plus d'informations et pour vous inscrire

>> Consulter le document

Retour

25/09/2015 - Le Conseil départemental des Jeunes (CDJ) du Gers mobilisé pour la COP21

Depuis 2001, le Conseil départemental du Gers a décidé de donner officiellement la parole aux collégiens en créant le Conseil Départemental des Jeunes (CDJ). Il propose et élabore des projets en faveur des jeunes Gersois et donne un avis sur les actions des conseillers départementaux. A la veille de l’organisation de la COP21 en décembre, les jeunes gersois se mobilisent dans l’espoir d’un accord historique pour le climat. Tout au long de l’année scolaire, le CDJ sera engagé dans des événements et des actions afin de promouvoir un développement durable. Les jeunes élus participeront à Paris à la Conférence de la  Jeunesse (COY11) en novembre et décembre prochain. Le 16 décembre 2015, une séance du CDJ aura lieu concernant la COP21 : récolte des articles de presse, visionnage des reportages, etc. Le premier semestre 2016 sera consacré à la réalisation d’une exposition et à sa diffusion dans les établissements scolaires. Cela constituera le support d’organisations de débats entre collégiens et permettra de les sensibiliser aux enjeux du changement climatique. Ce projet fait écho à l’organisation d’un voyage sur l’archipel du Svalbard en Norvège du 1er au 5 octobre 2015, avec une délégation de 15 jeunes « éco ambassadeurs » CDJ représentant les 21 collèges du département du Gers. Les jeunes gersois constateront la fonte d’un des plus grands glaciers de la planète et lanceront un appel en faveur de la réussite du sommet de Paris : ouverture d’un compte Tweeter, utilisation quotidienne des réseaux sociaux, déploiement d’une banderole ( #savetheplanet / #gocop21) à l’approche des glaciers avec un message adressé aux 185 Chefs d’Etat qui seront réunis à Paris pendant la Cop21. Pour en savoir plus.

Retour

24/09/2015 - Lancement du nouvel ouvrage ORÉE

Le nouveau document OREE détaille sur une cinquantaine de pages les potentialités d’externalités positives générées par l’économie circulaire sur l’environnement, laquelle repose sur des modes de production et de consommation plus modérés à l’échelle des territoires. Intitulé « L'économie circulaire au service de la préservation des ressources et du climat - Une approche flux et filière vers un écosystème territorial », ce livrable met en avant des retours d’expériences positives instaurées au niveau local pour chacun des thèmes abordés, des enjeux de transition énergétique actuels à une optimisation du recyclage des déchets, en passant par la problématique de gestion des ressources hydriques. A travers le témoignage d’experts dans des domaines avec lesquels l'économie circulaire interagit fortement, OREE nous invite à réfléchir à une transition énergétique basée sur une confiance accrue dans la capacité des territoires à mettre en place des solutions durables et éco-responsables. 52 pages. A télécharger

Retour

24/09/2015 - Bordeaux Métropole organise une COP21 Juniors aquitains

La Région Aquitaine, le Département Gironde, Bordeaux Métropole et le rectorat organisent une COP21 Juniors aquitains, le 9 octobre prochain. Il s’agit d’une journée où quelques 600 élèves de la primaire au lycée, qui ont tous travaillé sur des projets sur le changement climatique, seront mobilisés. Les primaires ont travaillé sur des projets appelés « En route vers la COP 21 » dans le cadre du dispositif Les Juniors du DD, initié par Bordeaux Métropole ; quand aux collégiens et lycéens, ils ont répondu à l’appel à projet du rectorat sur les changements climatiques. cette journée a été labellisée COP 21. Programme détaillé

Retour

22/09/2015 - La Caisse des dépôts et l’USH lancent un appel à projet

La Caisse des dépôts et l’Union Sociale pour l’Habitat (USH) lancent un appel à projet pour une « Architecture de la transformation ». Cet appel à projets s’adresse à tous les bailleurs sociaux qui souhaitent porter des projets architecturaux innovants au service de la transformation de logements sociaux, très sociaux ou intermédiaires. Les candidats ont jusqu’au 10 novembre pour déposer leur dossier. Après une phase de présélection, cinq projets seront sélectionnés par un jury pluridisciplinaire et seront accompagnés pendant 8 mois. Cet appel à projets est conduit dans le cadre du Lab cdc, l’incubateur de projets innovants de la Caisse des Dépôts. L’objectif est d’expérimenter et d’intégrer des innovations dans la conception ou la réhabilitation de logements, à partir de projets concrets. Ces projets devront répondre aux enjeux liés aux mutations démographiques, sociologiques, et urbaines et démontrer leur exemplarité sur le plan environnemental. Pour en savoir plus sur l’appel à projet

Retour

22/09/2015 - COP21 : SNCF Réseau explique l’économie circulaire

Alors que le secteur des transports est particulièrement concerné par l’élévation de la température de la planète, notamment en France, où il est responsable de 27% du total des émissions de gaz à effet de serre, SNCF Réseau s’engage dans la lutte contre le dérèglement climatique. Ainsi, à l’occasion du lancement de la COP21 par la Ville de Paris, SNCF Réseau expose un démonstrateur d’économie circulaire sur les berges de Seine, du 12 septembre au 4 octobre 2015. Ce démonstrateur présente une maquette de voie animée et des vidéos expliquant de manière pédagogique le recyclage et la réutilisation des matériaux. Ainsi, en 2014, sur près de 1 500 chantiers menés et plus de 1 000 km de voies renouvelées, plus de 450 000 tonnes de ballast neuf ont été économisées grâce aux méthodes innovantes de recyclage, 65 km de rails ont été réemployés, plus de 20 000 appareils de signalisation ferroviaire ont été réparés et 150 tonnes d’attache de rails ont été récupérées et transformées. Si déjà 80% des matériaux sont valorisés en 2015, 95% le seront en 2030. En savoir plus

Retour

21/09/2015 - La liberté au coeur de la Quinzaine de l’égalité 2015 en Rhône-Alpes

Défendre les droits et l’égalité pour tous est une des composantes d’un développement humain durable. Du 3 au 17 octobre, le Conseil régional de Rhône-Alpes portera haut cette ambition lors de la 5ème édition de la Quinzaine de l’égalité femmes-hommes. Cette année, le thème retenu « La liberté a-t-elle un sexe ? » permettra aux participants de partager et réfléchir sur cette question d’actualité à travers les 200 événements qui se dérouleront dans l’ensemble des départements de la région Rhône-Alpes. Variée, la programmation s’adresse à tous les publics, de grands débats autour de spécialistes intéresseront un public averti tandis que les pièces de théâtre ou les documentaires vidéos sensibilisera le grand public et notamment les plus jeunes. En Isère, une conférence-débat est notamment prévue le 6 octobre afin de fêter les 10 ans de la Maison pour l’égalité femmes-hommes à Grenoble. « Filles et garçons : libres et égaux ? », telle est la  question  que se posera le journaliste Yves Deloison. La conférence sera l’occasion de débattre avec des acteurs jeunesse du territoire, et sera ponctuée par un temps fort sur la Charte européenne pour l’égalité femmes-hommes dans la vie locale, un outil pour agir sur le territoire. Pour en savoir plus.

Retour

21/09/2015 - La Bretagne veut relancer l’exploitation durable de sa forêt

Le Conseil régional de Bretagne s’engage dans un programme d’aide à l’investissement Breizh Foret Bois, présenté le vendredi 11 septembre dernier, pour relancer l’exploitation de sa forêt de façon durable. Breizh Forêt Bois est un programme d'aides financières à la plantation, lancé par la Bretagne pour la période 2015/2020. Unique en France, il a pour objectif de favoriser le boisement ou la transformation de 4000 hectares sur le territoire régional afin de dynamiser la filière bois, notamment dans les secteurs du bâtiment, de la biomasse énergie et de l’emballage. Le programme, conçu avec les représentants des activités de la filière bretonne forêt ‐ bois et les partenaires publics, est financé à hauteur de 10 millions d’euros par l’Europe, l’État, la Région et quatre Départements bretons, dans le cadre du plan de Développement rural de Bretagne 2014‐2020. Les candidatures éligibles doivent remplir deux conditions : être propriétaire foncier (public ou privé, individuel ou en groupement), et avoir un projet de transformation ou de boisement sur une surface cumulée de 3 ha minimum. Pour en savoir plus.

Retour

17/09/2015 - Montreuil ferme une partie de l’autoroute pour le festival

Pour la septième édition du plus grand éco-festival d’Ile-de-France «  La Voie est Libre », la ville de Montreuil fermera ce dimanche 20 septembre une partie de l’autoroute A186 aux véhicules pour y installer un espace de partage et de fête. Le thème choisi cette année « Atmosphère, atmosphère… mais quelle atmosphère ? » s’inscrit directement dans la dynamique engagée par la COP21 sur le territoire national et en particulier dans les villes de Seine-Saint-Denis. Il s’agira donc de valoriser, de proposer et de rechercher des solutions alternatives pour lutter contre le réchauffement climatique. Sur un tronçon de deux kilomètres, la programmation permettra aux visiteurs de découvrir qu’il est possible de monter des animations et des scènes musicales sans avoir recours aux énergies fossiles. Ce sera également l’occasion pour la mairie de Montreuil de proposer aux participants d’échanger leurs euros contre sa monnaie locale constituée de « Pêches » pour se restaurer tout au long du parcours et ainsi contribuer à un nouveau mode de consommation. Un film collaboratif de l’évènement sera réalisé en simultané grâce à une caméra itinérante qui permettra aux visiteurs d’être co-réalisateurs mais les captations volontaires grâce aux smartphones seront également les bienvenues sur le stand dédié. Pour en savoir plus et consulter la programmation.

Retour

17/09/2015 - 8 entreprises adhérentes au Comité 21 font partie de l’indice Dow Jones Sustainability Index

Parmi les 27 entreprises françaises figurant dans l’indice « monde » du Dow Jones Sustainbility Index (DJSI) cette année, 8 entreprises sont adhérentes au Comité 21. Ces huit entreprises sont : Aéroports de Paris, Air France-KLM, Engie, Schneider Electric, Sanofi, Suez Environnement, Total et Vinci. Alors que certaines de ces entreprises font partie de cet indice depuis plusieurs années, Aéroports de Paris, Vinci et Engie ont fait leur entrée en 2015. Créé en 1999, le DJSI est un indice global de cotation de la bourse américaine permettant le classement des entreprises selon leurs pratiques en matière de responsabilité sociale. Ce classement est établi à partir des indices Dow Jones standard et des évaluations de la société de gestion d’actifs suisse RobecoSam. L’indice permet ainsi d’identifier les meilleures entreprises en termes de performance financière et extrafinancière parmi 24 grands secteurs industriels.
En savoir plus

Retour

17/09/2015 - Rapport 2014 du GERES : Energie, environnement et solidarités

Deux unités de production paysanne d'huile de jatropha inaugurées au Mali, des hammams durables et un Point Info Energie au Maroc, des maisons solaires passives en Afghanistan, mais aussi l'obtention du label IDEAS ou la participation à la COP de Lima sont parmi les évènements marquants de l'année 2014 au GERES. Ces actions ont permis aux 237 collaborateurs de l'association d'accompagner 4101 entrepreneurs et d'aider directement 696 769 familles ou porteurs de projets en France, en Afrique et en Asie. Pour en savoir plus, découvrez l'action du GERES en détail dans son Rapport 2014. Télécharger ici le rapport 2014 

>> Consulter le document

Retour

15/09/2015 - Participez au colloque international Comp-RSE d'Audencia

Le 21 octobre 2015 à Nantes, aura lieu le colloque international « COMP-RSE » sur les compétences et dispositifs de formation pour la RSE. Il réunira un large éventail de chercheurs, professionnels, consultants, formateurs et étudiants intéressés par les questions relatives au développement des compétences pour la mise en place de démarches RSE. Organisé à Audencia Nantes et Centrale Nantes, le colloque Comp-RSE s'insérera dans la programmation de la GreenWeek, manifestation d'envergure "autour des enjeux du Green" organisée par Nantes métropole. Pour l'heure, le programme offre à voir plusieurs événements marquants sur la journée. Le colloque comportera deux plénières présentant les témoignages d'acteurs du terrain et de personnalités importantes du paysage français de la RSE. Il y aura également une série d'ateliers de présentation d'une vingtaine de recherches scientifiques sélectionnées par un comité scientifique. Enfin, six tables-rondes proposeront de débattre sur des sujets plus précis liés à la thématique du développement des compétences pour la RSE. Différents thèmes seront ainsi abordés sous l'angle des compétences pour la RSE : Syndicalisme, Économie Sociale et Solidaire, ressources humaines, start-up, ... 
Cliquez ici pour vous inscrire

Retour

15/09/2015 - Le Conseil départemental de l’Essonne s’engage dans la transition énergétique de ses territoires

La loi sur la transition énergétique vient d’être publiée mais déjà, les collectivités territoriales sont à l’œuvre, à l’instar du Conseil départemental de l’Essonne. Sylvie GIBERT, conseillère départementale déléguée à la transition énergétique, expose les chantiers prioritaires du département dans la dernière Infolettre de septembre des partenaires de l’Agenda 21. Pêle-mêle : installations de bornes de recharges dans le cadre de l’électromobilité en lien avec la région Ile-de-France, le développement de la production locale d’énergies renouvelables ou de récupération (géothermie, biomasse, etc.), aider les habitants essonniens à appréhender la hausse des dépenses énergétiques courantes, et lutter contre la précarité énergétique. Le conseil départemental de l’Essonne engage également une capitalisation des bonnes pratiques des acteurs Essonniens en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Le « Retours d’expériences essonniens : Gouvernance et usages des réseaux de chaleur en Essonne » est ainsi prévu ce 24 septembre 2015 de 15h00 à 18h30 à la Maison Départementale de l’Habitat à Evry. A l’ordre du jour, la restitution de l’étude réalisée par le SIPPEREC et le Conseil départemental de l’Essonne sur le développement des réseaux de chaleur urbain et de la géothermie, des échanges sur les modes de financement des réseaux de chaleur et des retours d’expériences réalisées par plusieurs acteurs essonniens sur la gestion d’un réseau de chaleur. Pour en savoir plus.

>> Infolettre Essonne septembre 2015

Retour

14/09/2015 - La Poste révèle le timbre officiel de la COP21

A l’issue d’un concours organisé par La Poste auprès des étudiants de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ESADSE), le Président de la République a dévoilé lors de l’évènement « La France s’engage pour le climat. En avant la COP 21 ! », le 10 septembre, le timbre officiel de la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre. Ce timbre, dessiné et éco-conçu par une étudiant de l’ESADSE illustre l’engagement de la France en faveur du climat et sa responsabilité en tant que pays organisateur. Il sera mis en vente courant novembre, à l’occasion de la COP 21, dans l’ensemble des bureaux de poste et a été édité à 1 million d’exemplaires. Pour en savoir plus

Retour

14/09/2015 - La Communauté d’agglomération vous invite à visiter un parc éolien réalisé par une entreprise de Cergy-Pontoise

Alors que la France s’apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre prochain, la conférence internationale sur le climat (dit « COP 21 »), la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise met en œuvre de juillet à octobre 2015 un programme d’actions dénommé « 2015, Cergy-Pontoise s’engage pour le climat ! ». Ces actions de sensibilisation et de soutien direct aux initiatives des cergypontains se traduiront par la mise en place d’une aide financière pour l’acquisition d’un Vélo à Assistance Electrique (VAE) ou pour l’installation d’un chauffe-eau solaire. La visite d’un parc éolien et l’organisation de plusieurs soirées-débats compléteront le programme d’actions. Vendredi 9 octobre après-midi, la Communauté d’aggloméraration vous propose, en partenariat avec la société cergypontaine Enertrag, de visiter le parc éolien de Campremy-Bonvillers, situé dans l’Oise, Mis en service en 2011, ce dernier est constitué de 5 éoliennes qui totalisent une puissance de 11,5 MW. La visite du parc sera assurée par les responsables techniques d'Enertrag. Avec eux, vous pourrez découvrir les secrets d’une énergie 100 % renouvelable et le fonctionnement interne de ces moulins à vent nouvelle génération. Visite gratuite. 1 h 30 sur place. Prévoir votre après-midi complète. Renseignements et inscriptions à l’Office de Tourisme de Cergy-Pontoise : www.ot-cergypontoise.fr - Tél. : 01 34 41 70 60. Les inscriptions sont limitées au nombre de places disponibles dans le bus.

Retour

11/09/2015 - Air France-KLM mis en avant pour son engagement en matière de développement durable, une fois de plus

Le groupe Air France-KLM a été classé pour la onzième année consécutive comme leader de la catégorie « Compagnies Aériennes » par le Dow Jones Sustainability Index (DJSI). Le DJSI est un indice international qui évalue les sociétés sur leurs performances en termes de développement durable. Depuis sept ans, le groupe est aussi considéré par cet indice comme leader du secteur élargi « Transport », regroupant les activités de transport aérien, ferroviaire, maritime, routier, ainsi que les activités aéroportuaires. La stratégie de développement durable d’Air France-KLM repose sur quatre éléments principaux : la réduction de son empreinte environnementale, la prise en compte des enjeux du développement durable tout au long de sa chaîne de service, la promotion d’une politique sociale responsable auprès de ses salariés et la contribution au développement économique et social des territoires où le Groupe est présent. A titre d’exemple, la recherche de solutions de biocarburants et l’éco-conception des produits à bord font partie des initiatives innovantes du groupe afin de réduire les émissions de CO2.
Pour en savoir plus 

Retour

11/09/2015 - Suez lance la seconde édition de son appel à projets « Agir pour la Ressource en Eau »

Ouvert jusqu’au 31 décembre 2015 aux initiatives individuelles ou collectives, cet appel à projets s’adresse aux associations, entrepreneurs, particuliers, équipes de recherche… Les projets seront retenus au regard de leur caractère innovant et devront répondre à un ou plusieurs des critères suivants : - Réduire l’impact de l’activité humaine sur la ressource ; - Favoriser le bon état écologique des masses d’eau pour mieux préserver l’environnement et la biodiversité ; Partager les données sur l’eau pour rendre accessibles à tous les informations sur la ressource ; Anticiper les conséquences du changement climatique sur la ressource en eau ; Mieux intégrer les enjeux liés à l’eau dans les aménagements urbains. La durée du projet pourra être comprise entre un et trois ans, l’action devra se dérouler sur le territoire français et proposer une démarche précise de livrables et des réalisations. Suez accordera aux projets présentant un réel effet de levier une subvention et un accompagnement. Les résultats sont attendus en mars 2016. Pour en savoir plus et déposer une candidature.  

Retour

10/09/2015 - Une alimentation responsable à la COP21, garantie par Elior

Lors de la conférence sur le climat de Paris qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015, le groupe Elior assurera entièrement la restauration tout en proposant une alimentation responsable. En plus de restaurer près de 45 000 participants quotidiens à la conférence, le groupe Elior répond aux exigences-clés d’une alimentation responsable : des approvisionnements locaux ainsi que des produits sans OGM, bio, labellisés ou issus du commerce équitable. En ce qui concerne les emballages et les couverts, Elior va mettre en place un dispositif de tri de déchets, réduire au maximum la quantité d’emballages et garantir des contenants biodégradables. Ainsi, les couverts et les gobelets jetables seront exclus de la conférence, l’objectif étant « zéro plastique ». Quant aux invendus, ils seront redistribués aux associations de la région via le Chaînon manquant afin de réduire au maximum le gaspillage alimentaire. Les employés d’Elior sont eux même sensibilisés à ces éco-gestes. L’ensemble de ces mesures correspondent aux engagements de responsabilité sociale et environnementale du groupe, signataire de la charte du Global Compact des Nations Unies depuis 2004. Pour en savoir plus

Retour

10/09/2015 - Le guide de Télécom Bretagne pour informer et impliquer autour de sa démarche Développement durable et Responsabilité sociétale

Engagée depuis 2006 dans une démarche de développement durable, l’Ecole d’ingénieurs Télécom Bretagne publie en cette rentrée son guide « Responsabilité sociétale - Petit guide à l'attention de ceux qui veulent mieux comprendre et s'impliquer ». Ce guide présente les actions menées par l’École dans trois domaines : gestion environnementale, recherche et formation, politique sociale. L’Ecole est un acteur mobilisé sur la question du climat puisqu’elle est impliquée dans le Plan climat énergie territorial (PCET) de Brest Métropole. Elle a aussi participé en 2015 à des actions de sensibilisation en vue de la COP21. Télécom Bretagne réalise également son Bilan des émissions de gaz à effet de serre (Beges) tous les trois ans. Enfin, l’établissement est fortement engagé dans une politique sociale en facilitant l’accès aux étudiants en situation de handicap, en intégrant les étudiants étrangers et en proposant un dispositif de prévention et de gestion des risques psychosociaux. Cette préoccupation sociale s’affiche aussi à travers la défense de l’égalité homme-femmes en participant à la promotion des études scientifiques auprès des lycéennes : journée « 100 Femmes – 100 Métiers », journée « Sciences de l’ingénieur eu féminin ». En outre, le guide cherche à impliquer chacun en proposant des exemples d’actions concrètes facilement réalisables par les étudiants et le personnel de l’École. Il propose un encadré « Je m’implique » à chaque page : par exemple « Je débranche mes chargeurs après usage, car ils consomment tant qu’ils sont branchés ». Pour en savoir plus.

Retour

08/09/2015 - Le projet territorial de développement durable du Pays des Herbiers se renouvelle

Le nouveau programme d’actions en faveur du développement durable du Pays des Herbiers mobilise les habitants. Plus de 80 personnes se sont en effet données rendez-vous le jeudi 3 septembre au Forum d’Avenir du Pays des Herbiers, dispositif qui succède à l’Agenda 21, afin de dessiner les contours d’un nouveau programme d’actions pour le développement durable en 2016. Il sera « plus lisible et compréhensible par nos concitoyens » explique Véronique Besse, Présidente de la Communauté de communes. Lauréat « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, le Pays des Herbiers va pouvoir bénéficier d’investissements à hauteur de 500 000 euros. Forts de cet élan, les élus intercommunaux ont défriché le terrain en juin dernier établissant cinq thèmes prioritaires : la santé, le tourisme, le développement économique, le bâti, et la mobilité. L’objectif étant de répondre collectivement à des problématiques locales qui font écho aux collectivités rurales : comment favoriser l'accueil de praticiens, développer des séjours à thèmes pour les touristes, faciliter la production d'énergie renouvelables, le développement d'éco-quartiers ou mettre en place un mini-transport public. C’est donc une nouvelle étape pour la Communauté de Communes engagée parallèlement sur la question climatique : «Nous nous retrouverons en octobre pour de nouveaux ateliers de travail, afin d'approuver notre Plan Climat Energie Territorial (PCET) à la fin de l'année. C'est au début de l'année 2016 que nous adopterons un nouveau programme d'actions », conclut Véronique Besse. Pour en savoir plus.

Retour

08/09/2015 - Lauréat « Territoire à énergie positive », le PNR Loire-Anjou-Touraine s’appuie sur son territoire

Le PNR Loire-Anjou-Touraine est reconnu comme un pionnier local sur le changement climatique. Désigné lauréat en février 2014 de l’appel à projets  « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » lancé par le Ministère de l’écologie, le Parc vient de recevoir une enveloppe de 500 000 euros afin de financer les initiatives locales de réductions des émissions de gaz à effet de serre (GES). Une marque d’engagement des acteurs et collectivités locales en faveur du climat à la veille de l’organisation de la grande conférence environnementale sur le climat (COP21) en décembre à Paris. Soucieux de faire profiter les collectivités de son territoire de cette reconnaissance, le Parc a proposé de les soutenir à travers plusieurs thématiques énergétiques. Treize d’entre elles ont finalement été retenues à la suite d’une sélection basée sur des critères énergétiques et environnementaux ambitieux et respectant la règle d’un maximum de 80 % de cumul de subventions. Ils se verront attribuer une aide pouvant aller jusqu’à 40% du montant global des travaux. Les aides accordées vont permettre de financer le surcoût par rapport à des matériaux conventionnels dans le but d’encourager l’éco-construction. La ville d’Allonnes  bénéficiera par exemple  d’une subvention  de 102 942 € pour la rénovation d'un foyer rural estimée à un million d’euros. Pour en savoir plus.

Retour

07/09/2015 - Service Civique : dernière ligne droite pour candidater à Unis-Cité

L’association Unis-Cité recherche 2000 jeunes de 16 à 25 ans motivés pour s’engager en Service Civique à la rentrée 2015. Unis-Cité propose à ses volontaires des missions variées qui répondent aux besoins sociaux prioritaires : sensibiliser des familles à l’écologie, lutter contre l’isolement des personnes âgées ou en situation de handicap, sensibiliser les enfants à la citoyenneté, valoriser le patrimoine… La particularité ? Ces missions s’effectuent en équipe de jeunes venus d’horizons variés. Une occasion unique de s'ouvrir aux autres, de faire l’apprentissage concret de la diversité et de gagner confiance en soi. Pour que cette étape d’engagement soit également une étape de réflexion et un tremplin pour les jeunes, Unis-Cité propose des temps de formation civique et citoyenne ainsi qu’un accompagnement individualisé au projet d’avenir*.
  • Durée de l’engagement : 9 mois.
  • Indemnité : 573€/mois
  • Tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut candidater, sans condition de diplôme ou d’expérience préalable.
  Informations et inscriptions sur www.uniscite.fr

Retour

03/09/2015 - UVED : 1ère session du MOOC Énergies renouvelables

Le MOOC "Énergies renouvelables", que l'UVED a réalisé et coordonné en partenariat avec l'Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), et soutenu financièrement par l'ADEME, est en ligne et les inscriptions sont désormais ouvertes sur la plateforme FUN. Amener les apprenants à mieux comprendre les grands enjeux du 21ème siècle en matière de transition énergétique, tel est l'objectif du MOOC "Énergies renouvelables" ainsi que les moyens d'exploiter les différentes sources d'énergies renouvelables (soleil, vent, eau, chaleur du sol, biomasse). La vocation de ce cours en ligne est de renforcer les connaissances générales d'un large public sur la question des énergies renouvelables, d'accroître les capacités d'implication des personnes dans les grandes décisions relatives à la production et/ou à l'utilisation d'énergies renouvelables et de susciter l'émergence de nouveaux projets. 32 experts-scientifiques issus de 15 établissements différents (UPVD, CNRS, Université de Montpellier, Mines ParisTech, Université de Strasbourg, CIRAD, EPF École d'ingénieur-e-s, ENSTA Bretagne, École Navale, EDF, IFREMER, INRA, MJ2 Technologies, France Énergies Marines, SAIPEM) sont impliqués dans ce projet. La session 1 de ce cours débutera le 28 septembre 2015 pour se terminer le 23 novembre. La fin des inscriptions est fixée au 16 novembre 2015. Pour en savoir plus

Retour

02/09/2015 - Journée scientifique le 29 octobre : Enjeux et perspectives de la COP 21

Météo et Climat, association fondée sous le nom de Société météorologique de France et présidée par Jean Jouzel, organise lejeudi 29 octobre 2015la Journée Scientifique "Enjeux et perspectives de la COP 21". A quelques semaines de l’accueil de la 21e conférence des parties à la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques à Paris-le Bourget, l’association Météo et Climat propose de faire un point sur les enjeux de ce rendez-vous majeur des négociations climatiques mondiales avec des experts des principaux sujets. Les thèmes de l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux effets du changement climatique feront l’objet de développement au travers des présentations des contributions nationales (INDC) et des outils économiques support des politiques climatiques au niveau national ou international. Au fil des présentations et des échanges, les interventions s’efforceront de faire ressortir l’apport effectif ou attendu des sciences du climat aux nombreux processus conduits dans le cadre des négociations climatiques mondiales.
Cette Journée, qui a reçu le label "PARIS CLIMAT 2015-COP 21", est organisée en association avec le Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. Elle se déroulera au Ministère, à Paris-La Défense. Le comité scientifique est piloté par Valérie Masson-Delmotte (IPSL-LSCE et Météo et Climat) et Sylvain Mondon (MEDDE/ONERC). www.meteoetclimat.fr/journees-scientifiques    

Retour

12/08/2015 - Vacances propres réveille les consciences contre les déchets sauvages

Sur la route des vacances, les français vont croiser la nouvelle campagne d’affichage lancée par l’association « Vacances Propres », destinée à les sensibiliser au problème des déchets sauvages. Dans le cadre de cette campagne, l’Association des Maires de France, du Ministère de l’Écologie et des entreprises engagées dans la prévention des déchets sauvages, a décidé de passer à la vitesse supérieure, en adressant un message incitatif aux auteurs des gestes incivils : « Vous pouvez laisser
une plus belle trace sur terre. » Et face à ce constat, un plan d’actions et d’événements renforcé est lancé, y compris l’opération « Je navigue, je trie », dédiée à la prévention des déchets marins ; « Vacances Propres », partenaire déchets du Tour de France ; et les voyageurs de la SNCF sensibilisés par « Vacances propres » à l’occasion des grands départs. En outre, « Vacances Propres» s’associe à de nombreux événements répartis tout au long de l’année et partout en France : « You’re Up », Tri’Tour et Tour de France pour le Climat.
Pour en savoir plus

Retour

29/07/2015 - Le PNR des Boucles de la Seine Normande candidate au programme LEADER

Associé au Pays du Roumois et au Pays Risle Estuaire, le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande propose une candidature au programme européen LEADER pour la période 2014-2020. Ce programme "Liaison Entre Actions de Développement de l'Economie Rurale" vise à soutenir les territoires ruraux qui portent une stratégie locale de développement. Le caractère innovant des actions est particulièrement valorisé afin de les promouvoir auprès des autres territoires. Dans le cas de cette candidature "Seine Normande", c'est le Conseil Régional de Haute-Normandie qui sélectionnera les candidats retenus, étant autorité de gestion des fonds européens. C'est en effet le FEADER qui permettra d'allouer une subvention aux projets retenus. La stratégie du collectif "Seine Normande" doit s'articuler autour d'un fil conducteur ambitieux mais concret : "l’économie de proximité et les services à la population au prisme du développement durable et de l’innovation ". Quatre axes prioritaires ont par ailleurs été retenus dans ce sens : - La valorisation des ressources locales et les filières de proximité; - Le développement des services à la population innovants ; - Le tourisme rural et durable ; - L’économie sociale et solidaire, l’inclusion sociale, la création d’activités et d’emplois. Convaincu que les acteurs locaux peuvent proposer des idées de projets ou des actions innovantes à mettre en place sur le territoire et à valoriser dans leur candidature, le collectif "Seine Normande" a lancé un appel à idées de projets. Leur dossier de candidature LEADER devrait être finalisé à la rentrée 2015. Pour en savoir plus.

Retour

27/07/2015 - Le département de Seine-Saint-Denis soutient l'habitat durable

Le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis lance un appel à projets "les clés de l'habitat durable" pour promouvoir un nouveau modèle urbain. Cette initiative, renouvelée pour la troisième fois, est inscrite dans le programme d'actions de l'Agenda 21 et doit notamment permettre de valoriser les opérations de logements sociaux exemplaires, en matière de performances environnementales et sociales mais également faire émerger les pratiques innovantes sur le territoire. Cette année, l'appel à projets vise à mettre en avant la qualité de vie des habitants, notamment en matière de santé, d’environnement et de lien entre les habitants. Les candidatures devront être transmises avant le 14 septembre 2015 et répondre à l'une des quatre catégories : opérations de construction réalisées, opérations d’acquisition/réhabilitation réalisées, nouveaux modes de production de logements sociaux et projets de construction. Pour en savoir plus.

Retour

27/07/2015 - UVED : inscriptions ouvertes pour le MOOC sur Causes et enjeux du changement climatique

Le MOOC «Causes et enjeux du changement climatique», produit et coordonné par l'Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED), vise à tracer un tableau général du problème du changement climatique, en donnant aux apprenants des éléments suffisants pour être capables d’opposer une réflexion personnelle aux polémiques multiples qui ont entouré ce problème. Il se développera en trois temps, de durées inégales :
  1. Qu’est-ce que le climat et comment peut-il changer ;
  2. Agir en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ;
  3. Agir en s’adaptant aux changements climatiques.
Les parties 2 et 3 s’articuleront avec des éléments plus politiques concernant les négociations internationales, mais en se limitant à décrire l’interface entre diagnostic scientifique et demande sociétale. Hervé Le Treut, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie et à l'École Polytechnique, directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace, en est le référent scientifique et Jean Jouzel (CEA) en est le parrain.La première session de ce cours, qui comporte 6 semaines, débutera le 19 octobre et se terminera le 30 novembre 2015. La fin des inscriptions est fixée au 23 novembre 2015.
Le teaser, qui a été réalisé avec la collaboration du Ballon GENERALI de Paris, est également disponible sur Dailymotion.
Pour en savoir plus


Retour

24/07/2015 - Aéroports de Paris certifié ISO 50001

Le 24 juillet 2015, Aéroports de Paris devient le premier groupe gérant un système aéroportuaire d’une telle taille disposant d'un système de management de l'énergie certifié ISO 50001. Cette certification, attribuée par LRQA France, atteste de l’efficacité des activités d'exploitation et de développement des aéroports franciliens, et de gestion d'énergie à partir de sources fossiles et renouvelables (biomasse, géothermie, photovoltaïque). Dès 2008, Aéroports de Paris a mis en place un programme de développement durable des énergies renouvelables, avec pour objectif une réduction de 25% des émissions de CO2 entre 2009 et 2015. La part d’énergies renouvelables est aujourd’hui de 15% au sein des consommations internes. L’efficacité énergétique s’est améliorée de 6,3% depuis 2009. Les émissions internes de COdes trois principaux aéroports franciliens ont été réduites de 41,4% de 2009 à fin 2014. 
Pour en savoir plus

Retour

23/07/2015 - Le département des Hautes-Alpes signe la convention

Lauréat de l'appel à projet "Territoire à énergie positive pour une croissante verte" lancé par le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, le Conseil Départemental des Hautes-Alpes a signé avec la ministre Ségolène Royal, la convention pour promouvoir les énergies vertes dans les Hautes-Alpes. Elle prévoit notamment une aide de 500 000€ de l'Etat qui devra couvrir 80% du montant investi dans quatre projets clés : - La rénovation de l'éclairage public de 4 tunnels; - le renforcement  du parc de véhicules électriques et le nombre de bornes de recharge; - la réalisation d'une plateforme multimodale à Saint-Jean-Saint-Nicolas; - la réhabilitation thermique des centres techniques de Château-Queyras, de Théüs et d'Eygliers. Pour en savoir plus.

Retour

23/07/2015 - L'Agenda 21, projet de territoire pour la communauté de communes de la Région de Pouancé-Combrée

C'est en avril 2012 que les élus communautaires de la Région de Pouancé-Combrée ont décidé d'élaborer un Agenda 21 pour leur territoire, avec la volonté d'intégrer le développement durable comme clé de voûte d'une stratégie au bénéfice des habitants et des acteurs locaux. Convaincus du rôle indispensable de ceux-ci à la définition d'une vision territoriale commune, les élus et les services administratifs ont très tôt fait le choix d'une participation locale dynamique, en mettant en place à partir de l'automne 2014 des réunions participatives sur le territoire afin de permettre l'échange d'idées et poser un diagnostic abouti du territoire. Les enjeux clés identifiés grâce à ces réunions devront ainsi contribuer à la définition du plan d'actions. Constitué de 13 fiches, le diagnostic dresse un portrait complet de la communauté de communes et a permis d'identifier 21 enjeux prioritaires du territoire. Pour en savoir plus. Pour accéder au diagnostic.

