du 30/01/2018
n°185
Spécial Citoyenneté écologique
FOCUS
Conscience et confiance
En ce mois de janvier, le thème de la citoyenneté en général, écologique en particulier, s'inscrit symboliquement comme promesse d'une nouvelle année, porteuse de conscience et de confiance.

Au-delà du symbole, il marque l'actualité sociétale de notre pays : décision sur Notre-Dame-des-Landes -qu'il faudra considérer comme le point de départ de règles démocratiques nouvelles-, débat sur la définition juridique de l'entreprise au-delà de la société, concertation engagée sur le Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), et réforme constitutionnelle qui, nous l'espérons, ancrera la protection de la biosphère dans les textes constitutionnels.

Et ce thème a aussi imprimé très concrètement l'action du Comité 21 et de ses adhérents, notamment à travers la co-organisation avec la Commission nationale du débat public (CNDP) d'un atelier préparatoire à la révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), tenu le 17 janvier, et surtout à travers son premier Forum sur la citoyenneté écologique organisé à l'AFD une semaine plus tard, le 25 janvier.

C'est donc très logiquement que la citoyenneté écologique constitue l'argument de ce numéro 185 d'Infos 21, premier d'une nouvelle série qui permettra de retrouver les Objectifs de développement durable, priorité du Comité 21 et fils conducteurs du cycle d'Infos 21 qui s'est achevé le mois dernier, sous d'autres angles et sous d'autres champs.

C'est d'ailleurs ce que montrent bien les initiatives des adhérents présentées dans ce numéro et qui recouvrent peu ou prou tous les aspects de la citoyenneté écologique : information, transparence, éducation, débat public, participation, appels à projets, engagement... Le Comité 21 remercie en particulier Christian Leyrit, président de la CNDP, pour son point de vue sur le débat citoyen, et les partenaires du Forum précité : Décider ensemble et son président, Bertrand Pancher, Jean Launay, président du Partenariat sur l'eau (PFE), et Bruno Léchevin, président de l'ADEME.

Cette manifestation, dont les Actes sont programmés et qu'il est prévu de renouveler l'an prochain, a ouvert bien d'autres horizons et posé de nombreuses questions, notamment à travers les interventions des chercheurs et des experts : Comment redonner du sens à l'engagement ? Comment pallier les lacunes pour que les citoyens se sentent membres actifs d'une « communauté écologique » ? Quels rôles pour les collectivités territoriales, deux ans après la réforme ? Comment tient-on compte des propositions des parties prenantes ? Quelle traduction démocratique du long terme ?

Toutes ces questions sont au coeur de la fonction multi-acteurs du Comité 21 et de ses réseaux partenaires : leurs actions ont pour vocation d'essayer d'y répondre, et de rendre le citoyen aussi conscient et plus confiant.

Le Conseil d'administration, toute l'équipe du Comité 21 et moi-même souhaitons à nos adhérents et partenaires une très bonne année 2018 sur les plans personnel et professionnel.

