25/06/2018

Un débat pour tout savoir sur «Anthropocène, IA et ODD», 25 juin

A l'occasion de son Assemblée générale, le 25 juin, au Muséum national d'histoire naturelle, le Comité 21 a organisé un débat sur un thème inédit «Anthropocène, intelligence artificielle et Objectif de développement durable». En effet, l'essor fulgurant du numérique et la montée en puissance de l'intelligence artificielle (IA) amènent à poser la question de leur impact positif ou négatif sur la mise en oeuvre de l'Agenda 2030. Si, comme le proposent un certain nombre de scientifiques, le concept d'« anthropocène » illustre bien une nouvelle ère géologique, forgée par les conséquences de l'action de l'Homme sur la Terre, l'IA, en tant qu'elle révolutionne pratiques et comportements, peut-elle contribuer à panser les plaies de la planète, et comment ? Faciliter et accélérer des solutions, en donnant des informations jamais rassemblées auparavant sur les émissions de CO2, la perte de biodiversité, etc. ? Et comment faire en sorte qu'elle n'aggrave pas en même temps la charge de l'activité humaine sur notre planète ? L'intelligence artificielle nous versera-t-elle définitivement dans l'anthropocène, dont la philosophe Catherine Larrère disait qu'elle devrait s'accompagner d'une « éthique globale », qui devrait « conjuguer respect de la nature et responsabilité vis-à-vis des conséquences de nos actions techniques, en sorte qu'en appliquant les règles de justice, cela se fasse aussi au profit de la nature ». Le débat réunissait, autour de Bettina Laville, Présidente du Comité 21, Denis Couvet, professeur au Museum national d'Histoire Naturelle et membre du Comité de prospective du Comité 21, et Louis Pétros, solutions designer de nam.R, nouvelle start-up spécialisée dans les relations entre IA et ODD, dont le Président-fondateur est Grégory Labrousse, avec qui le Comité 21 développe un nouveau partenariat. Même si le débat a été trop court au vu de l'étendue du sujet et des contraintes logistiques, et appelle à de nouvelles rencontres sur ce thème nouveau, on peut en retirer deux enseignements : les innovations technologiques ne suffiront pas à transformer le monde si elles ne sont pas accompagnées d'innovations sociales et d'engagement politique. Toutes les parties prenantes doivent s'emparer des ODD, sans le laisser aux seuls techniciens. En matière d'IA, c'est la question des usages qui doit en guider l'utilisation et en être la focale d'optimisation. La question récurrente de l'accélération et de la course contre la montre entre science et technologies et rythmes socio-politiques a également été abordée. Revoir le débat !

14/06/2018

Retour sur le débat « La Chine : leader de l’application de l’Accord de Paris en Asie », 14 juin

Le 14 juin, le Comité 21 organisait un débat sur « La Chine : leader de l'application de l'Accord de Paris en Asie » avec Olivier Fontan, Sous-directeur à l'environnement et au climat au Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Yuhui Xiong, Senior Manager de l'Equipe Chine du BIPE et Bettina Laville, Présidente du Comité 21.

07/06/2018

Retour sur le débat « Parties-prenantes : vers un dialogue renouvelé ? » - 7 juin

Dans un contexte de législation transformative de l'entreprise (devoir de vigilance, projet de loi PACTE, etc.), le Comité 21 et Bpifrance organisaient le 7 juin le débat « Parties prenantes : vers un dialogue renouvelé ».

12/04/2018

Retour sur le débat du 4 avril : le projet du Pacte mondial de l'environnement

Après l’adoption de l’Accord de Paris pour le climat et les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’Agenda 2030, la prochaine étape est l’adoption d’un cadre juridique international encadrant l’action environnementale. C’est cet objectif qu’entend remplir le Pacte Mondial pour l’environnement, un projet porté par la communauté internationale des juristes et Laurent Fabius, Président du conseil constitutionnel français et ancien Président de la COP21...

06/02/2018

Un 1er forum sur la Citoyenneté écologique réussi!

Au cœur de l’actualité avec le dossier « Notre-Dame-Des-Landes », le 1er Forum sur la Citoyenneté écologique du Comité 21 a remporté un franc succès avec plus de 120 participants, le 25 janvier dernier à l’Agence Française de Développement. Ouvert par Barbara Pompili, députée de la Somme, présidente de la Commission développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale, ancienne ministre chargée de la biodiversité, et Laurence Monnoyer-Smith, commissaire général au développement durable, ce colloque a accueilli de nombreuses personnalités...