Retour

22/07/2015 - 2ème enquête Baromètre Enseignes & RSE

Dans le cadre de sa démarche pour la transition écologique, le Club Génération Responsable, encouragé et soutenu par les pouvoirs publics et les grands acteurs de la profession, lance la 2ème enquête du Baromètre Enseigne & Responsabilité Sociétale. Ce baromètre a pour objectif de fournir annuellement une photographie de l'implication des entreprises du Commerce Organisé dans le domaine de la Responsabilité Sociétale, secteur par secteur et de valoriser les contributions à la transition écologique auprès des différentes parties prenantes : économiques, politiques, institutionnelles, associatives. Il est possible soit de répondre anonymement, soit de s’identifier en fin de ce questionnaire. Les enseignes qui s’identifieront auront la primeur des résultats, et bénéficieront d’une restitution personnalisée afin de se situer dans leur secteur. Sous réserve d’un accord préalable, les pratiques inspirantes identifiées seront publiées et présentées au concours des R AWARDS organisée sur l'espace d'exposition mis en place par l'association au sein du Pavillon Commerce et Climat, au Grand Palais, à Paris en décembre 2015. Saluée comme ambitieuse et innovante par Mme Ségolène Royal, l'initiative de l'association se voit attribuer le "LABEL COP21". 
Pour en savoir plus 

Retour

17/07/2015 - Le MOOC Environnement et Développement durable est en ligne

L'UVED, avec le soutien du Ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la rechercher, lance les inscriptions du MOOC "Environnement et développement durable". Ce MOOC a pour objectifs de:
  1. interroger nos représentations de l'environnement et du développement durable, si on veut imaginer une société du vivre-ensemble (ce n'est pas une utopie, c'est un défi à relever!), il convient de proposer un projet qui rassemble plutôt qu'il ne divise;
  2. initier une meilleure compréhension de nos actions collectives, de nos engagements; être éco-citoyen implique à la fois des droits et des obligations;
  3. modifier nos comportements via l'éducation au développement durable, c'est à ce prix que nous parviendrons à adopter une attitude éco-responsable.
Arnaud DIEMER, Maître de conférences à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et Responsable de l’Observatoire des Représentations du Développement Durable (OR2D), est le référent scientifique de ce MOOC qui rassemble près de 40 experts nationaux et internationaux issus de 30 établissements différents. La session 1 de ce cours, qui comporte 8 semaines, débutera le 5 octobre et se terminera le 23 novembre 2015.
La fin des inscriptions est fixée au 16 novembre 2015.
Pour en savoir plus

Retour

14/07/2015 - La Communauté Urbaine de Dunkerque développe une plateforme collaborative de proximité pour réduire ses déchets

Afin de répondre à la problématique des déchets sur son territoire et dans une logique de réduction des coûts liés à leur ramassage, la Communauté Urbaine de Dunkerque lance une plateforme web afin de promouvoir le recyclage et l’économie de partage. Le dispositif Eco-mairie développé par une nouvelle entreprise du territoire, Toutéco, permet aux habitants de la CUD de déposer et consulter gratuitement des annonces afin de réduire la quantité de déchets, surtout lorsqu’il est possible d’offrir  une deuxième vie aux objets.  « Vide grenier virtuel », ce dispositif cherche avant tout à promouvoir les échanges de proximité, notamment grâce à la géolocalisation, en se positionnant sur le seul périmètre de la collectivité. La ville de Grande-Synthe a déjà lancé sa propre plateforme fin mai. Premier site de partage collaboratif à l’échelle d’une mairie ou d’un EPCI et déclinable pour chacun d’eux, les concepteurs souhaitent promouvoir une démarche économique, écologique, collaborative de la ville en recréant du lien social entre voisins. Pour Roméo Ragazzo, conseiller délégué à la collecte et au traitement des déchets à la CUD, cette plateforme « est une nouvelle étape dans la politique de réduction des déchets, c’est une démarche responsable qui permet des échanges conviviaux entre les habitants ». Pour en savoir plus.

Retour

09/07/2015 - L'ADEME, OREE et Solutions COP21 lancent les Trophées solutions Climat 2015

Dans le cadre de la COP21 à Paris en décembre 2015 l’ADEME, ORÉE, le C3D, le Crédit Coopératif, Solutions COP21, The Shift Project et World Efficiency, ont souhaité lancer les «Trophées Solutions Climat». Les entreprises sont en effet de plus en plus nombreuses à s’engager en faveur de la lutte contre le changement climatique. Les solutions existantes et portées par le secteur privées manquent néanmoins de visibilité. Les « Trophées Solutions Climat » ont donc comme objectif de récompenser les meilleures solutions en matière d’atténuation et/ou d’adaptation aux dérèglements climatiques. Pour en savoir plus ou pour déposer votre candidature à partir du 6 juillet, cliquez ici.

Retour

09/07/2015 - Save the date - Eco-campus 3, s’engager et agir ensemble pour le climat

La Conférence des présidents d'univesité et l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, la CGE et l’ESSEC, organisent les 15 et 16 octobre 2015, à l'Université de Nanterre, un colloque international labellisé COP21, « Eco-campus 3, s’engager et agir ensemble pour le climat », précédé de la soirée « Que s’est-il passé depuis Rio 2012 ? ». Ce colloque a pour ambition de mettre en perspective l'ensemble des actions menées par les établissements d’enseignement supérieur français et étrangers, de les rendre plus lisibles et de favoriser les dynamiques de territoire. Au travers de la mutualisation d'expériences, les participants, et particulièrement les dirigeants des universités et écoles, doivent enrichir leurs pratiques d'un point de vue méthodologique, élargir leurs partenariats et élaborer de nouvelles stratégies d’établissement et de sites, afin d’anticiper l’indispensable adaptation au changement climatique.   Eco-campus 3 a également pour objectif d’affirmer le rôle structurant des établissements d'enseignement supérieur et de recherche en tant qu’acteurs du changement climatique afin de produire la contribution de l’enseignement supérieur à la COP21, susciter des débats autour des outils existants et à créer, des innovations et des enjeux climatiques, et engager l’enseignement supérieur et la communauté internationale représentée par HESI (Higher Education Sustainability Initiative) vers un agenda des solutions « climat » à horizon 2020. Le Comité 21 est partenaire de l'événement.
Pour en savoir plus

Retour

08/07/2015 - Pour GoodPlanet, la solution est dans l'assiette !

Dans le cadre de la COP21, la Fondation GoodPlanet lance un nouveau programme, intitulé « La solution est dans l’assiette », composé de nombreux projets qui ont pour objectif de sensibiliser le grand public à l’impact de notre alimentation sur le climat. Regroupant des initiatives telles que Bon pour le Climat ou Incroyables Comestibles, « La solution est dans l’assiette » valorise les solutions innovantes dans tous les domaines de l’alimentation ; grande distribution, restauration, cuisine familiale, déchets ou encore consommation d’énergie comptent parmi les défis relevés par les différents projets. Le 24 septembre à Paris, la Fondation GoodPlanet organisera une conférence de presse sur « La solution est dans l’assiette ».
Pour en savoir plus sur cet évènement, cliquez ici
Pour en apprendre plus sur le programme, cliquez ici.

Retour

08/07/2015 - La Nièvre renouvelle son projet territorial de développement durable

Le Conseil départemental de la Nièvre a organisé fin mai, le lancement du renouvellement de Nièvre 2021, le projet territorial durable du département. En présence de plus de 150 participants issus du monde socio-professionnel, associatif et institutionnel, cette réunion a permis de dresser le bilan du projet départemental de développement durable de la Nièvre élaboré en 2009-2010, et de convaincre d’autres partenaires de s’engager dans cette démarche. Labellisé « Agenda 21 local », le projet Nièvre 2021 marque la volonté d’intégrer aux projets locaux toutes les composantes du développement durable. Chef de file de Nièvre 2021, le Conseil départemental de la Nièvre est une institution exemplaire en matière de développement durable et a fédéré autour de lui, dès l’origine du projet, de nombreux acteurs nivernais. A l’heure de ce premier bilan, chefs d’entreprise, producteur-fermier, SDIS, collège, présidents de Pays et de Communautés de communes, DREAL, Alterre Bourgogne sont venus témoigner et ont évoqué leurs actions menées en faveur du développement durable. Tous se sont attachés à donner envie ! Pour en savoir plus.

Retour

06/07/2015 - MOOC Énergies renouvelables UVED : les inscriptions sont ouvertes!

Le MOOC "Énergies renouvelables", que l'UVED a réalisé et coordonné en partenariat avec l'Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), et soutenu financièrement par l'ADEME, est en ligne et les inscriptions sont désormais ouvertes sur la plateforme FUN. Amener les apprenants à mieux comprendre les grands enjeux du 21ème siècle en matière de transition énergétique, tel est l'objectif du MOOC "Énergies renouvelables" ainsi que les moyens d'exploiter les différentes sources d'énergies renouvelables (soleil, vent, eau, chaleur du sol, biomasse). La vocation de ce cours en ligne est de renforcer les connaissances générales d'un large public sur la question des énergies renouvelables, d'accroître les capacités d'implication des personnes dans les grandes décisions relatives à la production et/ou à l'utilisation d'énergies renouvelables et de susciter l'émergence de nouveaux projets. 32 experts-scientifiques issus de 15 établissements différents (UPVD, CNRS, Université de Montpellier, Mines ParisTech, Université de Strasbourg, CIRAD, EPF École d'ingénieur-e-s, ENSTA Bretagne, École Navale, EDF, IFREMER, INRA, MJ2 Technologies, France Énergies Marines, SAIPEM) sont impliqués dans ce projet. La session 1 de ce cours débutera le 28 septembre 2015 pour se terminer le 23 novembre. La fin des inscriptions est fixée au 16 novembre 2015. Pour en savoir plus

Retour

06/07/2015 - Jeunes Reporters pour l'Environnement : le concours du journalisme s'ouvre aux étudiants

Le REFEDD et Jeunes Reporters pour l'Environnement s'associent pour ouvrir le programme à tous les étudiants. Jeunes Reporters pour l'Environnement, coordonné par la FEEE, est un programme international développé dans 30 pays qui a pour but de sensibiliser les jeunes au développement durable par la pratique du journalisme. Les sujets massivement couverts par les médias concernent souvent des problèmes, des catastrophes, des mauvaises nouvelles. Le journalisme de solution complète ces informations en présentant systématiquement les solutions qui répondent aux enjeux traités dans le reportage, pour permettre au public d'y contribuer et de s'engager dans l'action. Jusqu'à présent destiné aux 11-18 ans, le programme s'ouvre en France aux étudiants qui peuvent proposer des reportages dans trois catégories : article, vidéo / radio ou encore photos. Les reportages sont évalués par un jury de professionnels du développement durable et des médias. Les lauréats se verront remettre 4 prix de 1 000 euros.
Pour en savoir plus

Retour

06/07/2015 - SANOFI conclut un accord mondial avec SUEZ environnement pour améliorer la gestion de l’eau et des déchets

Sanofi et SUEZ environnement ont signé un accord cadre portant sur l’optimisation de la performance économique et environnementale des sites de production de Sanofi, en France et à l’international, pour une durée de trois ans renouvelable. Dans le cadre de cet accord, SUEZ environnement développera des solutions sur mesure visant d’une part à augmenter l’efficacité énergétique des sites de Sanofi, via l’optimisation du fonctionnement des systèmes et unités de traitement des eaux et des déchets et leur valorisation énergétique. D’autre part, ces solutions permettront de préserver la ressource en eau, notamment par l’optimisation de la gestion de l’eau, son traitement et son recyclage sur les sites de production.
Pour en savoir plus.

Retour

06/07/2015 - Le Grand Nancy organise un concours autour de la COP21

La Communauté urbaine du Grand Nancy organise dans le cadre de la COP21 un concours participatif photos/vidéos. Ce concours est ouvert à toute personne physique résidant dans le Grand Nancy, et concourant seule. L’objectif est de présenter une solution ou initiative mise en œuvre localement pour lutter contre le dérèglement climatique, par le biais de la photographie ou de la vidéo. Son lancement a eu lieu en même temps que la Semaine Européenne du Développement Durable au début du mois de juin et s’étendra jusqu’au 30 octobre prochain. De nombreux lots sont à gagner, offerts par le Grand Nancy et ses partenaires institutionnels EDF et ErDF. Le premier prix de chaque catégorie permettra aux deux lauréats de financer des travaux de maîtrise de l'énergie. Les gagnants seront invités à une soirée de remise des prix à l’automne 2015. Pour en savoir plus.

Retour

01/07/2015 - 477 établissements obtiennent le label Eco-école en 2015

Cette année, des centaines d’écoles, de collèges et de lycées ont mené des initiatives innovantes qui ont permis de changer durablement le fonctionnement de leur établissement. Le Jury Eco-Ecole, projet initié par la Fondation européenne pour l'éducation à l'anvironnement-FEEE, a pu étudier une diversité de projets de grande qualité mis en place grâce au travail concerté de la communauté éducative, mais également des partenaires locaux (collectivités locales, associations, etc.). Le Jury, composé de représentants de l’ADEME, d’Eco-Emballages, d’Ecofolio, du Réseau Ecole et Nature, de l'Association des Maires de France, de l’UNESCO, de l’UNICEF et de l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe, a accordé le label à 477 établissements. Ainsi, 285 Eco-Ecoles, 137 Eco-Collèges et 55 Eco-Lycées de toute la France pourront hisser le drapeau millésimé 2015 ! Découvrez des exemples de projets

Retour

26/06/2015 - 8 juilllet : Conférence sur les synérgies de la biodiversité et du climat

Dans le cadre du colloque scientifique international « Our commun future under climate change », l’association OREE organise le 8 juillet avec la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) une conférence sur le thème des actions des parties prenantes par rapport aux enjeux de biodiversité et de climat. La conférence vise à identifier des défis communs dans la lutte pour la préservation de la biodiversité et celle contre le changement climatique. Par l’expérience recueillie par les membres d’ORÉE, des solutions construites par les acteurs économiques seront présentées, qui sont bénéfiques à la fois pour le climat et la biodiversité.
Pour en savoir plus

Retour

24/06/2015 - Le Conseil Régional du Limousin accompagne les apiculteurs professionnels

C'est dans un contexte d'élaboration du Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) que le Conseil Régional a décider de lancer une mesure d'aide agro-environnementale destinée aux apiculteurs professionnels. Dans le cadre du fonds européen agricole pour le développement rural (Faeder), le Limousin met en place cette mesure pour améliorer le potentiel pollinisateur des abeilles et accompagner le maintien de pratiques agricoles favorables à la biodiversité et aux continuités écologiques. Cette aide pluriannuelle destinée aux apiculteurs professionnels sera de 21 euros par colonie et par an jusqu'en 2020. Pour y être éligible, un apiculteur doit élever 12 colonies au minimum par emplacement. Une soixantaine de producteurs limougeaudes possédant plus de 70 ruches sont susceptibles d'en bénéficier. Pour en savoir plus.

Retour

22/06/2015 - La ville de Niort lauréate du Grand Prix de la Revue des Collectivités Locales

La Mairie de Niort a obtenu la mention spéciale du Grand Prix de la Revue des Collectivités Locales pour son nouveau cimetière écologique. Implantée en bordure du cimetière traditionnel, la parcelle de 4 000 mètres carrés a été entièrement conçue par les services municipaux qui en assurent désormais la gestion. Les choix techniques se sont portés sur des matériaux naturels et la biodiversité a été favorisée par la mise en place d’hôtels et de nichoirs à insectes. Par ailleurs, les déchets verts sont valorisés sur site et l’utilisation de produits phytosanitaires est strictement proscrite. Les minéraux présents sur le lieu ont également été utilisés et reconvertis en bancs. Dans la continuité de l’Agenda 21 adopté par la ville, la réduction de l’empreinte écologique du cimetière figure parmi les impératifs du cahier des charges. Le process d’inhumation des corps est ainsi très différent des réalisations traditionnelles : sauf en cas d’absolue nécessité, le corps ne reçoit plus de soins de conservation. Il est ensuite déposé dans un cercueil ou une urne en matériaux biodégradables. En attribuant une mention spéciale au cimetière naturel de Souché, le jury a voulu le caractère novateur de ce projet. Pour en savoir plus.

Retour

22/06/2015 - A lire : la rencontre ORÉE & C3D sur Nouvelle pensée économique : Quelle réalité ? Quels résultats ?

Cet évènement a été organisé le 10 mars dernier par OREE et le CD3 sous le parrainage de Serge BARDY, Député de Maine-et-Loire et auteur du rapport interministériel « De l'intelligence collaborative à l'économie circulaire : France, terre d'avenir de l'industrie papetière ». Pour tenter de décrypter les transformations de notre économie face aux enjeux de la planète, se sont succédés des experts et économistes de renommée internationale (Eloi LAURENT et Philippe AGHION) dont certains adhérents d'ORÉE fortement impliqués sur ces questions : Christian DE PERTHUIS, Professeur d'économie à l'Université Paris Dauphine, Président de la Chaire Economie du Climat et Personnalité qualifiée d'ORÉE ; Christian DU TERTRE, Professeur en sciences économiques à l'Université Paris Diderot et directeur scientifique d'ATEMIS ; Philippe BIHOUIX, Ingénieur, cofondateur de l'Institut Momentum et directeur de la filiale logistique Geodis de la SNCF ; Fouad BENSEDDIK, Directeur des Méthodes de Vigeo ; Nicolas IMBERT, Directeur éxécutif de Green Cross France et Territoires.Cédric BAECHER, Eloïc PEYRACHE, Alexandre RAMBAUD et Laurence VANDAELE ont également partagé avec nous leurs analyses et retours d'expérience. A télécharger

Retour

22/06/2015 - 45ème campagne de prévention des déchets sauvages : Vous pouvez laisser une plus belle trace sur terre !

En 2015 et à quelques jours des premiers grands départs, à travers l’association « Vacances Propres », maires de France, Ministère de l’Ecologie et entreprises engagées dans la prévention des déchets sauvages ont décidé de passer à la vitesse supérieure. En effet, les communes constatent chaque jour que les déchets sauvages se multiplient. Pire, ceux qui les jettent ainsi négligemment ne semblent pas se rendre compte de l’incivilité de leur geste et de ses conséquences. Pourtant, 59% des Français jugent les déchets sauvages « inadmissibles » et « irrespectueux », selon une étude récente réalisée par l’association*. Face à ces difficultés, l’association passe à l’offensive en termes de ton, avec une campagne** visant à réveiller les consciences et à rappeler le caractère inacceptable de ce geste. Elle interpelle directement les auteurs des gestes incivils et leur adresse un message incitatif : Vous pouvez laisser une plus belle trace sur terre !
* Étude Vacances Propres / Market Invest 2015
** BDDP&Fils, acteur de la campagne Vacances Propres 2015
Pour en savoir plus

Retour

21/06/2015 - La Franche-Comté lance le premier prêt BBC comtois pour soutenir la rénovation énergétique

Le premier prêt "bâtiment basse consommation" (BBC) comtois a été engagé le 19 mai dernier par le Crédit agricole Franche-Comté dans le cadre du partenariat avec la région. C’est une première en France ! Le coût des rénovations BBC, d’environ 20 000 € pour une rénovation partielle et de 45 000€ pour une rénovation globale, apparaît pour beaucoup comme un frein. Le partenariat Crédit agricole-région vise ainsi, via un prêt bancaire, à rendre ces projets accessibles au plus grand nombre, y compris aux ménages dits « modestes » ou « très modestes » (selon l’Agence nationale de l’Habitat). En 2014, plus de 200 ménages francs-comtois ont souhaité s’engager dans une démarche de rénovation BBC. Ce prêt vient notamment compléter le programme d'aides Effilogis de la région francomtoise pour les propriétaires qui veulent rénover leur logement pour en faire un bâtiment basse consommation (BBC), confortable, valorisé, moins couteux en énergie et plus respectueux de l’environnement. Les particuliers peuvent ainsi bénéficier d’informations et conseils gratuits, de financements, et d’un accompagnement technique. Pour en savoir plus.

Retour

19/06/2015 - Aéroports de Paris, Air-France KLM et GIFAS s’engagent dans la lutte contre le dérèglement climatique

Trois acteurs majeurs français majeurs du transport aérien, Aéroports de Paris, Air France-KLM et le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales réaffirment par la signature d’une déclaration commune leur engagement en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique. Ainsi le groupe Aéroports de Paris se donne comme objectifs de : diminuer les émissions de CO2 de ses infrastructures aéroportuaires par passager de 50% entre 2009 et 2020, tout en développant le trafic ; améliorer sa performance énergétique de 1,5% par an sur la période 2016-2020, ce qui représentera une réduction d’environ 15% entre 2009 et 2020, et établir la part d’énergies renouvelables dans la consommation finale de ses aéroports à 15% en 2020. Quant au groupe Air France-KLM, il s’engage à : réduire les émissions de CO2 de ses opérations aériennes de 20% d’ici 2020 par rapport à 2011 ; améliorer de 20% la performance énergétique de ses installations fixes d’ici 2020 par rapport à 2011 et mobiliser tous les acteurs pour promouvoir la création d’une filière de biocarburants pour l’aviation en France et aux Pays-Bas. 
Télécharger la déclaration d'engagement.

Retour

19/06/2015 - L'ARPE Midi-Pyrénées organise un petit-déjeuner sur la COP21

La recontre se tiendra ce mardi 23 juin de 9h à 11h, à l'Hôtel de Région à Toulouse et débutera par un mot d'accueil de Françoise DEDIEU-CASTIES, Vice-présidente en charge du développement durable à la Région Midi-Pyrénées. Engagée de manière très volontariste dans la lutte contre le changement climatique et dans l’adaptation, la Région entend à son niveau contribuer à la réussite de la conférence de Paris. Ainsi, en 2015, les petits déjeuners de la Région Midi-Pyrénées seront dédiés à la COP 21 avec un cycle de 4 matinées débat, de juin à novembre, pour donner les clés de compréhension des enjeux climatiques planétaires et des négociations internationales, et pour mettre en avant les acteurs de Midi-Pyrénées déjà engagés dans des solutions locales. Ce premier petit-déjeuner mettra l’accent sur les clefs de compréhension des enjeux climatiques planétaires, les enjeux de la COP21, et proposera le témoignage d’acteurs de Midi-Pyrénées engagés. Le programme est disponible iciPour vous inscrire.

Retour

18/06/2015 - Les Hauts-de-Seine engagés pour lutter contre l'insécurité alimentaire

Dans le cadre de sa politique de coopération internationale, le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine a souhaité doter son action d'un périmêtre clair et lisible, et d'en faire une aide au développement mieux encadrée et mieux ciblée. Son programme de coopération s'intéresse désormais aux enjeux de sécurité alimentaire et vise notamment à soutenir l'agriculture familiale qui nourrit plus de 70% de la population mondiale. Pour recentrer son action sur cette thématique de développement, le département s'est attaché à répondre aux besoins locaux et à s'y adapter en travaillant avec les opérateurs professionnels bien implantés. Ce sont donc Haïti, le Cambodge  et l'Arménie qui bénéficient de la coopération décentralisée des Hauts-de-Seine, pour soutenir la production d'un cacao de qualité, améliorer les techniques agricoles ou encore relancer l'économie locale. Pour en savoir plus.

Retour

17/06/2015 - La Région Ile-de-France a remis le Prix étudiant de l’essai sur la thématique Air-Climat

Depuis deux ans, la Région Île-de-France, avec le soutien du MOTif (Observatoire du Livre et de l’écrit de la Région  Ile-de-France), organise le Prix étudiant de l'essai. Pour sa seconde édition, la thématique choisie est « Air-climat ». Cette thématique est d'autant plus pertinente cette année avec l'organisation de la COP21 en Ile-de-France. Ce prix a pour objectif de : promouvoir et renforcer la culture en milieu universitaire autour d'une œuvre littéraire sur une thématique annuelle pluridisciplinaire ; revaloriser la lecture auprès des étudiants franciliens dans le cadre d'un prix portant sur une forme littéraire peu étudiée ; valoriser les pratiques culturelles étudiantes. Pour cette seconde édition, cinq ouvrages ont été présélectionnés et soumis à un jury composé de 15 membres, tous étudiants dans la région, inscrits dans des formations pluridisciplinaires, en licence, master et doctorat. Le lauréat « Scénarios d'avenir : futurs possibles du climat et de la technologie » de Bertrand Guillaume et Valéry Laramée de Tannenber aux éditions Armand Colin a  su toucher le jury grâce à un effort d'accessibilité et de vulgarisation scientifique assumé. Cet ouvrage donne ainsi à chacun les outils nécessaires pour mieux comprendre les enjeux et les conséquences du réchauffement climatique. La remise du prix a eu lieu sur le stand de la Région Ile-de-France au Salon du Livre Porte de Versailles, en présence du jury étudiant et d'Isabelle This Saint-Jean, Vice-présidente de la Région Ile-de-France en charge de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Pour en savoir plus.

Retour

16/06/2015 - Le site internet du village d'Ayen est lancé

S'il est une évidence sur le territoire d'Ayen, c'est que le bien-vivre ensemble et la prise en compte du développement durable passent nécessairement par l'implication de tous. Le collectif "Le Durable a son Village" a toujours eu à coeœur de valoriser cette dynamique, en diffusant sur son blog de nombreuses actualités. Mais le blog a fait son temps. Ainsi, un nouveau site dédié au développement durable à Ayen et au-delà est lancé : www.ledurableasonvillage.com. Comme son nom l'indique, ce site sera dédié non seulement au Collectif associatif "Le Durable a son Village" mais bel et bien à tous les acteurs du territoire : la commune d'Ayen, le collectif et ses adhérents, les partenaires...  Egalement soucieux de partager les expériences et de favoriser la rencontre, le collectif met à disposition de tous des outils et documents pour mieux comprendre et reproduire la démarche et les actions d'Ayen. Il s'agit donc d'une source d'information aussi bien pour les Ayennois que pour tous ceux qui s'intéressent au développement durable.

Retour

10/06/2015 - Lancement de l'opération « 10 HEURES POUR L’OUTRE‐MER - CONFÉRENCE CLIMAT »

En tant que pays hôte, la France se doit de proposer une vision ambitieuse et exemplaire lors de la conférence de Paris (COP21). Sa capacité à inclure tous ses territoires est un élément essentiel pour assurer la réussite française à la conférence. Dans ce cadre, l’association Outremers Métamorphose organise l’émission 10h pour l’Outremer : Les outre-mer à la conférence climat diffusée sur Terre TV le 27 juin de 10h à 20h. Un petit déjeuner presse est organisé le Jeudi 17 juin à 9h30 au café le Père Tranquille, rue Pierre Lescot, métro Les Halles, Paris 1er. A travers cette émission, l’association souhaite ainsi créer des passerelles entre ces territoires et les négociations onusiennes afin de préparer la COP21. Tous les territoires d’Outre-mer font face au changement climatique, dont les conséquences s’expriment plus fortement qu’en France métropolitaine. De la Polynésie à Mayotte, l’Outre-mer est au cœur de nouveaux enjeux : la protection et la valorisation de la biodiversité, les efforts d’adaptation au changement climatique mais aussi la mise en place de transitions énergétiques. A travers le projet 10h pour l’Outremer, l’association Outremers Métamorphose propose de pallier à une offre médiatique existante non adaptée aux ultramarins, en proposant un programme qui reflète la complexité de chaque territoire. Des personnalités telles que Jean Jouzel et Monique Barbut interviendront au cours de tables rondes pour débattre des enjeux spécifiques à chaque territoire ultramarin: transports, innovations, financements, migrations, océans sont quelques-uns des sujets qui seront abordés. Télécharger le programme détaillé ici.
Invitation pour la conférence de presse
Communiqué

Retour

10/06/2015 - Compostage dans les écoles : 30 tonnes de déchets compostés à Besançon

Le 9 juin 2015, l’école élémentaire Curie a effectué une démonstration de tamisage du compost afin de "sensibiliser les enfants sur le cycle de la matière et les vertus du compostage". Ce fut également l’occasion de faire le bilan du compostage dans les restaurants scolaires. Vingt-quatre écoles bisontines sont équipées de composteurs et deux déposent leurs déchets organiques au Sybert. L’opération a été lancée par la ville de Besançon en 2012. L’installation de composteurs en restaurants scolaires a pour objectif de "limiter les quantités de déchets organiques", donc limiter le gaspillage, et de "valoriser cette matière en compost". Les 2.000 élèves concernés trient leurs déchets de repas et les portent au composteur. Après maturation du compost, ce dernier est utilisé pour le jardinage. En un an, l’ensemble des restaurants scolaires de la ville produisent 115 tonnes de déchets. A Besançon, 80 composteurs sont installés dans les cantines de la ville. 52%, soit 30 tonnes de déchets y sont détournés ou compostés. A noter que 38% des déchets sont non compostables. L’opération est conduite par la Ville de Besançon (Mission Développement Durable, et Direction Education), et soutenue par l’Ademe (Participation au financement de l’animation du programme et de l’investissement) et le Sybert (Financement des animations scolaires). (Source : ma commune.info - 10 juin 2015)

Retour

10/06/2015 - SUEZ Environnement et l’UNESCO, partenaires en faveur de la protection des océans.

La Journée mondiale de l’océan, organisée le 8 juin 2015 par la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) de l’UNESCO et la Plateforme Océan et Climat 2015, vise à sensibiliser l’ensemble des parties prenantes à la nécessité d’inscrire les océans au cœur des négociations sur le climat, notamment la conférence Paris Climat 2015, et de mener des actions concrètes pour préserver cette ressource. Partenaire majeur de cette Journée, SUEZ environnement s’engage à soutenir - dans la durée - les actions menées par la COI/UNESCO. Le Groupe soutient par ailleurs les initiatives de quatre ONG engagées dans la protection des écosystèmes marins sur les cinq continents : « 7ème Continent », « Expédition MED », « Goodplanet » et « Surfrider Foundation Europe » dont SUEZ Environnement est partenaire depuis 2006. SUEZ Environnement propose également des solutions pour limiter la pollution des océans en amont telles que : anticiper les pollutions d’origine terrestre ; protéger le littoral et préserver la biodiversité des milieux marins.
En savoir plus. 

Retour

09/06/2015 - Inscriptions ouvertes : Formation EEU et participations citoyennes

Vivacités et Auxilia proposent une formation co-construite  sur "Education à l'environnement urbain et participations citoyennes". Il s'agit de découvrir et s'approprier les méthodes et approches pédagogiques en EEU* pour accompagner des dispositifs participatifs et d'explorer les croisements et les synergies possibles entre les processus pédagogiques et participatifs. Cette formation s'adresse aux agents des collectivités territoriales, aux salariés du secteur associatif et du monde de l'entreprise, et toute autre personne souhaitant développer des compétences pour accompagner des projets participatifs sur son territoire.
Le coût de la formation est de 900 € TTC (les frais de repas sont inclus). Plusieurs possibilités de prise en charge (se renseigner auprès de votre OPCA). Inscriptions avant le 15 octobre 2015  Accédez au formulaire en ligne, cliquez ICI.
Dates : 5 et 6 novembre 2015 - Lieu : à Paris
Programme détaillé : cliquez ici
* EEU : Education à l'environnement urbain

Retour

09/06/2015 - L'association Orée présente le premier recueil des initiatives franciliennes de l'économie circulaire

L'association ORÉE présente avec le soutien de la DRIEE, le premier recueil cartographique des initiatives d'économie circulaire en Île-de-France. L’économie circulaire vise à optimiser la gestion des ressources afin d’en minimiser leur production et économiser la consommation en matières premières. Ce modèle s’inspire ainsi du fonctionnement en boucle des écosystèmes naturels au contraire du modèle standard linéaire (extraire, produire, consommer, jeter) qui repose sur une utilisation sans limites des ressources. Réalisé en partenariat avec le comité francilien (la DRIEE Île-de-France, l'ADEME Île-de-France, l'ARENE, la DIRECCTE, l'IAU, ETD, le conseil régional d'Île-de-France, Paris Région Entreprises, la Mairie de Paris, l'ORDIF, le TEDDIF et ORÉE) le recueil offre une vision globale des initiatives franciliennes les plus emblématiques en économie circulaire. Au regard des 7 champs de l'économie circulaire établis par l'ADEME, ce sont près de 90 initiatives qui ont été recensées et qui témoignent de la diversité des démarches en Ile-de-France. Le recueil est disponible sur le site de l'association Orée

Retour

08/06/2015 - Elior sensibilise à la consommation responsable

Elior décide de sensibiliser ses convives et collaborateurs à la consommation responsable. Lancées à l’occasion de la semaine européenne du développement durable, plusieurs campagnes de communication participent à la promotion des bonnes pratiques pour lutter contre le changement climatique à chaque étape d’un repas : production locale, agriculture biologique, pêche responsable, éco-gestes en cuisine et menus « low carbon ». Elior encourage ainsi l’agriculture et l’approvisionnement responsable. Pour ce faire, il est proposé un outil : l’« échelle carbone », qui permet de mieux connaître les répercussions de son alimentation sur l’environnement. Le Groupe présente également dans ses restaurants un ensemble d’astuces, concernant des gestes moins énergivores à reproduire chez soi. Enfin, Elio propose des menus respectueux de l’environnement : Buffets de desserts élaborés à partir de produits issus du commerce équitable, menus végétariens, plats cuisinés à partir de viande labélisée « Bleu, Blanc, Cœur », poisson issu de la pêche responsable ou encore fraise et salade « locales ».
En savoir plus. 

Retour

05/06/2015 - Eco-emballages : Le Guide de l’éco-conception

Eco-emballages et L’Alliance 7 viennent de publier un guide pratique de l’éco-conception pour aider les entreprises à réduire leurs emballages et faciliter leur recyclage. Ce guide tient compte des particularités du secteur de l’épicerie et de la nutrition spécialisée. Il a été rédigé par un groupe de travail réunissant des experts en matériaux et éco-conception d’Eco-emballages ainsi qu’un panel d’entreprises. L’objectif du guide est d’expliquer de façon concrète la marche à suivre pour mieux concevoir les emballages. Il recueille un ensemble d’exemples de mise en œuvre de grandes entreprises tel que Ricola, qui a allégé ses étuis carton sans modifier l’aspect de son produit, de Nestlé, qui a déplacé sa cartonette-recette pour réduire le poids des tablettes de chocolat, ou encore du nouvel emballage en papier kraft biodégradable des biscuits St-Michel. Le guide permet de répondre aux questions : « Pourquoi éco-concevoir ses emballages ? », « Comment s’y prendre et par où commencer ? », « Qui contacter pour trouver de l’aide ? ». 
Pour en savoir plus.
Pour télécharger le guide de l'éco-conception. 