Bettina Laville
Présidente du Comité 21
bettina.laville@comite21.org
Actualités des adhérents
RELATIONS CITOYENNES DES ENTREPRISES
EpE : L’environnement dans le dialogue avec les consommateurs
La sensibilité et la compréhension du grand public sur les questions d'environnement montent régulièrement. Si certains s'estiment impuissants face à ces défis mondiaux, beaucoup attendent des entreprises qu'elles leur apportent des solutions. Les entreprises, à travers leurs messages publicitaires, orientent parfois nos choix de consommation et ont de ce fait une grande part de responsabilité dans la transformation de notre société pour des modes de vie et de consommation plus responsables et respectueux de l'environnement. Cette publication de l'Association Française des Entreprises pour l'Environnement (EpE), fondée sur les expériences de ses membres, fournit aux entreprises des clés méthodologiques pour une stratégie de communication sur l'environnement stimulant chez le consommateur les trois étapes habituelles du processus de communication : analyse, réflexion, action. Cette publication montre aussi les enjeux spécifiques à chacun des outils et supports de communication lorsque les entreprises souhaitent y intégrer l'environnement. Pour en savoir plus. Sylvie Gillet - sgillet@epe-asso.org
Comment transformer les salariés en ambassadeur de la citoyenneté écologique ?
Epiceum, agence conseil en communication d'intérêt général implantée à Paris, Lyon, Bordeaux et Nantes, mobilise régulièrement ses compétences pour accompagner la mobilisation citoyenne au service de la bonne gestion partagée des biens communs. Elle a engagé une démarche de responsabilité sociétale avec comme priorité la réduction de son empreinte écologique en 2010. Elle obtient à ce titre chaque année le label SERD de l'ADEME (Semaine Européenne de la Réduction des Déchets). A la faveur de son dernier séminaire annuel RSE, en novembre 2017, elle a sollicité l'intelligence collective des collaborateurs pour fixer le cap de nouveaux plans de progrès. L'un d'eux concerne la réduction à la source des déchets avec la mobilisation de ses voisins sur son site à Paris. Elle a inscrit dans ses pratiques professionnelles l'éco-conception de la communication à laquelle tous ses salariés ont été formés. Enfin, l'agence incite les salariés à mobiliser les déplacements doux dans tous leurs déplacements quotidiens, en offrant la prise en charge de l'abonnement au Vélib à Paris ou au Bicloo à Nantes. Pour en savoir plus. Christophe Bultel - bultel@epiceum.com
SNCF : politique de transparence et open data
Initiée en 2014 via un partenariat avec Transparency International, la démarche de transparence de la SNCF, entre les citoyens et l'entreprise, se traduit par diverses actions comme par exemple la possibilité d'accéder aux courriers reçus et envoyés par la Présidence à destination d'autorités publique ou encore la publication des incidents ferroviaires et les lettres de suites des audits de sécurité. Mais la mesure la plus emblématique est certainement l'ouverture d'un grand nombre de documents et données d'entreprise en open data, par esprit de redevabilité de grande entreprise publique, et surtout pour montrer la réalité de ce qu'est SNCF, et générer le changement. Cette ouverture s'effectue dans le cadre d'une charte établie en mars 2017 : l'entreprise fait de l'ouverture de ses données un principe cardinal ; l'ouverture se fait par principe (plutôt que par défaut), et elle se décide au plus près des activités. Et les résultats sont là : avec 207 jeux de données ouverts, SNCF est ainsi l'entreprise leader en matière d'open data en France...
Veolia partenaire de la REcyclerie, un véritable laboratoire de mobilisation citoyenne
Veolia est le partenaire principal de la REcyclerie à Paris, depuis son ouverture, mi 2014. Dans une ancienne gare réhabilitée en lieu d’expérimentation écoresponsable, la REcyclerie sensibilise aux enjeux de l’économie circulaire et de l’agriculture urbaine...
PARTICPATION CITOYENNE DANS LES TERRITOIRES
L’Essonne lance son 3ème concours « Action pour la planète » sur des initiatives citoyennes !
Fort du succès rencontré en 2015, le Département de l'Essonne a lancé en novembre 2016 une nouvelle édition de son concours éco-citoyen « Action pour la planète ! » pour faire découvrir le dynamisme des Essonniens et donner à d'autres l'envie d'agir : sur les 30 candidatures reçues, 12 initiatives proposées par des associations, des établissements scolaires ou groupes de citoyens ont été départagées par plus de 3 400 internautes en avril 2017 sur des thèmes variés comme la valorisation des déchets, la préservation de la nature, le lien social et les solidarités, la culture, la lutte contre le gaspillage... Sur deux éditions, ce concours a mis ainsi à l'honneur des initiatives citoyennes en faveur de la transition énergie-climat portées par des essonniens de tout âge. Il participe de fait à la dynamique Essonne, terre d'avenirs initiée en 2017, en illustrant concrètement les enjeux « biodiversité en ville », « économie circulaire », « adaptation au changement climatique »...
Ayen : ses citoyens tous mobilisés!
Depuis l’engagement de la commune Ayen dans une démarche de développement durable en 2006, la participation citoyenne a été mise au cœur du projet. A cette époque une réunion mensuelle à date fixe était organisée avec les habitants volontaires...
Besançon détermine l’avenir de ses forêts en mode participatif
Depuis décembre dernier, la ville de Besançon est engagée dans une démarche innovante intitulée « Besançon Naturellement Forestière ». Recouvrant un tiers de son territoire, la forêt représente un enjeu considérable pour la Ville. Pour la collectivité, il est important de créer une synergie autour de son devenir et de définir de façon partagée ses fonctions économiques, écologiques et sociales. Face au défi du changement climatique, la Ville souhaite également impliquer chaque acteur du milieu forestier (acteurs de la filière bois, associations, usagers, chercheurs...), afin de faire émerger des actions novatrices ou des expérimentations adaptées au contexte local. Une première rencontre, fondée sur le dialogue citoyen et dédiée à la co-construction du document d'objectifs sur lequel s'appuiera l'Office National des Forêts pour la rédaction du futur plan d'aménagement 2019-2039 a eu lieu en décembre dernier...
Nos idées font Montreuil : 2ème budget participatif !
Afin d'agir concrètement, et en collaboration avec la ville, sur leur cadre de vie, les Montreuillois se sont davantage mobilisés pour le 2ème Budget participatif de la ville de Montreuil, lancé en septembre 2017, en déposant 361 projets, contre 287 lors de la 1ère édition fin 2015...
En 2018, du nouveau pour le programme Médiaterre !
Alors que le programme fêtera bientôt ses 10 ans, le programme Médiaterre, initié par Unis Cité, évolue pour proposer aux habitants de s'engager en relevant des défis simples et concrets l'environnement ! Les jeunes en service civique vont valoriser l'engagement des habitants en mettant en oeuvre des défis de quartier visibles depuis la plateforme : www.defi-mediaterre.fr. Pour les 300 volontaires de 16 à 25 ans actuellement engagés dans 58 quartiers populaires partout en France, ces défis sont le prétexte pour proposer aux familles intéressées un accompagnement personnalisé dans la durée pour adopter des éco-gestes qui leur permettront de faire des économies au quotidien et réduire leur impact sur l'environnement. Le crédo ? Plus de lien social pour plus d'engagement individuel ! Ce programme est mis en oeuvre grâce au soutien de l'Agence du Service Civique, des collectivités territoriales, des bailleurs sociaux, et de partenaires privés engagés de longue date aux côtés d'Unis-Cité : AG2R LA MONDIALE, EDF, Fondation Bouygues Immobilier, Fondation Schneider Electric, Fondation Veolia, Veolia Eau d'Ile de France. Pour en savoir plus. Anna Roiné - aroine@uniscite.fr © Darnel Lindor
MOBILISATION CITOYENNE
GERES : une plateforme digitale pour accélérer la citoyenneté écologique !
L'association environnementale GERES vient de mettre en ligne une nouvelle plateforme de mobilisation digitale qui va permettre d'amplifier le mouvement pour la Solidarité climatique. Après avoir mobilisé entreprises, collectivités et associations autour de cette cause, l'heure est à présent à la mobilisation des citoyens ! A travers un profil personnalisé, ceux-ci sont invités à s'engager sur des gestes écologiques, classés par Objectif de développement durable (ODD), afin de réduire leur impact sur l'environnement et participer à la lutte contre les changements climatiques. Les internautes peuvent par exemple s'engager à se déplacer en vélo le weekend ou bien à passer chez un fournisseur d'électricité verte. Chaque geste est accompagné de conseils pour réussir cette transition et chacun peut suivre la quantité de CO2 économisé à son niveau et par l'ensemble de la communauté...
EDUCATION-FORMATION DES CITOYENS
MOOC énergie-climat : comment s’approprier les enjeux et rejoindre une génération d’ambassadeurs ?
Les associations Avenir Climatique et Association Bilan Carbone, avec le soutien de l'ADEME, souhaitent répondre à celles et ceux qui - novices ou experts - veulent mieux comprendre ces grands enjeux de notre siècle, et créer des ponts interdisciplinaires entre des notions a priori éloignées (géopolitique, sociologie, climat, biodiversité...). Le projet consiste à élaborer un MOOC énergie-climat original qui aide les éco-citoyens à intégrer la communauté des « ambassadeurs pour le climat ». Une fois ces enjeux bien en main, le MOOC permet aux participants de se sentir légitimes pour prendre la parole sur ces sujets et pourquoi pas interpeller leurs responsables et décideurs politiques, bref de rejoindre cette communauté des « ambassadeurs pour le climat » ! Au-delà de la transmission de connaissances, le projet se propose aussi de faire monter en compétences les personnes concernées pour leur permettre l'organisation de conférences, de projets pédagogiques pour in fine être à même de transmettre à leur tour les connaissances récoltées...
15ème Forum International de la Météo et du Climat (FIM) à Paris du 2 au 5 juin 2018
Créé en 2004, le Forum International de la Météo et du Climat (FIM) est devenu un rendez-vous incontournable de mobilisation et d'éducation qui apporte aux différentes communautés les données et informations sur le climat pour que chacun puisse agir à son niveau ! Il permet aux experts et aux professionnels de la météo et du climat de communiquer et d'échanger avec un large public de citoyens et de décideurs ! Le FIM est co-construit dans le cadre d'une nouvelle gouvernance partenariale composée de Météo et Climat, IW2C et Alliantis, filiale du groupe EcoAct, membre du Comité 21. De hautes personnalités issues de 6 organisations françaises et internationales associées au FIM, sont membres de son Comité de Parrainage permanent : Organisation météorologique mondiale (OMM), Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), Météo-France, Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), Météo et Climat, Mairie de Paris. Le 15ème FIM se tiendra du 2 au 5 juin 2018 sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris à l'attention du grand public et des scolaires. Pour en savoir plus. Amandine Durupt - amandine@forumeteoclimat.com
La Fondation GoodPlanet engagée auprès des citoyens
Prolongement du travail artistique et de l'engagement pour l'environnement de Yann Arthus-Bertrand, la Fondation GoodPlanet, reconnue d'utilité publique, a pour objectifs de placer l'écologie au coeur des consciences et de susciter l'envie d'agir concrètement pour la Terre et ses habitants. En 2018, la Fondation GoodPlanet permettra l'accès à une énergie propre (biogaz) à 21 400 familles en Inde permettant ainsi l'évitement d'environ 5 tonnes de CO2 par famille chaque année. Le 10 mars 2018, la Fondation ré-ouvrira le Domaine de Longchamp au public pour une nouvelle saison au sein du 1er lieu dédié à l'écologie et à l'humanisme à Paris. Après avoir accueilli plus de 120 000 personnes en 2017, l'année 2018 promet plus de rencontres, de projections, d'ateliers, de débats et de moments inspirants et fédérateurs pour donner l'envie d'agir ! Pour cette année, la Fondation GoodPlanet continuera d'accompagner les entreprises de toutes tailles dans leur stratégie développement durable, RSE, carbone et alimentation durable tout en impliquant les collaborateurs de ces structures. Florent Manelli - florent.manelli@goodplanet.org © Benoit Moyen
Ifrée : projet Erasmus+ « Accompagner les dynamiques citoyennes de transition écologique »
Accompagner les dynamiques citoyennes de transition écologique est une nouvelle mission pour les acteurs de l'éducation à l'environnement et au développement durable. Autour de cette problématique européenne, six structures de recherche, de formation initiale et continue, et d'éducation à l'environnement d'Italie, de Grèce, d'Espagne et de France dont l'Ifrée élaborent en commun des modules de formation qui seront prochainement en ligne sur une plateforme internet. Ces outils disponibles dans les langues du partenariat seront en accès libre et utilisables par tous et notamment par les formateurs qui accompagnent les professionnels de l'EEDD dans l'évolution de leurs missions. Ce projet européen Erasmus+ a débuté en septembre 2016. Il est possible d'ores et déjà de consulter ses premières productions avec notamment le référentiel de la fonction d'accompagnement des dynamiques territoriales de développement durable et de transition écologique. Pour en savoir plus. Marc Bonneau - marc.bonneau@ifree.asso.fr
Programme REEEboot : 220 ordinateurs reconditionnés et remis à des associations engagées en faveur du retour à l’emploi
Le programme REEEboot, lancé par Pôle emploi et l'Agence du Numérique en partenariat avec le WWF France, les Ateliers du Bocage, Ateliers Sans Frontières, GreenIT.fr et le Club Green IT, vise à soutenir des associations porteuses de projets contre la fracture sociale et favorisant le retour à l'emploi, en leur permettant de bénéficier des matériels informatiques indispensables à leurs missions. Ce projet sensibilise donc les utilisateurs d'outils informatiques aux enjeux environnementaux du numérique tout en ayant un véritable objet social en favorisant l'emploi. Reeeboot sensibilise ainsi à la portée écologique d'actions solidaires auprès d'acteurs économiques et institutionnels, et auprès des citoyens en tant que collaborateurs des organisations et entreprises participantes...
Le Comité 21 en action
AU NATIONAL
Découvrez le Comité 21 en 2018 !
Depuis le 1er janvier 2017, le Comité 21 accompagne la transformation des territoires et des organisations, en s'appuyant sur les 17 objectifs mondiaux du développement durable (ODD). « Leur portée universelle dessine pour le 21ème siècle des directions d'un monde connecté, qui tisse une trame de solidarité entre les individus et les groupes*». Pour y parvenir, le Comité 21 développe la mise en réseau des acteurs, et crée les conditions d'un partenariat efficace entre les pouvoirs publics, le secteur privé et la société civile. Cette année, le Comité 21 se mobilise à travers 4 défis : faciliter la mise en oeuvre des ODD dans les organisations privées et publiques ; construire des partenariats innovants dans les territoires ; éclairer les enjeux du développement durable ; contribuer à l'Agenda 2030 par des partenariats internationaux. Retrouvez l'aperçu 2018 - A votre Agenda 2018 - Nos publications 2018 - Notre offre de service *Préface du rapport « Quelle appropriation des ODD par les acteurs non étatiques français ? »- juin 2017
Le Comité 21 acteur du débat public sur la Révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie
Á l'initiative de la Commission particulière du débat public (CPDP), présidée par Jacques Archimbaud, vice-président de la CNDP, mise en place à l'occasion du débat public sur la révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), le Comité 21 a été invité à co-organiser un atelier préparatoire qui s'est tenu le 17 janvier dernier à Paris. Cet atelier, ouvert sur invitation, a réuni environ 60 acteurs privés de l'énergie, dont certains adhérents du Comité 21. Des informations quant au calendrier et aux modalités de ce débat ont été données par la CPDP aux participants et des propositions sur les grands enjeux de cette révision soumis à la discussion...
Pour le Comité 21, « Notre-Dame-des-Landes » doit être le point de départ d'une nouvelle ambition démocratique
Après cinquante ans de polémique et de tergiversions, le Comité 21 prend acte et salue qu'une décision ait enfin été prise sur l'aéroport de « Notre- Dame-des-Landes ». Pour autant, le « dossier NDDL » ne doit pas rester uniquement le souvenir amer d'un renoncement ou la célébration d'une lutte gagnée par les zadistes, mais le point de départ de changements importants dans la prise de décision. En ce sens, le Comité 21 souhaite qu'à l'avenir : les débats publics soient organisés beaucoup plus en amont des décisions et non pour anticiper les déclarations d'utilité publique (DUP) qui sont projetées ; ces débats doivent être encore enrichis, notamment sur les questions de carbone et de biodiversité ; les modalités de référendum local soient revues à l'aune des espaces environnementaux pertinents ; l'autorité environnementale devienne une autorité indépendante à part entière, au sens institutionnel du terme, avec un champ de compétence élargi, et que son avis pèse dans les décisions de DUP ; une réflexion puis une programmation soient engagées afin de décider des principaux équipements fondamentaux du Pays, de façon globale et multimodale...