Retour

03/06/2015 - Votez pour le projet GERES sur My Positive Impact : Des maisons bioclimatiques en Afghanistan

Afin d’améliorer les conditions de vie en Afghanistan, de diminuer la pression sur la biomasse et de réduire les émissions de gaz à effet de serre, le GERES propose des techniques bioclimatiques simples et efficaces pour l’habitat : isolation des maisons et utilisation de l'énergie solaire, abondante et gratuite dans ce pays montagneux. Peu chère et réalisée avec des matériaux disponibles localement, cette solution adaptée au climat froid et aride afghan consiste à construire une véranda en bois ou en métal sur la façade sud des maisons. Facile à installer, cette véranda devient une agréable pièce à vivre dont la chaleur se diffuse dans les pièces adjacentes. Quelques chiffres clés : 855 maisons rénovées et équipées à Bamyan entre 2009 et 2012 3050 maisons rénovées et équipées à Kaboul entre 2012 et 2014 +10°C à l’intérieur des logements 21 à 32 % d’économies d’énergie 200 salariés impliqués dans les 61 petites entreprises partenaires 200 000 maisons potentiellement éligibles à Kaboul. Pour en savoir plus

>> Consulter le document

Retour

28/05/2015 - La Gironde sélectionnée parmi les 50 solutions de My Positive Impact

La campagne "My positive impact" de la Fondation Nicolas Hulot est lancée une seconde fois avec 50 nouvelles solutions pour le climat. Parmi ces nouvelles solutions soumises aux votes des citoyens, le département de la Gironde présente l'acte III de son Agenda 21 et son engagement pour le bien-être de tous et le climat.  Ce troisième programme d'actions s'articule en effet autour de trois grands enjeux : la capacité alimentaire, l'autonomie énergétique et les mobilités choisies pour atteindre un objectif unique, le bien-être de tous. Grâce à la plateforme en ligne et les votes des citoyens, la Fondation proposera une campagne de communication d'envergure aux 5 solutions qui auront recueilli le plus de voix. Pour voter, une inscription sur mypositiveimpact.org est requise, et permets ensuite d'attribuer chaque jour une ou plusieurs voix aux solutions les plus appréciées. Pour souteninr le troisième Agenda 21 de la Gironde, c'est ici.

Retour

22/05/2015 - Appel à projets pour la « Mobilité rurale » en Région Bourgogne

En partenariat avec l’ADEME, la Région Bourgogne a lancé fin mars un appel à projet « Mobilité rurale » pour accompagner, de leur conception à leur réalisation, des projets qui mettent en œuvre de nouvelles façons de se déplacer, dans les territoires ruraux et péri-urbains, notamment avec le rabattement vers des réseaux de transports collectifs existants. L’appel à projets vise à apporter des réponses satisfaisantes aux besoins de déplacement des personnes et des entreprises, tout en réduisant le recours au véhicule à usage individuel, dans ces territoires. Il favorise les alternatives émergentes de mobilité (auto-partage, auto-stop organisé, covoiturage…). Peuvent candidater les projets des communes, EPCI, pays, syndicats mixtes, associations et entreprises qui proposent une nouvelle façon de se déplacer en réduisant l’impact sur l’environnement. Les dossiers sont à renvoyés avant le 1er septembre 2015. Pour en savoir plus.

Retour

22/05/2015 - L’investissement responsable pèse plus de 550 milliards d’euros en France

Novethic (filiale de la Caisse des Dépôts) présente les résultats de son enquête annuelle sur les chiffres du marché de l'investissement responsable français, réalisée pour la première fois en partenariat avec le Forum pour l'Investissement Responsable (FIR). La gestion de l’Investissement Socialement Responsable, consistant à avoir une sélection de chaque émetteur sur des critères Environnementaux, Sociaux ou de Gouvernance (ESG), atteint près de 223 milliards d'euros fin 2014. L’intégration de critères ESG est désormais appliquée sur 356 milliards d’euros. Les investisseurs institutionnels dominent largement ce marché (82% contre 18% d’investisseurs particuliers). Les assureurs sont les moteurs de la croissance de l’investissement responsable français, détenant deux tiers des encours. L’exclusion normative, qui se traduit par un refus d’investir dans les entreprises commettant des violations graves ou répétées des conventions internationales, se généralise et est appliquée sur 1952 milliards d’encours. Les Green Bonds, financements verts, atteignent au total 2,8 milliards d’euros.
En savoir plus

Retour

22/05/2015 - 15ème Trophée RSE de la profession comptable : candidature jusqu’au 1er juin

Le Trophée RSE de la profession comptable, co-organisé par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) et la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC), récompense l'effort responsable des entreprises, de toutes tailles, de tous secteurs d'activité, soumises à réglementation ou non. Les entreprises ayant communiqué leurs informations environnementales, sociales et sociétales par le biais d’un rapport peuvent concourir soit dans la catégorie « meilleur rapport obligatoire », soit dans la catégorie « meilleur rapport volontaires », selon qu’elles soient soumises ou non à une obligation réglementaire de publication. Les rapports 2014 ou 2015 sont acceptés. Les entreprises inscrites dans une politique RSE sans avoir formalisé cette dernière sous la forme d’un rapport peuvent concourir dans la catégorie « meilleure démarche RSE ». La cérémonie de remise des trophées aura lieu le 18 juin 2015, de 9h à 13h, au Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables.
En savoir plus

Retour

21/05/2015 - Nantes, une université durable à l’horizon 2020

Après s'être engagée dans une démarche d'Agenda 21 en 2007, l'Université de Nantes a affirmé sa volonté de poursuivre ses efforts en se dotant, en septembre 2013, d'une vice-présidence dédiée et d'une direction de la qualité et du développement durable dont les deux objectifs principaux sont l’intégration de la qualité à tous les niveaux de l'établissement et le renforcement de la prise en compte du développement durable. L'Université a aussi la volonté de participer pleinement au développement de son territoire. Sa stratégie Qualité et Développement Durable s’appuie sur la cartographie de ses processus et s’inscrit dans un calendrier allant jusqu’à 2020. Face aux enjeux de cette stratégie, des priorités, résultantes de la consultation menée au printemps 2013, ont été établies. Il s’agit de réussir la transition énergétique de l'Université, avec l’écriture d’un schéma directeur énergies et fluides, et de mettre en place une gestion performante des déchets par l’élaboration d’un plan d’actions. L’établissement propose aussi de nombreuses formations initiales et continues en développement durable, notamment sur la question énergétique. Une formation courte sur la transition énergétique des territoires a été mise en place. Pour en savoir plus 

Retour

21/05/2015 - Paris Habitat renouvelle sa collaboration avec Egis

Egis intervient aux côtés de Paris Habitat depuis plus de 15 ans. Dans la continuité de cette collaboration, Paris Habitat a récemment attribué à Egis un contrat d’assistance pour les installations de chauffage sur l’ensemble de son parc, soit plus de 120.000 logements. A ce titre, les équipes conseil d’Egis assurent le suivi opérationnel de l’exploitation et de la maintenance des équipements techniques de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Ce partenariat permet ainsi la gestion prévisionnelle de la durée de vie des équipements et l’amélioration continue de la performance énergétique. Egis assure également le suivi technique des opérations neuves et des restructurations, ainsi que la maîtrise d’œuvre des rénovations de 600 chaufferies. Ce projet a pour objectifs de rationaliser les consommations d’énergies et de contribuer à la maîtrise du changement climatique. 
En savoir plus

Retour

21/05/2015 - La Fabrique du 13 recycle les bâches publicitaires

Sacs, tabliers, carnets de note, housses d’ordinateurs portables, porte-clés… le Conseil général des Bouches-du-Rhône a mis en place un circuit de recyclage des bâches publicitaires utilisées pour ses expositions temporaires. En toile «evergreen», ces bâches sont transformées en objets design et proposées à la vente pour le grand public. Chaque création est une pièce unique. Pour redonner une seconde vie à ses toiles géantes et créer des accessoires écolos exclusifs, le Conseil général des Bouches-du-Rhône a fait le choix de s’adresser à un Etablissement de Service d’Aide par le Travail (ESAT) via une procédure de marché réservé. Initiative innovante, La fabrique du 13 répond ainsi à deux principes de développement durable du Conseil général dans le cadre de la démarche «Agenda 21» : le recyclage de matériaux couteux et l’insertion sociale de personnes en situation de handicap. Pour en savoir plus.

Retour

20/05/2015 - Bourg-la-Reine présente le programme d'actions de son Agenda 21

Engagée depuis plusieurs années pour le développement durable, Bourg-la-Reine a construit son Agenda 21 depuis près de 4 ans avec tous les acteurs du territoire et de la collectivité. Officiellement adopté fin 2013, l'Agenda 21 de Bourg-la-Reine formalise son engagement pour le développement durable grâce à 60 actions qui seront déployées de 2014 à 2020. Pour chaque action, les enjeux et les mesures concrètes sont détaillées, accompagnées d'un budget, d'un calendrier prévisionnel et d'indicateurs de suivi. Convaincue de la nécessité d'en faire une démarche participative que les citoyens s'approprient et à laquelle ils donnent du sens, la ville a récemment créé un groupe citoyen pour le développement durable dans la continuité des concertations menées avec les habitants pendant l'élaboration du programme d'actions. Pour en savoir plus.

Retour

20/05/2015 - Ecofolio : Recyclage des papiers, éduquez aux éco-gestes !

Ecofolio, en collaboration avec la communauté éducative, a élaboré deux programmes pédagogiques qui abordent l’éducation au développement durable à travers le cas concret du recyclage des papiers. Le programme Léo Folio, diffusé avec le Ministère de l’Education nationale dans le cadre des « Itinéraires de citoyenneté », se compose d’un kit avec des fiches-ateliers prêtes à l’emploi, d’expositions itinérantes, de modules e-learning et un espace « Médiathèque ». Déjà diffusé dans plus de 10 000 écoles, il est aussi utilisé par les collectivités et les associations d’éducation à l’environnement et a contribué à la mise en place d’action concrètes sur le terrain : déploiement de bacs de recyclage dans les établissements scolaires, concours d’écriture avec la presse locale, création d’expositions, opérations de déstockage … Pour le secondaire, le programme Défi papiers vient d’être lancé. Entièrement dématérialisé, intuitif et pédagogique, Défi Papiers est un véritable projet d’établissement piloté par les enseignants et réalisé par les élèves. Outil dématérialisé, il accompagne élèves et professeurs du diagnostic papiers de leur établissement jusqu’à la mise en place d’une véritable stratégie de tri et de collecte dont les résultats sont quantifiables en fin de projet. Pour s’inscrire gratuitement :
Léo Folio (primaire)
Défi papiers (secondaire)

Retour

19/05/2015 - Dominique Bussereau, nouveau président de l'ADF

Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de la Charente-Maritime, a été élu mercredi 13 mai président de l'Assemblée des départements de France (ADF). Il succède ainsi à Claudy Lebreton. Dominique Bussereau a immédiatement fait part de son intention de s’engager sur 5 chantiers prioritaires : le périmètre des compétences de l’échelon départemental, contenu dans le projet de loi NOTRe et prochainement discuté au Parlement, le financement des trois allocations individuelles de solidarité (RSA, APA, PCH), la place des départements dans la nouvelle architecture régionale, l’approfondissement de la décentralisation avec une approche plus complémentaire des travaux menés par les associations d’élus locaux (ARF-ADF-AMF), le dossier numérique et ses enjeux de modernité. Ont, par ailleurs, été nommés vice-présidents : Pierre Bedier (Yvelines), Jean-Yves Gouttebel (Puy-de-Dôme), Bruno Sido (Haute-Marne) et Maurice Leroy (Loir-et-Cher). André Viola (Aude) a été, pour sa part, nommé secrétaire général et Alain Lambert (Orne), trésorier. Site de l'ADF.

Retour

15/05/2015 - La Région Bretagne accompagne le déploiement de l’économie circulaire sur son territoire

Fin 2014, le Conseil régional lançait un appel à manifestation d’intérêt sur l’économie circulaire afin d’accompagner le développement sur le territoire breton de ce modèle économique vertueux. Les entreprises, collectivités et associations étaient appelées à candidater pour proposer des réalisations concrètes. 35 structures ont répondu et parmi elles, 8 projets ont retenu l’attention de la région et bénéficieront donc de 108 000€ de subventions pour réaliser leur projet. La particularité des projets sélectionnés est notamment de pouvoir rendre visible des résultats d’ici un an qui illustreront l’impact positif de l’économie circulaire en Bretagne. Les initiatives concernent par exemple la réutilisation des coquilles d’huitres, l’éco-conception d’un équipement scolaire ou encore la création d’un parc d’activités collaboratif en centre-ville. Pour en savoir plus.

Retour

13/05/2015 - Angers desservi par un réseau de bus plus propres

Dans le cadre du PCET et afin de réduire à la fois la dépendance au pétrole et de maitriser les coûts de fonctionnement du réseau de transports collectifs, Angers Loire Métropole et Keolis Angers cherchent à limiter la consommation des bus urbains. Un système de ventilateurs électriques développé au Royaume-Uni et remplaçant les ventilateurs hydrauliques a ainsi été testé sur six bus à Angers et a montré une réduction de la consommation d’environ 5%. Au regard du succès du test réalisé, Angers Loire Métropole s’engage sur un équipement à grande échelle de son parc bus : 100 bus au total seront équipés « d’e-Fan » entre 2015 et 2017, une première en France. Les économies attendues permettront de réduire les coûts d’exploitation du réseau, d’économiser plus de 120 000 litres de gazole par an, soit 312 tonnes de CO2. Pour en savoir plus.

Retour

07/05/2015 - Nouveau rapport de l’UNICEF - Education aux droits de l’enfant : la France peut mieux faire !

D’après la nouvelle étude de l’UNICEF «  Enseigner et apprendre les droits de l’enfant : étude de la mise en oeuvre dans 26 pays », la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) n’est pas assez intégrée dans le système éducatif français. Rappelant que l’éducation aux droits de l’enfant est un levier fort du vivre-ensemble et qu’elle a déjà montré son impact sur la réussite et le climat scolaires, l’UNICEF présente les défis actuels de l’école. Selon le projet d’enseignement moral et civique, les droits de l’enfant devraient pouvoir être abordés à chaque cycle, cependant le programme actuel ne garantit cette régularité d’où la nécessité d’une version définitive des programmes scolaires garantissant que les droits de l’enfant soient abordés à chaque année de la scolarité. De plus les droits de l’enfant ne sont pas clairement inscrits dans le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l'éducation et l’étude met en avant l’impact négatif du « turn-over » des enseignants et personnels dans les zones les plus sensibles sur le climat scolaire. Pour en savoir plus

Retour

05/05/2015 - « Tous Solidaires Valdelia », opération de collecte de déchets d’ameublement professionnel

L’éco-organisme à but non lucratif Valdelia a inauguré le 29 avril dernier une vaste opération de collecte et de sensibilisation des professionnels au recyclage de déchets d’ameublement professionnel. Déployé dans douze grandes villes françaises, le défi « Tous Solidaires Valdelia » débutera le 29 avril à Rennes pour se terminer le 30 septembre à Bordeaux. Pendant une semaine dans chacune des villes, tous les professionnels locaux sont invités à faire gratuitement recycler leurs meubles professionnels usagés grâce aux services Valdelia ou à faire une promesse de dons de leurs meubles. Pour chaque tonne collectée, une dotation financière est versée aux entreprises locales de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) partenaires de Valdelia. Ainsi, les donateurs participent à la mise en œuvre d’un modèle local d’économie circulaire, mais aussi au financement du projet social d’entreprises locales de l’ESS. Cette opération a pour ambassadeur l’homme de défis Luc Alphand.
Pour en savoir plus

Retour

04/05/2015 - La région Bretagne confie l’entretien de certains espaces verts à des moutons

La Région a choisi de confier l'entretien des espaces verts de certains lycées bretons à un troupeau de chèvres et de moutons. Cette expérimentation d'éco-pâturage prend place au lycée Pierre Mendès France, où 18 moutons d'Ouessant et 3 chèvres des fossés ont été installés sur 2,9 ha, et au lycée Victor & Hélène Basch, où un cheptel de 3 à 4 moutons suffira pour entretenir les 3000 m². La Région a confié à la société Dervernn, spécialisée dans le génie écologique, le soin de constituer un cheptel de races locales et d'en assurer le suivi. La société travaille à des outils qui permettent de concilier activités humaines et fonctionnement des écosystèmes. La démarche d'éco-pâturage offre une solution alternative aux machines et aux produits chimiques en s'appuyant sur des herbivores pour entretenir les espaces naturels. Au-delà de l'entretien, la présence des animaux dans les établissements scolaires permet de sensibiliser les élèves à l'écologie et à la protection des espèces animales. Pour en savoir plus.

Retour

04/05/2015 - GDF SUEZ devient ENGIE

Le monde de l’énergie connaît des bouleversements profonds. La transition énergétique est désormais un mouvement mondial caractérisé par la décarbonisation et le développement des énergies renouvelables, la réduction de la consommation grâce à l’efficacité énergétique et la révolution du digital. Il s’agit aujourd’hui de mobiliser toutes les énergies, d’innover, de rassembler et de faire grandir toutes les idées. Avec ce nouveau nom, ENGIE affirme que l’énergie est l’affaire de tous : collaborateurs, actionnaires, partenaires ou clients, car collectivement nous sommes les architectes de l’énergie. La nouvelle marque se dote comme logo d’un soleil qui se lève, le symbole d’un jour nouveau dans le monde de l’énergie. ENGIE a fait le choix de s’appuyer sur sa signature de marque « By People for People » pour imposer sa dimension internationale.
Pour en savoir plus

Retour

30/04/2015 - Les acteurs locaux niortais s’engagent avec la ville et l’agglomération pour le développement durable

Dans le cadre de son Agenda 21 et plus généralement de sa démarche de développement durable, la Ville de Niort intègre largement les acteurs de son territoire grâce au réseau du Comité Partenarial pour le développement durable. Entreprises, associations et institutions publiques échangent, participent collectivement et de manière coordonnée au développement durable de la ville et de l’agglomération dans l’objectif de partager les expériences, de mutualiser et d’accompagner le bon déploiement du développement durable sur le territoire et de créer une dynamique autour de ces enjeux. Cette mobilisation pluri-acteurs a été lancée en 2011 et s’est fondée sur cinq éléments déterminants de la stratégie nationale de développement durable : l’amélioration continue, la participation des acteurs, l’organisation du pilotage, la transversalité des approches et l’évaluation partagée. Les membres de ce réseau sont  signataires d’un acte d’engagement, lequel détermine leurs engagements réciproques et les principes qui régissent cette démarche. Pour en savoir plus

Retour

29/04/2015 - Agrilocal22, plateforme départementale pour la restauration collective de proximité

Avec Agrilocal22, les Côtes d'Armor s'affirment comme territoire pilote pour la réalisation d'une agriculture durable, diverse, de qualité, au service de l'emploi et de l'économie locale. Ce portail d'information et d'échanges s'inscrit dans le prolongement des démarches de circuits courts initiées depuis plusieurs années par le Conseil général des Côtes d'Armor dans le secteur de la restauration collective. Cet outil gratuit à disposition des agriculteurs alimentaires locaux et des acheteurs publics ayant une mission de restauration collective leur permet de se mettre en relation directe tout en respectant les règles de passation des marchés publics. Grâce à un module original de géolocalisation, la plateforme organise une liaison directe entre les établissements de restauration collective et les fournisseurs d’un même bassin de vie. La plateforme permet également de mettre en valeur les producteurs et artisans grâce à une page personnelle sur le site. Une démarche innovante et qui répond à tous les enjeux territoriaux de développement durable. Pour en savoir plus. 

Retour

24/04/2015 - AFNOR Certification crée Score RSE, un outil d'évaluation pour les PME

En réponse aux besoins des PME, AFNOR Certification met à leur disposition Score RSE, un outil d’évaluation développement durable en ligne qui, pour moins de 1000 euros et en moins de 3 semaines, délivre une note sur la démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) et des outils pour communiquer sur le résultat obtenu. L’entreprise obtient sa note, validée par AFNOR Certification. Pour communiquer, elle dispose d’un logo utilisable pendant 1 an, indiquant le niveau obtenu. Un kit de communication lui est remis ainsi qu’un rapport personnalisé et synthétique, pour aider l’entreprise à identifier ses véritables points forts et surtout ses zones de progrès. C’est là que la démarche RSE prend tout son sens : elle devient un outil de pilotage stratégique pour l’entreprise, grâce à une vision élargie de ses activités.
Pour en savoir plus 

Retour

22/04/2015 - La Région Franche-Comté se dote d'un plan d'actions en faveur de la RSE

La Présidente de la Franche-Comté et le Vice-président en charge de l’économie ont reçu lundi 20 avril 2015 les acteurs du développement économique et les entreprises lors d’une rencontre sur la Responsabilité scoiétale des entreprises (RSE). Cette rencontre s'inscrit dans le cadre du plan d'actions partenarial qui sera mis en oeuvre cette année par la région avec les acteurs du territoire. Cette rencontre a permis de présenter les pratiques de la RSE déjà existantes sur le territoire et qui touchent différents secteurs professionnels, puis un temps a été consacré aux témoignages des entreprises locales qui ont décliné les enjeux de la RSE en pratiques opérationnelles. Ce colloque mobilisateur est un préalable à un travail de construction de repères communs sur la RSE et de définition d’un large plan de sensibilisation des acteurs socio-économiques, qui devrait se poursuivre jusqu’en 2016.  La Région y travaille avec l’État,    BPI    France,    l’ADEME,    le CESE,    les chambres    consulaires,   les agences    de développement, MFQ, Association Grand Est Condorcet, cinq principales branches professionnelles, quatre pôles de compétitivité et huit syndicats. Pour en savoir plus.     

Retour

22/04/2015 - Keolis présente ses nouvelles solutions de « mobilité connectée »

Le Groupe Keolis a annoncé lors d’une conférence de presse le 15 avril 2015 qu’il allait investir 30M€ sur trois ans pour proposer aux collectivités locales de nouvelles solutions de mobilité connectée. Pour répondre aux attentes des voyageurs, le Groupe souhaite devenir l’opérateur de référence de la mobilité connectée et proposer un véritable « parcours digital ». Keolis développe donc pour les Autorités Organisatrices de Transport, d’une part, des solutions de mobilité connectée visant à faciliter les déplacements des voyageurs au quotidien et, d’autre part, des solutions « métier » destinées à simplifier et à promouvoir l’utilisation du transport public et à personnaliser la relation avec les voyageurs. Le Groupe Keolis a également annoncé la création d’un pôle de solutions et services filialisé, représentant plus de 600 personnes et la signature d’accords de partenariat avec six start-up spécialisées dans la mobilité, l’ouverture des données et la ville intelligente.
Pour en savoir plus

Retour

20/04/2015 - Dompter la ville par la nature, colloque le 5 mai 2015

L'Agence des espaces de la région Ile-de-France organise un colloque sur la nature dans les villes. Cette question s'insère dans un ensemble d'actualités en lien avec ce sujet : loi sur la biodiversité, projet ministériel sur les plans de paysage, enjeux de l'artificialisation des sols... L'Agence souhaite rappeler qu'en préservant les espaces nturels de la région francilienne, il s'agit de réinventer les équilibres entre ville et nature, entre urbanité et ruralité. Ce colloque permettra aux participants de s'interroger autour d'une problématique centrale et à laquelle est en particulier confrontée la Région Ile-de-France "dompter la ville par la nature". En savoir plus.

Retour

17/04/2015 - L’ADEME lance la plateforme de déclaration des bilans d’émissions de GES

La lutte contre le changement climatique impose la mise en place de plans d’action rigoureux, tant au sein des collectivités que des entreprises. Le bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), obligatoire pour un certain nombre d’entre elles, permet de mieux connaître les sources d’émissions de GES pour identifier les actions à mener. Parmi les entités concernées, 60% des collectivités, 56% des entreprises, et 38% des établissements publics ont à ce jour réalisé leur bilan GES. L’ADEME lance, sur le centre de ressources www.bilans-ges.ademe.fr, une plateforme de déclaration de ces bilans. Cette plateforme permettra une simplification de la procédure de déclaration de bilan GES (qu’on soit « obligé » ou « volontaire »), un meilleur partage des sources d’émissions et des méthodologies, et une meilleure information sur l’actualité des bilans GES. Toutes les données issues des bilans GES seront désormais disponibles dans un endroit unique, accessible à tous.
Pour en savoir plus

Retour

17/04/2015 - Consultation publique du projet de norme sur le management du développement durable des villes et territoires

Jusqu'au 25 mai 2015, l'Association française de normalisation (Afnor) soumet à la consultation du public un projet de norme internationale ISO 37101 sur le management du développement durable des villes et des territoires. Cette norme devrait être adoptée début 2016 et spécifiera les exigences de mise en oeuvre, la tenue à jour et l’amélioration de systèmes de management permettant aux collectivités d’adopter une approche méthodique du développement durable. Le document est destiné à être appliqué dans et par des collectivités de toutes tailles, de toutes structures et de tous types, dans les pays développés ou en développement, au niveau local, régional ou national dans des zones urbaines ou rurales définies, à leur niveau de responsabilité respectif. Tout comme la norme ISO 26000, cette future norme internationale établit des exigences et des lignes directrices pour aider les collectivités à mettre en place un cadre leur permettant de devenir plus durables. Elle ne fixe pas de niveaux de référence ni de niveaux attendus de performance. Pour soumettre vos contributions au projet et en savoir plus.

Retour

15/04/2015 - Le Labo M21 girondin publie un référentiel pour accompagner l’aménagement durable des collectivités en Agenda 21

Depuis 2005, le Département de la Gironde soutient les Agenda 21 locaux et anime le Conseil Départemental des Agenda 21 (CDA21) de Gironde, réseau de collectivités et d’acteurs engagés. En 2012, il lance un appel à projet avec la DREAL Aquitaine pour soutenir les collectivités en Agenda 21 qui souhaitent aborder leur politique d’aménagement et d’urbanisme au sein du projet territorial de développement durable. Quatre collectivités lauréates ont ainsi bénéficié d’une journée mensuelle de formation-action et d’un appui individuel du CEREMA (Pays de la Haute Gironde, villes de Bassens, Le Taillan-Médoc, Mérignac). Elles ont testé la première version du référentiel d’évaluation des projets d’aménagement durable élaborée en 2011 par le CDA21 Gironde, pour le mettre à jour. Cette deuxième version du référentiel est donc issue de cette réflexion menée depuis 2 ans. Il est illustré de cas pratiques rencontrés sur les territoires d'expérimentation. Le référentiel aide les porteurs de projet à prendre en compte le développement durable dans l’élaboration des projets d’aménagement, en questionnant leur projet au regard des finalités du développement durable et des éléments de démarche, en particulier au moment de la définition du besoin et de la programmation. Il accompagne ensuite le projet « tout au long de sa vie » et facilite le suivi et les ajustements nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés au départ. En savoir plus.

Retour

14/04/2015 - Les élèves dans la peau d’Explorateurs de l’eau avec l'of-FEEE

Le nouveau programme Explorateurs de l’eau de l’of-FEEE, ludique et éducatif, a été entièrement pensé pour les élèves de 8 à 14 ans. Mis en place dans 11 pays à travers le monde, ce programme invite les élèves à se mettre dans la peau d’un explorateur afin de réaliser des missions de préservation de l’eau telles que l’analyse de la qualité d’un plan d’eau proche de leur école ou encore la réalisation d’enquêtes sur la quantité d’eau nécessaire à la fabrication des produits du quotidien (aliments, vêtements, etc.). Les meilleures équipes d’Explorateurs de l’eau auront la chance de représenter leur pays lors des International Food and Water Youth Awardsqui auront lieu à Milan en 2015. Les inscriptions sont ouvertes à toutes les écoles et collèges sur le site du programme. Présentationpour en savoir plus

Retour

14/04/2015 - Séché environnement partenaire de la 13e édition des Assises des déchets

2015 sera une étape importante dans la structuration des politiques de gestion des déchets qui connaissent, en toute logique, une nouvelle dynamique marquée par des éléments forts : plan national déchets, loi de transition énergétique, mobilisation des territoires... Séché environnement sera partenaire de la 13ème édition des Assises des déchets qui se tiendront à Nantes les 23 et 24 septembre prochains. Cet événement est le rendez-vous incontournable de tous les acteurs du déchet et sera l’occasion de faire le point avec l’ensemble des parties prenantes sur les perspectives ouvertes. Il concentrera les débats et les ateliers techniques autour de trois parcours thématiques : utilisation efficace des ressources, outils de traitement et solutions techniques pour demain, et les territoires au cœur de l’action.
Pour en savoir plus
Programme des Assises 2015 

Retour

10/04/2015 - Le Groupe SUEZ Environnement participera activement au Forum Mondial de l’Eau 2015

SUEZ environnement sera au Forum Mondial de l’Eau dans les villes de Daegu et Gyeongju (Corée du Sud) du 12 au 17 avril 2015. C’est la 7ème édition de cet événement international. Ce 7ème Forum Mondial de l’Eau fait suite au Forum de Marseille (2012) qui avait été marqué par la recherche de solutions concrètes pour l’eau. Cette année, c’est la mise en place des solutions proposées lors de la 6ème édition qui est à l’honneur. Le stand de SUEZ environnement permettra la présentation des solutions innovantes du Groupe dans trois domaines particuliers : les solutions Smart (NTIC, télérelève, réseaux d’eau intelligents, la gestion des eaux pluviales, etc.) ; la protection des ressources : eau et énergies renouvelables (dessalement, biogaz, etc.) ; les solutions à mettre en œuvre pour le droit à l’eau (Chaire "Eau pour Tous"), la gouvernance de l’eau.
Pour en savoir plus

Retour

10/04/2015 - Appel à candidatures Project City 2015

La ville de Lille accueille les 28 et 29 octobre 2015 le forum Nord-Européen Project City 2015. Dédié au nouveaux enjeux et besoins de la ville, ce forum doit une nouvelle fois rassembler décideurs, acteurs et usagers de la ville. Sont attendus plus de 2000 visiteurs, une centaine d'experts nationaux et internationaux pour venir échanger et débattre pendant les conférences et les ateliers sur la diversité des enjeux urbains et les stratégies innovantes. Il est possible de participer à l'un des temps forts de ce rendez-vous puisqu'un appel à projet est lancé pour "Une Ville Un Projet" qui doit présenter 16 projets de ville, en phase opérationnelle ou pré-opérationnelle. Cette tribune permettra aux maîtres d'ouvrage, concepteur ou acteurs des nouvelles stratégies urbaines de présenter leur projet. Les candidatures doivent être soumises avant le 22 mai 2015. Pour en savoir plus.

Retour

08/04/2015 - Des Enjeux & des Hommes : formations 2015

Depuis la création du cabinet, Des Enjeux & des Hommes collabore avec le monde académique et les grands organismes de formation pour monter des modules inter-entreprises de durée variable (1 à 9 jours) sur le développement durable, la RSE et son intégration aux métiers.  L’ingénierie des modules s’inspire des enseignements des missions menées pour les clients du cabinet : les freins et attentes exprimés, le « point de départ » des stagiaires, leurs réactions, les objections les plus courantes, les acquis mesurés session après session. Les programmes apportent les principales clés de lecture et sont illustrés par les pratiques les plus inspirantes, sans cesse actualisées. La pédagogie est essentiellement orientée vers l’action, reposant sur des techniques innovantes faisant appel à l’intelligence collective et permettant aux participants de vivre une expérience d’apprentissage unique favorisant les transferts en situation professionnelle.

>> Catalogue Formations 2015

Retour

07/04/2015 - Appel à projets 2015 de l’UVED

UVED lance son appel à projet 2015, à destination des enseignants de l'enseignement supérieur et du secondaire, des chercheurs et des acteurs de la formation continue, travaillant dans l'un des champs de l'environnement et du développement durable. Cet appel a pour ambition la production de ressources pédagogiques numériques ou audiovisuelles dans le domaine de l'Environnement et du Développement durable. Les projets transmis à l’UVED devront être conçus comme un ensemble de grains pédagogiques autonomes, scénarisé (module) ou non (collection). L'objectif est de laisser la possibilité aux enseignants utilisateurs de construire librement leurs propres séquences d'apprentissage à partir d'un ou plusieurs grains de l'ensemble proposé. Les formulaires de candidature sont disponibles sur le portail d'UVED et doivent être envoyés par mail au plus tard le lundi 18 mai 2015, date de clôture définitive de l’appel à projets. En savoir plus

Retour

03/04/2015 - L'agenda climat collaboratif de la Région Île-de-France

Le Conseil Régional d'Île-de-France a récemment mis en ligne une page consacrée aux évènements qui mobilisent autour du climat et qui se déroulent sur son territoire. Tous les acteurs de la région sont invités à proposer leur action, qui sera mise en ligne après vérification de l'équipe modératrice. Une mention "labellisé par la Région Île-de-France" distingue par ailleurs les évènements auxquels elle est associée de ceux proposés par les acteurs franciliens. Un outil pertinent pour se tenir informé de la dynamique locale autour du climat et pour relayer à l'échelle de tout le territoire les évènements qui veulent mobiliser avant la tenue de la COP21. L'agenda recense déjà l'organisation de manifestations chaque mois jusqu'en décembre 2015. Pour en savoir plus.

Retour

02/04/2015 - ABC, Autonomous Building for Citizens : BOUYGUES CONSTRUCTION invente l’habitat de demain

Yves Gabriel, ancien PDG de Bouygues Construction, et Michel Destot, Député-Maire de Grenoble, ont signé un partenariat de recherche, développement et innovation pour la réalisation d’un démonstrateur expérimental sous la forme d’un îlot d’habitat collectif d’environ 90 logements visant l’autonomie en eau, en énergie et l’optimisation de la gestion des déchets. Ce premier démonstrateur du concept ABC (Autonomous Building for Citizens), développé par Bouygues Construction, sera construit sur la ZAC Presqu’île au cœur de l’écocité de Grenoble. Le concept ABC fait partie des programmes de R&D menés par Bouygues Construction. Développé en partenariat avec le cabinet d’architectes Valode & Pistre architectes, ce démonstrateur devra intégrer les solutions les plus innovantes sur le plan technique et architectural, optimiser les process de construction et porter une nouvelle vision de l’habitat fondée sur le « mieux vivre ensemble ».
Pour en savoir plus

Retour

02/04/2015 - Vosges Climat 2015 : 390 000 Vosgiens à mobiliser !

La plateforme EEDD des Vosges, soutenue par le Conseil départemental des Vosges, lance l'opération « Vosges Climat 2015 » qui vise à informer, sensibiliser, valoriser … toutes les démarches et/ou actions de tous les acteurs présents sur le Département et en lien avec la COP21 et le climat.  Cette opération a démarré avec un appel à projets scolaires qui regroupe 30 classes de primaires et de collèges. Des outils de communication spécifiques ont également été élaborés (page Facebook, flyer, marque-page, dossier de presse …) avec le concours d’une artiste réalisant des images d’Epinal. Enfin, Gaël DERIVE (www.gaelderive.fr) est intervenu lors d’une conférence de lancement de l’opération. Nombres d’opérations sont déjà labellisées et seront valorisées lors d’une grande manifestation au dernier trimestre 2015.
Plaquette
Dossier de presse

Retour

02/04/2015 - Rueil-Malmaison mobilise son territoire pour le futur écoquartier

Depuis mai 2014, le projet qui doit permettre à la ville de créer son écoquartier évolue au fil des réunions publiques et des ateliers de participation citoyenne. Désormais nommé l’Arsenal, cet écoquartier doit participer au renouvellement urbain de la ville en aménageant durablement les anciens terrains de Renault et de l’Otan et bénéficiera notamment des infrastructures ferroviaires du Grand Paris avec l’implantation d’une gare du nouveau réseau francilien. Il se trouvera à un endroit stratégique de la ville, à la croisée de trois « villages », Mont-Valérie, Plateau et Coteaux, permettant de proposer une nouvelle dynamique urbaine, en offrant par exemple de nouveaux équipements publics. La ville propose depuis le 10 mars une exposition de concertation à la médiathèque présentant quatorze panneaux qui permettent au public de mieux connaître le projet. Pour en savoir plus.