La Plateforme RSE répond à la concertation publique pour le projet de loi PACTE
Dans le cadre de l'élaboration du projet de loi PACTE (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), le Gouvernement a lancé le 15 janvier une consultation publique, dont la clôture est prévue le 5 février. De plus, il a confié une mission « Entreprises et intérêt général » à Nicole Notat et à Jean-Dominique Sénard, qui remettront leur rapport le 1er mars. Dans ce contexte, les membres de la Plateforme RSE ont travaillé courant janvier à l'élaboration d'un projet d'avis contenant des propositions. Par ailleurs, des membres de la Plateforme RSE ont été auditionnés par Stanislas Guerini et Agnès Touraine, le 31 octobre 2017 lors de consultations conduites pour co-construire PACTE. La Plateforme a également présenté les travaux qu'elle a menés en 2016 dans le cadre de l'élaboration de la contribution de la Plateforme RSE au plan national d'actions prioritaires pour le développement de la RSE. Le projet d'avis pour lequel le Comité 21 a contribué, sera validé par le Bureau prévu le 31 janvier 2018. Pour en savoir plus. Claire Videau - videau@comite21.org
La prochaine étape du Tour de France des ODD se déroulera à Amiens le 15 mars prochain
Dans le cadre de de la deuxième édition du séminaire régional « Territoires en Transition » porté par le CERDD, et soutenu par la DREAL Hauts-de-France, le Conseil régional Hauts de France, l'ADEME et Amiens Métropole, le Comité 21 organise la troisième étape du Tour de France des ODD le 15 mars prochain...
Le Comité 21, partenaire de la FONDA sur les ODD
Tous les deux ans, la FONDA organise une « Université de la Prospective : à l'attention de ses membres et des associations. La prochaine aura lieu les 22 et 23 mars prochains à Paris et sera consacrée aux ODD « Faire ensemble 2030 ». Face à de profonds bouleversements, les associations et les acteurs de l'économie sociale et solidaire font l'objet de tensions sans précédent. Il est devenu urgent d'améliorer les fonctionnements et de s'adapter. Pour réussir, cela exige de se projeter vers l'avenir, d'anticiper pour mieux construire demain ensemble ! Un comité de pilotage, composé, outre de la FONDA, du Comité 21, de Futuribles international, de Coordination Sud et du Mouvement associatif, a d'ores et déjà commencé à la préparer. A partir d'un diagnostic prospectif de la situation française, l'Université cherchera à définir la distance à parcourir entre cette situation en 2018 et les objectifs de 2030. Les associations et les étudiants seront mobilisés, notamment dans le cadre de l'initiative de la FONDA « Solutions d'associations » qui met en lumière les réponses du milieu associatif et citoyen aux défis que posent notre société actuelle. Les adhérents du Comité 21 pourront bien évidemment participer à cette opération, qui rentre naturellement dans le cadre de sa priorité en faveur de l'application des ODD, et prolonge les travaux entrepris par son comité de prospective. Georges Ribière - ribiere@comite21.org
Un 1er forum sur la Citoyenneté écologique réussi !
Au coeur de l’actualité avec le dossier « Notre-Dame-Des-Landes », le 1er Forum sur la Citoyenneté écologique du Comité 21 a remporté un franc succès avec plus de 120 participants, le 25 janvier dernier à l’Agence Française de Développement. Ouvert par Barbara Pompili, députée de la Somme, présidente de la Commission développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale, ancienne ministre chargée de la biodiversité, et Laurence Monnoyer-Smith, commissaire général au développement durable, ce colloque a accueilli de nombreuses personnalités qui ont débattu de leur vision de la citoyenneté écologique, illustrée de retours d’expériences. Et il faut bien une seconde édition, comme l’a annoncé Bettina Laville, présidente du Comité 21, pour aller encore plus loin dans l’exercice de cette citoyenneté écologique : un 2ème Forum sur la Citoyenneté écologique en 2019 ouvert à l’international...
Une journée des référents du développement durable réussie en Nouvelle-Aquataine
Le Comité 21 animait aux côtés de l'Ifrée, le 16 janvier dernier, la journée des référents du développement durable du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine. Après avoir rapidement présenté les Objectifs de développement durable, leur ambition de fédérer les dynamiques et les stratégies des organisations pour relever les défis de faim, de pauvreté, réduire les inégalités et protéger la planète, le Comité 21 est revenu sur le Tour de France des Objectifs de Développement Durable dont la première étape s'est tenue les 7 et 8 novembre derniers à Angoulême. L'occasion d'expliquer le choix de lancer ce Tour de France en Nouvelle-Aquitaine : l'engagement du Conseil régional en matière de transition énergétique et écologique, un maillage territorial fort, assuré par de nombreux acteurs locaux qui portent des démarches ambitieuses et pérennes de développement durable. Pour porter cette nouvelle feuille de route universelle du développement durable, le Comité 21 a proposé aux Référents développement durable du Conseil régional de travailler en ateliers autour du rapport annuel de développement durable pour identifier comment y intégrer les ODD et en faire le support d'une mobilisation assumée et exemplaire de la collectivité. Laurie Ayouaz - ayouaz@comite21.org
AU GRAND OUEST
Le Comité 21 Grand Ouest en action
Pour réussir les transitions écologiques, sociales et économiques, et ainsi atteindre les objectifs fixés par l’ONU dans l’Agenda 2030 (Sustainable Development Goals), le Comité 21 Grand Ouest facilite et développe la mise en réseau des acteurs régionaux. Sa feuille de route 2018-2020 se décline en 4 axes : responsabilité sociétale des organisations publiques et privées ; transitions et innovations territoriales ; économie circulaire ; performance énergétique, adaptation au changement climatique. Concrètement, le Comité 21 Grand Ouest propose un ensemble de services à ses adhérents : des ateliers-débats, qui permettent aux acteurs de confronter leurs expériences avec les autres participants, de progresser dans leurs pratiques et d’enrichir leurs compétences...
A l’INTERNATIONAL
2ème édition du rapport Appropriation des ODD : participez au comité de rédaction !
En 2017, le Comité 21 avait publié le premier rapport collectif de la société civile qui se penchait sur la question de l’appropriation des ODD par les acteurs non étatiques français. Près de 50 organisations avaient contribué à sa rédaction et il avait été porté au Forum Politique de Haut Niveau à New York en juillet dernier...
31 mai à Milan : Convention démocratique sur l’avenir de l’Europe
Le Comité 21 collabore au groupe de travail informel « Europe Ambition 2030 », animé par European Partners for the Environment, qui se propose d’organiser le 31 mai prochain à Milan, en partenariat avec l’Alliance italienne pour le développement durable, une journée européenne de réflexion sur l’avenir de l’Europe à travers les deux nouveaux cadres internationaux : l’Accord de Paris sur le climat et les 17 ODD de l’Agenda 2030...
Rejoignez le laboratoire d’échange et de production « Croiser les solidarités nationales et internationales»!
A l’initiative du CFSI (Comité Français de la Solidarité Internationale), de l’l’ANSA (Agence Nouvelle des Solidarités Actives), du F3E (Evaluer, Echanger, Eclairer), de l’ADF (Assemblée des Départements de France), de France Volontaires, du GRDR (migrations, citoyenneté, développement), de Solidarité laïque et du GRET, un laboratoire d’échange et de production a vu le jour début 2018 pour « croiser les solidarités nationales et internationales » : l’objectif est de construire un plaidoyer qui donnerait à voir ce que sont les défis communs d’aujourd’hui et l’intérêt de partager les solutions pour configurer le monde inclusif et durable de demain qu’entendent promouvoir les « Objectifs du développement durable / ODD ». Il s’agit aussi de construire des solutions pour renouveler les dynamiques et dispositifs de solidarité et de protection des plus vulnérables en France comme ailleurs. Le Comité 21 a participé à la première réunion du laboratoire qui s’est tenu le 23 janvier après-midi au Secours Catholique. Ce laboratoire est ouvert à tous, il s’agit d’une démarche volontaire ! Astrid Frey du CFSI - frey@cfsi.asso.fr - Michèle Pasteur de l’ANSA michele.pasteur@solidarites-actives.com 
3 questions à ...
Christian Leyrit, Président de la Commission nationale du débat public (CNDP)
Pouvez-vous nous présenter la Commission nationale du Débat Public et son rôle lors de l'élaboration des grands projets d'aménagement ?