Retour

30/03/2015 - La Basse-Normandie obtient le trophée de l'Innovation

A l’occasion de la 5ème édition des Grands Prix des Régions du magazine "Villes, Rail et Transports" et de l'ARFet après avoir remporté le Grand Prix d’or en 2014 pour son réseau TER, la Région Basse-Normandie s’est vu remettre le prix thématique de l’innovation. Ce trophée récompense le développement sur le réseau TER de Basse-Normandie de l’application mobile NFC (Communication en champ proche) pour acheter et composter son billet de train depuis un smartphone. En effet, depuis le 15 octobre, la Basse-Normandie est la première Région à proposer à ses usagers TER d’acheter et valider leur titre de transport régional avec un smartphone NFC. A bord, l’agent SNCF contrôle le billet directement sur le smartphone du client en utilisant la technologie NFC.A ce jour, plus de 700 usagers ont téléchargé l’application. A partir de juin prochain, la Région Haute Normandie devrait proposer également ce nouveau service. Ainsi, il sera alors possible d’acheter, via l’application, des billets pour des parcours entre Basse et Haute Normandie, quelques mois avant leur fusion au 1er janvier 2016, dans le cadre de la réforme territoriale.

Retour

27/03/2015 - Une gestion plus écologique des espaces publics dans les villes girondines

Le Conseil Départemental des Agenda 21 locaux (CDA21) est un réseau girondin qui permet aux acteurs locaux de se rencontrer et d’échanger autour de thématiques définies annuellement. Il s’agit d’échanger les bonnes pratiques, de faire évoluer les connaissances et de trouver une cohérence de l’action publique sur le territoire. Depuis 2010, le CDA21 mène un travail sur la biodiversité, via la gestion écologique et la réduction de l’usage des produits phytosanitaires en ville. En 2012, il se réunit autour de la thématique de la perception et l’acceptation de la nature en ville pour envisager et partager les leviers en faveur d’une gestion écologique des espaces publics. En 2013, le CDA 21 travaille sur la sensibilisation aux techniques écologiques des agents de terrain et aux techniques de communication vers le grand public. L'année 2014 a été consacrée aux actions de mobilisations des habitants.  Un cahier d’expériences girondines restitue la démarche et les travaux menés pour proposer des espaces publics plus sains. En savoir plus.

Retour

27/03/2015 - EDF-EN lance l'installation de ses pales furtives dans les Pyrénées-Orientales

Une première mondiale s'est concrétisée pour EDF-Énergies Nouvelles. Mardi 17 mars, la toute première éolienne à pales furtives a été installée sur l'ensemble éolien de l'Éco-parc catalan situé sur les communes de Calce, Baixas, Pézilla-la-Rivière et Villeneuve-la-Rivière près de Perpignan (66). Une installation qui se serait avérée impossible sans la technologie des pales furtives (développée par le groupe danois Vestas) en raison de la présence de la station Météo France d'Opoul à proximité. La furtivité des pales a en effet été choisie à la demande de Météo France en vue de réduire l'écho renvoyé par les éoliennes et donc d'atténuer sensiblement les troubles causés au bon fonctionnement du radar. Les 35 éoliennes d'EDF-EN seront probablement activées fin septembre ou début octobre. Le coût total a été revu à la base : 130 M€, contre les 140 M€ prévus initialement. Leur production atteindra 96 MW, correspondant la consommation de 130 000 personnes soit la moitié du bassin de vie perpignanais. 
En savoir plus

Retour

26/03/2015 - La France recycle 52% de ses vieux papiers

Avec un taux de recyclage des papiers en croissance significative, Ecofolio se rapproche de l’objectif qui lui est assigné de 55% de papiers recyclés à horizon 2016. Une performance résultant de l’investissement commun de tous les acteurs de la filière papiers et des habitants. Traiter les déchets papiers comme une ressource, c’est le pari dans lequel Ecofolio, les collectivités, les opérateurs et tous les acteurs de la filière se sont engagés. Recyclable au moins 5 fois, le papier est une matière première précieuse. La publication des résultats de son étude annuelle est l’occasion pour Ecofolio de souligner l’investissement des collectivités, des opérateurs et de tous acteurs de la filière papiers qui agissent pour la promotion du geste de tri auprès des citoyens, premiers acteurs du tri et du recyclage. L’ambition ? A horizon 2025-2030, Ecofolio ambitionne d’atteindre les scores des voisins européens, parmi lesquels l’Allemagne qui atteint un taux de recyclage de papier de 75%.
Pour en savoir plus

Retour

25/03/2015 - Formation ICDD à Paris : Climat 2015 et sobriété énergétique

L'ICDD organise une formation "Climat 2015 et Utilisation Sobre de l'Energie : Gagner sur 4 Tableaux" qui aura lieu à Paris le vendredi 3 avril 2015 de 14h à 17h30. 4 enjeux de la sobriété énergétique et le processus pour faire évoluer les comportements de chacun façon durable seront détaillés. Inscrivez-vous en allant sur le site icdd.fr

Retour

25/03/2015 - Opération commerces écocitoyens à Besançon

Depuis 2009, La Ville de Besançon et ses partenaires ont lancé une opération Commerces écocitoyens au centre-ville. Un réseau de 90 commerces ambassadeurs a été constitué. Des diagnostics, un suivi, des formations réalisés par un prestataire permettent un accompagnement de ces enseignes en vue d'une amélioration continue de la gestion dans différents domaines : Energie, eau, déchets, distribution de sacs, déplacements, choix des produits… Un mini film dans lequel témoignent 5 commerçants est proposé aux acteurs du territoire. le message : Agir pour l'environnement peut rimer avec faire des économies. Pour en savoir plus.

Retour

19/03/2015 - Lancement d’une plateforme sur l’économie circulaire

Le CIRIDD, l’Institut de l’économie circulaire, avec le soutien de l’ADEME et du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, annoncent la création d’une plateforme nationale web collaborative sur l’économie circulaire. La plateforme, nommée economiecirculaire.org, sera lancée durant l’automne 2015. Cette plateforme permettra de rassembler les connaissances en matière de bonnes pratiques, de fédérer les différents acteurs de l’économie circulaire, et de favoriser les partenariats. Elle s’adressera aussi bien aux collectivités, aux entreprises, aux chercheurs qu’à la société civile. Elle s’articulera autour de plusieurs modules : actualités et évènements ; acteurs et communautés ; projets et retours d’expériences ; documents de référence ; espace d’échanges collaboratifs… En savoir plus

Retour

19/03/2015 - Une collecte record de mobiles usagés du lycée de Beaune en partenariat avec Orange

Dans le cadre d'un partenariat avec Orange et l’Académie de Dijon, le Lycée Marey de Beaune a souhaité lancer un challenge de collecte des mobiles, sous l’impulsion d’une professeur de SVT, de sa classe de 2de et de la proviseur. Ce Lycée était déjà engagé dans de nombreuses actions de développement durable. L’objectif du Lycée : collecter plus de 1000 mobiles soit au moins autant que de personnes présentes au lycée (élèves et administratifs)*. Le lancement de l’opération a eu lieu début décembre, avec une conférence de presse locale, en présence de nombreux officiels locaux et d’Orange. Une affiche spéciale a été réalisée bénévolement par une surveillante de l’école/graphiste. Moins de 2 mois après, le résultat est impressionnant : 1729 mobiles collectés ! C’est un record absolu. Pour récompenser et valoriser la classe qui a organisé cette grande collecte, une visioconférence entre la Côte d’Ivoire et le Lycée de Beaune sera organisée. L’équipe de l’atelier d’Abidjan se rendra dans les locaux d’Orange Côte d’Ivoire pour participer à cet échange, la classe pourra ainsi leur poser toutes les questions voulues sur leur activité, leur vie en Afrique, etc…  La semaine suivante, le vendredi 16 avril matin, une cérémonie de remise des 1729 mobiles collectés est organisée au Lycée.
*A titre de comparaison, l’ensemble des collectivités locales en France qui participent à la collecte ont collecté moins de 4 000 mobiles sur l’année
Pour en savoir plus

Retour

18/03/2015 - Concours Jeunes Créa’ 2015 : les lauréats de la 1ère édition !

Le groupe SNCF a lancé en novembre 2014 la première édition du Concours Jeunes Créa’ destiné aux collégiens et
lycéens. Pendant 3 mois, les jeunes ont pu créer, grâce au logiciel « Pochetizer », leur pochette à billets de train sur les
thématiques de sécurité et de citoyenneté ferroviaires, dans le but de sensibiliser d’autres jeunes. Puis, durant 1 mois, ils
ont mis en place une campagne de communication afin de collecter un maximum de votes pour leur création. 9 pochettes à billets gagnantes, réalisées par des collégiens et des lycéens sur le thème du respect dans les transports collectifs, viennent d'être désignées. Le grand public a voté sur Facebook pour récompenser 3 groupes de jeunes créateurs, et ses votes permettent également aux Restos du coeur de faire partir en vacances des jeunes
défavorisés. En parallèle, les membres du Jury national se sont réunis et ont désigné 6 groupes lauréats parmi une sélection officielle de 30 pochettes. Découvrez dès maintenant les 9 pochettes à billets lauréates sur www.sncf.com/education, ainsi que la création « Coup de Coeur du Jury ».
Communiqué
Dossier de presse

Retour

18/03/2015 - Une étude sur l’état des attentes RSE en France

L’Institut RSE a présenté vendredi 6 mars, la première édition de l’Observatoire des Enjeux RSE en France en 2015. L’étude présente l’état des attentes RSE en France, par la société civile et la communauté économique, ainsi que leur utilisation dans l’analyse de la matérialité des enjeux RSE des entreprises. L’étude met en évidence différents points : le décalage entre l’appréhension des enjeux RSE par la communauté économique et le grand public ; l’un des enjeux sociaux relevés et attendus est la parité hommes / femmes. La question de la sécurité des consommateurs et des salariés vient en tête des préoccupations. Les enjeux montants sont notamment l’éthique des affaires, la protection des données personnelles et la participation à la vie locale. Les enjeux sociétaux modernes ne sont pas encore au cœur des politiques RSE. L’étude est téléchargeable sous format PDF. 

Pour en savoir plus : cliquez ici

Retour

18/03/2015 - Formez-vous à la biodiversité avec le MOOC de l'UVED

Le MOOC « Biodiversité », réalisé et coordonné par l'Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED), ouvre ses inscriptions.  Par ce cours en ligne, l’UVED souhaite amener les apprenants à mieux comprendre ce qu'est la biodiversité et les enjeux qui lui sont associés en matière de développement humain et territorial (culture, santé, ville, agriculture, etc.). Présentant un intérêt pour l'ensemble des citoyens, ce MOOC introductif est accessible à tous ceux qui aspirent, au travers de leurs activités, à mieux préserver la biodiversité ou qui participent à des instances décisionnelles ou consultatives, parties prenantes de la biodiversité. Durant 7 semaines de cours, sous forme de vidéos, seront proposées des activités diverses comme des quiz, des débats ou encore des devoirs évalués par les pairs. Un forum permettra aux participants d'échanger avec la communauté d'apprenants et des ressources pédagogiques d’approfondissement seront mises à leur disposition. Les cours commenceront le 4 mai. InscriptionPour en savoir plus

Retour

17/03/2015 - Roscoff partage son expérience Agenda 21

La mairie de Roscoff a reçu une délégation de la ville de Concarneau, emmenée par son maire accompagné d’élus et d’agents de direction, afin de partager ses conseils autour de l'élaboration d'un d’Agenda 21 local. Pour faciliter sa démarche, la municipalité concarnoise a contacté Roscoff, ville aux caractéristiques géographiques analogues, finistérienne, station classée de tourisme et surtout engagée dans un Agenda 21 depuis 2008. Roscoff a donc présenté sa démarche de développement durable, convaincue que le partage de réflexion enrichit particulièrement un projet Agenda 21. Durant cette visite d’une journée, la matinée a été consacrée aux étapes de mise en œuvre de l’Agenda 21 tandis que l’après-midi a abordé des  thématiques plus précises, auxquelles la mairie de Roscoff a consacré certaines des actions de son Agenda 21. Un retour d’expérience pertinent pour permettre à Concarneau de proposer à ses habitants un Agenda 21 en 2015, mieux adapté aux enjeux du territoire puisque cette consultation permettra certainement d’élaborer un Agenda 21 de « seconde génération ». En savoir plus.

Retour

13/03/2015 - Une plateforme pour des achats professionnels responsables

La plateforme française pour le commerce équitable lance un nouveau portail ressource à destination des acheteurs professionnels qui souhaitent orienter leurs achats durables vers l’équitable. Cette plateforme permet d’accéder à tous les produits proposés par les acteurs du commerce équitable aux acheteurs professionnels. Une rubrique « votre profil d’achat » distingue les catégories d’acheteurs, collectivités, restauration collective et entreprises/associations et propose pour chacune une liste de produits principalement concernés par le commerce équitable. Une rubrique « vos achats en pratique » met à disposition des outils, des bonnes pratiques et les éléments importants du cadre règlementaire. Enfin, une rubrique « le commerce équitable » dresse un portrait général du commerce équitable et de son histoire, de ses garanties et de ses enjeux. En savoir plus.

Retour

11/03/2015 - Tourisme durable : la France premier pays du réseau Green Key

Etendu sur 47 pays avec 2 300 établissements concernés, la Clef Verte est le premier label environnemental international pour l'hébergement touristique et la restauration. En 2015, porté par l’office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe, près de 654 établissements français ont été labellisés, justifiant d’une gestion environnementale performante, continue et dynamique. Chaque année de plus en plus de gérants d'établissements touristiques candidatent, et ce depuis 4 ans. En 2014, ils étaient 116, dont 87 % à obtenir le label. « Moins d’impact sur l’environnement, plus d’économies » sont les défis relevés par les gestionnaires des établissements Clef Verte en menant une politique environnementale, en impliquant leurs collaborateurs, en sensibilisant à l'environnement leurs clients et en améliorant leur gestion de l'eau, de l'énergie, des déchets, du cadre de vie et des achats responsables.    D’après un sondage de BVA opinion, en avril 2011, 58,2 % des Français placent le critère environnemental en tant que facteur de choix prédominant pour leur hébergement de vacances. Palmarès 2015Communiqué de presse

Retour

11/03/2015 - Le Conseil Général de la Somme s’engage pour l’égalité hommes-femmes

Le Conseil Général de la Somme a signé en novembre dernier la Charte européenne pour l'égalité femmes-hommes dans la vie locale. Cette charte invite les collectivités territoriales à mettre en œuvre leurs pouvoirs d’action et leurs partenariats locaux pour une plus grande égalité. Elle liste notamment l’ensemble des domaines de compétences sur lesquels les collectivités peuvent engager des actions spécifiques. Chaque signataire de la charte doit élaborer dans un délai de deux ans un plan d’actions pour l’égalité qui fixe les priorités, les actions et les ressources nécessaires à sa réalisation. Les élus samariens ont adopté lors de la session du budget primitif en février dernier leur plan d'actions pour l'égalité femmes-hommes, portant à la fois sur le champ de l'exemplarité de la collectivité et sur les politiques publiques du Conseil Général. Ce plan d’actions doit évoluer dans le temps, avec une évaluation de sa mise en œuvre et des résultats et, si nécessaire, un réajustement pour l’améliorer et l’adapter aux attentes du territoire. En savoir plus.

Retour

04/03/2015 - Méthanisation en région PACA : appel à candidatures

Dans ce cadre de sa mission de valorisation de la filière méthanisation en PACA, le GERES avec le soutien de l’ADEME et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, lance 2 appels à candidature. Ces appels à candidature concernent des projets individuels ou collectifs de valorisation du biogaz sous forme de chaleur, cogénération ou injection. Les dossiers retenus bénéficieront d’un accompagnement de deux sortes en lien avec l’appel à projet national « 1500 méthaniseurs » :
- réalisation d’un pré-diagnostic facilitant le parcours du porteur de projet (15 projets retenus)
- accompagnement de projets portés par une collectivité ou un territoire (2 candidatures retenues).
Attention : les dossiers seront à déposer avant le 3 avril 2015. Pour postuler
Pour plus d'infos : a.himpens@geres.eu

Retour

02/03/2015 - Najat Vallaud-Belkacem a remis les premiers Trophées des Campus Responsables

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a remis les Trophées aux campus lauréats lors de la cérémonie des Trophées des campus responsables le 10 février 2015, qui a eu lieu à la suite de la rencontre-débat avec la Ministre, organisée par le Comité 21, partenaire historique de Campus responsables. En effet, à la rentrée 2014, les campus francophones ont eu l’opportunité de candidater à la première édition des Trophées des campus responsables. Universités et grandes écoles, établissements et instituts spécialisés, aussi bien français, que belges, suisses et luxembourgeois, ont pu déposé leur dossier. L’objectif de ces Trophées est de promouvoir et valoriser, auprès du grand public et de la communauté de l'enseignement supérieur, les campus ayant les engagements les plus exemplaires et les pratiques les plus avancées sur les différents volets du développement durable. En distinguant des initiatives d’envergures très variées, mises en œuvre par des grandes universités ou de petites écoles, les Trophées soulignent que le développement durable est à la portée de tous les campus, quels que soient leur taille et leurs moyens. Pour en savoir plus

Retour

27/02/2015 - Besançon et Nantes finalistes du challenge WWF

Le concours We love cities, qui récompense les villes les plus actives pour le développement durable et lancé par l’association WWF, connait désormais ses trois finalistes français : Paris, Nantes et Besançon. Le vainqueur sera dévoilé le 27 mars prochain au palais Bourbon. Parmi 163 villes représentant 17 pays, les trois villes ont été retenues pour représenter la France en raison de la qualité de leur démarche de développement durable. Plus qu’un concours, cette campagne menée par l’association WWF a été voulue comme un moyen de promouvoir l’engagement des villes pour la durabilité mais également un outil de sensibilisation et de participation de la population. Celle-ci peut en effet voter pour la ville de son choix, tout en proposant des pistes d’amélioration. Les principaux thèmes de proposition citoyenne sont les transports, l’énergie, le bâtiment, les déchets. Adhérentes au Comité 21, Besançon et Nantes sont particulièrement engagées pour le développement durable, et depuis de nombreuses années. Besançon fut la première ville française à recevoir le label « Cit’ergie » en 2012, tandis que Nantes s’est distinguée par sa reconnaissance de capitale verte européenne en 2013. Si la ville lauréate n’obtient pas de gain particulier, une telle reconnaissance est un atout supplémentaire aisément valorisable dans les outils de pilotage de la démarche de développement durable, bénéficiant d’une large visibilité et offrant encore davantage de crédibilité à l’engagement de la commune. En savoir plus.

Retour

27/02/2015 - Agenda 21 scolaire : retour d'expériences pour le bien-être durable au collège en Gironde

Plus d’un quart des collèges girondins sont engagés dans une démarche d’Agenda 21 scolaires. Depuis 2013, le Département de la Gironde propose une nouvelle approche : explorer la question du bien-être comme enjeu majeur du développement durable dans les collèges. En effet, le bien-être est au fondement même de la définition du développement durable et des Agenda 21. C’est en posant le bien-être comme objectif ultime du développement durable que deux collèges volontaires se sont engagés dès 2013 dans une démarche Agenda 21 en expérimentant de nouvelles modalités d’accompagnement. Inspiré de la méthodologie SPIRAL du Conseil de l’Europe, cet accompagnement permet de sensibiliser les élèves aux enjeux du développement durable, d’inviter les membres de la communauté éducative à définir leurs critères de bien-être au collège puis à construire collectivement un plan d’actions. Le cahier « Agenda 21 : pour le bien-être durable au collège » retrace l’accompagnement proposé par Graine Aquitaine et le CPIE Médoc dans deux collèges girondins. Pour 2015, 3 autres nouveaux collèges seront accompagnés. A télécharger

Retour

27/02/2015 - Participez au concours « Jeunes Créa’ 2015 » de la SNCF

La SNCF a lancé début novembre 2014 la première édition du Concours Jeunes Créa’ destiné aux collégiens et lycéens. Pendant 3 mois, les jeunes ont pu créer, grâce au logiciel « Pochetizer », leur pochette à billets de train sur les thématiques de sécurité et de citoyenneté ferroviaires, dans le but de sensibiliser d’autres jeunes.
Aujourd'hui, la SNCF propose au grand public de voter pour sa pochette à billets préférée sur Facebook, du 16 février au 15 mars 2015. Les pochettes à billets ont été réalisées par des collégiens et lycéens sur la thématique du respect dans les transports collectifs depuis début novembre 2014. Les 3 pochettes qui récolteront le plus de votes recevront les Prix du Public (1er, 2e et 3e Prix). Les élèves de chaque groupe lauréat pourront remporter jusqu’à 100 euros de bons d’achats SNCF par élève, ainsi que leur création imprimée comme une vraie pochette. Outre des bons d’achats SNCF pour les lauréats, les votes des internautes permettront à des jeunes défavorisés de partir en vacances.
Rendez-vous sur www.facebook.com/SNCFOFFICIEL pour voter.
Télécharger le communiqué
Télécharger le dossier de presse
Règlement de l’opération disponible

Retour

26/02/2015 - L'Ademe accompagne les expérimentations de changement des comportements de mobilité

Problématique peu explorée, les incitations aux changements de comportements de mobilité font l’objet d’un appel à candidatures innovant de l’ADEME pour accompagner et promouvoir une nouvelle offre de la mobilité. L’agence souhaite ainsi valoriser les expérimentations du territoire francilien qui proposent des alternatives à « l’autosolisme ». Pour satisfaire l’appel à candidatures, celles-ci devront être ancrées sur un territoire, portées par un groupement dont les compétences concernent la mobilité, l’environnement, la gestion de projet et l’animation, le marketing et l’évaluation, la communication, les sciences humaines et sociales. L’ancrage territorial implique nécessairement qu’une collectivité ou un établissement public soit partie prenante du groupement candidat à l’appel à projet. Le cabinet de conseil en développement durable Auxilia et le cabinet d’études et de prospective Chronos, ont été mandatés par l’ADEME pour accompagner les expérimentations et permettre la mise en relation des acteurs. Ils devront conduire une évaluation afin de proposer à la fin de l’année expérimentale un cadre facilitant le déploiement des dispositifs retenus sur d’autres territoires. Les lettres d’intentions sont attendues avant le 16 mars 2015 et l’appel à candidatures sera clôturé le 18 mai 2015. Le Comité 21 a publié il y a quelques mois un ouvrage intitulé « Du quartier au territoire : agir ensemble pour des mobilités urbaines durables », s’adressant à toutes les parties prenantes de la mobilité, présentant les changements déjà en œuvre en faveur des nouvelles mobilités urbaines et leurs enjeux pour les territoires. Il peut constituer une source d’informations pertinente pour répondre à cet appel à candidatures ou pour interroger son territoire dans une perspective de renouvellement des mobilités. En savoir plus

Retour

26/02/2015 - J-3 pour le CaféORÉE en partenariat avec Sciences Po Environnement

Le lundi 2 mars, OREE en partenariat avec Sciences Po organise un CaféOREE consacré à la présentation de l’ouvrage « L’économie circulaire : un désir ardent des territoires » de Jean-Claude Lévy et Vincent Aurez paru en décembre 2014 aux éditions Presses des Ponts. Vous pouvez encore vous inscrire.
ProgrammeLundi 2 mars 2015 de 9h30 à 12h30 à l’UNPG / Unicem 3, rue Alfred Roll, 75017 Paris Accès : Metro 3 (Pereire) et RER C (Pereire Levallois),

Retour

24/02/2015 - Le réseau départemental des Pyrénées-Orientales pour les communes en Agenda 21

Le département a souhaité orienter son action en faveur du développement durable autour de deux grands objectifs : agir et accompagner. Si les chantiers pour assurer l’exemplarité de la collectivité se sont multipliés, notamment à travers une large diffusion du développement durable dans les politiques publiques, le CG renforce désormais l’accompagnement proposé aux collectivités de son territoire en créant et animant un réseau d’échanges spécifiques sur les Agenda 21, avec le soutien de la DREAL Languedoc-Roussillon. Après une année de préfiguration, le réseau a été lancé en janvier 2015, avec la première réunion d’informations ouvertes à toutes les collectivités. Ce réseau reprend la forme du comité régional des Agenda 21 en Languedoc-Roussillon, et regroupe les collectivités et les partenaires volontaires. Il se structure autour de deux instances, le comité technique et le secrétariat. Le premier est une instance plurielle de réflexions et de propositions, regroupant les collectivités porteuses d’Agenda 21. Le secrétariat quant à lui est composé du CG66 et de la DREAL Languedoc-Roussillon pour coordonner et piloter l’ensemble des travaux. Finalement, ce réseau est une réponse départementale à la nécessité de mutualiser, d’échanger expériences et bonnes pratiques autour de l’enjeu commun et pourtant différencié des Agenda 21. En parallèle, le département alimente une Bibliothèque DD – boite à outils autour des Agenda 21 locaux – avec l’aide du Comité 21 pour l’identification et la mutualisation des outils. En savoir plus

Retour

20/02/2015 - Saint-Etienne Métropole organise des visites des entreprises engagées pour le climat

La communauté d’agglomération de Saint-Etienne Métropole propose aux parties prenantes de son territoire une série de « visites du Plan Climat ». La collectivité souhaite ainsi présenter les engagements concrets des entreprises pour développer un territoire à énergie positive, mais aussi montrer les bénéfices que les collectivités peuvent tirer d’un engagement pluriacteurs en faveur de la transition énergétique en terme de création d’emplois et d’activités, de retombées fiscales, de réduction des coûts de fonctionnement des services. D’une durée de deux heures trente environ, la visite est menée par la direction de l’entreprise concernée et aborde les questions relatives à la transition énergétique. La première visite a conduit les participants dans l'entreprise Bernard et Bonnefond, qui fabrique et répare des alternateurs d’éoliennes ou de centrales hydroélectriques. L’occasion pour la collectivité et l’entreprise de promouvoir un modèle économique créateur d’emplois et engagé pour le développement durable. La deuxième visite aura lieu le 6 mars dans les locaux de l’entreprise MICEL qui a étendu son activité à une gamme de produits isolants dédiés aux panneaux solaires. Cette visite sera l’occasion d’aborder les questions de l’énergie solaire et la stratégie d’adaptation de l’entreprise. Sylvie Fayolle, Vice-présidente de Saint-Etienne Métropole en charge du développement durable est particulièrement impliquée dans ces visites, qu'elle initie et soutient. Cette initiative s’inscrit plus largement dans un engagement de la communauté d’agglomération pour promouvoir son Plan Climat Energie Territorial, notamment grâce au site internet "Tous acteurs du climat" entièrement dédié aux actions du PCET et du développement durable. L’agenda des visites est disponible sur le site. En savoir plus.

Retour

18/02/2015 - Le CGDD publie le guide "Ecologie industrielle et territoriale : le guide pour agir dans les territoires".

Le CGDD publie un guide méthodologique pour accompagner les collectivités locales dans la mise en œuvre des projets d’écologie industrielle et territoriale (EIT). Depuis la conférence environnementale en septembre 2013, les pouvoirs publics ont souhaité s’engager en faveur de l’EIT. Innovante et transversale, cette approche constitue un levier de compétitivité et doit permettre un ancrage durable des activités et de l’emploi dans les territoires. Encore faut-il que les acteurs locaux se l'approprient ! Ce guide, élaboré notamment par le cabinet Auxilia, propose un document complet pour comprendre les enjeux de l’EIT sur les territoires. L’approche méthodologique est proposée à travers quatre chapitres : comprendre les intérêts de l’EIT, développer l’EIT sur mon territoire, visualiser une galerie d’expériences et se documenter à propos de l’EIT. Le panel d’expériences territoriales retenu pour alimenter le troisième chapitre constitue une source intéressante de pratiques locales, qu’il s’agisse d’initiatives spontanées et à petite échelle, ou d’un projet de territoire plus abouti. Certains adhérents du Comité 21 témoignent de leur engagement en faveur de l’EIT. Ainsi la région Bourgogne a été la première région française à effectuer une analyse des flux de matières de son territoire et à en tirer un ensemble d’indicateurs clés pour sa gestion des ressources. En savoir plus

Retour

17/02/2015 - Publication du rapport de développement humain et durable 2013-2014 de la région Auvergne

Le conseil régional publie la troisième édition du rapport de développement humain et durable portant sur l’année 2013 et le premier semestre de l’année 2014. Ce rapport met l’accent sur la dimension évaluative et une grande attention a été portée à la formalisation d’objectifs, à la détermination d’indicateurs cohérents et au repérage de pistes d’amélioration. L’élaboration du document provient du travail des vice-présidents et de tous les agents régionaux. Il est structuré en trois parties à savoir la gouvernance régionale, la durabilité externe et la durabilité interne. Pour chaque action, sont précisés l’objectif, le descriptif de l’action, les chiffres clés, ce qu’il faut en retenir et les pistes d’amélioration. En savoir plus.

Retour

16/02/2015 - Publication du rapport développement durable 2014 de la Seine et Marne

Fin 2014, le rapport annuel de développement durable a été adopté en séance par le conseil général. Il reprend les démarches entreprises afin d’informer les habitants et les partenaires du département. Les 14 actions de la Seine et Marne en termes de développement durable en 2013 y sont réparties selon les cinq finalités de l’Agenda 21 et totalisent un budget de plus de 12 millions d’euros. Le document évoque notamment la nouvelle politique contractuelle, la réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre du patrimoine de la collectivité, la création du club climat énergie ou encore le développement de l’économie sociale et solidaire. Le projet départemental de territoire s’accorde à l’intégration du développement durable dans l’ensemble des politiques du département. Il comporte cinq grands chantiers et le quatrième chantier porte sur le développement des filières de l’éco-conception. En savoir plus.

Retour

13/02/2015 - GERES et l’ADEME lancent la plateforme Info Compensation Carbone

L'ADEME et le GERES lancent une plateforme Info Compensation Carbone. Véritable centre de ressources pédagogiques, elle propose à travers son site www.info-compensation-carbone.com une information neutre, ludique et exhaustive sur le mécanisme de la compensation carbone. Dans la panoplie des instruments économiques de la lutte contre les changements climatiques, le prix du carbone fait consensus, notamment en vue d’un accord à Paris en décembre à l’issue de la COP21. La compensation carbone, mécanisme instauré par le protocole de Kyoto, en est l’une des expressions les plus concrètes. Malgré 10 ans d’existence en France, la compensation carbone manque d’information homogène, de pédagogie, et souffre de certains amalgames, au détriment des bonnes pratiques. La multiplication des offres sans cadre institutionnel prête largement le flanc aux critiques, souvent justifiées. Mais la compensation carbone, faute de constituer une réelle solution en matière de préservation du climat, demeure un outil au service de la solidarité dans les pays en développement et au service de la transition écologique en France. Cette plateforme propose de manière ludique une information pour tous les publics : particuliers, entreprises, associations, collectivités, évènements et porteurs de projet. Pour en savoir plus

Retour

13/02/2015 - 14 collectivités adhérentes du Comité 21 parmi les 212 territoires lauréats de l’appel à projet Territoires à énergie positive pour la croissance verte.

Le Comité 21 félicite ses collectivités adhérentes qui se sont démarquées par la qualité de leur projet de transition énergétique dans l’appel à projet « Tepos, Territoires à énergie positive pour la croissance verte » : CARENE, Clermont-Ferrand, Pays des Herbiers, Dunkerque Grand Littoral, Limoges Métropole, Conseil Général de Loire-Atlantique, Conseil Général du Jura, Conseil Général du Tarn, Conseil Général des Hautes-Alpes, Pays de Lorient, Conseil Général du Gers, Orléans, Caen la Mer et Seine-Eure. Lancé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie en septembre 2014, l’appel à projets a recueilli 528 candidatures de territoires, couvrant 21.000 communes et les deux tiers de la population française. Les 212 territoires lauréats recevront ainsi une aide financière de 500 000€ à 2 millions d’euros pour leurs projets qui contribuent à la baisse de la consommation d’énergie sur le territoire, participent à la production d’énergie renouvelable ou favorisent la mobilisation citoyenne. A coté des lauréats, certaines collectivités ont été retenues pour la catégorie «  territoires à énergie positive en devenir » et pourront ainsi bénéficier d’un accompagnement technique et financier pour élaborer leur dossier de candidature au contrat régional de transition énergétique. D’autres ayant proposé un projet très ciblé en faveur de la transition énergétique bénéficieront d’un accompagnement sous la forme d’un contrat local de transition énergétique. En savoir plus.

Retour

12/02/2015 - L’ONF lance l’édition 2015 de l’opération Arbre de l’année

Initiée par Terre Sauvage et l’Office national des forêts en 2011, l’opération Arbre de l’année,  ouvert à tous, met « en lumière » des arbres remarquables, témoins des liens forts qui se tissent entre l’homme et la nature. Pour participer au concours, les candidats doivent poster, sur le site du concours, trois photos et décrire en quelques lignes l’histoire, les caractéristiques esthétiques et naturalistes de l’arbre qu’ils souhaitent défendre.  Deux arbres seront ainsi élus, l’un par le vote des internautes comme « Arbre de l’année, Prix du public », le second par un jury comme « l’Arbre de l’année, Prix du jury ». Suite à la cérémonie de remise des prix, une production photographique des communautés et de leurs arbres fera l’objet d’une exposition qui sera installée en Poitou-Charentes. Ces photos seront publiées sous forme de portfolio dans le numéro spécial « Arbres et Forêts » de Terre Sauvage  en automne 2015. En savoir plus

Retour

11/02/2015 - L’UICN propose un jeu d’indicateurs de la biodiversité pour les régions

Le Comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature publie une étude qui se nomme « Indicateurs de biodiversité pour les collectivités territoriales. Jeu commun et synthétique d’indicateurs de biodiversité pour l’échelon régional ». L’autoévaluation des régions basée sur des indicateurs est essentielle pour une démarche d’amélioration continue. Cet outil permet aux conseils régionaux de suivre l’évolution de la biodiversité, les réponses apportées et leurs positions dans le contexte national et international via leur contribution à l’atteinte des objectifs de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité et des objectifs d’Aichi. Ce jeu d’indicateurs se présente sous la forme de 25 fiches présentant pour chaque indicateur le questionnement stratégique, les modalités de calculs, les éléments pour son analyse et son interprétation, les références utilisés et un guide pratique pour son utilisation. L’UICN avait présenté cette publication lors des rendez-vous de l’innovation organisés par le Comité 21 en novembre 2014. Consulter les cahiers de l’innovation. En savoir plus.

Retour

10/02/2015 - Le Finistère diffuse son rapport de développement durable de 2014

Témoignage des politiques du conseil régional en faveur d’un territoire durable, le rapport annuel de développement durable du Finistère de 2014 prend la forme d’un document construit de manière synthétique. Il se structure en deux parties à savoir la dynamique territoriale et la mise en œuvre des six priorités. Dans la première partie, le rapport évoque l’évolution de l’Agenda 21 vers le Projet stratégique de développement durable, la mobilisation des acteurs locaux et la mise en place d’un index du développement durable pour la Bretagne. Puis, il aborde les priorités qui sont le logement, la prise en compte des grands enjeux énergétiques, l’ambition de la mer et du littoral, le dynamisme de l’économie, le développement des services aux publics et la culture, les sports et les loisirs pour tous. Le conseil général présente les atouts du projet stratégique ainsi que les pistes de progrès avant de reprendre un descriptif des actions correspondant aux priorités qu’il s’est fixées. En savoir plus.

Retour

09/02/2015 - La Franche-Comté s’engage dans un partenariat bancaire pour la rénovation énergétique

Pour répondre à l’augmentation du nombre de projets de rénovation énergétique et à celle du nombre de demandes d’aides financières, la région a conclu un nouveau partenariat avec le Crédit Agricole Franche-Comté. Une nouvelle offre de financement adaptée est ainsi destinée aux particuliers déposant un dossier Effilogis, qui est un programme de rénovation thermique de l’habitat. Ce programme a été initié par la région en partenariat avec l’ADEME Franche-Comté et bénéficie du soutien de l’Union Européenne. Pour les Francs-Comtois engagés dans cette démarche, il est donc possible de mobiliser de manière facilitée et prioritaire l’Eco prêt à taux zéro et un prêt complémentaire aux conditions attractives. Ce « prêt rénovation BBC » présente des avantages tels que des taux plus bas que ceux des crédits à la consommation. En savoir plus.

Retour

07/02/2015 - Publication du rapport développement durable 2014 de l’Essonne

Le rapport sur la situation en matière de développement durable au sein de la collectivité et sur son territoire est l’occasion, chaque année, d’évaluer les politiques départementales et d’identifier les pistes de progrès en matière de lutte contre le changement climatique, de préservation des ressources naturelles, d’épanouissement de tous, de cohésion sociale et de consommation responsable. Il zoome sur quelques projets phares traduisant l’implication départementale en 2014 pour un territoire toujours plus solidaire, équitable et offrant une qualité de vie remarquable. A la veille de Paris Climat 2015, le Département finalise son projet européen pour la préservation du climat en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre dans l'habitat, la mobilité mais aussi via les schémas directeurs de l'Energie et immobilier des collèges. La préservation de la biodiversité, la politique "Ambition collège" ou encore la lutte contre les discriminations ou contre la pauvreté sont également des actions emblématiques du Conseil général. Le Département de l’Essonne poursuit ses efforts en matière de développement durable et solidaire. En janvier dernier, il s’est engagé, avec ses partenaires, dans une troisième étape de son Agenda 21 dont le programme opérationnel est soumis à l’Assemblée fin janvier. En savoir plus.

Retour

06/02/2015 - Les parcs naturels régionaux d’Ile-de-France publient un guide pour un urbanisme durable

Le Parc naturel régional du Vexin français est à l’initiative de ce guide présentant les expériences en termes d’urbanisme durable dans les Parcs. Six cas concrets servent de base pour un état des lieux des différentes thématiques et des principes d’urbanisme durable en milieu rural. Les parcs naturels régionaux d’Ile-de-France sont co-auteurs de la publication, ce sont le PNR du Vexin français, le PNR Oise-Pays de France, le PNR Haute-Vallée de Chevreuse et le PNR du Gâtinais Français. Les différents axes de cet urbanisme durable sont une démarche concertée, la valorisation des ressources, la forme urbaine, la valorisation paysagère et environnementale, l’écomobilité et la mixité fonctionnelle et sociale. En savoir plus.

Retour

05/02/2015 - Saint-Etienne Métropole s’engage dans la démarche « Territoire à Energie Positive »

L’intercommunalité candidate à l’appel à projet TEPOS de l’ADEME et de la région Rhône-Alpes, en s’associant avec le Parc Naturel Régional du Pilat. Une centaine d’acteurs du territoire ont contribué à construire cette candidature. La démarche de la collectivité porte sur trois enjeux que sont une large mobilisation autour d’un projet de territoire urbain-rural, l’inventivité et l’innovation pour agir dans un contexte de moyens contraints, et la centralité de l’énergie dans les stratégies de développement territorial, économique et d’innovation. La candidature se base sur sept axes de travail autour de l’emploi, de l’énergie et du territoire. Saint-Etienne Métropole a déjà entrepris différentes mesures comme la création d’un titre de transport peu coûteux pour inciter à l’usage de transports en commun ou encore le développement de 16 rames de tramway. En savoir plus.

Retour

04/02/2015 - Stage « Sensibiliser aux changements climatiques, quelles actions à destination du grand public » par l’Ifrée

En décembre 2015, la France accueillera le prochain sommet de l'ONU sur le Climat (COP21). Depuis quelques années, les plans climat et les actions de sensibilisation sur le thème des changements climatiques se multiplient. Comment développer la sensibilité du grand public aux sujets scientifiques et environnementaux ? Quelles actions concrètes mettre en oeuvre ? Comment les rendre visibles, accessibles au plus grand nombre ? Pour répondre à ces questions l’Ifrée propose, du 18 au 20 mars 2015, un stage « Sensibiliser aux changements climatiques, quelles actions à destination du grand public », co-organisé avec « Les Petits Débrouillards » Poitou-Charentes et la Communauté d'Agglomération de La Rochelle. Autour d’ateliers de travail seront abordés : les phénomènes et les conséquences des changements climatiques, les moyens pour favoriser une réflexion autonome, quelles actions proposer selon les situations (cadres collectifs, individuels...), l’Identification des lieux et des moments propices à la rencontre du grand public, et l’adaptation du discours et des formes d’intervention. Pour en savoir plus

Retour

02/02/2015 - Premier Climathon chez Verteego

Pour préparer la COP21, un Climathon, c’est-à-dire un hackathon dédié à la création d’outils numériques pour répondre aux enjeux du changement climatique, aura lieu les vendredi 13 et samedi 14 février 2015 dans les locaux du sponsor de l’événement, la société Verteego. Au travers de l’organisation des climathons, Code for Climate souhaite favoriser l’émergence de solutions digitales dont le but est de prévenir et limiter le changement climatique, ainsi que toute autre problématique liée au développement durable.  En partenariat avec Verteego qui accueille l’événement, les facilitateurs de Code for Climate apporteront aux participants un processus (de l’idéation à la présentation) et les ressources nécessaires à la création de leur solution (connexion web, répertoires open data, espace de travail, nourriture). Pour en savoir plus

Retour

02/02/2015 - Nouveau livret de l’Ifrée : « Planter des arbres, un projet éducatif ? »

L’arbre est sans doute le plus symbolique des objets d’éducation à la nature et à l’environnement. Mais à quelles conditions une action de plantation est-elle éducative pour les participants ? Et à quelles conditions une plantation est-elle un bienfait écologique ? Si dans le domaine de l’éducation à l’environnement, planter un arbre est un acte qui ne pose pas de question, il n’en va pas de même dans le monde agricole, acteur clé de cette problématique. Comment des projets de plantations permettent-ils d’aborder la sensibilisation et la formation des futurs acteurs de ce domaine ? Que leurs enjeux soient avant tout écologiques ou avant touts éducatifs, ces projets nous interrogent aussi sur la vision de la nature qu’ils portent et sur l’éthique sous-tendue dans le discours des acteurs. Comment permet-on aux participants de décrypter la dimension philosophique du projet ?  Ce travail s’appuie sur 18 expériences (8 projets de haies, 6 projets de vergers et 4 autres : agroforesterie, arboretum, arbre urbain et aménagement de bourg…) enquêtées et présentées en première partie du livret. Les enseignements tirés de ces expériences, présentés en deuxième partie, ont pour ambition de permettre une vision globale des choses : les praticiens de la pédagogie y trouveront quelques repères sur le volet technique du projet, les techniciens qui accompagnent ce type de projet y trouveront des repères sur les aspects éducatifs et les techniques d’animation ; afin que chacun puisse déjouer les écueils et améliorer la cohérence et la portée de son projet. Il s’adresse aussi aux collectivités portant des programmes d’actions dans ce domaine pour éclairer les moyens nécessaires aux enjeux visés, notamment concernant l’enjeu éducatif et de sensibilisation. Télécharger le livret

Retour

02/02/2015 - VEOLIA développe la collecte et le recyclage des papiers de bureau

Forts de leur complémentarité, VEOLIA et le réseau d’entreprises de l’ESS ELISE et se sont engagés depuis 2012 dans un partenariat visant à développer la collecte et le recyclage des papiers de bureau. En amont les sites ELISE accompagnent les entreprises dans la mise en place du tri sélectif de leurs déchets de bureau et la destruction de leurs documents confidentiels tout en créant des emplois pérennes pour des personnes en situation de handicap ou en difficulté d’insertion professionnelle. VEOLIA, qui est le premier fournisseur de matières premières de recyclage des usines papetières françaises, recoit ensuite sur ses centres les papiers collectés par ELISE afin de les conditionner avant d’approvionner ses clients papetiers. L’objectif, d’ici à 2017, est de recycler 50 000 tonnes supplémentaires de papiers de bureau /an et de créer 500 emplois solidaires au sein des 30 sites ELISE. 250 emplois ont déjà été créés. Participant à la mise en place d’une Economie Circulaire sur le territoire national ce partenariat au service de l’environnement soutien la création d’emplois durables au sein d’entreprises solidaires. Pour en savoir plus

Retour

30/01/2015 - L'UVED réalise un MOOC sur l'environnement et le développement durable

L'UVED vient de démarrer la réalisation et la coordination d'un MOOC sur l'environnement et le développement durable. Ce MOOC "EDD" répond à une commande du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche qui a confié la maîtrise d’œuvre à l'UVED. Sa vocation première est d'apporter un ensemble de connaissances de base en matière d'environnement et de développement durable à destination d'un large public, et notamment des lycéens et des étudiants de Licence (pour favoriser le continuum bac-3 / bac+3 ainsi que la réussite des étudiants). Pour en savoir plus

Retour

29/01/2015 - Délai prolongé pour la plateforme dédiée à la reconnaissance des Agenda 21 !

La période de candidature sur la plateforme dédiée au dispositif de reconnaissance des agendas 21 est prolongée. La plateforme se clôturera le 20 février prochain, ce qui laisse un délai supplémentaire aux collectivités pour déposer leur projet. Dans le cadre de la nouvelle session, une cinquantaine de collectivités ont déjà candidaté à la reconnaissance. Ouverte lors du colloque du 4 décembre sur les Agendas 21 de demain, cette session s’inscrit dans le cadre d’une évolution du dispositif de reconnaissance, retravaillé par le Commissariat général au développement durable et le Comité national Agenda 21. Afin de s’adapter à la situation des territoires, la candidature est simplifiée avec un dossier reprenant la genèse, la vision et l’opérationnalité du projet. Les territoires candidatant seront suivis et accompagnés au cours du dispositif de reconnaissance  avec un binôme de référents volontaires et des dispositifs d’accompagnement. Les territoires peuvent se tourner vers la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie Île-de-France) pour constituer leurs dossiers. Au cours de l’année 2015, des ateliers inter-régionaux se dérouleront pour échanger et capitaliser sur les pratiques et pour constituer un réseau de territoires engagés dans la démarche. En savoir plus.

Retour

28/01/2015 - L’ADEME propose un guide méthodologique pour des stratégies régionales d’économie circulaire

Elaboré par l’ADEME avec le Ministère du Développement durable et l’Association des Régions de France (ARF), le guide s’adresse aux élus et aux agents des régions mais aussi aux partenaires de ces collectivités. Il fournit des éléments pour la mobilisation et l’accompagnement des acteurs économiques locaux. L’ADEME base le document sur des retours d’expériences ainsi que sur une diversité d’expertises. La méthodologie proposée apporte des réponses aux questions en termes de pilotage, de gouvernance, de stratégie, d’articulation des politiques mais aussi de moyens et de passage de l’expérimentation au déploiement généralisé. Le guide est un outil d’aide à la décision pour des orientations de politiques publiques d’économie circulaire et pour un accompagnement des collectivités face aux opportunités de cette stratégie. Les cinq conseils clés sont de partir des richesses du territoire, de déployer une gouvernance partenariale, d’intégrer l’économie circulaire au sein du fonctionnement de la collectivité, de définir des objectifs et priorités pour le territoire et enfin de mettre en place une démarche d’amélioration continue. En savoir plus.

Retour

28/01/2015 - Devenez ambassadeur de l'éco-mobilité scolaire !

Vivacités idf propose une réunion d’information*, le 11 février  2015, pour devenir un ambassadeur de l'écomobilité scolaire. Cet ambassadeur est une personne volontaire, rattachée à une organisation (administration, collectivité ou association) et à un territoire donné. Véritable relais local du réseau, il informe, oriente et contribue à la mise en place d’’initiatives en faveur de l’éco-mobilité scolaire sur son territoire : actions pédagogiques, événementiels, mise en place du bus pédestre, de vélobus, lancement d’un Plan de déplacement des établissements scolaires (PDES), etc.
Pour avoir plus d'informations sur le réseau PARTENAIRES POUR L’ÉCO-MOBILITÉ DE L’ÉCOLE À l’UNIVERSITÉ
Pour vous inscrire à la réunion d'information
l’ADEME direction régionale Île-de-France 11 février 2015 à 14h30 6-8, rue Jean Jaurès 92807 PUTEAUX

>> Consulter le document

Retour

27/01/2015 - Nantes et Besançon, finalistes de la compétition du WWF Earth Hour City Challenge !

Le Comité 21 salue la sélection de ces deux villes adhérentes parmi 163 villes issues de 17 pays, dans le cadre du WWF Earth Hour City Challenge. Elles concourront avec Paris pour le trophée de « la capitale française de Earth Hour ». Les villes finalistes du défi seront évaluées par un jury international d’experts sur les actions et engagements qu’elles prennent en matière de lutte contre le changement climatique. Les citoyens peuvent participer en votant pour leur ville « coup de cœur » sur la plateforme en ligne « We Love Cities ». A la fin de la campagne le 27 mars, les données seront communiquées aux collectivités. Le 28 mars 2015, l’évènement Earth Hour 2015 organisé par WWF se déroulera dans des villes du monde entier. A la veille de la conférence de l’ONU Paris Climat 2015, les villes les plus exemplaires sont sources d’inspiration selon l’association. Engagée dans la transition énergétique, la ville de Nantes travaille pour une évaluation objective et quantifiée des actions menées, ce qui lui a notamment permis d’être désignée Capitale Verte européenne en 2013. Besançon est également une ville modèle, impliquée depuis plus de 30 ans dans la mise en œuvre de mode de gestion respectueux de l’environnement et elle entreprend des actions quotidiennes en faveur de la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles. En savoir plus.

Retour

20/01/2015 - Projet « Les jeunes picards s’engagent pour le climat », soutenu par la région Picardie

Dans le cadre du Projet Educatif Régional Global cosigné par l’Etat et la région Picardie, l’académie d’Amiens met en place un projet « Climat » 2014-2015, valorisant le rôle des équipes éducatives, des experts du rectorat, des associations et des acteurs publics. Parmi les points forts du projet, l’espace Somme accueillera un FOREDD des jeunes fin janvier 2016 permettant de responsabiliser les élèves avec un travail restitué en octobre 2015 comprenant des résolutions proposées aux décideurs institutionnels. Le projet devrait être transformé pour prendre une dimension internationale via la dynamique My Word posée par l’ONU. La participation des jeunes picards leur permet de devenir auteur et acteur de leur projet de vie tandis que la dynamique sera multi-partenariale. Canopé Amiens sera un partenaire essentiel en tant que pôle national d’Education au Développement Durable, mettant à disposition des ressources numériques et valorisant les actions des équipes éducatives par un accompagnement média. En savoir plus.

Retour

19/01/2015 - Saint-Gobain lance son Concours de l’Innovation NOVA 2015

Saint-Gobain a lancé officiellement la cinquième édition de son Concours de l’Innovation. Depuis sa création en 2008, ce Concours vise à détecter les meilleures start-up dans la construction durable et les technologies vertes. Il récompense  les solutions les plus innovantes dans l’habitat, l’énergie et l’environnement, notamment les produits pour la construction, les matériaux avancés et l’efficacité énergétique. Le Concours est organisé et sponsorisé par le département NOVA External Venturing et offre aux lauréats 3 prix pour un montant total de 100 000 dollars. Au-delà des dotations financières, l’équipe NOVA évaluera tous les finalistes afin d’entamer une potentielle collaboration sous la forme d’un partenariat, dans le cadre d’accords de co-développement, commerciaux, de distribution et de fabrication, ou sous la forme de prises de participation. Les start-up du monde entier, dont les projets sont en lien avec les centres d’intérêt stratégiques du Groupe Saint-Gobain énoncés plus haut, sont invitées à déposer leur dossier de candidature jusqu’au 19 juin 2015.
Pour en savoir plus

Retour

19/01/2015 - Les Vosges mobilisent les enseignants sur des projets Climat

Dans le cadre de son Plan Climat Energie, le Conseil Général a lancé un appel à projets scolaires sur le Climat. Les productions fournies seront valorisées collectivement entre le premier et le second semestre 2015, lors d’une période sur la COP 21 dans les Vosges. Le final prendra des formes variées comme un livre blanc ou encore une exposition collective. Parmi les participants, une délégation sera formée pour représenter le département à la COP 21. L’appel à projets concerne les écoles primaires, les collèges, les lycées et les établissements d’enseignement agricole. Parmi les critères de recevabilité, les projets doivent avoir une vision globale se déclinant en actions concrètes mises en place dans l’établissement. Ils doivent également comporter au moins une intervention pédagogique réalisée par les associations membres de la plateforme Education au Développement Durable des Vosges ou par un autre partenaire. Le Conseil général favorisera les projets multi-établissements réalisant une production collective. Un soutien aux projets sera apporté pour les interventions pédagogiques, la communication, l’achat de petit matériel et le transport.  En savoir plus

Retour

15/01/2015 - Eco-Emballages lance avec Adelphe un nouvel appel à projets pour améliorer la recyclabilité des emballages ménagers en plastique

Dans le cadre du Plan de relance du tri et du recyclage, Eco-Emballages lance avec Adelphe un nouvel appel à projets pour améliorer la recyclabilité des emballages ménagers en plastique autres que les bouteilles et flacons. Un premier appel à projets avait été mené entre 2011 et 2014. Il concernait essentiellement les barquettes, les pots de produits laitiers et les emballages laminés. Ce second appel à projets est destiné aux entreprises et a pour objectif de proposer des solutions sur des thèmes ayant été identifiés comme ayant un fort impact potentiel sur les conditions de recyclage : développement d’alternatives aux emballages non recyclables ou à faible rendement de recyclage ; développement d’alternatives aux emballages PVC (autres que les barquettes) ; développement d’alternatives aux emballages noirs ou très sombres (non identifiés lors du tri optique) ; développement d’emballages facilitant le tri et le recyclage par la modification de certaines caractéristiques (emballages souples fortement encrés, colles, etc). Eco-Emballages et Adelphe sélectionneront les projets innovants ayant des perspectives de mise sur le marché proches, dans un délai de 18 mois à 2 ans. Pour les projets plus longs, seules les premières phases du projet seront prises en compte. Les résultats des projets soutenus devront être reproductibles afin de pouvoir faire évoluer à terme l’ensemble des emballages et d’améliorer la performance du dispositif. Les entreprises ont jusqu’au 31 mars 2015 pour présenter leur candidature.
Pour en savoir plus

Retour

15/01/2015 - La Mayenne s’engage pour la méthanisation dans l’agriculture

En décembre dernier, le Conseil général a signé un engagement au cadre de référence départemental pour le développement de la méthanisation en Mayenne. Les autres signataires sont la chambre d’agriculture et d’autres acteurs comme AMF 53, Clasel, CER France, FD CUMA, Synergies, Agriméthanisation 53 et Coedra Maine. Le département et la chambre d’agriculture se montrent en faveur d’un développement raisonné et consensuel de la méthanisation. Sans vocation réglementaire, le cadre de référence est davantage une feuille de route visant à réunir des acteurs sur une base minimum commune de perception de la méthanisation comme source d’opportunités. Pour réduire les dépenses en consommations énergétiques qui s’élèvent à 550 millions d’euros chaque année, la Mayenne souhaite utiliser le gisement inexploité de 6, 5 millions de tonnes de déchets principalement d’origine agricole. En savoir plus.

Retour

14/01/2015 - Bouygues Construction et le WWF France signent un partenariat sur la ville durable

Le WWF France et Bouygues Construction ont conclu un partenariat pour trois ans dans le cadre de l’initiative « Réinventer les villes » du WWF, qui vise à fédérer des entreprises et des collectivités autour de modes de vie urbains plus durables. Ce partenariat a pour objectif de développer des démonstrateurs de quartiers durables en France et de diffuser dans le monde une vision des villes durables. Il s'inscrit dans l'agenda des solutions positives de la Conférence sur le Climat de Paris 2015 (COP21) que soutient le WWF en France. Il est destiné à mutualiser les efforts et les recherches du WWF et de Bouygues Construction autour de nouveaux modes de vie urbains qui allient la sobriété énergétique, la mutualisation des services, la bonne gestion des services environnementaux tels que l’eau et les déchets, l’économie locale et circulaire, les nouvelles technologies durables et responsables, l’intégration et la valorisation de la nature en ville, la lutte contre l’étalement urbain, le bien-être des habitants, etc. Par ailleurs, Bouygues Construction renouvelle son adhésion au Réseau Forêt et Commerce du WWF, dont l’objectif est d’éliminer l’exploitation et le commerce de bois illégal et d’améliorer la gestion des forêts. Pour en savoir plus    

Retour

14/01/2015 - Bipiz moteur de recherche de bonnes actions RSE

Le Réseau Alliances, réseau d’entreprises référant en matière de RSE dans le Nord-Pas de Calais, développe depuis 2000 BipiZ, sa base de données internationale de Bonnes Pratiques RSE. Structurée à partir des 7 questions centrales de l’ISO 26 000, BipiZ donne accès gratuitement à plus de 850 cas concrets d’actions RSE développées par des entreprises de toute taille et tout secteur du monde entier. Chaque action est présentée sous forme de fiche synthétique présentant la démarche menée, ses enjeux et ses résultats ainsi que le contact du porteur de la Bonne Pratique. Source d’inspiration, BipiZ s’adresse en priorité aux entreprises et réseaux RSE. Exemples de Bonnes Pratiques :
- Des bijoux équitables et des matières premières traçables,  c’est le pari relevé par la Fair Trade Jewellery Company
- Découvrez comment Lesage & fils réduit son bilan carbone et son taux d’absentéisme grâce à sa politique de mobilité durable.
BipiZ bénéficie d’un soutien financier de la région Nord-Pas-de-Calais, la CCI Grand Lille, Rabot-Dutilleul et la Fondation Charles Léopold Mayer. Partenaires de l’action : BPI France, CCI Grand Lille, Club Génération Responsable, FCCS, Forum Empresa, et Open Agrifood. Pour en savoir plus

Retour

12/01/2015 - L’agglomération du Choletais met en place un site web sur le tri des déchets

Depuis 2014, le site Internet www.reduktor.fr a été mis en place à l’initiative de la communauté d’agglomération du Choletais. Ce site fournit des informations pour moins jeter et mieux trier. L’intercommunalité précise la collecte et le devenir des ordures ménagères et des déchets recyclables ainsi que des données pratiques sur les déchèteries et éco-points. Les particuliers et les professionnels peuvent donc trouver des réponses à leurs questions en termes de tri et de gestion des déchets. L’agglomération est partenaire de Quali’tri, de l’ADEME et d’Eco-emballages sur ce projet. Dans la même optique, la collectivité a ouvert de nouvelles déchèteries et veut améliorer son service de gestion des déchets, déjà primé deux fois du label Quali’tri. D’ici à 2016, des équipements modernisés doivent être mis en service. En savoir plus.

Retour

09/01/2015 - Snecma (Safran) retient Verteego pour renforcer la conformité à REACh de l’industrie aéronautique

Snecma, motoriste aéronautique et spatial, s’est équipé de la plateforme cloud Verteego REACh Garden pour industrialiser les enquêtes fournisseurs et obtenir une traçabilité rigoureuse sur les substances chimiques présentes dans les pièces achetées par le motoriste. Il conforte ainsi ses engagements en matière de Responsabilité Sociétale d'Entreprise. L’outil vise à faciliter la collecte, la relance, l’historisation et la mise en valeur, dans une base de données de substances chimiques, de l’ensemble des informations nécessaires au respect de l’article 33 du règlement européen sur la traçabilité des substances chimiques présentant des risques dans la chaîne d’approvisionnement industrielle. Snecma veut s’appuyer sur le partenariat noué avec l’éditeur Verteego pour accompagner toute la supply chain aéronautique à la création d’une base de données commune de substances chimiques. Pour en savoir plus 

Retour

09/01/2015 - Grand Paris Seine Ouest lance Smart City+

Grand Paris Seine Ouest est la première communauté d’agglomération à mettre en place une application numérique de services d’hyperproximité. Smart City+ connectera les acteurs du territoire que ce soient des particuliers, des associations, des entreprises ou des administrations du territoire de la collectivité. Cette plateforme disponible dès le premier trimestre 2015 sera ouverte, modulaire, évolutive, participative et accessible sur tous les supports numériques. En temps réel, elle donnera accès à des contenus géolocalisés et à des services locaux. Par exemple, l’application permettra de trouver un covoiturage, d’organiser un achat groupé dans son quartier ou encore de participer à une réflexion citoyenne. Les différents usages recoupent les services entre particuliers, la recherche d’informations locales, les initiatives citoyennes et démarches professionnelles. Smart City+ est porté par huit partenaires et est lauréat de l’appel à projet Ville numérique du Grand Emprunt/Investissements d’avenir. En savoir plus.

Retour

08/01/2015 - La Picardie soutient les initiatives pour l’environnement

La région apporte son appui aux manifestations pour le développement durable via un appel à projets pour les initiatives régionales pour l’environnement (IRE). Les citoyens peuvent envoyer leurs projets avant le 27 février 2015 pour faire découvrir la nature du territoire ou encore organiser des actions de sensibilisation. Afin de sensibiliser aux enjeux de l’environnement et d’encourager les pratiques éco-citoyennes, les Initiatives Régionales pour l’Environnement auront lieu du 30 mai au 11 octobre 2015. Plusieurs dizaines de manifestations seront programmées, par exemple une ouverture des portes d’une entreprise dans la Somme pour sensibiliser au recyclage des déchets. Par ailleurs, la région picarde va attribuer des Trophées aux projets les plus exemplaires en octobre 2015. Elle récompensera les initiatives pour encourager les décideurs publics et privés à prendre l’environnement en compte dans leurs décisions, pour valoriser les actions entreprises par les acteurs du territoire régional en faveur de l’environnement et du développement durable, pour faire connaître les priorités régionales en la matière et pour permettre aux acteurs locaux de se rencontrer, de s’informer et d’échanger. En savoir plus.

Retour

07/01/2015 - Le Poitou Charentes mobilise le financement participatif pour les énergies renouvelables

Le conseil régional soutient la campagne de crowdfunding menée par la société d’économie mixte Sergies pour les énergies renouvelables en Poitou-Charentes. Les citoyens peuvent participer au financement de deux projets de centrales photovoltaïques dans les villes de Dienné et La Trimouille. La plateforme lumo-france.com, en partenariat avec Lumo, permet depuis fin novembre d’investir dans ces projets. La région s’engage via les aides du Fonds Régional d’Excellence Environnementale (FREE). Elle abonde l’investissement participatif à hauteur du montant investi par les citoyens, avec un plafond de 250 euros par citoyen et de 10% du montant total du projet. L’investissement des particuliers représentera 20% du budget et le reste du financement sera assuré par les fonds propres de SERGIES et par un prêt bancaire octroyé par le Crédit Coopératif. Les projets « La Ferme de la Voie rayonne » à Dienné et « Du solaire sur l’éco-construction ABAUX » à La Trimouille produiront une électricité achetée en totalité par SOREGIES et distribuée sur le réseau local. En savoir plus.

Retour

24/12/2014 - Des collectivités du Comité 21 lauréates de l’appel à projets « zéro déchet, zéro gaspillage » !

Le 23 décembre, Ségolène Royal a dévoilé une première liste de 58 collectivités lauréates de l’appel à projets « zéro déchet, zéro gaspillage ». Le Comité 21 félicite ses adhérents récompensés, à savoir les conseils généraux des Deux-Sèvres, de l’Essonne, et de la Mayenne, les communautés urbaines de Bordeaux et de Dunkerque mais aussi Nantes Métropole, Limoges Métropole et la commune de Miramas. L’appel à projets vise à accompagner les collectivités volontaires dans la promotion de l’économie circulaire via la mobilisation des acteurs locaux. Le ministère avait prévu vingt lauréats mais la mobilisation a dépassé les prévisions initiales. Les territoires retenus s’engagent à réduire de plus de 10% de leurs déchets, soit plus de 240 000 tonnes évitées et 43 millions d’euros d’économies par an. Le ministère fera bénéficier les lauréats d’un accompagnement spécifique via l’ADEME, avant d’envisager une labellisation pour les actions les plus mâtures. En savoir plus.

Retour

23/12/2014 - Appel à projets pour l’opération « Essonne verte, Essonne propre »

Depuis 20 ans, cette opération est menée par le conseil général dans une visée d’éducation et de sensibilisation à la protection de l’environnement et au cadre de vie. Elle portera cette année sur la période du 1er avril au 7 juin. Les dossiers de candidature doivent être déposés avant le vendredi 23 janvier. Le bilan de l’opération depuis sa création est de 2200 opérations et 3500 tonnes de déchets collectés. L’objectif est de développer l’éco-citoyenneté. Chaque opération se base sur un site à réhabiliter ou à valoriser et si le projet est validé, le conseil général fournit le matériel nécessaire. Il assure également la communication globale de l’opération et fournit des affiches aux organisateurs. En savoir plus.

Retour

22/12/2014 - Publication du guide des éco-manifestations en Seine-et-Marne !

Le conseil général souhaite inciter à de nouvelles pratiques pour les acteurs des manifestations qu’ils soient organisateur, citoyen ou partenaire. Le département introduit en outre un dispositif d’éco-conditionnalité pour les aides aux manifestations du territoire. Le guide des éco-manifestations reprend un ensemble de fiches réparties en huit thématiques que sont la communication, la mobilité, l’économie locale et responsable, les déchets, l’eau et l’énergie, la cohésion sociale, la sensibilisation au développement durable, le suivi et l’évaluation de la démarche. Cet outil pratique comporte des préconisations d’action et la présentation de bonnes pratiques et retours d’expériences. En savoir plus.

Retour

15/12/2014 - Le Muséum national d’Histoire naturelle publie de nouvelles données sur les espèces françaises

Pour la 11ème année consécutive, le Service du Patrimoine Naturel (SPN) du Muséum présente le bilan de son recensement des espèces de faune, flore et fonge, terrestres et marines, sur l’ensemble des territoires français. Avec 87 325 espèces en métropole et 70 458 en Outre-mer, cette liste recense et valide la présence, la disparition, l’endémisme ou l’introduction de ces espèces. Ce travail scientifique, mené en collaboration avec de nombreux partenaires, est une base essentielle pour le partage et la diffusion de l’information sur la biodiversité sur le plan national et dans le cadre de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN). Cet inventaire repose sur le référentiel des espèces des territoires français, TAXREF, diffusé gratuitement depuis plus de six ans sur le site de l’INPN. Pour en savoir plus

Retour

14/12/2014 - Finance carbone et projets de développement

GERES est la première ONG française à avoir intégré, dès 2004, la finance carbone au sein d'un projet de développement, notamment avec sa plateforme de compensation volontaire CO2 Solidaire. Aujourd'hui, le GERES propose deux publications qui font le point sur le recours à la finance carbone pour financer des projets de développement : - le magazine Outcomes rend compte de son expérience au Cambodge où plus de 3 millions de cuiseurs améliorés ont été commercialisés à fin 2014, il revient sur l'histoire du projet et donne la parole aux différents acteurs. - l'étude "Projets de développement accédant aux fonds carbone" réalisée par P3value pour trois ONG (GERES, AVSF et ID, avec le soutien du F3E). Cette étude, basée sur 5 études de projets, dans 3 pays ( Mali, Cambodge, Pérou) et sur 2 secteurs (bois-énergie et boisement/reboisement), s'intéresse plus particulièrement aux modalités de partage des bénéfices et aux retombées socio-économiques locales du recours à la finance carbone. Téléchargez ces documents sur : http://www.geres.eu/fr/ressources/publications

>> Consulter le document

Retour

10/12/2014 - La Seine-et-Marne publie une étude sur la vulnérabilité de son territoire aux effets induits par le changement climatique

Le conseil général s’engage dans l’élaboration d’une stratégie d’adaptation du territoire sur la base de ce document. Les deux objectifs de l’étude sont l’incitation des acteurs à poursuivre la réflexion et la prise en compte de l’adaptation dans les politiques publiques et les activités économiques. Après une présentation de la méthodologie de l’étude, le document retrace la vulnérabilité sectorielle du territoire aux changements climatiques, avant d’introduire des éléments de réponse en termes d’adaptation. Les secteurs qui seront les plus affectés seront l’eau, la forêt, la biodiversité et la santé. La stratégie territoriale d’adaptation se structure autour de l’outillage visant à affiner la connaissance locale, de la sensibilisation pour impliquer les acteurs locaux et de l’action pour adapter les politiques locales. En savoir plus.

Retour

09/12/2014 - La ville de Bondy sort son nouveau rapport de développement durable

Ce quatrième rapport de développement durable pour Bondy met en avant les actions menées quotidiennement en interne. Une grille d’indicateurs de suivi a été élaborée par la mission développement durable et permet une évaluation chiffrée des politiques présentées dans le rapport de 2014. Autour des cinq finalités du développement durable et de l’exemplarité de la ville, le document retrace les objectifs, les actions menées, les chiffres de suivi et les perspectives pour 2015. Bondy mène de nouvelles actions notamment autour de la matérialisation d’une Trame Verte et Bleue et du dispositif « garantie jeunes » à titre expérimental jusqu’à fin 2015. Ce dispositif propose un accompagnement renforcé vers l’emploi pour les jeunes en situation de précarité. En termes de coopération décentralisée, la ville a achevé le centre socioculturel dans la ville d’Al Ram en Palestine et elle a attribué une subvention d’urgence GAZA 2014. La politique interne de la mairie a impliqué la mise en place d’un réseau de référents internes de développement durable à la mairie. La communication autour de la ville s’est développée via des outils numériques et en faveur d’un meilleur décryptage des politiques publiques. En savoir plus.