Créée en 1995 par la « Loi Barnier » relative au renforcement de la protection de l'environnement, la Commission nationale du débat public (CNDP) est devenue une autorité administrative indépendante en 2002. Sa mission est de veiller au respect de la participation du public au processus d'élaboration des projets d'aménagement ou d'équipement dès lors qu'ils présentent de forts enjeux socio-économiques ou des impacts significatifs sur l'environnement ou l'aménagement du territoire. L'ordonnance du 3 août 2016 relative à la démocratisation du dialogue environnementale élargit les missions de la CNDP aux plans et programmes d'intérêt national. La Commission est également responsable de la constitution et de la gestion de la liste nationale des garants de la participation. L'enjeu de cette réforme est essentiel puisqu'il s'agit de mettre en oeuvre une nouvelle forme de gouvernance publique fondée non plus sur des rapports de force mais sur l'écoute et la co-construction de l'intérêt général. La CNDP est composée de 25 membres d'horizons différents (parlementaires, élus locaux, grands corps de l'État, associations, patronat, syndicats...). Garants de l'indépendance de la CNDP, nous nous engageons à renforcer la place du citoyen dans le processus de décision.


Quels freins et leviers identifiez vous pour faciliter le débat public ?


Depuis 2002, plus de 80 débats publics ont été organisés. Lorsque la CNDP décide d'organiser un débat public, elle met en place une commission particulière du débat public (CPDP). Elle en désigne le président et les membres chargés de l'organisation et de l'animation du débat. Cette procédure permet aux citoyens de s'informer et d'exprimer leur avis sur le projet, plan ou programme. À l'issue du débat, la CPDP établit un compte rendu et la Commission nationale en dresse le bilan. Si nous ne donnons pas d'avis, le maître d'ouvrage doit néanmoins motiver sa décision de poursuivre ou non le projet. Le débat public est utile : les projets sont le plus souvent modifiés, parfois de manière significative, certains sont même abandonnés. L'impact du débat reste la principale préoccupation du public. Il doit avoir lieu suffisamment tôt, en amont des décisions, lorsque les choix ne sont pas arrêtés et que d'autres options sont possibles. C'est la condition pour restaurer la confiance des citoyens. Il faut aussi développer des outils et méthodes qui favorisent l'expression de tous les publics. Enfin, la transparence et la pluralité de l'information sont des enjeux majeurs. Aucun sujet ne doit être réservé aux experts ou aux « sachants ».