Retour

08/12/2014 - L'UICN France propose aux régions françaises 25 indicateurs de biodiversité

Dans une perspective d’amélioration continue, et de renforcer de la mobilisation des collectivités en faveur de la biodiversité, l’UICN France a publié, le 4 décembre, un jeu commun et synthétique de 25 indicateurs de biodiversité destiné aux régions françaises. Outil d’auto-évaluation de la biodiversité sur un territoire donné,  ce document permet également aux collectivités de se situer dans le contexte international et national, en valorisant leur contribution à l’atteinte des objectifs d’Aichi et à ceux de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB), favorisant ainsi la cohérence entre ces différents niveaux d’objectifs. Cet outil « clé en main » se présente sous la forme d’un porte-folio de 25 fiches indicateurs avec pour chacun  un questionnement stratégique, ses modalités de calcul, des éléments pour son analyse et interprétation, et des références utilisées, ainsi que d’un guide pratique pour accompagner leur utilisation. L’UICN France invite toutes les régions françaises à renseigner et à compléter périodiquement ce jeu en fonction notamment de leurs spécificités propres (géographiques, écosystémiques, liées aux pratiques…), de leurs enjeux prioritaires, et de l’évolution des données disponibles, en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire. Télécharger l’étudePour en savoir

Retour

04/12/2014 - Le Défi Bouygues Construction récompense un projet d’éco-quartier connecté et humain

Dans le cadre du « Défi Bouygues Construction » créé en 1997 dans le but de rapprocher le monde étudiant et le monde professionnel, c’est le projet de quartier durable, connecté et humain intitulé « Eco’hérence » qui a été récompensé. Porté par une équipe composée d’étudiants des écoles Polytech Clermont-Ferrand et HEC, ce projet propose une offre globale de quartier innovant et éco-connecté. Les étudiants ont imaginé cet éco quartier pour répondre à la demande d’une collectivité locale désireuse d’améliorer son attractivité auprès des citoyens, des entreprises et des commerçants.  En effet, 80% de la population mondiale vivra en ville dans 30 ans. Le développement de quartiers durables et humains est un enjeu fort pour la société et pour une entreprise comme Bouygues Construction explique Philippe Van de Maele, directeur Innovation et Construction durable de Bouygues Construction. Le Défi Bouygues Construction aide les étudiants à découvrir la diversité des métiers du BTP et des services. Depuis sa création il y a 18 ans, 850 étudiants y ont participé.
Pour en savoir plus 

Retour

04/12/2014 - Humanité et Biodiversité prépare les Assises du Vivant 2015

L’association Humanité et Biodiversité organise, les 9 et 10 février 2015, les Assises du Vivant 2015 à l’UNESCO. Dans la continuité des Assises de 2012 et 2013, l’édition 2015 réunira, à l’approche de la COP21 à Paris,  des scientifiques, des acteurs de la société civile, des citoyens responsables et engagés, des jeunes, des entrepreneurs et des artistes pour discuter des liens entre biodiversité et changement climatique. Humanité et Biodiversité souhaite montrer que la dureté des faits n’interdit pas de mobiliser nos énergies, notre créativité et notre volonté pour reprendre en main notre destinée commune. De ce fait, les Assises du Vivant se veulent un espace dédié à la poursuite de ce dialogue, au-delà des journées de rencontres à Paris, avec la construction d’une communauté de pratiques qui partagerait des actions et visions positives pour construire d’autres mondes possibles. Dans ce but, l’association propose d’étudier les interactions entre biodiversité & changement climatique autour de trois thèmes forts : repenser la conservation : vers des stratégies « sans regrets », développer la solidarité écologique et la justice environnementale : faire équipe avec le vivant et entreprendre autrement : articuler performance et résilience. Ses différents thèmes seront abordés avec un regard croisé entre les informations disponibles et le constat des scientifiques, les actions et solutions mises en œuvre aux niveaux local et international suivi d’une discussion interactive sur les présents et futurs possibles.          
Programme et modalités d’inscription prochainement.

Retour

04/12/2014 - L’ADEME partenaire de la série

Télénantes, en partenariat avec l'ADEME et le Collège des transitions sociétales, réalise actuellement une série intitulée AUTREMENT. Cette série, organisée en courts-métrages de 12 mn, a pour objectif de partager des initiatives porteuses de sens, accessibles à tous, chez soi ou au travail. Les 5 premiers numéros sont d’ores et déjà disponibles sur le site du Collège des transitions sociétales. Le dernier numéro a été mis en ligne le 1er décembre. Regarder le dernier numéro sur « Pour les fêtes, si on consommait autrement ? »  

Retour

03/12/2014 - Le 6ème baromètre des Achats Responsables de l’ObsAR est lancé !

L’Observatoire des achats responsables (ObsAR) lance la 6ème édition annuelle de son baromètre des achats responsables. Toutes les personnes impliquées dans les décisions d’achat sont donc invitées à répondre au questionnaire en ligne, d’une durée de 10 minutes environ. Par cette démarche, l’ObsAR souhaite recueillir des déclarations d’entreprises et de services publics relatives à leur politique d’achats, leurs pratiques et leur implication, et donc identifier les opportunités et les difficultés qui leur sont inhérentes. L’objectif est de mesurer la maturité de la sphère économique sur un élément central de la mise en œuvre des principes de la RSE et de la concrétisation des objectifs de développement durable. Il est possible de participer à l’enquête jusqu’au 19 décembre 2014 sur www.barometre-obsar.fr. Les résultats seront diffusés début février 2014.

Retour

03/12/2014 - ACCID : 3ème édition de l’Université interrégionale de la communication pour le développement durable

ACCID organise la 3ème édition de son Université interrégionale de la communication pour le développement durable en région PACA , le vendredi 12 décembre prochain. Y seront présentés, par Carine Dartiguepeyrou, prospectiviste et pilote de l’Acidd’lab, les premiers travaux des 15 spécialistes et experts réunis par l’association dans un think tank, créé à l’occasion de l’Université d'été de la communication pour le développement durable 2014 en septembre dernier, sur la thématique « Quel nouvel imaginaire pour généraliser les changements de comportements,  ou comment inventer les nouveaux mythes, la nouvelle narration du monde d’après ? »  Au programme, un débat sur « Développement durable et entreprises en PACA : actions et partenariats multi-acteurs » avec les meilleurs spécialistes et experts, ainsi que la présentation des enjeux et du déroulement de la COP21, par Gilles Berhault, qui préside le Club France Développement durable et le dispositif SolutionsCOP21 (Grand Palais à Paris du 4 au 11 décembre), de retour de conférence préparatoire de Lima. Télécharger le programmeInscription

Retour

01/12/2014 - Les conférences interactives de Bio-sphère

Bio-sphère relève le défi de sensibiliser un public très large au Développement Durable, pour l’impliquer directement dans son comportement quotidien. Pour cela, l’association a conçu un principe de conférences interactives : une animation accompagnée de films et d'images spectaculaires, projetés sur grand écran en Haute Définition et en interactivité avec le public, grâce à l'utilisation de boîtiers de vote électronique. 90 minutes intenses et passionnantes sur un de leurs 6 thèmes d’excellence (eau, biodiversité, alimentation, déchets, énergie et climat) afin d’amener l'auditoire à saisir la complexité de l’environnement et les interactions de ses différents domaines. L'aspect ludique du dispositif se révèle être un véritable levier de motivation, en stimulant les participants et en mobilisant leur attention tout au long de l'intervention. Des méthodes innovantes, des outils inédits et une présentation interactive... pour susciter le débat, favoriser l'implication et fournir des clés d’interprétation aux grandes questions du XXIe siècle. Pour en savoir plus

Retour

28/11/2014 - Le Sustainability literacy Test présenté à la conférence mondiale EDD de Nagoya

La Conférence mondiale sur l'éducation pour le développement durable vient de se terminer à Nagoya. Et cela a été l'occasion de valoriser le Sustainability Literacy Test, impulsé par Kedge Business school en partenariat avec la CGE et la CPU et de nombreux acteurs. Ce test international évalue le socle de connaissances en développement durable pour les étudiants. 267 établissements de 24 pays étaient enregistrés dont 86 en France au 24 octobre 2014. Une comparaison internationale des scores sur plus de 100 000 étudiants internationaux a été présentée à la conférence de l'Unesco. Après celle-ci, de nouvelles universités sont inscrites et près de 11 000 élèves de plus ont passé le test. Dans quelques semaines, de nouveaux pays rejoindront le RNEC (Suède, Finlande, Allemagne, Indonésie, Malaisie, Kenya ...) ainqi que des réseaux supranationaux comme l'UAI (Association internationale des universités).
Télécharger le document présenté à Nagoya

Retour

28/11/2014 - Formation de l'Ifrée sur Ingénierie de la concertation et de la consultation appliquée au développement durable

L’Institut de Formation et de Recherche en Éducation à l’Environnement (Ifrée) et et l’Aten (Pôle de ressources et compétences) proposent une toute nouvelle formation longue, centrée sur l’acquisition des compétences « clés » nécessaires à la préparation et à l’animation des dispositifs participatifs (information, consultation, concertation) dans le cadre de démarches traitant des questions d’environnement ou de développement durable. Elle s’adresse aux salariés et aux demandeurs d’emploi, souhaitant évoluer professionnellement, se reconvertir ou bien consolider leurs compétences dans le domaine de la préparation et de l’animation de dispositifs participatifs. La formation débute au mois de septembre 2015. Elle prépare au pilotage de dispositifs visant à promouvoir le dialogue, le débat, la co-construction de propositions, la délibération avec l’ensemble des acteurs concernés : citoyens, acteurs professionnels et institutionnels. A l’issue de la formation, les participants seront en capacité de préparer les dispositifs, les animer ainsi que les travaux collectifs et rendre compte du travail réalisé. Plaquette de présentation - programme

Retour

26/11/2014 - Engagements dans la charte régionale bretonne « Il fait Bio dans mon assiette »

La charte régionale « Il fait Bio dans mon assiette » promeut un projet global d’établissement pour l’introduction de 20% de produits bio en restauration collective. Elle a été élaborée par le réseau de l’Initiative bio en Bretagne, la région Bretagne et le ministère de l’Agriculture. Ce document reprend donc l’objectif du Grenelle de l’environnement, réaffirmé en 2013 par le programme « Ambition Bio 2017 ». Il donne un cadre d’engagements réciproques entre les fournisseurs, les structures d’accompagnement et les acteurs de la restauration collective. Les signataires s’engagent à mettre en œuvre les moyens nécessaires pour augmenter la part des produits Bio intégrés aux repas, dans le respect des principes de la charte. La démarche comprend une approche sociale, une approche économique, une approche territoriale et environnementale, et une approche éducative. En savoir plus.

Retour

26/11/2014 - Contributions d'Humanité et Biodiversité à la Conférence Environnementale 2014

Dans le cadre de la 3ème conférence environnementale des 27 et 28 novembre, Humanité et Biodiversité se félicite de l’ajout récent des liens climat/biodiversité dans les discussions politiques. Considérant que les dérèglements climatiques ne peuvent être réduits aux questions énergétiques et que la biodiversité nous offre un panel de réponses pour faire face, tant en termes d’atténuation que d’adaptation au réchauffement, l’association présente un certain nombre de proposition pour les 3 tables rondes de la conférence. Lors de cette dernière, Humanité et Biodiversité souhaite que le Président comme le Premier Ministre apporte la preuve que l’environnement est une composante aussi importante que l’économique et le social dans leur projet pour la France. Lire les propositions d’Humanité et Biodiversité pour la Conférence Envionnementale 2014

Retour

25/11/2014 - M ta Terre, le site environnement pour les jeunes

En mars 2009, l’ADEME a créé le site internet M ta Terre à destination des adolescents afin de répondre à leurs questions sur les problématiques environnementales. Fréquemment actualisé (plusieurs actualités publiées par semaine, de nouveaux films mis en ligne régulièrement, un dossier d’information par mois) et interactif (les jeunes peuvent poser des questions à des experts et choisissent le dossier du mois prochain), ce site est fréquenté par plus de 100 000 visites par mois. Très utilisé par les enseignants pour faire réfléchir et travailler leurs élèves, M ta Terre reprend les thématiques du programme scolaire de collège et de lycée et peut donc être utilisé par les enseignants comme un outil pédagogique. Chaque mois, un dossier d’information est publié. Les thématiques environnementales sont variées, et notamment : changement climatique, recyclage, réduction des déchets, économies d’énergie, énergies renouvelables, consommation durable, dépollution des sites et sols pollués… Pour en savoir plus

Retour

25/11/2014 - La 10ème édition du Prix EpE-metronews mobilise les citoyens pour le climat

Dans la perspective de la COP21, EpE et metronews lancent la 10ème édition du Prix EpE-metronews autour de « la mobilisation citoyenne pour le climat » et invitent les jeunes de moins de 30 ans à expérimenter une vie sans émission de CO2. Ils peuvent ensuite adresser leur démarche au travers d’une proposition personnelle et originale d’une dizaine de pages, accompagnée ou non d’un support visuel (dessin de presse, bande dessinée, vidéo…). Les participants ont jusqu’au 9 mars 2015 pour remettre leur contribution. Saint-Gobain, BASF et Séché Environnement parrainent cette édition du prix et remettront aux trois lauréats respectivement 5 000 euros, 3 000 euros, et 2 000 euros. A partir du 1er avril tous les dossiers reçus seront en ligne sur le blog du prix et les votes pourront débuter. Le jury, présidé par Jean Jouzel, climatologue et vice-président du GIEC remettra les prix lors d’une cérémonie ouverte au public le 16 juin 2015 à Paris. Pour en savoir plus - epe.communication@epe-asso.org

Retour

24/11/2014 - Aéroports de Paris organise le 1er séminaire international du management de l'énergie dans les aéroports.

Aéroports de Paris organise le premier séminaire international du management de l’énergie dans les aéroports à Paris-Charles de Gaulle les 27 et 28 novembre 2014. L’objectif est de permettre aux gestionnaires de vingt aéroports internationaux (Heathrow, Toronto, Montréal, Singapour, Istanbul, etc.) de se retrouver pour deux jours d’échanges en matière de management de l’énergie : échange d’expériences et de bonnes pratiques et renfort de la collaboration. Pour Aéroports de Paris, l’enjeu concerne l’amélioration de la performance énergétique de l’ensemble des process aéroportuaires et notamment l’efficacité énergétique concernant l’éclairage. Ce séminaire s’inscrit donc dans un important programme de maîtrise des consommations d’énergie et de développement de la production d’énergies renouvelables en cours dans les aéroports parisiens.
Pour en savoir plus 

Retour

21/11/2014 - Utopies a participé au lancement de l’ « Empreinte économique », un calculateur en ligne qui mesure l’impact des achats des Français sur l’économie.

L’observatoire de la consommation responsable Mescoursespourlaplanete.com, créé fin 2007, a lancé vendredi 14 novembre, à l’occasion du salon « Made in France », l’« Empreinte Economique® », un calculateur en ligne pour mesurer l’impact des achats des Français sur l’emploi et l’économie. Ce calculateur a été élaboré grâce à une méthodologie bien spécifique en adaptant, à des fins pédagogiques, l’outil local footprint® du cabinet Utopies. Le « Made in France » est au cœur des préoccupations des Français en matière de consommation responsable et ce calculateur peut aider les consommateurs à mieux comprendre les impacts de leurs dépenses, et l’interdépendance économique des différents secteurs d’activité. Pour Elisabeth Laville, fondatrice du cabinet Utopies et du site Internet Mescoursespourlaplanete.com, « grâce à ce calculateur, chacun peut désormais faire ses choix en connaissance de cause, et comprendre l’impact de l’achat « Made in France » sur l’économie et l’emploi dans l’hexagone. Pour calculer votre empreinte économique et pour en savoir plus

Retour

21/11/2014 - La communauté urbaine de Dunkerque va adopter un nouveau plan climat énergie territorial

Lancée en 2009 avec un PCET d’une durée de cinq ans, la lutte pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre se poursuit dans l’intercommunalité avec un nouveau plan lancé l’an prochain. Le 19 novembre, une matinée de préparation de ce plan a rassemblé une centaine d’acteurs publics et privés du territoire. La CUD s’engage à atteindre le niveau seuil fixé par la directive européenne des « 3x20 » à l’horizon 2020 : réduction des émissions de 20%, une part de 20% d’énergies renouvelables dans sa consommation énergétique et une hausse de 20% de l’efficacité énergétique. La collectivité vise également à diviser ses émissions par quatre d’ici 2050. Pour cela, elle veut prendre différentes actions comme doubler les réseaux de transport en commun, faire rouler les bus au gaz, ou encore travailler avec les industries sur des systèmes de récupération du CO2. Le nouveau PCET élargira la palette d’acteurs mobilisés par rapport à 2009. Voté en juin 2015, les entreprises, les bailleurs, les associations et les communes seront entre autres de nouveaux partenaires dans cette lutte contre le changement climatique. Le premier plan climat a consisté en soixante projets et 238 actions, principalement sur le logement et les transports, entre 2009 et 2014. La CUD  a ainsi été récompensée en 2013 par le label européen Cit’ergie GOLD, sur les actions en faveur de la maîtrise de l’énergie et de la protection du climat. En savoir plus.

Retour

17/11/2014 - Le GERES organise la Tournée du compost dans les Bouches du Rhône

Comme chaque automne, à l'occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets, le GERES et le Réseau Compostage-au-jardin organisent La Tournée du Compost. Du 22 au 30 novembre, la Tournée 2014 débarque à Marseille, La Ciotat et Salon de Provence. Chaque français jette en moyenne 390 kg de déchets par an, dont un tiers de déchets organiques. Contre les idées reçues, le GERES et ses partenaires invitent adultes et enfants à participer à des ateliers ludiques proposés gratuitement sur une dizaine de points d'animation dans ces 3 villes des Bouches du Rhône. Pour découvrir que composter ses déchets, c'est un geste fertile, facile et quotidien. Programme complet sur : www.compostage-au-jardin.org

>> Consulter le document

Retour

17/11/2014 - L'Agenda 21 du collégien en Bretagne

Dans le cadre d’un appel à projets commun entre le rectorat de Rennes et la DREAL Bretagne, l’association Cohérence a été retenue pour accompagner quelques collèges de l’académie autour de la mise en place d’Agenda 21 du collégien. Il s’agit de proposer à chaque collégien de devenir acteur d’un développement durable et solidaire dans son établissement. La construction de l’Agenda 21 du collégien, basé sur un questionnaire, permet ainsi de réfléchir sur les pratiques individuelles et leurs effets sur le fonctionnement collectif de l’établissement. Elle se fait dans le cadre d’un groupe de collégiens, animé par un enseignant ou un autre personnel du collège. L’accompagnement de Cohérence se présente sous la forme de deux journées de sensibilisation pour la mise ne œuvre de la démarche, destinée de préférence à deux personnels d’un même collège et organisé dans un secteur géographique proche de l’établissement. . Pour aider les enseignants à mettre en place ce dispositif, un suivi et une aide sont assurés par Cohérence et entièrement pris en charge financièrement dans le cadre de l’appel à projets. L’association accompagne ensuite l’équipe dans la mise en œuvre de la démarche.  Inscription à l’Agenda 21 du collégienPour en savoir plus

Retour

13/11/2014 - La Gironde sort son 4ème rapport de développement durable, pour les 10 ans de son Agenda 21

Engagée depuis 2004 dans un Agenda 21, le département dresse le bilan des 10 années de sa démarche de développement durable. Le rapport développement durable de 2014 met en outre l’accent sur la « capacité alimentaire » et il propose une « version augmentée ». Cette année a marqué l’entrée de la Gironde dans l’Acte 3 de son Agenda 21 qui sert une stratégie de coresponsabilité sociétale territoriale. Un objectif unique transversal est ainsi adopté, à savoir le bien-être de tous les Girondins pour aujourd’hui et pour demain. Les trois défis sont ainsi la capacité alimentaire, les mobilités choisies et l’autonomie énergétique. La première étape a été franchie en juin dernier avec l’adoption d’un programme d’objectifs tandis que le programme d’action a également été constitué. La troisième étape consiste à mobiliser les parties prenantes girondines sur l’année 2015 pour chacun des défis afin de co-élaborer un « programme de coresponsabilité » pluripartenarial. En savoir plus.

Retour

13/11/2014 - Unis-Cité salut l’avis favorable du Président pour un service civique universel

A l'occasion de l'émission diffusée ce 6 novembre sur TF1 et RTL, François Hollande s’est dit favorable à la mise en place d’un service civique universel qui, dans la continuité du service civique actuel, permettrait à tout jeune entre 16 et 25 ans qui le souhaite de s’engager au service de l’intérêt général. L'association Unis-Cité, dans un communiqué de presse, salue cette annonce qui permettrait au service civique, enjeu de société majeur, d’être accessible à tous les jeunes de ce pays, quelque soit son niveau d’éducation  et son milieu. Rappelant son impact sur l’employabilité et la mobilité de la jeunesse, Unis-Cité signale l’importance d’une durée du service civique suffisamment longue. En effet, en dessous de 6 ou 8 mois, il sera impossible de trouver des missions, surtout en grand nombre et l'expérience ne sera que très peu utile et transformatrice pour les jeunes eux-mêmes. L’association met ainsi en avant l’intérêt multiple d’un service civique universel : formateur pour la jeunesse, une force vive non négligeable et un enjeu de cohésion nationale. En savoir plus

Retour

07/11/2014 - La Gironde primée dans le cadre du deuxième Prix de l’innovation des départements de France

Lors du congrès de l’Assemblée des Départements de France à Pau, le deuxième Prix de l’innovation des départements de France a primé la Gironde dans la catégorie « réussite ». Le Conseil Général est récompensé pour son « Labo ‘M21 », laboratoire d’innovations collectives réunissant les 63 collectivités du conseil départemental des agendas 21 locaux. Ce laboratoire accueille des chantiers collectifs et participatifs dans le bâtiment du conseil général depuis février 2014. Une panoplie de ressources est offerte pour travailler : des matériels collaboratifs, des outils méthodologiques, des ressources documentaires et un réseau d’échanges qui accueille entre autres « la bourse des ingéniosités girondines », espace de « ce que l’on sait faire et ce que l’on a envie de partager ». En savoir plus.

Retour

 07/11/2014 - Pays de la Loire, la région de la nouvelle économie maritime

En amont des Assises de l’économie maritime, découvrez les lundi 1er décembre, les sites industriels et les équipements de R&D qui structurent cette filière dans l’estuaire de la Loire. La Région Pays de la Loire, Nantes Métropole, Saint-Nazaire Agglomération et le Grand port Maritime de Nantes Saint-Nazaire vous offrent l’opportunité de visites exclusives et de rencontres privilégiées avec les acteurs du territoire. Lors de cette journée deux tables rondes auront lieux à Nantes et à Saint-Nazaire suivi de visites de sites dans chacune des deux villes. A l’issue de cette journée, est organisé à Nantes Métropole, la signature de la convention ENSM/Ecole Centrale de Nantes/ Université de Nantes avec Nantes Métropole.Pour plus d'informations cliquer ici

Retour

07/11/2014 - Le Palmarès de l’Ecologie de La Vie consacre plusieurs adhérents du Comité 21

Le vainqueur du Palmarès 2014 de la volonté écologique est le département de l’Hérault, adhérent du Comité 21, récompensé pour sa politique volontariste, notamment en termes d’énergies renouvelables et d’Agenda 21 mais aussi pour la demande locale des consommateurs pour des produits de qualité et respectueux de l’environnement et pour la volonté de préserver ses nombreux sites naturels. Par ailleurs, d’autres adhérents du Comité 21 sont dans les têtes du classement : les Pyrénées Orientales (2ème), le Finistère (3ème), la Gironde (5), la Loire-Atlantique (7) et les Côtes d’Armor (9). L'hebdomadaire La Vie passe au crible les départements selon des critères portant sur l’Agenda 21, la gestion des déchets, l’agriculture biologique et la qualité de l’air. C’est la troisième année consécutive qu’un département relativement urbanisé gagne le Palmarès et c’est un département fragile face aux nombreuses inondations de l’automne. L’hebdomadaire La Vie en conclue que tous les territoires peuvent s’engager dans la lutte contre le changement climatique et il tient à faire de ce palmarès non pas un classement des bons et mauvais conseils généraux mais bien une cartographie de la France verte qui s’engage pour relever l’immense défi du développement durable. En savoir plus.

Retour

04/11/2014 - Conférence-débat de l'AFD : Chine : une transition énergétique sobre en carbone ?

L'Agence Française de développement, membre du Comité 21 et du Club France Développement durable, organise le 13 novembre une conférence débat sur  la "Chine : une transition énergétique sobre en carbone ?", animée par Anne-Cécile Bras, journaliste à RFI. L’économie chinoise est aujourd’hui fortement carbonée. La Chine est le premier émetteur d’émissions de gaz à effet de serre (GES) sur la planète et représentait 28% des émissions mondiales en 2013. Désormais, les émissions par habitant ont dépassé celles de l’Union européenne. La Chine est aussi le premier producteur et consommateur de charbon dans le monde. Son mix énergétique est principalement composé de charbon. Toutefois, la Chine est aussi depuis septembre 2014 en tête du classement, devant les Etats-Unis, de la dernière édition du baromètre des énergies renouvelables "Renewable Energy Country Attractiveness Index » publié par le cabinet Ernst &Young. En effet, la Chine mène depuis plusieurs années une politique volontariste de développement des énergies propres et tente de réduire la part du charbon dans la production de son électricité.  Alors que le 13ème Plan quinquennal (2016 - 2020) est en cours d’élaboration, quel bilan tirer des mesures engagées ? La transition énergétique chinoise est-elle bien amorcée ? Quels défis les autorités chinoises ont- elles à relever ? En cette année de célébration du cinquantenaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine et du 10ème anniversaire d’intervention de l’AFD en Chine, quels sont les axes forts de la coopération entre les deux pays en matière d’innovation énergétique ?
Pour en savoir plus

Retour

03/11/2014 - Formation Vivacités-Auxilia sur Education à l’environnement urbain & participations citoyennes

Vivacités en partenariat avec Auxilia organise une formation les 27 et 28 novembre sur Education à l’environnement urbain et participations citoyennes. Il s'agit de découvrir et s’approprier les méthodes et approches pédagogiques en EEU pour accompagner des dispositifs participatifs, et d'explorer les articulations/liens possibles entre les processus pédagogiques et participatifs. Cette formation s'adresse aux agents des collectivités territoriales, aux salariés du secteur associatif et/ou du monde de l’entreprise, ainsi qu’à toute personne désireuse de développer des projets participatifs impliquant les acteurs d’un territoire (habitants, associations, collectivités). Conditions : Formation continue, Coût de la formation : 900 € TTC Demandeurs d’emploi : 80 € TTC.
Inscription avant le 15 novembre 2014 (Halle Pajol, 20 esplanade Nathalie Sarraute Paris 18ème arrondissement). Information/inscription : Marianne Duffet - marianne@vivacites-idf.org
Pour en savoir plus

>> Consulter le document

Retour

30/10/2014 - VVF Villages de Belle-île-en-Mer certifié ECOLABEL

Le VVF Villages de Belle-île-en-Mer vient d’obtenir sa certification ECOLABEL, acquise jusqu’au 30 novembre 2015. Ce label, créé en 1992, est le seul label écologique officiel utilisable dans tous les pays membres de l'Union Européenne. Délivré en France par l'AFNOR, il évalue quatre critères orientés vers le respect de l'environnement et l'utilisation d'énergies renouvelables : l’utilisation de sources d'énergies renouvelables, les  économies d'énergie et d'eau, la  réduction de la production de déchets et l’amélioration de l'environnement local. Fort de son rôle de sensibilisation auprès des vacanciers sur les gestes simples en faveur de l'environnement et par le biais d'animations spécifiques, cette seconde distinction obtenue par un VVF Villages confirme  la volonté du groupe de renforcer sa position en faveur du développement durable. En savoir plus

Retour

29/10/2014 - Assistez à la matinée « Entreprises & Biodiversité » organisée par Nicomak et B&L Evolution

Le cabinet de conseil RSE Nicomak organise le 25 novembre 2014 à Grenoble, en partenariat avec B&L Evolution, bureau d’étude en développement durable, un workshop sur les risques et opportunités de la biodiversité pour les organisations. La matinée sera animée par Stéphanie Toussaint, consultante-associée à Nicomak et Sylvain Boucherand, co-fondateur de B&L évolution. Cet atelier permettra aux participants de comprendre les différents enjeux de la biodiversité et comment les organisations peuvent mettre en place des actions concrètes en faveur de la biodiversité pour limiter leurs risques et créer de la valeur. Cet évènement est gratuit pour les membres du Comité 21. Pour découvrir le programme et s’inscrire, vous pouvez consulter le site de Nicomak

Retour

29/10/2014 - L’Etd, l’Ademe et le Rac présentent une nouvelle version de Climat Pratic, outil des territoires ruraux pour la transition énergétique

Ces partenaires ont lancé l’outil Climat Pratic en 2011 et une nouvelle version a été présentée le 30 septembre à l’occasion du colloque Plan Climat Energie Territorial. Les territoires ruraux n’ont pas l’obligation de réaliser un PCET mais ils sont soumis aux enjeux prégnants en matière d’efficacité énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ils rencontrent des obstacles liés à la faiblesse de ressources d’ingénierie technique et financière, à laquelle vient répondre l'outil Climat Pratic. La nouvelle version de l’outil reprend de nouvelles thématiques, des retours d’expériences et des informations concernant les nouvelles dispositions législatives et réglementaires. Il se présente sous forme d’un tableur offrant une logique de progression avec 14 onglets thématiques, et une entrée dédiée au pilotage et à la conduite de projet. Du démarrage à la concrétisation de l'action engagée, les collectivités ont également accès pour chacun des thèmes abordés à des fiches méthodologiques assorties d'exemples et de ressources mobilisables. Les partenaires créateurs de l’outil organisent des modules de formation pour les collectivités. Le premier se déroulera le 17 novembre à l’occasion d’une Journée Territoires. En savoir plus.

Retour

29/10/2014 - L’Essonne lance la plateforme « Rénover Malin »

Le Conseil Général a lancé, le 9 octobre, la plateforme locale de rénovation énergétique « Rénover Malin ». Elle est issue d’une collaboration entre plusieurs partenaires comme le Conseil Général, les organisations professionnelles du BTP, les espaces info énergie, l’Ademe et l’Arene. Le 3 février 2014, la charte d’engagement pour la mise en place de la plateforme avait été signée en présence de Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Durable. « Rénover Malin » a pour objectifs de créer la confiance et donner envie aux particuliers d'entreprendre des travaux de rénovation, d'accompagner le particulier tout au long de son projet de rénovation et lui simplifier les démarches mais aussi de massifier les chantiers de rénovation énergétique sur le territoire de l'Essonne. Ce projet est lauréat 2014 du premier appel à manifestation d’intérêt lancé en décembre 2013 par l’ADEME et le Conseil régional Ile de France portant sur la création de plateforme locale de la rénovation énergétique. En savoir plus.

Retour

29/10/2014 - Le GERES propose des serres bioclimatiques en Méditerranée !

Cela fait plus de vingt ans que GERES diffuse la technologie des serres bioclimatiques, ou serres solaires passives, dans les montagnes d'Asie centrale. D'abord au Ladack (Inde), puis en Afghanistan, au Tadjikistan et en Mongolie. Plus de 1000 serres au total pour augmenter la période de culture des légumes, diversifier l'alimentation et améliorer les revenus dans ces zones arides aux hivers longs et froids. En France, des maraîchers abandonnent la production hivernale de légumes et de plants en raison des coûts de l'énergie, y compris en PACA où est installé le GERES. D'où l'idée de diffuser la technologie des serres bioclimatiques près de la Méditerranée. Pour financer à la fois la poursuite du programme en Mongolie et le démarrage d'une action en Provence, GERES vient de lancer sa première opération de crowdfunding avec le site kisskissbank. Alors n'hésitez pas à soutenir cet échange original ! Pour en savoir plus

Retour

28/10/2014 - Verteego participe au démonstrateur « Smart Building » piloté par la CCI de l’Essonne

Smart Building Paris Ile-de-France est un réseau d’entreprises innovantes et complémentaires, piloté par la CCI de l’Essonne. Il propose une solution globale intégrée dédiée au pilotage intelligent des bâtiments. L’objectif est multiple : combiner les technologies du réseau, apporter des offres de télémesure, de pilotage des flux et de benchmarking de la performance opérationnelle de bâtiments ...  L’inauguration du showroom technologique sur le site du Synchrotron SOLEIL à Saint-Aubin (91) a eu lieu début octobre 2014. Ce démonstrateur est dorénavant ouvert aux entreprises et collectivités intéressées par l’amélioration du suivi de l’efficacité énergétique de leurs bâtiments. Verteego, éditeur de logiciels, spécialisé sur le Big Data appliqué au développement durable, est l’une des premières entreprises à s’insérer dans le réseau Smart Building Paris Ile-de-France. Les flux de données sont collectés et traités pour les restituer sous forme d’indicateurs au travers de tableaux de bords dynamiques dans le cadre du site SOLEIL. En fonction des résultats des analyses, une sensibilisation du personnel du site et des réflexions sur les enjeux énergétiques liés aux bâtiments pourront être initiées.
Pour en savoir plus 

Retour

28/10/2014 - L’ADEME sort un guide méthodologique pour l’évaluation du PCET dans les collectivités

Pour les collectivités d’ores et déjà engagées dans un Plan Climat Energie Territorial (PCET) comme pour celles qui veulent s’y lancer, l’ADEME a souhaité mettre à disposition des chargés de mission un guide opérationnel pour les accompagner dans le suivi et l’évaluation de leur démarche. A travers la présentation des principes-clés de l’évaluation, les éléments méthodologiques sont notamment illustrés par des retours d’expériences. Ce guide offre un cadre complet pour permettre aux collectivités de concevoir et mener à bien l’évaluation de leur PCET et ce, quels que soient leurs compétences, ressources et stades d’avancement de leur PCET.Ce vade-mecum, pratique et facile d’utilisation, appréhende l’évaluation comme une démarche globale d’aide à la conception, au pilotage et à la mise en oeuvre du PCET. En savoir plus.

Retour

28/10/2014 - Le Conseil général de Mayenne reçoit le prix « Infrastructures pour la mobilité et la biodiversité »

Organisé chaque année par l’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité (IDDRIM), le prix « Infrastructures pour la mobilité et la biodiversité » récompense les meilleurs initiatives favorisant notamment la préservation, la restauration et la valorisation de la biodiversité. Le département de la Mayenne a ainsi été récompensé le 8 octobre à Lyon, dans la catégorie « Biodiversité et paysage », pour son implication dans la valorisation des broyats qui sont des produits de fauchage. Cette pratique consiste à récupérer les déchets verts, à les évacuer vers des filières de méthanisation, de compostage ou de valorisation en granulés pour le chauffage. Le Conseil général avait déjà été lauréat en 2010 dans la catégorie « Gestion et entretien des infrastructures » pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des dépendances vertes sur l’ensemble du territoire départemental. En savoir plus.

Retour

20/10/2014 - Communiqué de presse « Loi de finances 2015 / service civique » par Unis-Cité

Dans son communiqué de presse « Loi de finances 2015 / service civique », du 17 octobre, Unis-Cité, association pionnière du Service Civique en France, salue l’objectif du Gouvernement de mobiliser chaque année 100 000 jeunes en service civique d'ici 2017. L’association rappelle de surcroit  l’importance de ce dispositif pour : mobiliser les jeunes sur des programmes répondant à des priorités nationales, renouveler la culture d’engagement en la France et offrir à la jeunesse une opportunité unique d'acquérir des compétences transversales et de la maturité propre à l’expérience. En se basant sur l’importance de cette force vive pour notre société, Unis-Cité appelle l’Etat à réévaluer le budget annoncé pour le service civique en 2015. Pour en savoir plus

Retour

16/10/2014 - Eco-Ecole et Ecofolio s'associent pour le tri et le recyclage du papier !

A l'heure actuelle, seul un papier sur deux est recyclé. L'objectif pour 2016 est d'atteindre 55% de recyclage de tous les papiers. Dans cette perspective, Eco-Ecole s'associe à Ecofolio pour sensibiliser le réseau Eco-Ecole au tri et au recyclage de ce matériau. Société privée à but non lucratif agréée par l'Etat, Ecofolio organise et finance en France la collecte et le recyclage des papiers depuis 2007. Dans le cadre de sa mission de sensibilisation des Français au geste de tri, Ecofolio met à disposition de nombreux outils : un espace pédagogique en ligne pour les enseignants et les animateurs avec des fiches pratiques et fiches ateliers, des livrets pédagogiques, des modules e-learning, des ressources pour les collectivités locales, les animateurs etc. Le programme pédagogique Léo Folio (livret et espace en ligne) est diffusé avec le Ministère de l'Education nationale dans le cadre des « Itinéraires de la citoyenneté », et illustre parfaitement les programmes scolaires (réduire, réutiliser, recycler). A l'école, au bureau, à la maison… trier ses papiers c'est important et ça commence maintenant ! En savoir plus

Retour

16/10/2014 - Petit déjeuner Itnovem sur le thème du calcul environnemental

Depuis le 1er octobre 2013, les entreprises de transports opérant sur le territoire français doivent informer leurs clients de la quantité de CO2 induite par leur prestation. Un an après la mise en application du décret, qu’en est-il des outils de mesure des entreprises ? Pour les accompagner dans leur réflexion, itnovem. organise un petit déjeuner sur le thème du calcul de l’impact environnemental, le  6 novembre 2014.
Lieu : itnovem. 175 boulevard Anatole France – 93200 – Saint Denis
Ordre du jour :
8h30 : Accueil des participants autour d’un petit déjeuner
9h00 : Présentation de notre outil de reporting CO2
9h30 : Intervention de la société Naviland Cargo
10h00 : Questions-réponses
Pour en savoir plus

Retour

16/10/2014 - Rapport d'Orée concernant la 2ème année d'application de l'article 225

ORÉE présente avec le soutien du Ministère de l’Ecologie les résultats de la deuxième année d'application du dispositif français de reporting extra-financier. Cette nouvelle étude, porte sur l’exercice 2013, alors qu’étaient concernées par la publication d’informations sociales, environnementales et sociétales, l’ensemble des entreprises cotées ainsi que toutes les entreprises non cotées de plus de 2 000 salariés et 400 millions d’euros de chiffre d'affaires ou de bilan. Cette étude a été conduite avec le support de Patrick Jolivet, administrateur d’ORÉE,Président du groupe de travail Reporting RSE et Manager Reporting & Etudes chez Utopies. Les résultats ont été présenté ce matin. 
Pour en savoir plus

Retour

09/10/2014 - Daniel Kaufman rejoint Verteego en tant que Responsable du Pôle Ville Durable

Daniel Kaufman, architecte et expert en écologie urbaine, a rejoint Verteego, éditeur de logiciels de reporting des indicateurs extra-financiers. En effet, Verteego a souhaité renforcé son Pôle Ville Durable en nommant Daniel Kaufman responsable de celui-ci. L’arrivée de l’architecte, diplômé de l’Université de Buenos Aires et ingénieur en environnement permettra de consolider, renforcer et développer les offres de systèmes d’information de Verteego par l’intégration des facteurs sociaux, économiques et culturels à la performance globale des territoires. L’ambition stratégique de Verteego est d’offrir des réponses globales aux problèmes que posent les enjeux de la ville durable aux élus et dirigeants du territoire ainsi qu’à toutes leurs parties prenantes.
Pour en savoir plus

Retour

08/10/2014 - Création du 50ème parc naturel régional de France dans le Golfe du Morbihan

La démarche pour l’élaboration du projet de Parc naturel régional dans le Golfe du Morbihan date de 1994 et a été entreprise dans la concertation et l’engagement des acteurs locaux. Le classement du Parc du Golfe du Morbihan vient couronner cet engagement.  Pour Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France : " Si la création de ce 50e Parc témoigne de la maturité et de l’importance de notre réseau, nos Parcs - lancés il y a près de 50 ans ! - intéressent les communes et les régions puisque une vingtaine de projets sont l'étude.” Pionniers du développement durable, en pointe sur les questions de la transition énergétique, du paysage, le concept de Parc reste un outil toujours aussi novateur qu'au moment de sa création en 1967. “Notre réseau est pilote en matière d'innovation, d'expérimentation*. Il incarne au plan national toute la diversité des paysages, des milieux naturels, des patrimoines de la France, concoure également au rayonnement de la France au plan international. Notre prochain Congrès accueillera d’ailleurs près de dix délégations étrangères  et sera l’occasion de célébrer ensemble ce 50° Parc ! “  En savoir plus.

Retour

08/10/2014 - Appel aux collectivités d'Ile-de-France pour des solutions d'habitats participatifs

Soutenue par la région Ile-de-France, COAB, entreprise de l’économie collaborative, lance un appel aux collectivités qui veulent comprendre les apports possibles de l'habitat participatif dans la résolution de leurs problématiques locales. La première action d'envergure est l'organisation d'un tour d'Ile-de-France au printemps 2015 qui fera étape dans 10 villes partenaires. Les collectivités partenaires identifieront un territoire donné et accueilleront un atelier public prospectif d'une journée. Elles pourront ainsi apporter une nouvelle pierre dans l'appréhension des sujets suivants: l’accessibilité et la qualité des logements, la cohésion sociale et le vivre-ensemble, la préservation du patrimoine, le vieillissement de la population, les filières d'écoconstruction, les nouveaux quartiers urbains, les écoquartiers, les quartiers en mutation et les lotissements. Un prototype d'habitat sur-mesure jouant sur les mutualisations, la qualité architecturale et le montage juridique et financier sera réalisé dans ce cadre. Un "ouvrage" permettra de capitaliser et diffuser la connaissance produite. Le cohabitat est un outil transversal et opérationnel au service des politiques locales. Il concentre les outils existants en matière d'urbanisme, de logement, de vivre-ensemble, d'environnement et de développement économique. L'habitat participatif est un écosystème qui associe collectivités et pouvoirs publics, société civile et habitants, professionnels de l'immobilier et de la construction sur des projets innovants au service des territoires et des populations.

En savoir plus : julien.maury@coab.fr ou 01.83.64.67.21

Retour

08/10/2014 - L'alliance de Bouygues Construction et BASF pour une construction durable

Bouygues Construction et BASF ont annoncé mardi 7 octobre, à l’occasion du Campus Innovation organisé par Bouygues, la signature d’un accord cadre pour développer ensemble des solutions durable pour la construction. Cette alliance entre l’un des leaders mondiaux de la construction et des services et le leader mondial de la chimie permettra de développer des produits et services innovants afin de répondre aux besoins du secteur du bâtiment sans négliger la protection de l’environnement et en respectant la qualité de vie du citoyen.   Pour en savoir plus, cliquez ici

Retour

03/10/2014 - La gare de Besançon-Viotte devient pôle d’échanges multimodal et renforce l’attractivité de la Ville

Après deux ans de travaux, la gare de Viotte est achevée en tant que pôle d’échange multimodal. Elle a fait l’objet d’un investissement de 15,5 millions d’euros financés pour moitié par la ville et pour moitié par ses partenaires institutionnels et commerciaux. Elle répond aux deux enjeux majeurs que sont le développement de la mobilité à l’échelle du territoire et l’organisation des conditions de l’aménagement d’un nouveau quartier avec de multiples fonctions. Partie intégrante d’un centre ville élargi, la gare de Viotte se veut ouverte, moderne, traversante et accessible à tous les modes de déplacement. Ainsi, ont été mis en place une station tramway et un pôle d’échange multimodal qui accueille car, bus, taxi, VéloCité et autopartage. Un parking de 300 places a été construit il comporte des bornes de rechargement pour les véhicules électriques. La gare est intégralement accessible pour les personnes à mobilité réduite avec cinq ascenseurs. Pour le Maire Jean-Louis Fousseret, la gare « est toujours la première image d’un territoire » et « occupe toujours une place très importante, voire stratégique ». Il souhaite donc y attirer entreprises et promoteurs pour des constructions autour de la gare, dynamisant le nouveau quartier. En savoir plus.

Retour

02/10/2014 - Les Hauts-de-Seine expérimentent l’éclairage public par LED à Rueil-Malmaison

Le Conseil Général lance l’installation de dix-huit points lumineux LED sur une route départementale à Rueil-Malmaison, dans le cadre de son programme de rénovation de l’éclairage public sur la voirie départementale. Les travaux dureront du 8 octobre à février 2015. Cette expérimentation devrait permettre un gain de puissance estimé à 30 watts par point lumineux et une économie d’énergie de 2140 kWt. La collectivité souhaite ainsi réaliser des économies d’énergie mais aussi de maintenance car les LED ont une durée de vie de 25 ans. Cette opération donnera lieu à un retour d’expérience qui peut déboucher sur le déploiement général de LED pour l’éclairage public de voirie départementale. Contact : voirie@cg92.fr. En savoir plus.

Retour

01/10/2014 - Le WWF publié le nouveau Rapport Planète Vivante 2014

Le WWF a lancé hier, à l’UNESCO, le Rapport Planète Vivante 2014. Plus qu’un état des lieux du déclin de la biodiversité dans le monde et de notre empreinte écologique grandissante, ce rapport joue le rôle de plateforme globale de dialogue, de prise de décision et d’action pour les gouvernements, les entreprises et les sociétés civiles à une heure critique pour la planète. En se basant sur un certains nombres de constats : « les populations d’espèces ont  diminué de 52% depuis 1970 » ; « il nous faut 1,5 terre pour satisfaire notre demande actuelle en ressources »…, le Rapport Planète Vivante expose la perspective « Une seule planète » du WWF en proposant des stratégies visant à préserver, produire et consommer plus raisonnablement. Il donne des exemples sur ce qui se fait déjà pour réduire leur empreinte et la perte de biodiversité. En Asie, le rapport décrit les innovations adoptées par les villes pour réduire leurs émissions carbonées, intégrer les énergies renouvelables et promouvoir la consommation durable. En Afrique, il donne un aperçu de la manière dont les gouvernements peuvent travailler avec l’industrie pour protéger les aires naturelles. Et à travers d’autres exemples tirés de l’ensemble du globe, il présente des initiatives destinées à lutter contre la pollution, transformer les marchés et améliorer la vie de tous.  Le rapport complet, la synthèse et les supports d’accompagnement sont disponibles ici. Pour en savoir plus

Retour

01/10/2014 - Futuribles contribue au débat sur la loi sur la transition énergétique

Le projet de loi « de programmation de la transition énergétique pour la croissance verte », adopté en Conseil des ministres le 30 juillet 2014, est mis en discussion au Parlement à partir du 1er octobre. Dans le projet de loi, la transition énergétique est définie comme un moyen de : consommer mieux en économisant l'énergie, produire autrement en préservant l'environnement, faire progresser la société grâce à des projets mobilisateurs et créer des emplois dans les nouveaux métiers d'avenir et dans le bâtiment. Afin de contribuer au débat national, amorcé dès 2012, sur la transition énergétique, Futuribles a demandé à cinq experts de différents horizons d’analyser le projet de loi, d’en souligner les points forts mais aussi les limites. Avec la contribution de Corinne Lepage, députée européenne, présidente du Rassemblement Citoyen Cap 21 ; Pierre Bonnaure, ingénieur ESE (Supélec) et en génie atomique ; Patrick Criqui, économiste, directeur de recherche au CNRS ; Pierre Papon, président du conseil d’administration de la Fondation de la Maison des sciences de l’homme de Paris, et Bruno Rebelle, directeur général de Transitions et membre du Comité de pilotage du débat national sur la transition énergétique.  Pour en savoir plus

Retour

 01/10/2014 - Orée et le MEDDE vous invitent à la présentation des résultats de la 2ème année d'application de l'article 225 de la loi Grenelle 2

Présentation des résultats de la deuxième année d’application de l’article 225 de la loi Grenelle 2, au MEDDE à Paris et application aux entreprises non cotées ainsi que les 3 focus thématiques : biodiversité, ancrage local et chaîne d’approvisionnement avec la participation de Patrick JOLIVET d’Utopies et de Camille SAINT JEAN d’ORÉE. Pour en savoir plus - inscription

Retour

01/10/2014 - L’ARPE Midi-Pyrénées organise un colloque sur le Carbone Local

A un an de la Conférence des Parties (COP21) de Paris Climat 2015 et de son dispositif Carbone Local, solution durable et territoriale de compensation carbone volontaire, l’ARPE Midi-Pyrénées organise le 28 octobre prochain au Sénat, un colloque national carbone en collaboration avec le sénateur de Loire-Atlantique, Ronan Dantec. Ce colloque, composé de deux tables rondes, sera l’occasion d’établir le rôle de la France à la veille de Paris Climat 2015, mais aussi de présenter le dispositif Carbone Local. Il aura lieu en présence de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, Laurence Tubiana, ambassadrice, représentante spéciale pour la conférence Paris Climat 2015, Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, Gérard Poujade, président de l’ARPE Midi-Pyrénées, Fabrice Charpentier, président du CEMEX Granulats Sud-Ouest et Karine Cottin, directrice Marketing stratégie développement d’ADERMA. Inscription - Pour en savoir plus - Julien Lavaud - lavaud.j@arpe-mip.com

>> Communiqué de presse

Retour

01/10/2014 - Cergy Pontoise Agglomération travaille à la rénovation énergétique des pavillons

L’agglomération de Cergy Pontoise et le conseil consultatif du développement durable de l’agglomération (CCDDA) travaillent avec un collectif de 105 propriétaires à la rénovation énergétique de leurs pavillons du lotissement du Valmoutier à Jouy-le-Moutier. Ce lotissement date de la période des trente glorieuses et se révèle très énergivore avec un classement de consommation en énergie primaire souvent entre E et G. Le groupe d’habitants s’est montré dynamique dans ce projet de travaux et souhaite mutualiser les moyens pour obtenir des économies d’échelles. Depuis octobre 2013, l’association « Rénovation énergétique du Valmoutier » regroupe les copropriétaires souhaitant s’impliquer dans la démarche et totalise une trentaine d’adhérents aujourd’hui. Par ailleurs, deux pavillons à faible et à forte consommation énergétique sont instrumentés pour la mesure de leurs consommations électriques et des contraintes climatiques du lotissement. Le collectif d’habitants et le CCDDA ont réalisé un travail qui amène l’agglomération à vouloir expérimenter davantage pour un accompagnement global du diagnostic aux travaux. Une commission du conseil consultatif du développement durable s’est saisie du dossier pour mener une réflexion et voir comment ce projet pourrait être étendu ailleurs et servir de modèle. En savoir plus.

Retour

30/09/2014 - VVF Villages, acteur du tourisme durable

Premier opérateur associatif de villages vacances en France, VVF Villages s’engage pour une économie solidaire auprès des territoires d'accueil. L’association tient à coeur son rôle de sensibilisation auprès des vacanciers sur les gestes simples en faveur de l'environnement et par le biais d'animations spécifiques. Aujourd'hui, VVF Villages s'affirme dans une véritable démarche de tourisme durable, en lançant une démarche de labellisation de ses villages de vacances sous l’Ecolabel européen. Créé en 1992, l’Ecolabel européen est le seul label écologique officiel reconnu dans tous les pays membres de l’Union Européenne. Le VVF Villages Club de Piriac (Loire-Atlantique) est le premier à être récompensé par l’AFNOR d’une telle distinction fin 2013. D’autres démarches de labellisation sont déjà engagées pour les villages de vacances de Saint-Cast-le-Guildo (Côtes-d’Armor), Belle-île-en-Mer (Morbihan) et Ayen (Corrèze). À Saâles (Bas-Rhin) également, le village de vacances s'est équipé des dernières techniques en matière d'économie d'énergie et a obtenu le label BBC, « Bâtiment Basse Consommation ». VVF Villages met la nature au coeur de ses villages vacances, qu'ils soient labellisés ou non. Par exemple à Montagnac-Méditerranée (Hérault), où de gros travaux ont permis la construction de 64 habitats nature au coeur d'une pinède, ou à Lège-Cap-Ferret, un village tout neuf avec la création de 195 éco-lodges. Pour en savoir plus

Retour

30/09/2014 - Lyonnaise des Eaux, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, lance un appel à projets « Agir pour la ressource en eau »

Lyonnaise des Eaux lance le 29 septembre 2014 un appel à projets « Agir pour la ressource en eau », pour soutenir et encourager des initiatives innovantes en matière de préservation de la ressource. L’appel à projets est ouvert jusqu’au 31 décembre 2014. Il s’adresse à tous les publics : associations, citoyens, étudiants, start-ups, … Les projets proposés devront s’inscrire dans l’une ou plusieurs des thématiques du Programme « Agir pour la ressource en eau ». Pour en savoir plus cliquez ici

Retour

26/09/2014 - Opération « L’agglo sans mon auto » de Cergy Pontoise Agglo : un succès étendu en 2014

L’agglomération et ses partenaires mobilité organisent depuis 2012 une action consistant à proposer à des automobilistes volontaires de s’essayer à une vie sans voiture pendant un mois entier. Durant cette période, les volontaires bénéficient d’un conseil en mobilité personnalisé et reçoivent un « Kit mobilité » leur permettant d’utiliser gratuitement les moyens de transport alternatifs. A la fin de l’opération, les participants se voient offrir gratuitement des abonnements : un pass Navigo ou encore des abonnements Citiz et VélO2. Le coût de l’opération s’élève à 44 000 €. Les importantes retombées médiatiques des deux premières éditions de cette opération marquent son succès. Lors des Assises de la Mobilité en janvier 2013, le STIF et la Région Ile-de-France ont remis un Trophée de la Mobilité à l’aglgomération pour cette opération. L’agglomération souhaite donc l’étendre à 50 volontaires pour l’édition d’octobre 2014. Un outil d’évaluation et d’animation de l’opération ont également été créé pour évaluer l’impact de cette action et faire participer les volontaires. Une application smartphone et un site internet permettra à ces derniers de réaliser une évaluation environnementale et financière de leurs nouvelles pratiques de déplacement et d’avoir accès à une interface communautaire notamment pour l’échange de bonnes pratiques. Pour en savoir plus.

Retour

25/09/2014 - Besançon s’engage pour le « Mangeons mieux, bougeons plus ! » Tour

Besançon s’associe au « Mangeons mieux, bougeons plus ! » Tour qui se déroulera place de la Révolution les 26 et 27 septembre. Cette campagne d’information vise le grand public dans neuf villes de Franche-Comté. Elle est organisée par l’Agence régionale de santé, le Réseau de prévention et de prise en charge de l’obésité pédiatrique et l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé. Le Tour invite les visiteurs à mieux comprendre les enjeux de santé liés au sport et à l’alimentation. Ville active du PNNS (Programme national nutrition santé), Besançon s’engage aussi pour la prévention des maladies dites de civilisation comme l’obésité, le diabète et les problèmes cardio-vasculaires. Les villes de Franche-Comté engagées dans ce programme s’appuient sur la restauration scolaire, le portage des repas à domicile des personnes âgées ou encore les ateliers d’activités physiques pour tous, afin d’atteindre ces objectifs. Contact : solene.boichat@ars.sante.fr. En savoir plus.

Retour

25/09/2014 - Un séminaire sur les pionniers de la Transition énergétique organisé en Franche-Comté

Une rencontre « Plans Climat Energie Territoire : les territoires et les POTEs (Pionniers Ordinaires de la Transition Energétique) au cœur de la transition énergétique » se déroulera lundi 29 septembre à la Maison de l’économie à Besançon. Cet évènement s’organisera autour de temps forts pour le territoire. La région Franche-Comté vise à montrer que la transition énergétique peut servir de dynamique pour l’économie territoriale et à inciter les acteurs du territoire à devenir partie prenante de cette transition. En savoir plus et s’inscrire.

Retour

24/09/2014 - Appel à signature par la Gironde : Manifeste de la coresponsabilité sociétale territoriale

L’Acte III de l’Agenda 21 de la Gironde promeut le concept de coresponsabilité sociétale territoriale. Il affirme la responsabilité commune des acteurs du territoire au regard de la société et de l’environnement, en conscience des enjeux globaux et en prise avec les situations locales. Plusieurs outils vont accompagner ce modèle. Le premier outil mis à disposition est le "Manifeste de la coresponsabilité sociétale territoriale" intitulé "Faire de la société un bien commun essentiel" qui est aujourd’hui ouvert à signatures. Hébergé par le Conseil de l’Europe, il sera présenté à Madame la Ministre du développement durable lors du grand colloque du 4 décembre sur les agendas 21 de demain. Le département de la Gironde lance donc un appel à signer et à communiquer sur le manifeste. Une version consolidée sera travaillée après le 4 décembre pour intégrer les regards et avis apportés. Liens vers le manifeste : en français et en anglais.

Retour

24/09/2014 - Le mix énergétique de Cergy Pontoise Agglomération

Lors du colloque des Rubans 2014, Marc Denis, vice-président chargé du développement durable à Cergy-Pontoise Agglomération, a présenté l’engagement de la collectivité dans le développement d’une production d’énergie locale et diversifiée. Depuis la construction d’une chaufferie bois en 2011, qui est l’une des plus grandes chaufferies publiques de France, la collectivité a atteint les 60% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique du chauffage urbain. Ce nouvel équilibre offre de nombreux avantages de la réduction de l’impact environnemental de ce service public à la baisse de la TVA sur la part « énergie » de la facture des usagers. Enfin, la valorisation énergétique dans les usines d’incinération énergétique des ordures ménagères entre à hauteur de 40% dans le mix énergétique du chauffage urbain. La collectivité a obtenu le label « éco-réseau de chaleur » de l’Amorce en 2013 et ses émissions de CO² ont diminué de 2,3% par rapport à 2012. Elle étudie un projet de méthanisation en partenariat avec le Parc Naturel Régional du Vexin français. Pour en savoir plus.

Retour

22/09/2014 - Répondez au test international de connaissances sur le développement durable pour l’enseignement supérieur

A l’initiative de la Fondation Kedge Business school*, le premier test international de connaissances sur le développement durable « Sustainability Literacy Test » est en ligne. Il a pour objectif d’évaluer les connaissances de base en matière de développement durable et de responsabilité, à destination des étudiants de l'enseignement supérieur dans près de 25 pays dès 2014. Le sustainability literacy test a été conçu pour être universellement applicable, quels que soient la discipline étudiée, le type ou le lieu de formation en se focalisant uniquement sur les connaissances. Pour augmenter sa pertinence, deux tiers des questions sont identiques partout dans le monde et abordent les enjeux planétaires (réchauffement climatique par exemple). L’autre tiers est basé sur des problématiques locales (réglementations, lois, culture et pratiques du pays). Le test QCM de 50 questions peut être passé en 30 minutes. Il est disponible en 7 langues (anglais, français, japonais, espagnol, portugais, italien et chinois). 147 universités ont déjà fait passer ce questionnaire à leurs étudiants, tels que Kedge Business School (France), l’Université de Wales Trinity Saint David (UK), l’Ecole des Mines of Nantes (France), l’Université de Bristol (UK), l’Université de Pacífico (Peru), etc. Une comparaison internationale des scores de plus de 100 000 étudiants internationaux sera présentée lors de la Conférence mondiale sur l’EDD de l’UNESCO pour l’éducation au développement durable à Nagoya au Japon en novembre (10 au 12 novembre). Par ailleurs, la première Assemblée générale sur ce Test se tiendra le 8 novembre à  Nagoya. Trois ateliers consacrés au Sulitest seront organisés : "Recherche", "Construisant V2" et "Gouvernance" pour construire la feuille de route 2015. N’hésitez pas à communiquer ce test à tout établissement d’enseignement supérieur. Date limite pour remplir le questionnaire : 10 octobre 2014. www.sustainabilitytest.org Accéder au test
*avec le soutien des agences des Nations-Unies, de centres de recherche, d’universitaires, des praticiens, d’entreprises et d’organisations de la société civile

Retour

22/09/2014 - Institut Mines Télécom : journée énergie durable le 7 octobre

L'Institut Mines-Télécom et les partenaires fondateurs de Futuring Cities : Items International, MOKA, Tactis et UFO, ont le plaisir de vous convier à la journée Énergie durable qui se tiendra le 7 octobre 2014. Les modes de consommation des individus, de l’industrie et des services (éducation, commerce, etc.), nous amènent à faire face au double enjeu de l’épuisement des ressources énergétiques et du réchauffement climatique. Une transition est en marche et va transformer en profondeur les usages et les besoins énergétiques. Futuring Cities propose de voir comment la recherche peut accompagner et aider cette métamorphose vers une énergie plus durable au travers Un état de l’art sur le sujet et les opportunités d’innovation seront présentés. Cette journée s’adresse aux collectivités (autant aux élus qu’aux responsables techniques ou chargés de missions, etc) et aux entreprises. Inscription

Retour

19/09/2014 - Je suis écomobile, un projet pédagogique sur les transports et l'écomobilité

A l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, la Fondation La main à la pâte lance le 16 septembre son nouveau projet pédagogique "Je suis écomobile". Destiné aux classes allant du CE2 à la 6e, ce projet pluridisciplinaire vise à sensibiliser les élèves aux aspects environnementaux, sanitaires, économiques et sociaux des transports. Un guide pédagogique « clés en mains » est disponible gratuitement pour les enseignants sur le site Internet : www.je-suis-ecomobile.fr.
Ce projet, qui bénéficie du soutien de la SNCF, de l’ADEME et de la CASDEN-Banque Populaire, s’articule autour d’un guide pédagogique pour l'enseignant publié aux éditions Le Pommier. Grâce au soutien de ses partenaires, la Fondation La main à la pâte diffuse gratuitement plus de 10 000 guides "Je suis écomobile" aux enseignants qui souhaitent mettre en œuvre le projet et qui en feront la demande sur le site Internet.
A télécharger dans l'Espace Presse sur www.je-suis-ecomobile.fr

Retour

18/09/2014 - UNICEF : Droits dans l’école, c’est parti !

Le nouveau programme pédagogique innovant et participatif, à destination des écoles primaires, présenté par l’UNICEF France est désormais disponible. Cette rentrée scolaire marque le lancement du programme « Droits dans l'école », désormais à la disposition des enseignants et des acteurs de l'éducation pour initier une démarche fondée sur les droits de l'enfant et contribuant à l’amélioration du climat scolaire. Alors que l’année 2014 marque les 25 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, l'UNICEF France, dans le cadre du programme « Droits dans l'école », propose des outils clés en main pour déployer dans les classes de cycle 3 une pédagogie de projet participative et innovante :
-Une mallette pédagogique sur les droits de l'enfant, conçue avec Milan Presse est ainsi mise à disposition. Elle permet aux enfants de partir de leur perception d'eux-mêmes pour aller vers leur relation au monde, en proposant 5 séquences pédagogiques progressives : Moi et mes droits, Moi et le groupe, Mes droits et la communauté, Mes droits et l'école, Mes droits et le monde.
-De même, un site web et un groupe Facebook permettent aux acteurs éducatifs engagés d'échanger entre eux, de disposer de ressources complémentaires et de bénéficier de l'accompagnement et de l'appui de l'UNICEF France.
Le programme et la mallette peuvent également venir en appui des temps d’activités périscolaires et des projets éducatifs territoriaux. Pour découvrir la mallette et le groupe Facebook, rendez-vous sur : www.unicef.fr/droitsdanslecole

Retour

15/09/2014 - Energie & solidarité, le rapport 2013 du GERES est en ligne

Le GERES, spécialiste des questions énergétiques et du changement climatique, vient de publier son Rapport 2013. 71 projets en Europe, en Afrique et en Asie : économies d'électricité à Marseille, hammams durables au Maroc, serres solaires passives en Mongolie, foyers améliorés au Cambodge et au Mali, etc. Plus de 3 300 entrepreneurs et près de 600 000 familles ou porteurs de projets directement accompagnés par le GERES, près de 2 800 000 bénéficiaires indirects ; au total, plus de 3 millions de bénéficiaires, directs et finaux, ont ainsi profité des techniques et savoir-faire mis en place et amélioré leurs conditions de vie. A cela s'ajoutent la mobilisation sur les changements climatiques et CO2 Solidaire en France. Ces résultats sont rendus possibles par le travail de terrain des partenaires techniques et le soutien indispensable des partenaires financiers de l'association. Ils sont mis gratuitement à la disposition de tous sous forme de photos, vidéos, guides techniques et autre mallette sur "www.geres.eu".
A télécharger

Retour

15/09/2014 - Présentation de l'étude L'innovation qui change le monde

Utopies organise la présentation de l'étude "L'innovation qui change le monde", qui aura lieu le vendredi 10 octobre, de 8h30 à 10h30, à la Caisse des Dépôts. Cette étude fait suite à un atelier organisé dans le cadre du salon Produrable, en avril 2014, intitulé « Innovation et développement durable, comment organiser la convergence ? ». L’objectif de cet atelier était de présenter pourquoi et comment le développement durable peut contribuer à l’innovation et au succès des entreprises. 
Cette étude explore les nouvelles synergies entre l'innovation et le développement durable, et sera suivie par une table ronde à laquelle interviendront notamment le Groupe SEB, Bouygues Construction, Michelin, Veolia Environnement afin de partager leur retour d'expérience sur ce rapprochement entre innovation et développement durable.  
Vous trouverez ci-joint le save-the-date de cet évènement.

Retour

10/09/2014 - Humanité et Biodiversité co-organise le 1er colloque national « Santé et Biodiversité »

Dans le cadre de la prise de conscience des liens qui existent entre la santé humaine et la qualité de la biodiversité, Humanité et Biodiversité co-organise avec Vetagro Sup et la région Rhône Alpes, un colloque national sur « Notre santé dépend-elle de la biodiversité ? », les 27 et 28 octobre 2014, au Campus vétérinaire de Lyon à Marcy l'Etoile. L’objectif : croiser les regards des trois mondes de la médecine, de la médecine vétérinaire et de l’écologie, afin d’aider à généraliser les actions et d’appuyer des évolutions de politiques publiques. Le premier jour sera consacré aux débats et échanges sur les dernières avancées scientifiques. Le second jour aura pour but de traduire les conclusions des débats de la veille, en termes de recherches, d’évolutions de politiques ou d'innovation des entreprises, via des débats ouverts entre chercheurs, citoyens, entreprises et élus. Inscription - Pour en savoir plus

Retour

08/09/2014 - Une conférence citoyenne sur les indicateurs de richesse : une méthode innovante de faire avancer l’Agenda 21 de la région de Franche-Comté

Tenue les 14 et 28 juin derniers à l’Hôtel de Région de Besançon, la conférence citoyenne avait pour thème « Indicateurs de richesse, bien vivre et développement durable en Franche-Comté ». Elle rassemblait une trentaine de citoyens, tirés au sort et représentatifs de la population régionale. Venant en complément d’expertises plus techniques, cette démarche s’inscrit à la fois dans le cadre de l’Agenda 21 et dans le cadre du suivi du schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire. Des échanges d’expériences entre les habitants et les intervenants extérieurs ont été mis en place via des speed-dating. La contribution issue de la conférence a été remise par deux des participants à la Présidente de la Région, Marie-Guite Dufay, lors du comité de pilotage de l’Agenda 21 deuxième génération le 9 juillet. Les apports de la conférence seront utilisés dans le cadre des travaux sur l’évolution des indicateurs de suivi. En savoir plus.

Retour

05/09/2014 - Invitation de Mme Ségolène Royal au siège de l'entreprise Schneider Electric le jeudi 4 septembre à 9h30

Madame Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie visitera le jeudi 4 septembre à 9h30, le siège de l’entreprise Schneider Electric à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), en compagnie du Président du groupe Jean-Pascal Tricoire. Le groupe qui a mis l’efficacité énergétique au cœur de sa stratégie est un acteur majeur de la transition énergétique en France et dans le monde. Il développe de nouvelles technologies au service des particuliers, des collectivités et des entreprises pour les aider à maîtriser et moderniser leur consommation d’énergie.
Pour en savoir plus cliquez ici

Retour

04/09/2014 - Partenariat public privé entre l’Université Européenne de Bretagne/Egis/Caisse des Dépôts/Orange

L’Université Européenne de Bretagne (UEB), en contrat de partenariat Public-Privé avec la société de projets Breizh-Connect (Caisse des Dépôts / FIDEPPP2 (Fonds d'Investissement et de Développement des Partenariats Public-Privé)/ Eiffage / Orange), a inscrit le projet UEB C@mpus dans une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE) et a obtenu la certification de référence Afnor NF HQE® Bâtiments Tertiaires phase conception. Le projet UEB C@mpus consiste entre autres à construire 4 bâtiments d’enseignement supérieur de technologie et de recherche à Rennes et à Brest, équipés de services et outils numériques de très grande qualité. Le projet devrait être achevé début 2016. Au sein du groupement concepteur-constructeur, Egis assure les missions de conception et le suivi de réalisation et a également accompagné la certification environnementale selon le référentiel HQE.
Pour en savoir plus cliquez ici 

Retour

04/09/2014 - Ouverture d’une enquête publique sur la norme ISO 14001

En 2015, la nouvelle version de la norme ISO 14001 sera publiée. Née en 1996 et révisée en 2004, l’ISO 14001 est une norme internationale établie par l'Organisation internationale de normalisation, qui incite les organismes à mettre en place un système de management environnemental. Elle a pour objectif d'aider les entreprises à gérer l'impact de leurs activités sur l'environnement et à démontrer l'efficacité de leur gestion. Adoptée par plus de 250 000 utilisateurs certifiés dans 155 pays, la nouvelle version est soumise aujourd’hui à commentaires. Une enquête publique est ouverte jusqu’au 20 octobre 2014 afin de découvrir et commenter les propositions de la nouvelle norme internationale de l’environnement. 
Pour en savoir plus cliquez ici 

Retour

04/09/2014 - La région d’Ile-de-France inaugure le premier démonstrateur d’agriculture urbaine en économie circulaire

La Vice-présidente de la Région Ile-de-France chargée de l’Agriculture, de l’Environnement et de l’Energie, Corinne Rufet, inaugurera le premier démonstrateur d’agriculture urbaine en économie circulaire le 4 septembre à Saint-Cyr l’Ecole (78). Ce projet de « Fermes en villes » est porté par les entreprises « Le Vivant et la Ville » et couvre une superficie de 3,5 hectares. Il propose une solution innovante pour développer l’agriculture en transformant des friches urbaines et périurbaines en terres agricoles. C’est une manière de revaloriser le foncier délaissé dans la ville et ses abords. Ainsi, sur une ancienne décharge de terres de remblais non cultivables, le projet concentre trois pôles d’activités : une production maraichère hors-sol, un espace de location de jardins hors-sol pour le grand public et une zone « vitrine » à la découverte de l’agriculture hors-sol pour accueillir des visites pédagogiques et professionnelles. La Région Ile-de-France veut encourager le développement de l’agriculture urbaine et de l’économie circulaire. Elle a subventionné ce projet à hauteur de 24.700 euros dans le cadre de son dispositif PRIMHEUR (Programme Régional pour l’Initiative en Maraichage et Horticulture dans les Espaces Urbanisés et Ruraux). En savoir plus.