Quelle mobilisation des citoyens au regard des enjeux écologiques ? Comment favoriser l'émergence d'une culture de participation des citoyens dans des projets nationaux ou locaux?


L'environnement et le développement durable sont des sujets centraux à la fois pour les responsables politiques, la société civile et les citoyens. En préparation de la COP21, la CNDP avait co-initié, avec le secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (UNFCCC) et deux partenaires, un débat citoyen planétaire sur le climat et l'énergie. Le samedi 6 juin 2015, 10 000 citoyens ont ainsi participé à 97 débats, organisés dans 76 pays, leur permettant de se former une opinion éclairée et de donner leur avis sur cinq sujets-clef des négociations de la COP21. Ce type d'initiative favorise l'éveil d'une conscience écologique mondiale. L'ordonnance du 3 août 2016 encourage le développement d'une culture de la participation, en particulier avec le droit d'initiative citoyenne. Ainsi, pour les grands projets, 10 000 ressortissants européens résidant en France peuvent désormais saisir la CNDP pour demander un débat public. Pour les projets petits ou grands, ainsi que pour les plans ou programmes régionaux ou infrarégionaux, une concertation préalable doit être organisée sous l'égide d'un garant désigné par la CNDP.

www.debatpublic.fr/
Pour aller plus loin
Une application smartphone « ODD en action » pour rendre les ODD plus accessibles au grand public !
En partenariat avec le Groupe spécial mobile (GSMA) et la campagne à but non lucratif Project Everyone, l'ONU a créé une « Action app » afin de faciliter l’appropriation des ODD par les citoyens, mais aussi de les rendre plus compréhensibles. Cette application, qui comprend des vidéos explicatives, des données clés, et des suggestions sur la façon dont les gens peuvent prendre des mesures pour aider à atteindre les Objectifs de développement durable, a pour objectif de rendre les ODD plus proches des gens et plus compréhensibles tout en jetant un coup de projecteur sur la façon dont l'innovation contribue à leur réalisation. Outil dynamique et collaboratif, l’application inclue les dernières informations sur le développement durable, ainsi que des études de cas qui illustrent l'impact de l'industrie mobile dans la réalisation des objectifs. Pour en savoir plus
Note de l'ONU « Pour des sociétés durables et résilientes : l'innovation et l'interconnectivité au service du développement social »
Cette note examine l'impact de l'innovation et de l'interconnectivité sur le progrès et le développement social, ainsi que leur rôle en la matière. Elle recense les tendances qui se dessinent en matière d'innovation et d'interconnectivité et met en évidence les possibilités qu'elles offrent et les difficultés qu'elles posent pour la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030, des Objectifs de développement durable et de l'engagement énoncé dans le Programme 2030 de ne laisser personne de côté. Elle montre en outre comment les politiques sociales peuvent favoriser une interaction efficace entre l'innovation, l'interconnectivité et l'inclusion et veiller à ce que les progrès technologiques actuels et futurs contribuent à la création de sociétés résilientes et inclusives. L'innovation et la progression de l'interconnectivité ont toujours été un moteur important des transformations sociales, économiques et culturelles, en particulier à l'échelle mondiale. Les innovations en matière d'énergie et de technologie, notamment celles relatives à l'utilisation et au développement de la vapeur, de l'électricité et des technologies de l'information et des communications (TIC), ont donné naissance à de nouvelles structures culturelles, institutionnelles et sociétales. 20 pages - Télécharger la note de l'ONU
Initiatives citoyennes et transition écologique: quels enjeux pour l’action publique ?
Nombre d'initiatives de la société civile inventent au quotidien dans les territoires les chemins d'une transition écologique et sociale. Ces projets, parce qu'ils expérimentent des usages et des pratiques de vie reliés aux ressources locales, peuvent renforcer la capacité de résilience de notre société. Aussi, mieux connaître et reconnaître cette capacité d'innovation, mieux accompagner et parfois aider à changer d'échelle ces initiatives qui marchent, sont des enjeux de transformation décisifs pour l'action publique. Des chercheurs et des acteurs territoriaux ont croisé en 2016 leurs analyses et leurs expériences, à la demande du Commissariat général au développement durable. Cette publication retrace leurs travaux. Elle conjugue analyse théorique de la transition, récits d'actions publiques menées en appui d'initiatives locales. 78 pages. A lire
Appel à projets citoyens « Mon projet pour la planète!»
A l'occasion de la COP23, le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé « Mon projet pour la planète ». Cet appel à initiatives citoyennes vise à soutenir et à aider à développer des actions concrètes, exemplaires et innovantes, fédérant une diversité d'acteurs, notamment de la société civile, pour lutter contre le dérèglement climatique et pour améliorer le cadre de vie au quotidien, dans une perspective d'essaimage potentiel de certains projets sur le territoire national. « Mon projet pour la planète » a pour but de : valoriser les projets des citoyens s'impliquant de manière effective dans la mise en oeuvre d'actions en lien avec les ambitions du Plan climat ; d'associer les citoyens aux choix des actions mises en oeuvre pour soutenir les innovations dans les secteurs de l'énergie, de l'économie circulaire ou encore de la biodiversité. Il permet à chacun, à tous les niveaux, de s'engager dans un projet d'avenir, celui de la lutte contre le dérèglement climatique. Les projets lauréats seront annoncés en mai 2018. Dossier de presse - www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr
6-8 mars à Lille : Rencontres nationales de la participation
Les Rencontres nationales de la participation, du 6 au 8 mars à Lille, visent à réunir et à questionner les acteurs de la participation et de la concertation sur leurs pratiques et sur les évolutions qu'ils pressentent pour leurs secteurs. Cette année, les rencontres auront pour thème « l'innovation démocratique au service des territoires » ; ce sera l'occasion de réfléchir ensemble à la concertation, la participation citoyenne et le dialogue partie prenante sous plusieurs angles : le terrain « Quelles spécificités pour faire participer ? » ; les dispositifs et méthodes « Comment choisir, mettre en place et faire vivre ces procédés ? » et les thèmes « Quels apports de la concertation dans ces domaines et inversement ? ». Pour en savoir plus
Rendez-vous du Comité 21
8 février : 2ème web-conférences sur la santé-environnement et la transition écologique des territoires
Le Comité 21 Grand Ouest propose avec cette 2ème web-conférence un panorama d'actions santé-environnement conduites par des collectivités ligériennes de toute taille et de tout type (urbain, rural). Quelles sont les petites et grandes actions des collectivités en faveur de la santé-environnement ? Pour quels résultats ? Comment assurer la mobilisation des services ainsi que celle des acteurs du territoire ? Quelles sont les recettes d'une intégration réussie dans la santé-environnement dans les politiques sectorielles de la collectivité ? Avec les interventions de : la Ville de Nantes, membre du réseau français des Villes-Santé de l'OMS, mène de nombreuses actions et nous livrera les enseignements de ses expériences. Inscriptions - Alexandre Pleurdeau, pleurdeau@comite21.org