Retour

04/09/2014 - La Communauté Urbaine de Bordeaux en partenariat avec Eco-Emballages : une relance de la collecte sélective des emballages ménagers

Le mercredi 10 septembre à 19h, la Maison Eco-citoyenne de Bordeaux accueillera la communauté urbaine de Bordeaux et Eco-Emballages pour signer un acte d’engagement en faveur de la relance du tri. Pour marquer les 40 ans du recyclage du verre, l’intercommunalité met l’accent sur le dispositif de collecte de verre. De nouvelles bornes seront donc implantées tandis que des actions de sensibilisation à l’intention de l’ensemble des acteurs concernés seront mises en place sur le territoire bordelais. Enfin, un évènement pour le grand public est organisé le 14 septembre pour transformer une quinzaine de conteneurs à verre en œuvres d’art grâce à l’intervention de jeunes artistes urbains. Ils seront exposés avant d’être dispersés dans différentes communes de l’intercommunalité. En savoir plus.

Retour

04/09/2014 - La Franche-Comté précurseur : une convention pour faciliter l’accès bancaire pour l’Economie Sociale et Solidaire

Le Labo de l’Economie Sociale et Solidaire et le Crédit Agricole de Franche Comté ont signé une convention le 5 juin dernier en présence de la présidente de la Région Franche Comté Marie-Guite Dufay. Cette convention vise à faciliter l’accès bancaire aux très petites entreprises (TPE) et aux entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Depuis 2012, avec le soutien de la Région, le Labo a instauré un groupe de travail « Réinvestir les banques sur les territoires ». Il a alors programmé une étude sur trois ans pour identifier les zones d’exclusion bancaire pour l’économie sociale, et pour donner des préconisations. Pour la première fois, une banque s’implique auprès d’un consultant extérieur pour lui ouvrir ses fichiers informatiques et pour mieux suivre l’offre de crédit et de service ainsi que la manière dont elle traite les porteurs de projets et dont elle leur répond. Le Labo va ainsi pouvoir collecter les données nécessaires à l’analyse et au test du traitement des demandes de crédits. La Région encourage ainsi les projets de territoire et la création de TPE et d’entreprises de l’ESS, en soutenant un travail en faveur de leur financement. En savoir plus.

Retour

01/09/2014 - 1ère étude nationale Eco-Ecole - label international d’éducation au développement durable

Pour la première fois, une étude nationale réalisée par Equineo a mesuré les résultats des projets du réseau Eco-écoles coordonnés en France par la FEEE (Office français de la Fondation européenne pour l'éducation à l'environnement). Réduction des impacts, économies financières, coopération et transferts d'expérience ... L'étude confirme que ces projets créatifs et positifs favorisent l'implication des élèves, enrichissent leurs apprentissage et contribuent à une profonde innovation sociale. 98% des directeurs d'établissements scolaires recommandent de s'engager dans Eco-écoles ; 8 parents d'élèves sur 10 et 81% des établissements scolaires proposent des produits bio, de saison et/ou locaux à la cantine. ont adopté de nouveaux comportements dans la gestion de leurs déchets.
Eco-ecoles compte aujourd'hui l'engagement de 1600 établissements en France et une communauté forte de plus de 13 millions d'élèves dans 58 pays et 45 000 Eco-Ecoles au total. Il s'agit d'acccompagner les établissements scolaires dans leur démarche de développement durable. Ce projet conduit à la délivrance d'un label pour les établissements qui le souhaitent. Un label source d'émulation et d'engagement dans la durée, qui valorise le travail des équipes mobilisées et donne encore plus de visibilité aux transformations réalisées et à leurs résultats positifs.
Télécharger l'étude

Retour

30/08/2014 - 8 et 10 septembre : le GERES coorganise deux manifestations dans le cadre du Forum Convergences

Dans le cadre du forum Convergences 2014, le GERES co-organise deux conférences à Paris :
- 8 septembre (16h30-18h) : changez d’échelle, comment démultiplier l’impact social des ONG et des acteurs de l’ESS ? (palais Brogniart) avec: Anne Charpy (VoisinMalin), Catherine Bellin Schulz (SIDI), Amaryllis Verhoeven (Commission européenne), Frédéric Apollin (AVSF), Jean-Marc Brûlé (L'Atelier IDF), Chen Cheth (GERES), Keith Richardson (ESFN) =>Entrée payante, traduction français-anglais.
- 10 spetmbre (11h-12h45) : changements climatiques : comment mobiliser la société civile ? (salle des fêtes de l’Hôtel de Ville de Paris); avec Marie-Hélène Aubert (Conseillère Présidence de la République), Vanessa Laubin (GERES), Hélène Valade (Suez Environnement), Luc Jacquet (Wild Touch), Hindou Oumarou Ibrahim (AFPAT), Jean Jouzel (CEA), Gilles Berhault (Comité 21, Club France Développement durable)=> Entrée libre, tous publics Plus d'infos

Retour

30/07/2014 - Pour une première en France, Séché Environnement associe Services énergétiques et Economie circulaire

Le 10 juillet 2014, le conseil municipal de Laval a par délibération à l’unanimité confié au Groupement CORIANCE/SECHE ECO INDUSTRIES la gestion et le développement du réseau de chauffage urbain de la ville, et a ainsi finalisé un projet initié il y a plusieurs mois par la précédente équipe municipale. L’énergie proviendra essentiellement de la valorisation du biogaz et de Combustibles Solides de Récupération (CSR) fabriqués à Changé à partir de déchets non recyclables. Ce procédé permet de donner à ces déchets, auparavant promis à l’enfouissement, une seconde vie en tant que combustible. SECHE ECO INDUSTRIES assurera cette fourniture au travers une conduite d’eau chaude qui alimentera le réseau de LEN à hauteur du quartier Férrier à Laval. Il s’agit là de la première mise en œuvre concrète de l’économie circulaire par augmentation de la fraction valorisée des déchets. A ce jour, il n’existe pas en France d’unité dédiée de valorisation de cette nature. L’équipement permettra de remplacer les énergies fossiles par les énergies de récupération (biogaz et CSR) ; il disposera d’une puissance moyenne largement répandue sur le territoire français (Zones d’activités, etc.). Ce modèle de valorisation énergétique est facilement reproductible à d’autres collectivités et sur d’autres territoires. Chiffre d’affaires suplémentaire attendu par SECHE pour cette optimisation de sa valorisation énergétique : 40,3 M€ sur 20 ans. Contact : h.petitgand@groupe-seche.com - Pour en savoir plus 

Retour

 25/07/2014 - Sceaux a lancé la première conciergerie numérique de proximité en France

La ville de Sceaux a lancé la première conciergerie numérique de France le 19 septembre 2013. Cette place de marché virtuelle,www.sceaux-shopping.com, permet de relier commerçants de proximité avec salariés et étudiants. Cet outil répond aux nouvelles attentes des consommateurs tout en garantissant la qualité de service à travers la signature de la Charte d’engagement e-commerce de qualité qui engage le commerçant. L’évolution des modes de consommation vers le numérique est ainsi bien intégrée par la ville, adhérente du Réseau des Centres-Villes Durables et de l’Innovation de Centre-Ville en Mouvement. Cette boutique virtuelle permet également une réappropriation des outils numériques par les commerçants de proximité ainsi qu’une mutualisation de leurs moyens, leur permettant d’être compétitifs face aux grandes enseignes. Cette innovation est accessible sur Internet, smartphones et téléphones. Citoyenne, elle favorise les échanges locaux et est accessible à tous et notamment aux personnes à mobilité réduite. En savoir plus.

Retour

24/07/2014 - La SNCF et Vacances Propres sensibilisent aux bons gestes les voyageurs

La campagne 2014 de Vacances Propres inaugure un nouveau partenariat avec la SNCF, investie sur les questions de propreté durable. Pour la première fois, la sensibilisation aux gestes propres entre en gare avec 3 opérations inédites en France. Cet été, Vacances Propres est donc auprès des voyageurs dans des gares parisiennes, des gares touristiques régionales ainsi que sur la ligne Andorre‐Toulouse. Il s’agit d’une façon inédite de sensibiliser les voyageurs à la lutte contre l’abandon des déchets, en gare, en vacances, dans la nature et partout ailleurs. Les sacs distribués main à la main aux passagers, montant en gares de Latour‐de‐Carole et de Foix, seront porteurs du slogan : « Pour mes déchets, un geste propre et l’affaire est dans le sac ! ». Durant toutes les vacances d’été, de début juillet à fin août, les vacanciers vont retrouver les sacs Vacances Propres dès leur arrivée sur leur lieu de villégiature, dans les gares de trois communes partenaires : Arcachon, Hendaye et Bourg Saint‐Maurice. Ces 7 500 sacs disposés en gare s’ajouteront à ceux qu’ils retrouveront au gré de leur séjour sur les espaces touristiques et de loisirs de ces communes partenaires de l’Association Vacances Propres. Pour en savoir plus

Retour

22/07/2014 - L’ADEME lance la première édition des Trophées Adaptation Climatique&Territoires

L’ADEME lance la première édition des « Trophées Adaptation Climatique&Territoires » qui récompensent les actions exemplaires d’adaptation au changement climatique portées par les territoires dans 3 catégories :
• Aménagements, infrastructures et bâtiment
• Ecosystèmes et ressources naturelles
• Méthodes de conception et de mise en œuvre des politiques publiques.
Le concours est ouvert jusqu’au lundi 8 septembre 2014 à 12h00. Ce concours s’adresse aux collectivités territoriales et aux territoires de projet (Communes, Pays, PNR, Intercommunalités, Syndicats mixtes de SCOT, Départements, Régions), aux groupements d’acteurs socio-économiques portés par des collectivités territoriales, ou encore à l'association d'un acteur socio-économique avec une collectivité territoriale). Les Trophées seront remis lors du colloque Plan Climat Energie Territoire, à Strasbourg, le 30 septembre prochain, dont le Comité 21 est partenaire. Les territoires nominés bénéficieront d’un rayonnement national et international, au travers d’une large valorisation par l’ADEME. Le lauréat sera notamment invité à deux conférences majeures en 2015 : la conférence annuelle internationale « Resilient Cities » à Bonn et la deuxième conférence européenne sur l’adaptation au changement climatique à Copenhague. Pour en savoir plus

Retour

21/07/2014 - La Minute RSE en Pays de la Loire

Un programme court sur Télénantes sera diffusé à partir de la rentrée : La Minute RSE, une initiative du Pôle ressources RSE co-animée par Nantes Métropole & la Chaire RSE d’Audencia. Le principe est simple : 40 épisodes d’1min30 diffusés chaque semaine. Un objectif : valoriser les démarches de responsabilité sociétale sur le territoire ! Chaque épisode est dédié à une bonne pratique d’entreprise avec le regard d’un dirigeant ou d’un salarié. Le premier épisode sera diffusé le 21 août à 18:57 sur Télénantes. La Chaire RSE d'Audencia Nantes Ecole de Management a pour mission de développer et de diffuser des connaissances sur l'intégration des principes et valeurs dans les business models, la stratégie et les pratiques de management des entreprises pour en faire un levier d'innovation et de performance. Découvrez la bande annonce en cliquant ici !

Retour

21/07/2014 - ENDA lutte contre l'abandon scolaire à Kédougou

L’association ENDA Europe lance sa première campagne de crowdfunding afin de mobiliser des fonds pour son projet "Lutter contre l'abandon scolaire à Kédougou", en partenariat avec Enda Graf et Apecek Kédougou et déjà soutenue par le Ministère des Affaires Étrangères (fiche "Qu'est-ce-que le crowdfunding?"). Dans la ville de Kédougou au Sénégal, les filles constituent seulement 27,5% des effectifs au lycée. Plus de 60% abandonnent l’école dès le collège pour cause de grossesses précoces. Tout en mettant en place des solutions immédiates pour  20 jeunes filles en risque d’abandon scolaire ou déjà exclues du système scolaire, les partenaires veulent susciter un effet d’entrainement et une meilleure coordination des acteurs, pour que les actions exemplaires se diffusent régulièrement dans les familles et parmi les enseignants pour des changements durables. Fiche résumant l’action "Jeunes filles" - Flyer Enda Europe crowdfunding Pour en savoir plus

Retour

04/07/2014 - L’opération Vacances Propres : je navigue, je trie !

L’Association Vacances Propres et ses partenaires reconduisent l’opération « Je navigue, je trie » dont l’édition 2014 est officiellement lancée le 3 juillet sur le port de Saint-Cyprien (66 750), l’un des 25 ports de plaisance participants. Cette opération qui a sensibilisé 90 000 plaisanciers en 2013 est destinée à lutter contre l’abandon des déchets dans les océans, rivières et lacs. «  Rien par-dessus bord, tous mes déchets au port ! » est la devise de cette campagne qui déploie un puissant dispositif de collecte. Les ports participants peuvent ainsi offrir aux plaisanciers un cabas dédié au tri des emballages, accompagné d’un flyer pédagogique rappelant les consignes de tri. Un distributeur de sacs poubelle, installé sur les ports ou dans les capitaineries, permet également un self-service de sacs poubelle (30L) pour les ordures ménagères à bord. Des affiches signalent l’opération dans chacun des 25 ports participants. Les partenaires, ELIPSO -représentant les fabricants d’emballages plastiques et souples- et PlasticsEurope -représentant les producteurs de matières plastiques-, membres de « Vacances Propres », soutiennent tout particulièrement cette opération réalisée en partenariat avec Eco-Emballages et Pavillon Bleu, le label environnemental international dédié depuis 30 ans aux plages et ports de plaisance. Pour en savoir plus

Retour

03/07/2014 - UVED : lauréate des Trophées de l'économie circulaire 2014

Organisés par l’Institut de l’économie circulaire, les Trophées de l’économie circulaire visent à valoriser les initiatives et démarches innovantes dans le domaine de l’économie circulaire et promouvoir les structures actrices du changement. L'UVED avait déposé un dossier de candidature dans la catégorie "Enseignement/Recherche". La 1ère édition des Trophées de l’économie circulaire s’est clôturée aujourd’hui avec la cérémonie de remise des prix, qui s’est tenue lors du Forum CICLE . L'UVED est donc Lauréate des Trophées de l'économie circulaire 2014 catégorie 'Enseignement/Recherche' pour son MOOC "Economie circulaire et innovation"!
Pour en savoir plus
Télécharger le dossier de presse

Retour

27/06/2014 - Eco-écoles : 477 établissements scolaires qui obtiennent le label !

Cette année a encore vu fleurir une multitude d'initiatives qui ont permis de changer durablement le fonctionnement de centaines d'écoles, collèges et lycées engagés dans Eco-Ecole. Cette grande diversité de projets pédagogiques d'éducation au développement durable a vu le jour grâce au travail concerté de toute la communauté éducative, mais également des partenaires locaux (collectivités locales, associations, etc.). Ainsi, 477 Eco-Ecoles, Eco-Collèges et Eco-Lycées de toute la France pourront hisser le drapeau millésimé 2014, symbole de l'obtention du label. Valorisant le projet mené pendant l'année scolaire, le label est accordé par les membres du Jury Eco-Ecole. Il a réuni cette année des représentants d'Eco-Emballages, de l'ADEME, du Réseau Ecole et Nature, de l'UNICEF, de l'UNESCO, de l'Association des Maires de France et de l'office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe (of-FEEE). Eco-Ecole est un programme international d’Education au Développement Durable (EDD) développé en France par l'office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE). Lire la suite
Découvrez  les vidéos : "Un projet sur l'eau, en bref !", l'affiche solidaire

Retour

20/06/2014 - StovePlus investit la toile !

StovePlus, le site du GERES pour le soutien à la diffusion de cuiseurs économes, fait peau neuve. Soutenu par la Global Alliance for Clean Cookstoves, le FFEM et le ministère des affaires étrangères, StovePlus est un programme du GERES qui vise à améliorer, dans les pays pauvres ou émergents, l'accès aux foyers améliorés par les utilisateurs de biomasse (bois, charbon de bois, déchets végétaux...).
StovePlus investit la toile ! Restez connectés et découvrez les actualités des cuiseurs économes, ou foyers améliorés, les projets sur le terrain, les ressources,...sur www.stoveplus.org.Vous êtes hyperactif sur Twitter : votre contenu nous intéresse ! Partagez des actualités les plus pertinentes, des ressources les plus intéressantes, on tweete et on retweete avec @Stoveplus. Enfin, n'oubliez pas de vous abonner à notre page LinkedIn, on vous y attend pour nos actus jobs et évènements !
www.stoveplus.org/fr

Retour

19/06/2014 - Lancement de la campagne Vacances Propres : notre environnement n'est pas une poubelle !

L'Association "Vacances propres" vient de lancer un appel à la mobilisation des citoyens, élus et entrepreneurs, en faveur de la lutte contre les déchets sauvages, à l’occasion du lancement de sa campagne « Gestes Propres - Vacances Propres » 2014. Suite à une étude de l'association en avril dernier,  95% des Français affirment jeter leurs déchets dans les poubelles publiques*. Pourtant, l’Association « Vacances Propres » estime à 57 000 tonnes le volume des déchets sauvages présents en France en 2013. La mobilisation continue donc pour lutter contre l’abandon des déchets et convaincre chaque Français d’adopter définitivement les gestes propres et le geste de tri. Pour relever ce défi complexe, l’association mobilise l’ensemble des parties prenantes : citoyens, collectivités locales et entreprises. Rappel : en 2013, 2,5 millions des célèbres sacs à rayures ont permis aux collectivités locales partenaires de collecter 25 000 tonnes de déchets.
Télécharger le dossier de presse
*Étude Vacances Propres / Market Invest menée par mail du mardi 22 au vendredi 25 avril 2014, auprès de 507 personnes représentatives de la population française résidant en France métropolitaine

Retour

18/06/2014 - 24 juin : conférence OGéoD sur Nature et Géopolitique de l'IRIS

L’Institut de relations internationales et stratégiques-IRIS organise un rendez-vous de l’OGéoD sur le thème : « Nature et géopolitique : les enjeux du projet de loi sur la biodiversité », le mardi 24 juin 2014, 18h30-20h à l'IRIS. Avec le projet de loi sur la transition énergétique et la réforme du code minier, le projet de loi sur la biodiversité constitue le triptyque législatif du gouvernement en matière de développement durable. A l’aune de sa présentation à l'Assemblée nationale le 24 juin, il s’agit de décrypter les enjeux et implications d’un texte qui s’éloigne des conceptions habituels de la nature. La portée économique de la loi ainsi que son interprétation du Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages seront analysés par les intervenants : Gilles Boeuf, président du Muséum national d'Histoire naturelle et professeur au Collège de France, de Guillaume Sainteny, professeur à l'école Polytechnique, et animée par Bettina Laville, conseiller d’Etat et directrice de recherche à l’IRIS. Bettina Laville est également présidente fondatrice du Comité 21 et directrice de la rédaction de la Revue Vraiment durable.
Pour en savoir plus

Retour

18/06/2014 - Bouygues Construction récompensé pour ses achats

En recevant le trophée 2014 Achats durables, Bouygues Construction Purchasing poursuit sa démarche d’achats  de manière responsable, innovante et durable, conformément à la politique globale d’entreprise. Plus de 2 400 fournisseurs sont évalués annuellement tandis que 75 % de la prise de commande en bâtiments par Bouygues Construction est sous labellisation ou certification environnementale.Ainsi, la CDAF (Compagnie des Dirigeants et des Acheteurs de France) dans la catégorie « Innovation Fournisseur » a récompensé La mise en place « in situ » d’une usine de production de tuyau en PEHD (polyéthylène haute densité) dans le cadre de la réalisation du chantier de la plus longue ligne très haute tension enterrée au monde, dans le parc naturel du Verdon. Il s'agit d'un travail collaboratif entre opérationnels et le service des achats.Pour en savoir plus http://blog.bouygues-construction.com

Retour

18/06/2014 - En Hautes-Alpes, les maires formés à la gestion des catastrophes naturelles

Dans le cadre de son Agenda 21, le Conseil général des Hautes-Alpes informe les élus, maires principalement, sur les risques naturels en montagne. Une journée d’information a été organisée au Conseil général à Gap mardi 17 juin. Les Hautes-Alpes est un département soumis principalement aux risques d’avalanches, de crues torrentielles et aux inondations, ainsi qu’aux tremblements de terre. L’objectif de cette journée est de rappeler aux maires les réglementations en vigueur, notamment en termes de gestion des risques et d’aménagement du territoire. L’idée est également d’améliorer la coordination des différents acteurs agissant en cas de crise majeure. Le phénomène des crues sera particulièrement traité durant cette journée, car il s’agit du principal risque relevé dans le département, avec 150 communes sur 171 déjà touchées. Un système d’alerte va être mis en place, et sera présenté dans la matinée, tout comme un plan d’aménagement des cours d’eau, qui devrait éviter ou limiter le phénomène des crues. Pour en savoir plus

Retour

18/06/2014 - Les 20 ans d'actions et de projets d'avenir d’Europe et Environnement

Europe et environnement fête ses 20 ans et organise le premier colloque sur l'Economie circulaire et le bâtiment responsable. La journée sera animée par Denis Cheissoux, journaliste à France Inter pour l’émission "CO2 mon amour". Avec la participation de Michael Braungart, professeur et père du concept de "Cradle to Cradle" (C2C) ; François-Michel Lambert, député et président de l'Institut de l'Economie circulaire ; Andrée Buchmann, présidente de l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur et Bernard Boyer, vice-président du groupe de travail ministériel "Bâtiment responsable 2020-2050". Pour en savoir plus

Retour

11/06/2014 - KEDGE Business School et la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse lancent la Chaire « Bien-Être et Travail »

KEDGE Business School, à travers sa Fondation pour un Leadership Responsable placée sous l'égide de la Fondation de France, et la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse agissant en tant que mécène, signent une convention de Mécénat en vue de la Création de la Chaire de recherche et d'enseignement : « Bien-Être et Travail ». Dotée d'un financement de 450 000 euros sur trois ans, la Chaire « Bien-Être et Travail » souhaite promouvoir des modes de management innovants, porteurs de sens et intégrant les intérêts et besoins parfois divergents de l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise. Sa mission est de contribuer, par le développement et la diffusion des connaissances, par les activités de recherche et par la formation de cadres en activité, au développement d'un management performant dont la finalité est l'Homme. Sylvie Brunet, Professeur à KEDGE BS, devient Professeur Titulaire de la Chaire « Bien-Être et Travail », et Francois Silva, Professeur à KEDGE BS, prend en charge les activités de recherche académique de la Chaire.
Pour en savoir plus

Retour

06/06/2014 - Le film et l'application mobile de la fondation GoodPlanet !

A l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement (le 5 juin), la Fondation GoodPlanet lance une campagne internationale pour préserver les océans. Le film « Planète Océan », réalisé avec Michael Pitiot, est maintenant disponible sur YouTube. Une application smartphone gratuite "Planet Ocean" a aussi été mise en place pour permettre à chacun de consommer les produits de la mer d’une manière responsable et ainsi devenir, à son échelle, un acteur de la préservation des océans. Pédagogique et pratique, « Planet Ocean » répertorie 100 espèces de poissons, coquillages et crustacés selon leur provenance, l’état de leur stock et leurs techniques de pêche. Elle permet de guider les consommateurs dans leurs choix en aidant à identifier les espèces gérées durablement. En bonus, le film "Planète Océan" de Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot dans son intégralité, ainsi que des interviews du réalisateur et des secrets de tournage.On y découvre aussi les actualités du monde marin en temps réel à travers les articles du magazine GoodPlanet, des conseils conso et des recettes de cuisine. « Planet Ocean » a été développée en partenariat avec OMEGA et en collaboration avec SeaWeb Europe. Télécharger l'application sur Android / iOS - Pour en savoir plus

Retour

06/06/2014 - 2 projets du GERES primés : Energy Globe Awards et Ashden Awards

Créé à Marseille en 1976, au lendemain du premier choc pétrolier, le GERES (Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités) est une ONG de développement spécialisée dans l’énergie durable et la protection de l’environnement. Le 20 mai dernier à l’ambassade d’Autriche à Paris, le prix Energy Globe Award a été remis au GERES pour son projet de diffusion de fours améliorés au Maroc. L’entreprise sociale cambodgienne SGFE (Sustainable Green Fuel Enterprise) incubée par le GERES, s'est aussi vue récompensée le 22 mai par le prix Ashden Award à Londres. Ces marques de reconnaissance encouragent fortement la mobilisation des équipes sur le terrain et renforce leur envie d’inventer et imaginer des solutions simples, adaptées au contexte de chaque pays. Concrètes et créatives, ces deux innovations présentées ci-dessous préservent l’environnement et améliorent les conditions de vie : Maroc, diffusion de fours à pain performants en zone ruraleCambodge, l’entreprise SGFE produit des briquettes de charbon en recyclant des déchets

Retour

04/06/2014 - Le Conseil Général du Jura lance des consultations publiques autour de son Agenda 21

Pour répondre à la question « Quel Jura pour aujourd’hui et pour demain ? », le Conseil général s’engage dans la deuxième étape de son agenda 21. Cet outil permettra d’orienter l’action de la collectivité dans un objectif de développement durable pour le Jura. Un travail de concertation des acteurs du territoire a déjà été initié, à travers notamment des réunions publiques, et ce travail a permis d’identifier 6 axes prioritaires  pour l’agenda 21 : Développer les solidarités locales et la citoyenneté, garder, faire revenir et attirer les jeunes, valoriser les atouts du territoire jurassien et en faire un vecteur d’attractivité, consommer et investir localement, se déplacer autrement, et adapter le territoire au vieillissement de la population. En s’appuyant sur ces axes, un plan d’actions va être élaboré. C’est dans ce cadre que le Conseil Général organise une large consultation pour recueillir les idées d’actions pour répondre à ces enjeux, sous forme de réunions publiques auxquelles sont conviés les acteurs du territoire. Les réunions prendront place à Saint-Claude, Lons-Le-Saunier, et Dole, entre le 19 juin et le 24 juin. Pour en savoir plus

Retour

28/05/2014 - Plus d’arbres, plus de vie ! : l’édition 2014-2015 est lancée

L’office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE) organise la 4e édition de l’opération Plus d’arbres, plus de vie ! lancée en 2011. Vous êtes un établissement scolaire, une association, une collectivité territoriale, une entreprise ? Organisez une opération de plantation pédagogique en rassemblant les acteurs de votre territoire. Cette année, 35 000 plants sont offerts par les Pépiniéristes Forestiers Français  ! Si votre projet est retenu, vous recevrez gratuitement : des plants ; un kit pédagogique ; un accompagnement personnalisé.
Inscription : du 1er septembre au 1er novembre 2014
Saison de plantation : du 15 octobre 2014 au 31 mars 2015
Cérémonie des trophées : printemps 2015
Pour en savoir plus

Retour

27/05/2014 - A Ayen, les citoyens créent le collectif « Le durable a son village »

Dans l’objectif de pérenniser les actions engagées et de construire durablement et collectivement la démarche de  développement durable initiée dès le début des années 2000 par la municipalité d’Ayen, les membres du comité de pilotage de l’Agenda 21 programme 1 ont souhaité se structurer en collectif associatif. C’est ainsi que le collectif « Le durable a son village » a vu le jour en janvier 2013. Il fédère de nombreux adhérents (individuels, personnes morales, collectivités) qui, par leurs actions et leurs engagements, garantissent et amendent la démarche du territoire et de ses acteurs  en matière de développement durable. Le financement est assuré par la région Limousin et la collectivité d’Ayen, qui permettent l’embauche d’un emploi associatif pour  une période de cinq ans. Actuellement, le collectif travaille sur la mise en place d’un service de covoiturage de proximité avec une monnaie locale, la création du RÉS’EAU VILLES ET VILLAGES BRANCHÉS, ainsi que sur un micro-Agenda 21 qui décline l’arbre et l’eau dans toutes ses composantes. Pour en savoir plus et pour contacter le collectif Le durable a son village

Retour

23/05/2014 - L’île de La Réunion accueille la Conférence Internationale Climate – Energie du 24 au 26 juin 2014

Acteur engagé dans la protection de l’environnement, l’île de La Réunion sera la première île de l’océan Indien à accueillir du 24 au 26 juin prochain la Conférence Internationale Climate - Energie - « Les Iles et le changement climatique : Opportunités, Résilience, Adaptation » organisée en collaboration avec The Climate Group, ONG défendant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et le R20 (Regions of Climate Action), organisation internationale de mise en œuvre de projets à dimension écologique. La conférence s’articulera autour de 3 axes majeurs, que sont la présentation des actions menées par les territoires participants, des ateliers de travail sur la performance et l’innovation énergétique, et un workshop sur la résilience au changement climatique. Plusieurs personnalités, parmi lesquelles le militant Nicolas Hulot, l’actrice Mélanie Laurent ou encore le Ministre de l’environnement du Sri Lanka Hon Prasanna Ranatunga, viendront prendre la parole. La Région présentera ses réalisations et projets innovants, comme le premier prototype européen d’énergie thermique des mers (DCNS). Cet évènement sera l’occasion de porter la voix des îles au sommet de l’ONU (Organisation des Nations unies) en septembre 2014 à New-York puis à la Conférence Paris Climat (COP21) en 2015. Pour en savoir plus

Retour

23/05/2014 - Climat et énergie, le Conseil Général de l’Essonne passe à l’action !

Le Conseil Général de l'Essonne a été choisi en 2010 par le programme européen LIFE+, qui finance des projets contribuant au développement et à la mise en œuvre de la politique et du droit en matière d’environnement, pour mettre en oeuvre le projet CLIMATE (Changing LIving Modes : Acting in our Territories for the Environment). Persuadé que l'action globale ne peut se passer de l'action locale, le Conseil Général de l'Essonne a développé des outils visant à réduire concrètement les émissions de gaz à effet de serre sur son territoire. Il incite et aide les acteurs essonniens à le rejoindre dans cette démarche. Ainsi, après 3 ans d'investissement dans ce projet, et dans la perspective de la Conférence Paris Climat 2015, le Conseil Général de l'Essonne organise une journée autour de 4 tables rondes réunissant experts et décideurs, pour faire le point sur les leviers d'actions des territoires.   Pour en savoir plus et pour s’inscrire et recevoir le pré-programme

Retour

23/05/2014 - L’UICN France publie la Stratégie biodiversité pour le développement durable de Mayotte

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité dédiée cette année aux îles, l’UICN France publie la Stratégie biodiversité pour le développement durable de Mayotte. Résultat de la mobilisation des acteurs mahorais pour définir les actions à engager en faveur de la biodiversité unique de leur territoire, cette stratégie positionne Mayotte comme une collectivité d’outre-mer pilote dans la mise en œuvre des engagements nationaux et internationaux de la biodiversité.
Pour en savoir plus  

Retour

22/05/2014 - Altamire informe sur l'économie circulaire

Altamire, cabinet de conseil en développement durable et en RSE, a témoigné auprès de l’ACELA, l'Association des citoyens entreprenants de Loire-Anjou, le 27 mars dernier lors d’une conférence sur l’économie circulaire en Maine et Loire. Cette soirée intitulée « Comment aider nos entreprises à franchir le cap » a permis de mettre en avant des start-ups locales comme Versoo, Innortex, Bioplants, Trioplast et Méta Bio Energies, toutes actrices dans le domaine de l’économie circulaire sur le territoire de l’Anjou. Les différents intervenants (CCI pour les déchets, ESAIP pour le Green IT, Open Odyssey pour l’entraide territoriale) ont pu éclairer la cinquantaine de participants sur les différentes démarches de l’économie circulaire : de l’écologie industrielle et territoriale à l’économie de la fonctionnalité en passant par la sobriété heureuse. Pour en savoir plus

Retour

22/05/2014 - L’AMF et l’UNICEF France annoncent le lancement du réseau Intercommunalité amie des enfants

Associés depuis 2002 pour la création du réseau Ville amie des enfants au sein duquel les élus s’attachent à promouvoir et faire respecter les droits de l’enfant au niveau local, l’AMF et l’UNICEF France ont fait le choix de réaffirmer leur partenariat en créant le titre Intercommunalité amie des enfants, motivés par le fait que sur certains territoires, les communes ont transféré tout ou partie de leurs attributions (petite enfance, enfance ou jeunesse) à un établissement de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI). Ce nouveau réseau permettra de promouvoir l’innovation locale au service des enfants et des adolescents et de partager de bonnes pratiques sur de nouveaux territoires, dans de nombreux domaines : lutte contre l’exclusion sociale et la pauvreté, amélioration du cadre de vie, participation citoyenne, accès au sports et aux loisirs, parentalité, ou encore santé, éducation ou handicap. A travers l’initiative Ville amie des enfants, il s’est opéré progressivement un véritable changement d’état d’esprit, une façon nouvelle de s’adresser aux enfants et aux adolescents, de veiller à leur intérêt particulier et de les considérer dans tous les projets menés au niveau local. L’UNICEF France a présenté le Guide Ville et Intercommunalité amies des enfants 2014/2020, véritable guide de bonne pratiques et outil d’accompagnement des élus pour la mise en œuvre de la Convention internationale des droits de l’enfant au niveau local.
Pour en savoir plus

Retour

15/05/2014 - Sortie du nouveau livret Green Cross : L'eau, des clés pour agir

En 32 pages précises et structurées, le livret « l’eau, des clés pour agir » fait un état de l'existant et des enjeux liés à l’eau. Il propose des solutions concrètes pour les citoyens, les associations, et l'ensemble des décideurs publics et privés. Ce document a été édité par Green Cross France et Territoires, la branche française de l’ONG créée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev et qui intervient sur les enjeux de l’eau et de l’océan, de l’alimentation, de l’économie circulaire, de la transition écologique des territoires et des solidarités. Le livret sortira à l’occasion d’une conférence le 11 juin à Paris (détails à venir), mais il est dès à présent disponible sur commande. Commander le livret

Retour

14/05/2014 - Appel à communication pour le prochain colloque 2014 de l’Ifrée

L'écocitoyenneté, concept né dans les années 1980, tentait d'associer le souci environnemental et l'action citoyenne. Pourtant, elle a vu sa signification rapidement se restreindre au domaine des pratiques quotidiennes et singulièrement aux éco-gestes. Aujourd’hui l’investissement des citoyens dans des démarches participatives dans les champs de l’environnement, de la gestion urbaine, des projets territoriaux divers peut-il être porteur d’une nouvelle forme de citoyenneté environnementale ? Quel sont leurs liens avec les fondamentaux éducatifs de l’éducation à l’environnement ? Quelle est la nature des apprentissages dont elles sont porteuses ? Les contributions associatives sont les bienvenues que ce soit dans le format long pour des communications de fond ou en format court centré sur un thème, une question à débattre ou un compte rendu d’expérience. Merci de répondre à l’adresse suivante : colloque@ifree.asso.fr 
Télécharger l'appel à contribution

Retour

13/05/2014 - La CLCV et GEO PLC transforment les économies d’énergie en chèque !

L’association CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) et la société GEO PLC lancent leur offre "Prime Cash Energie" qui valorise contre paiement direct les travaux d’économies d’&eacu