22 février : atelier « les projets participatifs, une nouvelle approche pour accélérer le développement des énergies renouvelables»
Le Comité 21 Grand Ouest organise, le 22 février, une journée (9h-16h) sur les projets participatifs, à Avessac (44). Les projets d'énergie renouvelable participatifs (ENRp) ont considérablement gagné en visibilité en France au cours de ces dernières années. Des expériences pionnières se sont structurées autour des réseaux associatifs et des fonds d'investissement spécialisés. Aujourd'hui, des projets portant sur l'ensemble des filières (PV, bois-énergie, éolien, hydraulique...) émanent d'acteurs variés désireux de prendre en main leur « destinée énergétique ». Ils concrétisent un modèle décentralisé, financent et font vivre des projets qui s'appuient sur les ressources d'un territoire et qui bénéficient à l'économie locale. Comment faciliter l'appropriation des ENR par des citoyens et des acteurs locaux ? Quelles sont les conditions de développement de projets d'énergie renouvelable participatifs ? Comment lever les freins juridiques, réglementaires, financiers, sociologiques ? Quelles sont les expériences réussies en région ? Comment associer les entreprises ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées lors de cet atelier. Inscrivez-vous ! Alexandre Pleurdeau - pleurdeau@comite21.org
Agenda du Comité 21
1/02 à Nantes : séance d'installation de la nouvelle mandature du CESER
2/02
à Nantes : réunion officialisant le nouveau comité d'experts organisé par le Comité 21 Grand Ouest
6/02
à Nantes : participation à la séance de clôture chaire environnement connecté de l'Ecole de Design de Nantes
8/02
à Nantes : animation de la web-conférence « Santé-environnement : retours d'expériences de collectivités ligériennes »
20/02
à Nantes: participation à la formation « Organiser un événement éco-responsable », organisée par le réseau Eco-événement
21/02 à Paris : première réunion du comité de rédaction du rapport Appropriation des ODD
22/02
à Paris : participation au Forum en session élargie du Conseil National du Développement et de la Solidarité Internationale (CNDSI)
22/02
en Pays de Redon : animation de l'atelier-débat « Les projets participatifs, une nouvelle approche pour accélérer le développement des énergies renouvelables »
22/02
à Nantes : participation à la remise des Trophées régionaux du développement durable
23/02
à Bruxelles : rendez-vous avec Frans Timmermans, 1er Vice-président de la Commission européenne
Le Comité 21 partenaire
Le Comité 21 est à PRODURABLE
Depuis plus de 10 ans, PRODURABLE est comme l'événement professionnel phare dans l'agenda du Développement Durable et de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Organisé sous le haut patronage du Ministère de la Transition écologique et solidaire, soutenu par les principaux réseaux professionnels, la 11ème édition aura lieu les 4 & 5 avril 2018 au Palais des Congrès de Paris, avec le fil conducteur « Primum Non Nocere » (en premier lieu, ne pas nuire...). Le secteur à l'honneur : Agro-alimentaire. Juste rémunération, alimentation saine, traçabilité et sécurité, mais aussi chasse au gaspillage, biosolutions, et bien-être animal, tous ces enjeux se croisent et ne fon qu'un : il s'agit de renouer la confiance au coeur de la chaîne. Près de 5 000 professionnels assisteront aux 90 plénières, tables rondes, keynotes et ateliers. Le 5 avril, à 16h30, le Comité 21 organise une table-ronde sur la « Responsabilité sociétale climatique des entreprises : où en sommes-nous deux ans après la COP21 ? » avec Cécile Renouard, professeur de philosophie au Centre Sèvres, et professeur à l'Ecole des Mines de Paris, à l'ESSEC et à Sciences Po, Jonathan Guyot, responsable développement Solidarité Climatiquet, et Antoine Doussaint, directeur adjoint RSE du Groupe La Poste. Programme - Pour en savoir plus
Le Comité 21 dans la presse
Le Comité 21 sur BFMTV : tempêtes à répétition, le coût estimé à 200 millions d'euros !
La conséquence des intempéries explose en France. Le coût des sinistres causé par le passage des tempêtes Carmen et Eleanor est par exemple estimé à environ 200 millions d'euros. C'est notamment la première estimation de la Fédération française de l'assurance (FFA). Alors, est-on en train de payer la première facture du dérèglement climatique ? L'émission, le 6 janvier 20185 sur BFMTV, « Priorité au décryptage sur Tempête à répétition » était présentée par Philippe Gaudin, avec les interventions de Bettina Laville, présidente du Comité 21, ancienne négociatrice climat à Rio et Kyoto, co-auteur de « Quelles solutions pour lutter contre le changement climatique » aux éditions CNRS ; Stéphane Pénet, directeur des assurances dommages de la Fédération française de l'assurance (FFA), et Cédric Ringenbach, spécialiste du changement climatique et directeur du Think Tank « The Shift Project ». A regarder
Appel à projet
Un appel à projets sur le Genre et les Objectifs du développement durable
Organisé par les organismes de financement de 13 pays dans le cadre de l'ERA-NET GENDER-NE, un appel à projets international est lancé sur « Genre et les Objectifs de développement durable » des Nations Unies. L'objectif du programme de recherche collaborative GENDER-NET Plus est de promouvoir l'égalité de genre à travers le changement institutionnel. Le programme a été conçu afin de susciter un large éventail d'approches sur les thématiques concernant un ou plusieurs Objectifs de développement durable (ODD) : ODD 3 « Bonne santé et bien-être », ODD 9 « Industrie, Innovation et Infrastructure » et ODD 13 « Lutte contre les changements climatiques ». Date limite : 1 mars 2018. Pour en savoir plus
7ème édition du concours « S'engager pour les quartiers »
L'ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) et la Fondation FACE (Fondation Agir Contre l'Exclusion) lançent la 7e édition du concours « S'engager pour les quartiers». Il est organisé en partenariat avec le Groupe Actual, le CGET, ENGIE, la Fondation Mutualia Grand Ouest, l'Union Sociale pour l'Habitat, Vinci et la Fondation Ippon, tous parrains d'un prix pour l'engagement dans les quartiers. Ce concours à l'échelle française est destiné aux porteurs d'un projet d'innovation économique, sociale et/ou environnementale dans l'un des nombreux quartiers en rénovation urbaine. Il récompense chaque année des projets développés dans des quartiers qui ont fait, ou vont faire, l'objet d'un renouvellement urbain. Ces projets valorisent les innovations les plus structurantes qui génèrent concrètement de l'innovation sociale, du développement économique et de la cohésion sociale. Ils mettent en lumière les milliers de réussites dans les quartiers et la diversité des fonctions et des types d'habitat, l'ouverture sur le reste de la ville, la qualité des espaces publics, la possibilité pour leurs habitants d'être des citoyens à part entière. Pour en savoir plus

A lire
L'égalité femmes-hommes au travail « Perspectives pour une égalité réelle »
L'égalité entre les femmes et les hommes au travail a fait l'objet de formidables avancées depuis le début des années 1970. Pourtant, l'égalité réelle tarde à venir. Voire, des crispations se font jour et un risque de retour en arrière n'est pas à exclure. Pourquoi l'égalité professionnelle en est-elle à ce stade, au milieu du gué ? Cet ouvrage propose de nombreuses pistes concrètes pour parvenir à une égalité réelle en s'attaquant notamment à la santé des femmes non-cadres, à la lutte contre le sexisme ordinaire et le harcèlement ou à la refonte en profondeur des systèmes de GRH. Il invite à concevoir l'égalité professionnelle comme une approche intégrée au management de la diversité et à la responsabilité sociétale, co-construite entre les parties prenantes internes et externes, ainsi qu'à l'intersection du sexe et d'autres différences comme l'âge, le handicap ou l'orientation sexuelle. Editions EMS : Coll. « Gestion en liberté ». 256 pages - 22 euros. Pour en savoir plus
Eco-dates
1/02 à Bordeaux : conférence « Manger, cultiver, innover» - FRAB Nouvelle Aquitaine - en savoir plus
1-2/02
à Dakar (Sénégal) : conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation - en savoir plus
1-2/02
à Amiens : Forum national de l'éducation au développement durable 2018 « Quel(s) Avenir (s) ? - CANOPE - en savoir plus
2/02
à Montpellier : 7e colloque de la Chaire Unesco Alimentations du monde « Les aliments voyageurs » - en savoir plus
5/02
à Paris : colloque « le statut de l'élu » - AMIF - en savoir plus
5/02
à Paris : colloque « Les discriminations comme frein à l'insertion des jeunes » - INJEP - en savoir plus
2/02
: webconférence « Quels sont les impacts de notre alimentation sur l'environnement ? » - France Stratégie - en savoir plus
6/02
à Montpellier : conférence « Trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d'une stratégie territoriale » - Fédération nationale des conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (FNCAUE) - en savoir plus
7/02
à Paris : Up conférences « Construire le nouveau monde : tout un art ! » - Groupe SOS - en savoir plus
7/02
à Paris : conférence « Réfugiés - Entrepreneuriat et insertion professionnelle » - ORSE - en savoir plus
7/02
à Chantrerie : Les contes de l'économie : histoires de croyances ? - Collège des transitions sociétales - en savoir plus
8-9/02
à Paris : Séminaire « ODD, Compétences, transitions : quelles cohérences ? Comment les prendre en compte en éducation et en formation ? » - RéUniFEDD/Conférence des Présidents d'Universités - en savoir plus
12/02
à Paris : conférence « Biodiversité, climat et énergie, l'après COP 23 » - OREE - en savoir plus
13/02
à Paris : soirée de lancement des Deauville Green Awards - Agence Française de Développement - en savoir plus
13/02 à Paris : conférence « Etre citoyen du monde, un après midi pour repenser le monde » - Agence Française de Développement - en savoir plus
15/02
à Paris : Les Controverses Ecologiques « Comment adapter les règles du commerce international à l'enjeu prioritaire du climat - La Fabrique Ecologique - en savoir plus
16/02
à Paris : CaféORÉE « Spécial économie de la fonctionnalité et de la coopération » - OREE - en savoir plus
21-23/02
à Bangkok (Thaïlande) : the Global SDG 7 Conference - ECOSOC - en savoir plus